ladytelephagy

Purple is the new black. Un blog qui parle de séries, c'est devenu assez habituel. La question, c'est : de quelles séries ? Séries méconnues, séries anciennes, séries japonaises... mais aussi séries récentes ! Venez, la téléphagie, c'est contagieux !

31-08-10

On a tous quelque chose en nous...

Ça fait quelques semaines qu'au fil de mes lectures, je découvre pourquoi les séries asiatiques sont populaires. Non pas la raison pour laquelle elles sont populaires sur leur continent d'origine, ni même la raison pour laquelle elles peuvent plaire au public occidental, mais la raison pour laquelle elles plaisent à d'autres téléphages encore.
Mais aujourd'hui, il y a eu dans mes stats une requête intrigante : series coreennes doublees

Ainsi donc ce serait vrai. Il existerait quelque part un pays où les séries asiatiques seraient doublées. Mais alors : où ?

La réponse tient en deux mots, et elle a de quoi surprendre ; en fait elle m'a surprise alors que j'avais déjà lu quelques petites choses à ce sujet. Deux mots qui m'ouvrent des horizons :

PAYS. ARABES.

Dans un langage châtié, je me suis écrié : "merde mais c'est génial putain !", ce qui était ma façon d'intellectualiser le débat.
Rien que l'idée a quelque chose de magique.

Il y a des chaînes arabes (et africaines, d'ailleurs) qui diffusent depuis plusieurs années des telenovela sud-américaines, alors pourquoi pas des séries coréennes ? Eh oui, réfléchissons un instant : que proposent les séries asiatiques ? Eh bien, pour commencer par le plus évident : des romances où, à de rares exceptions près, on ne s'aventure pas dans la profusion de preuves physiques d'affection. Où l'on garde une attitude policée et correcte en toute circonstance. Où l'honneur et le devoir ont de l'importance. Des valeurs qui me semblent parler à bien plus large que le seul public asiatique, non ?

Et effectivement, en remontant la piste de cette requête sur Google, je trouve des forums sur la culture arabe qui confirment ces théories, où notamment un intervenant enthousiaste s'explique : "ça change des séries US sans pudeur" (bon, d'un autre côté on doit pas regarder les mêmes séries américaines, mais qu'importe). Sur un autre, on peut lire "ça nous rappelle que les valeurs morales et spirituelles sont l'essence même de notre humanité".
Je trouve ça formidable de réussir à se trouver des points communs avec une culture qui n'a rien de commun à la base avec la nôtre.

Avec cette mini-découverte, on touche à l'universalité. Des séries qui, au départ, ne sont conçues que pour le marché national, et donc ne cherchent rien d'autre que toucher le public coréen, finissent par rassembler des spectateurs japonais, américains, français, belges, marocains, tunisiens... Imaginez un monde où on n'a pas la même culture mais où on parvient à communier via une même forme de popculture...

Onatousquelquechoseennous

Moi, cette seule pensée me fait rêver. Et je vais acheter mon coffret de Kkotboda Namja en septembre avec d'autant plus de ferveur que je vais penser à toutes les personnes de par le monde avec qui je n'ai rien en commun... excepté la capacité à m'émouvoir devant une même série.

Posté par ladyteruki à 17:23 - 3615 My (So-Called) Life - Permalien [#]

  1