ladytelephagy

Purple is the new black. Un blog qui parle de séries, c'est devenu assez habituel. La question, c'est : de quelles séries ? Séries méconnues, séries anciennes, séries japonaises... mais aussi séries récentes ! Venez, la téléphagie, c'est contagieux !

27-07-07

Week end de défonce

Ce week end, je cède totalement à ma téléphagie et j'entame un rail de séries que je n'ai pas eu le temps de reniffler cette semaine (pourtant déjà bien chargée, avec en moyenne un pilote chaque soir, plus ce que je regarde déjà par ailleurs, plus les autres trucs que j'aime bien faire même si c'est un peu du gaspillage de temps, comme manger, dormir... walou !!!).

Au menu :
- Bionic Woman (je me prépare à être très agréablement surprise)
- Damages (je voulais le regarder hier soir mais j'ai par inadvertance oublié de désinstaller Civilization IV...)
- Lipstick Jungle (après tout, si le trailer de Cashmere Mafia a su m'intéresser et me donner l'illusion d'un spin-off de Sex & the City, je vois pas pourquoi bouder Lipstick Jungle qui est fait des mêmes ingrédients !)
- Meadowlands (j'ai pas encore réussi à me résoudre mais je suis sûre de trouver de la motivation entre deux autres pilotes, dans un appel d'air on va dire)
- Side Order of Life (complètement refroidie par certaines reviews lues çà et là)
- State of Mind (j'ai galéré pour en voir le bout, c'est la moindre des choses même si je ne pars pas très optimiste)
- The Sarah Conor Chronicles (avec mon homme car je pressens que ça va lui plaire)
- The Kill Point (je me rappelle même plus de quoi ça doit causer, on verra bien)

Dans l'intervalle, les pilotes de Cavemen (arf arf arf, il me faut cette grosse daube ! à l'aide, mon homme déteint sur moi !!!) et The Big Bang Theory seront à ma merci, et sans doute même aurai-je la possibilité de regarder le second épisode de Mad Men, du moins si les choses conservent leur rythme...

Et, si j'ai le temps (par exemple cette histoire de sommeil c'est des foutaises et je suis sûre de pouvoir tout-à-fait m'en passer), je regarderai la fin de The Starter Wife que j'avais un peu délaissée. Idéalement, il faudrait aussi que je trouve du temps pour finir la 1e saison de KYLE XY, Heroes, Eureka et Dexter, sachant que pour les trois derniers j'attends que mon homme lui-même libère du temps (mais hélas je crois que Painkiller Jane a eu le dessus sur sa bonne volonté).
Mémo perso : ne pas louper NY SVU demain soir, même les rediffs me font toujours autant plaisir... Ainsi que dimanche, un bout d'Urgences pour entretenir la machine, parce que je ne sais pas y résister et que Neela embellit à chaque saison, et surtout The Nine...

J'ai la tête qui tourne, c'est normal docteur ?

Posté par ladyteruki à 18:12 - 3615 My (So-Called) Life - Permalien [#]

17-07-07

Premier semestre concluant

Je me dois de le confesser, j'ai toujours regretté de ne pas être allée dans une fac américaine. Maintenant je suis vieille et c'est trop tard, et puis surtout j'ai pas pensé à économiser lorsque j'ai eu 4 ans (c'était de l'inconscience et je m'en rends compte à présent), mais ce regret est là, tenace, et j'aurai toujours un pincement au coeur en pensant que j'ai loupé cette expérience en apparence unique.
Pour enfoncer le clou, j'ai regardé l'autre jour le pilote de GREEK, histoire de vraiment me faire du mal. Voilà les trois choses que j'ai retenues de ce pilote, youpi chouette, c'est un article de la catégorie La preuve par trois !!!

Greek_pilot_1
Je m'attendais à un humour gras et sans nuance, et des intrigues hautement banales (après tout on parle d'ados, c'est rare que qui s'y frotte ne s'y pique pas). J'ai été surprise, dés les premières scènes, par l'étonnante subtilité de certains dialogues, et des gags comme je les aime, c'est-à-dire en demi-teinte. Cette scène en est un parfait exemple...

Greek_pilot_2
Rusty a l'air d'un pauvre geek, il est chétif et pas très avenant à première vue, mais ce qui est particulièrement bon dans ce pilote, c'est qu'il y a plus que ce qu'on peut voir de prime abord. Ainsi le personnage est bien plus nuancé que je ne m'y attendais (comme, dans une moindre mesure, sa frangine Casey), et ce sont là encore de petites subtilités qui nous amènent à le comprendre, comme la réaction de l'ex de Casey dans la scène de la beuverie (qui, je tiens à le préciser, est précédée d'une excellente scène de recrutement de newbie). Au mec qui agresse Rusty parce qu'il a craché sa tequila sur sa copine, Rusty lui rétorque vertement que ce n'était pas mieux de laisser des mecs lécher du sel sur son ventre... ce qui, tout de suite, donne une autre dimension au bonhomme - la première d'une longue liste. Car Rusty n'est pas un gamin coincé et incapable de socialiser, il est même à l'aise lorsqu'il s'agit de rentrer dans le lard de l'armoire à glace qui sort avec sa soeur un peu plus tard. Bref tout un tas de petites séquences qui font qu'on affectionne très vite ce drôle de gaillard !

Greek_pilot_3
Pendant que Casey tente de sortir discrètement de la chambre de son ex où elle a passé une nuit qu'elle n'aurait pas dû (on imagine comme son secret va être bien gardé avec ce public), Calvin, lui, a eu la possibilité de connaître une autre façon de sortir de la fraternité au petit matin et donc d'éviter l'humiliation publique (d'autant qu'il y a là le prélude d'une intrigue intéressante sur le statut de l'homosexualité dans la communauté estudiantine) ! C'est un peu salaud de la part de Cappie de ne rien avoir dit à Casey mais d'un autre côté, il faut bien admettre que ce gars dégage un tel potentiel sympathie qu'on a du mal à vraiment lui en vouloir (en plus, on a vite fait de développer des tendance au shipping entre ces deux-là). Bon, outre les coucheries (c'était inévitable, hélas) de Casey, il est intéressant de voir comment les relations et les hierarchies se nouent entre garçons et filles, entre fraternités ennemies, entre anciens et nouveaux... Toute cette mécanique est bien huilée : elle a ses règles, elle a ses coutumes. Comme le souligne Rusty, d'ailleurs, c'est une tradition vieille de deux siècles, ça force le respect !!!

Bref vous l'avez compris, je suis de bonne humeur même près de 48h après avoir vu le pilote de GREEK (certes mon hilarité s'est vue prolongée par la vision de Painkiller Jane ensuite, mais cela fera l'objet d'un post à part !), je ne dis pas que c'est la série de l'année mais elle mérite de l'attention, et la mienne sera soutenue !

Et pour ceux qui manquent cruellement de culture : la fiche GREEK de SeriesLive.
favicon

Posté par ladyteruki à 20:09 - La preuve par trois - Permalien [#]
  1