ladytelephagy

Purple is the new black. Un blog qui parle de séries, c'est devenu assez habituel. La question, c'est : de quelles séries ? Séries méconnues, séries anciennes, séries japonaises... mais aussi séries récentes ! Venez, la téléphagie, c'est contagieux !

25-06-07

Mais où vont-ils chercher tout ça ?

Dans 99% des cas, sur Google. Et comble de malchance, ils tombent ici. Qui ? Les CAS ! Parmi les dernières recherches menant à ce blog, voici de nouvelles perles :

- Au rayon camisole :
"Avant, je n'avais pas peur du téléphone"
De mon côté je commence à m'inquiéter au contraire... Et dire que j'arrive en tête des résultats avec cette recherche, ça fout les jetons.
"m'est ta cagoule"
Le plus beau c'est que cagoule, mot finalement peu usité une fois qu'on a réussi à perdre la 20e dans la cour de récré et que les parents déclarent forfait, est parfaitement orthographié.
"mate moi"
Masochiste patenté ou exhibitionniste décomplexé ? Je pensais bien que la Play >> mate allait m'apporter des voyeurs mais là j'en reste tout de même sans voix.

- Au rayon téléphagie boîteuse :
"raven simoné 2007"
Ya récidive... J'aimerais bien que le visiteur qui a fait cette recherche de multiples fois ces derniers mois (et a atterri ici de façon répétitive) m'explique le sens de l'année dans cette requête ! Raven Simoné est-elle condamnée et je ne le sais pas ? Ses jours sont-ils en danger ? Me laissez pas comme ça dans l'ignorance !!!
"Sur quoi Berger plaque Carrie dans Sex and the City ?"
Question posée avec des points d'interrogation, et sans. Je réponds, à l'aise : sur un post-it. M'enfin !
"série (les anges du bonheur) poster"
Je le savais que ça se retournerait contre moi, ce post, tôt ou tard.

- Au rayon cagoulage :
Ces derniers temps, le Top Cagoule de ce blog englobe, dans l'ordre décroissant de fréquence : South of Nowhere, Hannah Montana, Sex & the City, Dirt et Zoey.

- Au rayon chouchou :
L'un de mes visiteurs recherche le DVD de Rude Awakening désespérément. On est deux, c'est un début ! Viens que je t'embrasse !

J'en profite en guise de bonus pour attribuer une récompense bien méritée :

CookieShopgirl

Chose promise, chose due !

Posté par ladyteruki à 09:13 - Tell Me You Google Me - Permalien [#]

27-02-07

[DL] South of Nowhere

Je ne me suis toujours pas résolue à regarder le second épisode (le ferai-je jamais ? c'est de moins en moins sûr) mais bon, ok, le générique est quand même sympa, en particulier cette façon de traiter l'image comme si elle était abimée par le soleil. Si avec ça on n'a pas compris que la série se déroulait sous le soleil de Californie, c'est qu'on est un cas désespéré.

Bien-sûr, côté bande sonore, on a droit à un parfait exemple de teenagerie assumée, mais bon, c'est le genre qui veut ça j'imagine !

SouthofNowhere_generique
Note : lien valable 30 jours minimum. Je reuploaderai si le lien est mort, mais seulement si vous postez un commentaire pour me prévenir !

Ya pas à dire, cette petite a un visage de poupée. Pourvu qu'on la voie en-dehors de The N un jour.

Et pour ceux qui manquent cruellement de culture (vous ne commencez pas à manquer d'excuses, là ?) : la fiche South of Nowhere de SeriesLive.

Posté par ladyteruki à 00:29 - Médicament générique - Permalien [#]

13-02-07

En quelques mots

Comme tout bon blogger qui se respecte, je fais occasionnellement un tour dans mes statistiques (= euphémisme). Les mots clés sont évidemment l'aspect le plus drôle de la question. Petit tour d'horizon, pour meubler, et aussi parce que j'avais terriblement besoin de partager mes fous rires...

- Les vilains cagouleurs :
Au menu des petits malins qui tentent de pallier à l'absence de DVD ou de budget pour le DVD, on trouve des adeptes de divers moyens de téléchargement, dont voici les cibles les plus prisées par mes visiteurs : Sex & the City, La Belle et la Bête (qui êut cru), Hannah Montana, New York Unité Spéciale...

- Les génériquophiles :
La rubrique Médicament générique est plutôt populaire, le croiriez-vous ? Mais le plus étonnant c'est la quinzaine d'amoureux du générique d'Angela's Eyes (pourtant, ya plus follichon...). On trouve aussi des fans de Boomtown (c'est bien ça, bon petit, envoie-moi ton adresse, je t'envoie le coffret DVD*), South of Nowhere, Urgences (mais comment mon blog apparait-il dans les réponses pour cette série que je ne pense pas avoir déjà évoquée !?).

- Les stalkers en herbe :
Alors eux, ils ont une obsession, c'est un acteur, en particulier, et ils n'en démordront pas. Avec une seule requête, bizarrement, ce n'est pas Nick' Lea qui arrive en tête du classment mais bien la recherche "informations personnelles sur Adrian Pasdar". Si j'en avais je garderais ça jalousement pour moi, désolée ! D'ailleurs si quelqu'un veut le numéro de téléphone perso de Jay Mohr, je l'ai mais je ne le dirai pas non plus. Et toc. Sinon apparemment il y a au moins un fan de Christopher Titus, et quelqu'un qui veut voir Christopher Meloni, si possible peu vêtu (eh bah prends un ticket !). J'ai aussi un imposant "I HATE BRENT SPINNER" qui me fait un peu peur... Je ne m'inquiète pas trop par contre pour "raven symone de cette année 2007", normalement ya pas de raison qu'elle ne passe pas l'année.

- Les documentalistes :
Ils se renseignent, c'est mignon ! Du coup on a plein de gens qui s'inquiètent du sort de SeriesLive (rha, mais ils ont prévenu vendredi soir que c'était juste un changement de serveur... ah hem, ah bon, ça s'est vu que je les aime bien ?) et qui tombent chez moi (c'était pas prévu pour à la base mais bon, on va pas se plaindre). Je salue aussi la recherche sur "tbs collection printemps ete 2007". Collection ça fait plus joli que saison, ça c'est bien vrai.

- Les inquiets :
Alors eux, rien à voir avec la choucroute. Tomber sur ce blog a dû leur faire un choc vu la nature de leurs interrogations profondes : "copier hollywood boulevard" (ah ouais, pas facile), "invasion extraterrestre" (zinquiétez pas, si ça arrive on est parés, c'est Karen Sisco qui gère), ou mon préféré : "reconnaître un psychopathe envers les femmes" (ouhloulou !). C'est vrai ça peut toujours servir.

- Mes petits préférés :
Ils ont gagné toute mon amitié virtuelle. Le petit génie qui a tapé "définition de téléphage" a gagné l'intégrale de Rude Awakening en DVD VF* ainsi que, naturellement, celui qui est arrivé avec "rude awakening jimmy publics". Ne me remerciez pas. Enfin, coup de chapeau à "super hiro", voilà quelqu'un qui parle la même langue que moi.

Mais que vous soyiez arrivé ici par hasard ou pas, grâce à une recherche bizarre, ou parce que vous cherchez le blog de quelqu'un qui sait lever le coude (pour tenir la télécommande, s'entend), sachez une chose : vous êtes quand même les bienvenus.
Et ça, c'était ma dédicace spéciale à "démagogie explication". Merci à tous et bonne soirée !


*Envoi assuré dés le 29 de ce mois-ci.

Posté par ladyteruki à 00:15 - Tell Me You Google Me - Permalien [#]

18-01-07

Nulle part ailleurs

J'avais complètement oublié que j'avais ça dans mes cartons : voilà le pilote de South of Nowhere, petite série adolescente diffusée sur The N, chaîne que personne ne connaît ou presque. C'est dire si c'est un hasard ! Je dois être en pleine période de teenagerie, je ne sais pas. Je me suis envoyé le pilote (le second épisode, que j'ai aussi, attendra en revanche que mon overdose de beaux et jeunes gens soit passée) histoire de voir (et puis après le Dexter d'hier, c'est pas plus mal).

Au programme : trois adolescents quittent l'Ohio avec leurs parents pour s'établir à L.A. Le pilote est centré sur le point de vue de la fille de la famille, et accessoirement la cadette, Spencer, une petite gosse au visage de poupée qui, à l'instar de ses frères, attend beaucoup de cette nouvelle vie tout en l'appréhendant.

Faut pas. Le lycée où tombe la petite famille n'a vraiment rien d'un trou à rat, s'y posent exactement les mêmes problèmes que partout, seulement voilà : la fratrie Carlin est une bande de petites natures. Ca doit être le décalage horaire. Ou le fait que ce sont des bouseux. Ou plus simplement, ils ont un scénariste de merde. Ouais, j'penche plutôt pour ça.

Au programme : dispute de pom pom girls, compétition entre joueurs de basket, erreurs dans l'emploi du temps, et même ! Des problèmes de trafic (routier) à Los Angeles. Attention, c'est du gros.

Ok, j'exagère. Mais à peine. Si certains axes peuvent certainement profiter des développements ultérieurs (principalement le questionnement de Spencer sur sa sexualité après sa rencontre avec une étonnante camarade qui s'avère être... bon, sinon gay, au moins bi !), le reste n'est que business as usual. Je ne vous cacherai pas que je m'attendais un peu à mieux, quelque chose du genre Angela, 15 ans rencontre La Famille Green, quelque chose comme. Ok, j'avais mis la barre un peu haut, mais je trouve qu'une bonne série adolescente/familiale tous les cinq ans environ, c'est pas trop demander non plus, si ?

Alors, vais-je regarder ce second épisode ? Bon : j'aime pas gaspiller. Mais c'est uniquement pour pouvoir critiquer après en connaissance de cause, vu ? Ca n'a rien à voir avec le personnage d'Ashley qui est plutôt sympa (et j'adore la voix de l'actrice). Vu ? Et ptet bien que le générique n'est pas mal, mais ça s'arrête là !
VU ?

Et pour ceux qui manquent cruellement de culture : la fiche South of Nowhere de SeriesLive.

Posté par ladyteruki à 09:33 - Review vers le futur - Permalien [#]


  1