ladytelephagy

Purple is the new black. Un blog qui parle de séries, c'est devenu assez habituel. La question, c'est : de quelles séries ? Séries méconnues, séries anciennes, séries japonaises... mais aussi séries récentes ! Venez, la téléphagie, c'est contagieux !

05-11-08

T'as-tu testé ?

Puisque je suis téléphage et, pis encore, pilotovore, ce n'était qu'une question de temps avant que je ne teste une nouvelle série, en l'occurence aujourd'hui, Testees.

Et comme chaque fois que je découvre une nouvelle série, avec ses personnages, son ambiance et son style, bref, un nouvel univers, j'ai appris quelque chose. Et qu'ai-je appris aujourd'hui ?
J'ai appris que FX n'a pas encore acquis ce don si particulier qui permet d'acheter de bonnes comédies.
J'ai appris que tout intéressant et/ou marrant que soit le pitch d'une comédie, c'est la réalisation qui fait la différence.
J'ai appris que j'aurais peut-être ri de cette série il y a quelques années, mais que j'ai vieilli.
J'ai appris, et c'est peut-être le plus important, qu'il ne faut pas manger en regardant Testees. Suuuurtout pas.

Mais c'est vrai : même quand on n'aime pas ce qu'on voit, on en retire quelque chose. On se définit autant parce qu'on a aimé regarder que ce que sur quoi on n'a pas accroché.

Je regarde Testees, j'esquisse un sourire sur les 20mn que dure le pilote, repousse mon assiette avec dégoût sur la fin ; et de cette façon, j'ai appris que j'étais de moins en moins amatrice d'humour potache.
C'est un peu comme ces petites voitures téléguidées qui sont censées rouler de façon autonome dans votre appartement, et qui se cognent contre le mur et doivent en déduire qu'elle doivent tourner pour l'éviter... bon, sans se cogner dans le mur, on est d'accord que les petites voitures n'auraient pas su trouver le chemin, pas vrai ? Tout pareil.

C'est même ça qui caractérise le téléphage : le goût de l'expérimentation, de la découverte ; l'élan courageux qui le pousse à regarder toujours plus d'épisodes, toujours plus de séries, c'est cela même le sel de sa vie ! Ah, le bel enthousiasme alors qu'il s'aperçoit que dans sa cagoule est déposé un nouvel épisode dont il ignore quasiment tout ! Ah, l'excitation de le voir déballer son bel épisode, le sourire radieux ! Ah, la douce euphorie quand commencent à apparaitre les premières images !
Et comme dans Testees, ça ne finit pas toujours aussi bien qu'on l'aurait espéré.

Testees est donc une métaphore sur la télévision, et, je le redis, ça finit de façon crade. A méditer avant d'enfiler votre cagoule, donc.

Et pour ceux qui manquent cruellement de culture : la fiche Testees de SeriesLive.

Posté par ladyteruki à 16:06 - Review vers le futur - Permalien [#]

  1