ladytelephagy

Purple is the new black. Un blog qui parle de séries, c'est devenu assez habituel. La question, c'est : de quelles séries ? Séries méconnues, séries anciennes, séries japonaises... mais aussi séries récentes ! Venez, la téléphagie, c'est contagieux !

21-04-11

[DL] Kommissarie Winter

Et votre coeur fait boom. Le mien, en tous cas. C'est un peu comme avec Borgen : il y aura toujours, désormais, une part d'affectif lorsque je vous parlerai de Kommissarie Winter.

J'entends la musique, et je fonds. Je me revois dans ce grand théâtre pendant la nuit des pilotes nordiques (imaginez : que des pilotes, de séries totalement inédites à mes yeux, pendant plusieurs heures... vous voyez le trip ?), m'en prenant plein les yeux, plein la tronche (la scène du meurtre, essentiellement), plein le coeur. Et quelques heures plus tard pouvoir aller communier avec le réalisateur, et discuter plus d'une demi-heure avec lui de cette série qui m'avait incroyablement touchée (je serais une bien piètre journaliste, incapable d'être objective que je suis !) tout en évoquant Torpedo, dont j'ai soigneusement évité de lui dire que je l'avais cagoulé, mais dont il a apprécié le fait que je savais de quoi il s'agissait.
Désolée d'avoir l'air de me vanter, mais voilà, en plus de mon émerveillement devant le pilote (relaté en détail à l'époque, n'hésitez pas à user et abuser des tags, c'est là pour ça), il y a ce plaisir intense de parler d'une série qu'on a découverte et appréciée dans l'instant, avec quelqu'un qui y a travaillé. Voyez, je préfère cette rencontre à toutes les autres que j'ai pu faire dans ma vie avec des gens célèbres, même avec Alexandre Astier, parce qu'il s'est passé un truc vrai et intense. Alors j'écoute le générique de Kommissarie Winter, et je retourne sur le canapé rouge, voilà. Désolée pour ce petit moment.

KommissarieWinter
Note : lien valable 30 jours minimum. Je reuploaderai si le lien est mort, mais seulement si vous postez un commentaire pour me prévenir !

Alors après, on est d'accord que visuellement, ça n'inverse pas le sens de rotation de la planète, mais c'est suffisamment élégant pour qu'on se taise. Et puis, ce plan de fin, je sais pas, il m'émeut.
C'est comme les plans sur le regard de Sarah Lund dans Forbrydelsen (pour rester sur le même continent), j'ai l'impression d'entrer dans la tête du personnage, de voir avec ses yeux, d'éplucher le paysage pour tenter d'y voir clair. C'est juste que moi je fume pas, voilà tout. Mais sinon, on est vraiment dans l'idée de voir avec les yeux du personnage, pas juste de le regarder faire.

Pff, vous savez, plutôt que passer du temps avec Trygve, sur ces canapés rouges, j'aurais plutôt dû faire ami-ami avec les mecs qui avaient les bandes des épisodes. Je serais rentrée avec une cagoule sous-titrée du pilote de Kommissarie Winter, vous imaginez ? Et de quelques autres, si ça se trouve. Que d'occasions manquées...

Ainsi s'achève notre jeu des génériques spécial Séries du Monde. J'espère vous avoir fait découvrir quelques horizons insoupçonnés... et vous avoir donné envie de fréquenter la rubrique. Merci à tous pour votre épatante participation !

Et pour ceux qui manquent cruellement de culture : la fiche Kommissarie Winter de SeriesLive.

Posté par ladyteruki à 00:39 - Médicament générique - Permalien [#]
Tags : , , ,