ladytelephagy

Purple is the new black. Un blog qui parle de séries, c'est devenu assez habituel. La question, c'est : de quelles séries ? Séries méconnues, séries anciennes, séries japonaises... mais aussi séries récentes ! Venez, la téléphagie, c'est contagieux !

19-01-09

Not the time of my life

On va tenter une petite expérience : voici mes impressions en temps réel devant le glorieux pilote de The Beast, la série dont tout le monde parle parce que son acteur est en sursis. Ça avait bien marché pour promouvoir The Dark Knight, donc...

Bref, on verra bien ce qu'il en ressortira, je le fais sans tricher, je n'ai vraiment rien vu avant d'écrire ceci, et je n'ai rien corrigé après coup. Ce qui serait marrant, ce serait que, si vous regardez le pilote, vous fassiez la même chose en commentaire (ou sur votre propre blog, et en mettant un lien vers votre post en commentaire). Pas forcément aussi détaillé mais, qu'on voie quelles sont les différentes réactions à un moment donné, quoi.

1mn 05 : ouhlà, ça fait à peine une minute, et ya des déjà des flingues partout... je sens que ça va être très subtil, cette série ! Ca sent les mecs qui ont voulu devenir The Shield à la place de The Shield, non ?
2mn 20 : évidemment la bleusaille se fait engueuler par le vieux de la vieille, c'est bien, c'est pas du tout cliché.
3mn 09 : suite du remontage de bretelle avec test à l'appui. C'est d'un ennui puissant, pour le moment.
5mn 45 : c'est vraiment rien que de l'esbroufe, le jeu de Swayze. Les grands gestes caricaturaux, le regard qui tue... Il avait vraiment besoin de faire partir la voiture en dérapage contrôlé ? N'importe quoi.
5mn 50 : dommage qu'il soit si court, ce générique, il était bien parti.
7mn 27 : oh, tiens. Un love interest. Sans intérêt, ça va de soi.
8mn 51 : j'ai compté, c'est mon 92e soupir depuis le début de cet épisode.
9mn 24 : je crois qu'on était censés rire.
11mn 04 : oh, on dirait que j'ai eu une absence !
12mn 08 : elle a dû vraiment leur coûter cher, cette bagnole, pour qu'elle soit sur la moitié des plans.
13mn 10 : vous savez ce qu'on dit des mecs qui aiment les grosses bagnoles et les flingues de malade ?
14mn 25 : ah si, ils ont quand même un dialoguiste. Il a dû apprendre le métier en rédigeant les petites phrases pour Les Experts Bogota...
16mn 07 : c'est marrant, ces micro-sommeils, ça me faisait pas ça, avant...
16mn 46 : ils ont trouvé un chouette décor, là !
17mn 03 : pfff... comme par hasard...
18mn 11 : elle nous fait quoi, la caméra, là ?
18mn 51 : kaboom dans 5... 4... 3...
19mn 03 : ah, presque !
20mn 03 : j'adore son T-shirt, à ce mec.
22mn 10 : ohalala c'est affreux il a franchi la ligne...
23mn 00 : ça sert à quoi, tout ça, au juste ? C'est ma faute, j'ai pas suivi. Je suis tellement partie du mauvais pied que j'ai à peine écouté. C'est mal barré pour que j'aille au bout, maintenant.
23mn 02 : oh, j'en suis quasiment à la moitié, je peux bien faire un effort...
24mn 51 : ça intéresse qui les histoires de gonzesses ? Maintenant on va avoir droit au premier rendez-vous ? Et puis quoi après, tout le monde va au Bar pour chanter avec Vonda Shepard ?
26mn 41 : c'est dans ces cas-là qu'on se dit que les scénaristes essayent de faire de l'humour, ou quelque chose qui y ressemblerait, mais... ça prend pas à cause de tout le reste... c'est d'un popcorn, tout ça...
27mn 51 : oh, deux voitures, quel budget...
28mn 24 : Patrick n'est pas content... ça nous fait au moins une chose en commun.
32mn 02 : je sens que la voiture ma morfler...
32mn 12 : ...ça n'a pas raté.
33mn 34 : j'ai ronflé ou pas ? Oh, joli pont ! Sans rire, ils ont tourné ça où, ya plein de coins chouettes...
36mn 31 : ce que j'aime bien dans cette série c'est qu'on passe de scènes de n'importe quoi à des scènes cliché, c'est vraiment sublime...
37mn 11 : oh, j'ai encore de beaux restes de russe, j'avais compris sans les sous-titres !
39mn 21 : la course-poursuite, normal.
40mn 34 : c'est le moment pour les violons, je crois. Allez, c'est presque fini. Plus que le cliffhanger.
41mn 36 : métro quasi-vide = pas bon. Il a vraiment aucun réflexe, ce petit...
43mn 36 : ya vraiment rien d'imprévisible dans ce pilote ? Rien de rien ?
46mn 37 : bon, bah, il n'y a vraiment rien à faire, ça ne passe pas. C'est téléphoné de bout en bout, ya des effets pour ne rien dire et les rares fois où on pourrait essayer de dire un ou deux trucs, c'est complètement noyé sous les shots d'adré artificielle.

Bon, bah, l'expérimentation était intéressante. On refera ça avec une série qui a quelque chose à raconter, la prochaine fois.
Allez, à votre tour !

Et pour ceux qui manquent cruellement de culture : la fiche Beast de SeriesLive.

Posté par ladyteruki à 18:17 - Review vers le futur - Permalien [#]
Tags : , ,