ladytelephagy

Purple is the new black. Un blog qui parle de séries, c'est devenu assez habituel. La question, c'est : de quelles séries ? Séries méconnues, séries anciennes, séries japonaises... mais aussi séries récentes ! Venez, la téléphagie, c'est contagieux !

03-10-12

Auf Deutsch

Hier soir, c'était l'heure du Deutschen Fernsehpreis, les prix de la télévision allemande. Les vainqueurs ont été annoncés depuis Cologne, même si en réalité, le public allemand ne verra la cérémonie sur ZDF que jeudi soir, à l'occasion d'une retransmission avec un, hm, comment dire ? Un léger différé, dirons-nous.

L'ambiance n'était pourtant pas tellement à la fête.
Lundi, le comédien Dirk Bach est décédé d'un problème cardiaque ; une perte durement ressentie par toute la communauté télévisuelle. Beaucoup de participants à la soirée arboraient donc un badge "danke Dirk" (merci Dirk) en sa mémoire.

Dirk Bach, présent sur les petits écrans allemands depuis la fin des années 80/début des années 90, rencontre le succès en 1996 avec le sitcom Lukas, qui dure 5 saisons sur ZDF. On y découvrait Bach dans le rôle de Lukas Lenz, un acteur en surpoids qui anime une émission pour enfants, et élève en parallèle sa fille unique depuis la mort de son épouse ; il peut compter sur l'aide de son père, un comptable un peu psychorigide qui vit avec eux. La série a un succès foudroyant qui permet à Dirk Bach de devenir une personnalité de la télévision ; en 2002, il co-présentera les Deutschen Fernsehpreis (revêtant alors exactement la même robe que sa co-présentatrice Sandra Maischberger), et il sera également, en 2004, le présentateur des 6 premières saisons la version allemande de I'm a celebrity - Get me outta here (on ignore pour le moment s'il y en aura une 7e). Pour finir, Dirk Bach a aussi reçu de nombreuses récompenses, dont un Deutschen Comedypreis en 1999 et une Goldene Kamera en 2001, pour son travail dans Lukas.
Ce n'est pas donc pas n'importe qui que la télévision allemande a perdu cette semaine, et les hommages, en marge de la cérémonie ou pendant, ont été nombreux.

DeutschenFernsehpreis2012

Malgré l'émotion, la cérémonie a suivi son cours, et en voici les résultats en matière de fiction, avec un joli * pour les gagnants.

Meilleur acteur :
- Matthias Brandt dans Polizeiruf 110
- Bjarne Mädel dans Der Tatortreiniger
- Mišel Matičević dans Lösegeld
- Wotan Wilke Möhring dans Der letzte schöne Tag *
- Ulrich Noethen dans Das unsichtbare Mädchen

Meilleure actrice :
- Barbara Auer et Ina Weisse dans Das Ende einer Nacht *
- Silke Bodenbender dans Das unsichtbare Mädchen
- Sibylle Canonica dans Tatort: Borowski und die Frau am Fenster
- Anja Kling dans Hannah Mangold & Lucy Palm
- Ulrike C. Tscharre dans Lösegeld

Meilleure mini-série :
- Laconia
- Der Mann mit dem Fagott *
- Verschollen am Kap

Note : le chanteur Udo Jürgens était présent à la cérémonie ; le biopic vainqueur de cette catégorie, Der Mann mit dem Fagott, raconte en effet l'histoire de son grand-père, Heinrich Bockelmann. Diffusée les 29 et 30 septembre 2011, la mini-série est inspirée par le roman de Jürgens du même nom, dans laquelle il raconte comment son grand-père tombe sous le charme du basson alors qu'il n'est encore que jeune homme ; inspiré par la mélancolie des mélodies russes jouées avec cet instrument, il s'installe dans ce pays, y devient banquier et y fonde une famille, avant d'évacuer sa famille vers la Suède pendant la Première Guerre mondiale... Il sera malheureusement dénoncé et envoyé dans un camps en Sibérie ; quelques années plus tard, il tente de s'échapper pour rejoindre sa famille...

DerMannmitdemFagott

Meilleure série :
- Borgia
- Der letzte Bulle *
- Der Tatortreiniger

Note : Der letzte Bulle, dont une diffusion a été tentée en France sous le titre Mick Brisgau, le come-back d'un super flic (le ridicule ne tue pas, mais c'est pas faute de frôler régulièrement la mort) par Direct 8, raconte l'histoire d'un flic qui, après avoir passé deux décennies dans le coma, reprend du service pour s'apercevoir que le monde en général, et le métier de flic en particulier, ont beaucoup changé en son absence. La série, diffusée en binôme avec Danni Lowinski, compte parmi les succès actuels de Sat.1 et avat déjà été nommée l'année passée dans la même catégorie. A force de persistance... La quatrième saison de la série est attendue pour début 2013.

DerletzteBulle

Juste pour culture perso, un obélisque d'or a également été remis à Frank Elstner pour l'ensemble de sa carrière. Il a créé l'émission Wetten, dass..? en 1981, et en était le présentateur pendant ses 6 premières années avant de passer le flambeau. Impossible que vous n'ayez pas entendu parler de cette émission de paris un peu fous qui compte parmi les plus anciennes et les plus populaires d'Europe.

Voilà, vous savez tout ! Eh, franchement, on n'est pas bien, là, à causer de télévision allemande, pour changer ?
Dommage qu'Eurochannel, qui a décidé de placer le mois d'octobre sous le signe de l'Allemagne, n'ait pas été inspiré par le Deutschen Fernsehpreis pour diffuser une série : dans le programme de ce mois-ci, on trouve à la place une mini-série néerlandaise, Medea. Ah, une belle occasion gâchée, dommage...

Posté par ladyteruki à 00:46 - Love Actuality - Permalien [#]

26-04-12

[DL] Danni Lowinski

Ca fait depuis hier que j'ai la chanson en tête et, après tout, vous et moi, on partage pour le meilleur et pour le pire. Souffrez donc que je vous propose le générique de la version belge de Danni Lowinski, étant donné que je vous avais déjà proposé la version originale, allemande donc, il y a quelques temps.

La musique est donc la même, absurdement entêtante (j'y reviens dans un instant), le concept du générique aussi, et pourtant il se dégage quelque chose de sensiblement différent des deux versions. La Danni allemande semble plus combattive : elle donne des coups de pied, elle envoie paître les mecs qui la sifflent dans la rue, ce genre de choses ; fort heureusement les nombreux bruitages du générique permettent de rester dans quelque chose de frais, sinon on se sentirait presque aggressés.
La Danni belge ici présente aurait plutôt tendance à la décontraction, chose soulignée par les couleurs plus vives et nombreuses, et peut-être est-elle aussi plus à l'aise avec sa sexualité : elle se remet son string en place en pleine rue, et envoie plein de bisous depuis son vélo... mais le dernier plan de la version belge ajoute une tonalité dramatique absente dans la version originale. Alors ?

DanniLowinski-BE
Note : lien valable 30 jours minimum. Je reuploaderai si le lien est mort, mais seulement si vous postez un commentaire pour me prévenir !

Le thème musical de Danni Lowinski fait partie de mon top 3 des génériques européens qu'il est impossible de se sortir de la tête. C'est la faute du timbre de voix si vous voulez mon avis, parce que les deux autres sont les thèmes de Lykke et de Rita, où la voix de la chanteuse est assez similaire.

Les génériques de la version allemande de Danni Lowinski, ainsi que des dramédies danoises Lykke et Rita, ont donc été reuploadés ce soir par mes soins, et je vous propose le sondage suivant : quelle est la série qui a le générique le plus obsédant ? N'hésitez pas à vous aider des tags pour comparer.
J'attends vos votes avec impatience.

EDIT : on m'a signalé des petits soucis avec Uploaded.to (ah, comme MegaUpload me manque), voici donc les trois autres génériques mentionnés dans ce post, sur RapidShare :
Danni Lowinski (DE) | Lykke | Rita

Posté par ladyteruki à 22:36 - Médicament générique - Permalien [#]

25-04-12

lady's world tour - Escale n°9

Quatorze jours sans world tour. Autant dire une éternité !
J'espère que vous avez envie de voyager ce soir, parce qu'on va pas mal bouger, et inspecter... attendez je vérifie... oui c'est ça, absolument chaque continent du globe. Si vous ne trouvez rien que vous intéresse au cours de ce périple, c'est bien simple, je rends mon tablier !

JessicaMarais

- AUSTRALIE : Jessica Marais change de sexe
La belle Australienne Jessica Marais, connue dans son pays natal pour son rôle dans Packed to the Rafters, mais par le public américain pour sa présence sensuelle dans Magic City, incarnera le personnage principal d'une mini-série s'intéressant à Carlotta, la personnalité transgenre la plus célèbre d'Australie. Probablement afin de ne pas contrarier le planning de Marais (puisque Magic City a déjà été renouvelée pour une seconde saison), le tournage de cette mini-série australienne ne devrait pas commencer avant la toute fin de l'année, en vue d'une diffusion courant 2013.

- AUSTRALIE : soeurs ennemies
Et tant qu'on en est à parler de casting, la rumeur court que Rachel Griffiths, oui-oui, celle de Six Feet Under et Brothers & Sisters, aurait été approchée pour interpréter le rôle principal de la série faisant suite à Paper Giants. Oui, rappelez-vous : suite au succès de Paper Giants sur ABC1, la mini-série Howzat! (dont je vous ai pas mal parlé) avait été immédiatement mise en branle par Nine afin de surfer sur ce succès, mais ABC1 avait elle aussi bien l'intention de produire une suite pour Paper Giants ! C'est donc de ce projet-là qu'il s'agit, il n'a d'ailleurs pas encore de nom, et cette fois, il s'agirait de suivre la guerre entre deux publications féminines des années 90, Woman's Day dirigée par Nene King, et New Idea dirigée par Dulcie Boling. C'est le rôle de King qui aurait été offert à Griffiths, laquelle a déjà manifesté plusieurs fois son désir de revenir travailler dans son pays natal. On se souviendra qu'elle était apparue dans la première saison de Rake et elle sera également au générique d'un téléfilm-biopic sur Julian Assange aux côté d'Anthony LaPaglia ; c'est également à l'occasion des Logies de 2011 qu'elle avait annoncé à demi-mots et en avant-première l'annulation de Brothers & Sisters.

- LITHUANIE : premier-né
Vous ne connaissez pas forcément la comédie Mother & Son (si ça peut vous rassurer, j'ai vu le pilote, ça n'a rien d'excitant), pourtant ce sitcom de 40 minutes fait partie des plus célèbres fictions du petit écran australien. Ses six saisons, diffusées sur une période de 10 ans (entre 1984 et 1994), ont récolté plusieurs Logie Awards, et sont restées dans les mémoires des spectateurs, qui ont ainsi pu profiter du tandem entre un homme dans la quarantaine et sa mère souffrant d'Alzheimer. Cela semble donc être un bon choix lorsqu'un pays veut s'aventurer plus en avnat dans le domaine de la fiction, et c'est bien comme cela que semble l'entendre TV3 qui vient d'en acquérir les droits pour en lancer le remake. C'est la toute première fois que la Lithuanie fait ainsi l'acquisition d'un format étranger pour l'adapter, ce qui ne rend le geste que plus symbolique. 16 épisodes ont été commandés pour la version lithuanienne qui sera diffusée en septembre prochain. Mother & Son a déjà été adaptée pour de nombreux pays dont les States, le Chili, la Suède, le Danemark, la Turquie, la Grèce et le Royaume-Uni.

Luna

- ESPAGNE : audiences lunatiques
Quelques petites nouvelles de ce qui est supposé être le nouveau hit d'Antena3, la série fantastique Luna, el misterio de Calenda, qui raconte l'arrivée d'une adolescente dans un patelin perdu avec ses parents, et qui découvre qu'en réalité il se pourrait bien que les parages hébergent des loup-garous. On avait déjà eu l'occasion de dire combien la série avait été un énorme projet pour la chaîne, qui misait beaucoup dessus notamment en espèces sonnantes et trébuchantes. Alors, qu'en est-il des audiences, trois semaines après le lancement de cette super-production ? Le pilote, diffusé le 10 avril, avait réussi à capter l'attention de 3,51 millions de spectateurs (soit 19,2% de parts de marché), un chiffre très honnête. La semaine suivante, 280 000 spectateurs avaient déserté, mais on restait tout de même dans des scores très corrects avec un peu plus de 3,2 millions de spectateurs (16,8% de parts de marché). Les résultats de la diffusion de l'épisode d'hier confirment que les audiences ont du mal à se stabiliser : à peine 3 millions de spectateurs pour seulement 15,8% de part de marché. Ca commence donc à sentir le roussi pour cette série fantastique qui ne parvient pas à se stabiliser, et a perdu un spectateur sur sept, en seulement trois semaines...

- ALLEMAGNE : le câble se réveille
Vous avez peut-être entendu parler un peu plus tôt ce mois-ci de Sky Deutschland, qui a décidé d'aligner les biftons pour faire main basse sur les droits de diffusion de la Bundesliga (le championnat national de foot allemand). Il semblerait que le groupe allemand soit actuellement dans une période de dépenses (ou d'investissement, selon le point de vue) puisqu'en prenant pour modèle les chaînes à péage comme HBO ou Showtime, ou encore TNT Serie qui en septembre proposera sa première fiction originale (Add a Friend, sur les relations humaines dans les réseaux sociaux), Sky Deutschland commence à envisager de se lancer elle aussi dans les séries. Pour l'instant Sky D n'en est qu'à rencontrer des producteurs pour jauger les projets qui lui sont proposés ; si les choses suivent leur cours, la première fiction de la chaîne pourrait apparaitre début 2014.

- ALLEMAGNE : commande massive de poulet chez Sat.1
Pensant visiblement qu'on était en pénurie, Sat.1 vient de lancer le tournage de deux nouvelles séries policières de plus. La première, Familie Undercover, s'intéresse comme vous l'aurez deviné à la famille d'un commissaire de police qui, relocalisée dans le cadre de la protection des témoins, doit s'adapter à sa nouvelle vie. L'autre série, répondant au nom de München Bayerstraße, est plus classique puisqu'elle suivra les enquêtes d'un tandem improbable entre un commissaire rôdé à la vie de la rue et un comte devenu enquêteur. Ce sont respectivement 7 et 6 épisodes qui sont prévus pour ces nouvelles fictions qui viennent s'ajouter à deux autres séries en développement : la dramédie Es kommt noch dicker, qui se déroule dans un hôtel thermal de luxe et dont la commande vient d'être portée de 7 à 13 épisodes, et une série médicale, Die Docs.

DanniLowinski

- UKRAINE : Danni fait des heures supp'
STB, le 5e network du pays, vient d'acquérir les droits pour un remake de la dramédie allemande Danni Lowinski. Rebaptisée Masha v Zakone, la série a également été achetée par la chaîne féminie Domashniy, l'équivalent russe de Téva au sein du groupe STS. Outre le sujet, celui d'une ex-coiffeuse qui reprend ses études pour devenir avocate et défendre Monsieur et Madame tout le monde, il est certain que ce qui a encouragé les chaînes ukrainienne et russe à se lancer dans cette aventure est le succès de la version belge de la série (elle aussi baptisée Danni Lowinski), lancée le 1er mars dernier sur VTM. La CW, qui avait en projet une adaptation pour les Etats-Unis l'an dernier, est-elle passée à côté de quelque chose en ne retenant pas le pilote ?

- EGYPTE : politique mais pas trop
L'une des séries en préparation pour le Ramadan commence à étoffer son casting. Um Assabereen, un biopic sur l'activiste Zainab al Ghazali, dont l'organisation féminine était liée aux Frères musulmans. C'est l'actrice Rania Mahmoud Yassin qui incarnera le rôle central de cette série, et elle a prévenu qu'il ne s'agit pas de délivrer un message pro-Frères musulmans via cette fiction : "flirter avec les Frères ou tout autre parti politique ayant du succès actuellement serait une idée stupide puisque personne ne peut prévoir quel parti conservera le pouvoir ou pas". Ca n'a l'air de rien, mais ne pas chercher à plaire à un parti (et du coup, potentiellement de lui déplaire) aurait été hors de question avant la révolution. Alors que les élections présidentielles égyptiennes auront lieu en juin et que le Ramadan commence vers le 20 juillet, on comprend d'autant mieux le désir de ne pas s'impliquer politiquement vis-à-vis d'un parti...

- INDE : danse avec les fous
La semaine dernière, Zee TV a lancé un nouveau soap, Phir Subah Hogi, en remplacement de la romance Ram Milaayi Jodi. Conformément à la tendance actuelle qui consiste à essayer d'ancrer les séries dans un contexte régional spécifique, cette nouvelle fiction nous emmène dans une région d'Inde où traditionnellement, les femmes de la tribu Bedia sont destinées à la prostitution afin de subvenir aux besoins de leur famille. Charmante petite coutume que voilà. Mais l'héroïne, Sugani, ne rêve que d'une chose : se marier. C'est pour elle le symbole de la liberté (comme quoi) et elle va donc faire son possible pour échapper à son destin de "danseuse" avant que ne vienne le moment fatidique de l'initiation. Fort heureusement, elle peut compter sur l'aide de sa mère. Bon, outre le pitch de la série, qui n'a rien de familier avec les soaps de la plupart des pays occidentaux il faut bien le reconnaître (une fois de plus, grâces en soient rendues aux Dieux du soap indien), le plus produit de Phir Subah Hogi, c'est que cela pourrait bien être la première série en Inde à prendre en compte internet dans son effort de promotion, notamment en démarchant des journalistes, blogueurs, et même activistes pour les droits de la femme présents sur internet afin de se faire l'écho de la série comme du phénomène social qui y est dépeint.

SuperCity

- NOUVELLE-ZELANDE / USA : comédie low cost
En 6 épisodes, la comédie Super City a apparemment réussi à se faire remarquer. Construite sur un principe qui me rappelle un peu Angry Boys, c'est-à-dire avec un acteur transformiste qui incarne une grande variété de personnages, la série repose donc sur les épaules de la comédienne Madeleine Sami qui incarne ici 5 personnalités différentes vivant dans une mégalopole. Ladite comédienne vient d'obtenir la possibilité d'exporter son talent aux USA puisqu'une adaptation de Super City pourrait voir le jour pour ABC, nous dit Deadline. Bon bah je vois ce que c'est, il ne me reste plus qu'à aller chercher le pilote de Super City pour voir de quoi il retourne.

- DANEMARK : Saint Somewhere Else
Les projets recevant des subventions ne sont pas toujours ceux qu'on croit. TV3 a donné le feu vert au développement d'un nouveau soap, nommé Sankt P. Ecrite par John Stefan Olsen, scénariste qui avait signé 2900 Happiness (le premier soap danois intégralement tourné en HD, et un grand succès pour TV3), la série connaitrait comme son aînée une première commande initiale de 48 épisodes. Le fonds public pour l'audiovisuel vient de lui fournir 350 000 couronnes danoises (un peu plus de 47 000 euros) pour lui donner un coup de pouce. Sankt P, plutôt que s'intéresser à de riches familles comme le faisait 2900 Happiness, se déroulerait dans un hôpital et ambitionnerait d'être hybride entre un soap opera classique et une série dramatique. Pourtant, comme l'emploi du conditionnel vous l'indique, Sankt P n'est pas encore certaine de voir le jour : la décision finale ne devrait être prise qu'à l'automne en vue d'une diffusion au printemps 2013. Pour faire monter les enchères, Olsen assure avoir une star au générique de la série, mais refuse de dévoiler son nom... Oh et tant qu'on en est à parler de fiction danoise, sachez que le tournage de Dicte a débuté cette semaine, soit un peu plus tôt que prévu, avec l'actrice Iben Hjejle dans le rôle principal.

- SUEDE : a licence to kill
Pour une fois, on va parler de Suède sans parler directement de fiction. En effet, la forme actuelle de la redevance pourrait bien disparaitre : en septembre prochain, une proposition de loi sera déposée pour que la taxe sur les diffusions télé et radio soit directement intégrée à l'impôt sous la forme d'une taxe complémentaire, demandée à absolument tous les contribuables. A l'heure actuelle, la redevance suédoise n'est demandée qu'aux foyers possédant une télévision ; ce prélèvement systématique permettrait donc de prendre en compte les nouveaux médias, qui permettent de regarder ou écouter des programmes via internet ou les portables, des outils actuellement non-imposés. Cette réforme fiscale pourrait prendre effet dés 2014 ; en l'occurrence, les choses sont en bonne voie puisque le projet a bonne presse auprès de la majorité.

Preamar

- AMERIQUE DU SUD : vague de fond chez HBO
Il y a du nouveau chez HBO Latino, et pas qu'un peu. De toutes les petites soeurs de la chaîne américaine éponyme, elle est celle qui a toujours montré le plus de dynamisme en matière de fiction originale, et elle ne se repose pas sur ses lauriers ! Outre la saison 3 de la série mexicaine Capadocia, la chaîne a aussi décidé de renouveler la série chilienne Prófugos, une sorte de road movie dans lequel un groupe de quatre jeunes chiliens devenait passeur de drogue, pour une seconde saison qui devrait être prête pour une diffusion en 2013. Vous croyez que c'est tout ? Absolument pas. Une autre série devrait faire dans les prochains mois ses débuts sur la chaîne : la comédie brésilienne FDP, qui s'intéresse au monde du football mais vu à travers les yeux d'un arbitre peu apprécié de son milieu. Plus mystérieux, un projet de série est actuellement en développement, à mi-chemin entre le drame et le thriller, par l'équipe d'Epitafios, mais pour le moment les détails sont tenus secrets. Cela fait beaucoup pour HBO Latino qui doit déjà lancer le mois prochain sa nouvelle série dramatique, Preamar. Ce drame chronique en 13 épisodes comment un promoteur immobilier en faillite, à qui il ne reste plus qu'une propriété sur la côte d'Ipanema, va tenter de faire repartir son business tout en cachant sa situation financière à sa famille.

- CANADA : gala Artis, demandez la dernière édition
Dimanche soir, c'était l'heure du gala Artis, une sympathique récompense québécoise qui met en avant plutôt les personnalités du monde de la télévision que les émissions et séries à proprement parler. Tout l'intérêt de ce prix, comme pour les Logies dont on a parlé plus tôt ce mois-ci, est de faire voter le public et donc d'avoir un véritable vote de popularité, donc une idée précise de ce qui plait à nos cousins les spectateurs québécois. Ainsi, du côté des acteurs, puisqu'on ne va pas s'embarrasser avec les présentateurs de talk shows et autres chroniqueurs sportifs, Daniel Brière et Anne Dorval l'ont emporté dans la catégorie des comédies pour leur rôle dans Les Parent, tandis que ce sont deux acteurs de Toute la vérité, Denis Bouchard et Hélène Florent, qui ont gagné une récompense dans la catégorie des téléséries.

- CANADA : dix-neuf deux fois deux
La chose n'est pas courante : une série québécoise de Radio-Canada qui pourrait connaître une adaptation sur son pendant anglophone CBC. Ce sera peut-être le cas de 19-2, une série policière de et avec Claude Legault (mais 'zavez vu, j'ai fait un effort pour pas remettre une photo pour la troisième fois de l'histoire des world tours...) dont d'ailleurs la deuxième saison devrait être produite cet été, ce qui est un peu un miracle puisqu'initialement, on se souviendra que Radio-Canada l'avait annulée. Un pilote sera donc produite pour 19-2 (prononcer nineteen-two, donc) afin de voir si une version anglophone est envisageable pour la chaîne publique. Le producteur de 19-2, Jocelyn Deschênes, est également en train d'attendre les upfronts pour voir si l'adaptation de la série Le Monde de Charlotte va atterrir à la rentrée sur NBC. Ca en fait, des adaptations anglophones tout d'un coup !

- CANADA : serrage de ceinture
Et tant qu'on en est à aborder le cas de CBC, je vous propose un petit récapitulatif du sort des séries de la chaîne, puisque celle-ci, suite aux coupes budgétaires énormes dont elle a fait l'objet (115 millions de dollars canadiens sur les trois prochaines années, et 650 emplois à supprimer pour amortir le choc), a bien été obligée de réduire la voilure. Les comédies InSecurity et Michael: Tuesdays and Thursdays ont ainsi été officiellement annulées, la chaîne préférant donner la priorité aux programmes d'une heure plutôt que d'une demi-heure. Reviendront par contre pour une nouvelle saison les séries Mr. D et Arctic Air, lancées en ce début d'année 2012 (rien d'étonnant vu les audiences d'Arctic Air, d'ailleurs), Heartland, et Republic of Doyle. Côté nouveautés, puisqu'il en faut bien, CBC a toujours dans ses prévisions la série Titanic: Blood & Steel en 12 épisodes (oui, c'en est encore une autre), et a racheté Murdoch Mysteries il y a quelques mois, sauvant la série de l'annulation sur Citytv.

Une dernière bonne nouvelle pour finir le post avec le sourire, quand même : la diffusion de Bron-Broen sur BBC4, le weekend dernier, marque un nouveau record pour la fiction scandinave outre-Manche : tout cumulé, c'est 1,097 million de spectateurs qui a découvert le premier épisode de la série. Pour vous faire une idée, le lancement de la diffusion de Borgen, dans des conditions de diffusion similaire, n'avait attiré que 629 000 spectateurs en janvier.

Oh et j'ai reçu un communiqué indiquant que la nouvelle version de DramaPassion serait en ligne le 5 juin, ça vaut ptet le coup de garder un oeil dessus, tiens...?

Bon alors, j'avais deviné ? Il y a un truc qui a retenu votre attention ? Dites-moi tout.

Posté par ladyteruki à 22:19 - Love Actuality - Permalien [#]

29-03-12

In mixed company

BlackMarch

La presse française vous l'aura sans doute dit bien avant moi, mais notre gloire nationale cinématographique du moment, Les Intouchables (car The Artist est complètement has been maintenant que les Américains l'ont récompensé...), connait un succès fulgurant en Europe (entre autres : il fonctionne aussi très bien en Corée du Sud). Cavalant en tête du box-office en Espagne, en Italie ou encore en Allemagne, le film continue de faire des recettes pas dégueulasses sur les écrans étrangers, à l'heure où le coffret DVD est en train de sortir chez nous. Comme on n'est pas sur un blog dédié au cinéma, ici (j'ai une réputation à tenir quand même), je vous invite tout simplement à aller lire les résultats des box-offices étrangers que reprend Variety sur sa page internationale. C'est d'ailleurs une petite gymnastique sympathique à faire de façon générale, une fois de temps en temps.
Vous y découvrirez ainsi que rien que sur le sol allemand, Les Intouchables a récolté l'équivalent de 65 millions de dollars de recettes...

Le 15 mars dernier, les Allemands ont pu aller découvrir au cinéma Türkisch für Anfänger, autrement dit "le Turc pour les débutants". Son succès est tel que ce film a réussi à faire descendre Les Intouchables à la troisième place du box-office allemand, et à prendre sa place en seconde position (dans la liste du box-office de Variety pour l'Allemagne, le film apparait sous l'appellation "No English Title Available" parce que Variety fait partie de ces endroits détestables où on traduit systématiquement les titres de fictions ; ça m'énerve au plus haut point, mais ce sera le combat d'un autre post). Jolie performance, donc.

Pourquoi je vous parle de Türkisch für Anfänger ? Parce que c'est le film qui fait suite à la série allemande Türkisch für Anfänger, diffusée de 2006 à 2008 par Das Erste, et que jusque là je ne m'étais jamais penchée sur son cas ; comme pour hélas beaucoup de séries allemandes, le pilote avait été cagoulé, mis en réserve, et finalement jamais regardé.
C'est hélas récurrent dans ma relation avec la fiction germanique, qui n'est jamais dans mes priorités ; je remets toujours à plus tard les découvertes de pilotes, me mettre devant un épisode me demande un effort proche de celui que je consacre à regarder une série française, et c'est un tort, je n'ai même pas de raison valable à offrir pour expliquer ce comportement, je ne peux même pas dire que j'aie été traumatisée par des séries allemandes par le passé (j'avais tenté Danni Lowinski, par exemple, et n'avais pas eu à le regretter). Alors c'est absurde, voilà, d'avoir attendu que le film cartonne sur les écrans allemands pour m'y mettre, d'autant que ça me ferait pratiquer un peu cette langue que j'ai quand même pratiquée pendant de longues et douloureuses années...

TurkishfurAnfanger-Movie
Türkisch für Anfänger
, le film

Afin de réparer cette erreur, je n'ai donc pas regardé le film, mais bien le pilote de la série. Et d'ailleurs, en faisant mes petites recherches, j'ai appris que la série avait été diffusée à plusieurs reprises en France, mais sous le titre de Family Mix (quelle idée). Comme je crois fermement qu'un titre traduit mérite la peine de mort (sauf dans le cas où on a pratiqué le titre traduit pendant sa tendre enfance, auquel cas la nostalgie prime ; toujours), je continuerai donc à ignorer ce titre "français", sachez simplement qu'il existe, pour culture perso.

Tant que j'en suis à essayer de parler culture perso, il est peut-être temps de s'intéresser à ce dont parle Türkisch für Anfänger. La série utilise le point de vue de Lena, une jeune adolescente, pour nous raconter comment elle et son frère doivent changer de vie lorsque leur mère leur annonce qu'elle est veut s'installer... avec un homme d'origine turque ; lequel a en plus deux enfants. Vont donc se cumuler deux handicaps pour ce nouveau départ : d'un côté, le fait qu'il n'est jamais facile, moins encore pour une ado, de se coltiner une famille recomposée, et de l'autre, le choc des cultures, d'autant plus intéressant que la communauté turque vivant en Allemagne est conséquente.

Pour Lena, la vie va donc totalement changer. Jusque là, la cellule familiale, c'était elle, son jeune frère Nils et leur mère Doris, une famille très banale quoi. Mais ce qui est intéressant, c'est que la famille Öztürk est constituée de trois personnages très différents qui évitent à des degrés différents la caricature.
Le père, Metin, est très bien "intégré", c'est en fait un homme comme un autre, un type même un peu coulant qui a limite l'air de s'excuser d'être amoureux de sa femme et d'être ravi de ce qu'elle est : une femme occidentale moderne (qui élevait jusque là deux enfants toute seule, et donc plutôt indépendante). Il y a le fils, Cem ; alors lui c'est une autre histoire, il roule un peu des mécaniques et est d'une sensibilité plus conservatrice vis-à-vis de la place de la femme. Il estime par exemple qu'une femme doit être au service de sa maisonnée, et est outré d'apprendre que sa belle-mère ne lui sert même pas le petit-déjeuner à table le matin (il ne va pas être déçu quand il va tester les talents culinaires de ladite belle-mère, d'ailleurs). Un cran encore différent est atteint avec Yagmur, la fille, qui est une Musulmane pratiquante, très fervente, mais aussi éminemment psycho-rigide ; la problématique de son personnage est autant dans sa rigueur froide que dans la pratique de sa religion, jusque là inconnue pour Lena.
Evidemment, il y a des clichés dans cette description de la famille Öztürk. J'ignore si Türkish für Anfänger est consciente de chacun ; parfois cela semble voulu, parfois moins.
Mais en tous cas, on a une palette de personnages qui évitent d'entrer dans un monde exagérément caricatural, disons, et on peut aussi attribuer une partie des défauts caricaturaux aux traits de caractère des personnages, plus qu'à leur culture ou religion. L'avantage, c'est donc qu'on a des Turcs allemands très différents, et qu'en plus ils ne se posent pas en symboles de toute une communauté. Ainsi, quand Yagmur prend la serveuse du resto chinois de haut et lui intime sèchement qu'en raison de sa religion, elle ne mangera pas dans une assiette qui ait été touchée par de la viande de porc (même dans une autre vie), on attribue son attitude hautaine bien plus à son caractère antipathique qu'à la religion musulmane en général (et puis, ça aide aussi qu'elle soit la seule de sa famille à être aussi inflexible sur le sujet). Bref l'équilibre est relativement trouvé, ce qui n'était pas gagné vu le sujet choisi, forcément un peu sensible.

TurkishfurAnfanger-SerieTürkisch für Anfänger, la série

Après ces considérations, que vaut donc le pilote de Türkisch für Anfänger d'un point de vue strictement téléphagique ? Eh bien... je m'attendais en toute honnêteté à un truc genre Ma vie à moi, je ne sais pas trop si vous vous en souvenez, France 2 diffusait ça dans KD2A il me semble, c'était sympathique mais pas non plus inoubliable. Eh bien je m'attendais à ça. Et j'ai été agréablement surprise, parce que déjà, dans Türkisch für Anfänger, Lena n'intervient presque pas en voix-off, et dans ces cas-là, c'est uniquement pour expliciter ce qu'elle pense et pas pour commenter l'action (comme ça peut être le cas dans Suburgatory ou Awkward., disons), ce qui en plus permet à tous les personnages d'avoir de bonnes répliques, et pas juste l'héroïne. La technique narrative choisie, c'est-à-dire Lena qui enregistre une video pour sa meilleure amie partie vivre aux USA, est très classique, mais pas lourdement employée, ce qui permet de reposer plus sur les échanges que les monologues. Et ces échanges étaient TRES drôles.
C'est vraiment le point fort de ce pilote : les dialogues sont vraiment bons. Les acteurs, pas toujours, et c'est dommage ; certaines répliques tombent parfois à plat parce qu'elles ne sont pas dites avec autant de finesse qu'il le faudrait, par exemple. Mais vraiment j'ai trouvé les dialogues pétillants, un vrai bon point. Fort heureusement, l'héroïne est plutôt bien incarnée, et je pense que les petits défauts d'interprétation face à elle ont de grandes chances de s'améliorer avec le temps.

Du coup, Türkisch für Anfänger apparait comme une petite comédie familiale assez sympathique. Je me suis un peu spoilée en faisant mes recherches sur la série, donc je ne jugerai pas de la façon dont l'intrigue évolue, mais globalement je trouve l'idée de départ comme sa réalisation louables.
Malheureusement, Türkisch für Anfänger s'est ramassé des critiques assez sévères, comme c'est le cas de beaucoup de films faisant suite à des séries. Apparemment, la fraîcheur des personnages et des échanges s'est perdue en route...

En tous cas, je dois dire quant à moi que j'ai toujours un faible pour les séries qui mélangent ainsi deux univers culturels ; ça rejoint un peu ce que j'aime autant chez Outsourced. Je trouve toujours profondément joyeux et positif de trouver le moyen de rire dans une ambiance bonne enfant de nos différences culturelles, de la façon dont elles se rencontrent, se mélangent et parfois, ne se mélangent pas, et que ces séries explorent tous les cas de figures.
Il y a des chances pour que ces séries aient tendance, c'est certain, à stéréotyper certaines choses ; je comprends les réactions parfois énervées des gens qui trouvent alors que la série perpétue un cliché (d'ailleurs les premiers épisodes sont disponibles avec des sous-titres anglais sur Youtuve et les commentaires sont plus outrés qu'autre chose, ce qui est intéressant parce que la série a quand même eu énormément de succès en son temps). Mais à terme il me semble que les effets sont plus bénéfiques qu'autre chose, si une série se pique de mélanger les gens à des fins humoristiques ou dramédiques.
C'est en tous cas pour moi toujours quelque chose de plaisant parce qu'au bout du compte, je me retrouve en train de regarder une série allemande qui parle aussi de culture turque, ou une série américaine parlant de culture indienne, ou Dieu sait quoi d'autre, et au final, cette invitation au voyage culturel via un autre voyage culturel ouvre des tonnes de portes et de possibilités.

Türkisch für Anfänger n'a pas forcément inventé l'eau chaude, mais en tous cas, elle a ce mérite, et son pilote m'a bien donné envie d'aller plus loin si jamais j'ai du temps à perdre. On est d'accord que ça n'arrivera pas, je n'ai jamais assez de temps pour tout ce qui tombe dans cette catégorie des séries que je regarderais une fois le reste fini, mais c'est l'intention qui compte !

Posté par ladyteruki à 17:29 - Telephage-o-thèque - Permalien [#]

08-05-11

Plus loin que la nuit et le jour

Cet aprem, flânant dans les méandres d'adsltv, j'ai pu voir un épisode (incomplet : je suis arrivée vers le milieu) de Lahazat Harega, la série égyptienne mentionnée récemment sur SeriesLive. Niveau dialogues je n'ai évidemment rien compris, mais niveau production c'était décent. La grosse différence entre Lahazat Harega et Urgences, en gros, c'est le rythme. Et un peu le fait qu'on n'y voit pas de sang (mais je le répète, ce n'était que la deuxième moitié de l'épisode, la patiente du jour était déjà allongée sous perf quand je suis arrivée). Et puis, c'est un peu plus bavard, mais pas au point de tomber dans le soapesque Grey's Anatomy. Nan ça avait l'air pas mal. Je veux pas vous spoiler, mais à la fin, la patiente est morte. Ca s'est fait sans grande démonstration de sang ou de machin mais ça m'a un peu choquée parce que tout d'un coup, vlan, le médecin arrête de réanimer et rabat le drap sur le visage de la patiente juste devant son gamin de 5 ou 6 ans, c'était un peu dur comme scène. Mais j'ai pas vu une goutte de sang.
Bon, c'était le follow-up du jour.

Ah, si, après ça Dubai TV diffusait Deniz Yildizi, un genre de primetime soap turc doublé en arabe, pas franchement génial. C'étaient surtout des histoires d'étudiants à l'université : deux filles qui sortent et qui reviennent malades (l'une est revenue avec un piercing, mais je sais pas si c'est ça qui les avait rendues malades), une autre qui réalise qu'un gars aux beaux yeux bleus craque pour elle mais se laisse draguer par le "méchant"... rien d'affolant, vraiment. J'ai pas été jusqu'au bout de l'épisode en dépit de ma soif de découverte, c'est vous dire.
Enfin bon, je me suis dit que j'allais jamais en faire un post à part entière, alors voilà.

Ce qui me fait penser que, pour l'instant, je commence à dégoter des pistes pour ficher des séries turques, mais point encore de news à l'horizon. Je renouvelle mon appel : si vous connaissez des pistes, faut vraiment pas hésiter à me donner des liens. C'est pas juste pour Séries du Monde, d'ailleurs, c'est aussi parce que je voudrais vraiment en savoir plus.

Pour revenir à notre sujet, voici comme chaque dimanche le récapitulatif de ce qui s'est passé cette semaine dans le monde...

Lundi DonganMinyeo_MEA Ce soir en Corée : jeunesse éternelle
KBS donne le coup d'envoi des nombreuses nouveautés sud-coréennes de ce mois de mai.
Mardi DerletzteBulle_MEA Audiences allemandes : pourquoi Sat.1 renouvelle son lundi soir
La soirée du lundi fait le bonheur de Sat.1, alors pourquoi s'arrêter là ?

AshitanoHikariwoTsukame_MEA Une deuxième saison pour Asu no Hikari wo Tsukame
La série va cependant changer de personnage principal.
Mercredi ChoegouiSarang_MEA Ce soir en Corée : amour et feux de la rampe
Le showbiz et l'amour font-ils bon ménage ?

World En bref : l'actu des télés du monde
Que s'est-il passé sur les petits écrans de la planète ? Comme chaque mercredi, un petit tour d'horizon.
Jeudi BuenAgente_MEA Ce soir en Espagne : le prestige de l'uniforme prend un coup
La chaîne numérique laSexta propose une nouvelle comédie ce soir...

Cellen_MEA SBS TV dit non aux terroristes
Après trois ans de développement, le groupe SBS TV vient de donner son dernier mot sur le sort de Cellen.
Vendredi MarumonoOkite_MEA Audiences japonaises : coup dur
Offrez une semaine de congés aux spectateurs japonais, et c'est la catastrophe.
Samedi ABC1 ABC prépare une série de science-fiction pour enfants
La chaîne publique vient d'obtenir une aide pour le financement de ce projet.

JiMinYoon_1 Deux actrices rejoignent Musa Baek Dong Soo
Qui seront les ravissants minois qui pareront la prochaine série historique de SBS ?
Dimanche AlmostHeroes_MEA Showcase prépare un été sous le signe de l'humour
Les rediffusions en été ? Showcase laisse ça à la concurrence !

Le compteur kilométrique de cette semaine nous indique que nous avons visité la Corée du Sud, bon, classique, le Japon, bon, normal, l'Australie et le Canada, bien, la routine, le Danemark, c'est bien, toujours sympa, et... oh ! Mais qu'est-ce ? L'Allemagne ? Eh bien, demandez, et vous serez servis.

Bon, c'est donc vrai que, encouragée par vos retours ici (et ailleurs), j'ai réussi à trouver des infos en allemand, mais je suis pour l'instant un peu limitée en sources : la plupart des sites allemands sur les séries que je trouve parlent essentiellement des séries américaines (en Allemagne ou non), et/ou d'émissions de divertissement, mais assez peu de séries locales. Par exemple, ce n'est sur aucun de ces sites que j'ai découvert l'existence ce samedi d'une série... dont la 2e saison s'achèvera la semaine prochaine, vous parlez d'une tuile ! Ca s'appelle Flemming et c'est ouvertement inspiré de Lie to Me... Considérez-vous aussi instruits à ce sujet que je le suis. En tous cas pour le moment je tâtonne encore, mais je continue de chercher.

Si vous avez d'autres envies, et si vous avez envie de faire de cette rubrique quelque chose qui vous plait, n'hésitez pas à réagir sur les destinations, la formule des news, etc...
Par exemple, en ce mois de mai, nouveautés obligent, nous verrons de nombreuses news "Ce soir", comme les deux sud-coréennes de cette semaine. Ces news vous plaisent-elles en l'état ? Verriez-vous quelque chose de moins rédigé, de plus illustré, de...? A vous de me dire, l'idée de cette rubrique, c'est de vous donner envie d'être curieux avant tout !

Et je voudrais pas teaser, mais demain, sur SeriesLive... on va parler espagnol.

Posté par ladyteruki à 22:25 - Love Actuality - Permalien [#]

20-04-11

[DL] Danni Lowinski

Un jour je me sentirai le courage de regarder Danni Lowinski, mais je vous avoue qu'après des années à suer sang et eau sur mes tables de déclinaison allemande m'a un peu vaccinée sur les bienfaits de la VO germanique. Sans compter que je n'ai visiblement pas assez bien bossé, parce que même pour traduire des news, j'en chie, et j'étais meilleure à l'écrit, alors imaginez ce que c'est pour moi que de regarder un épisode de série allemande. J'ai tellement été traumatisée que j'en arrive à préférer regarder des séries en danois ou flamand et "utiliser" mes notions d'allemand pour comprendre, plutôt que vraiment regarder une série d'outre-Rhin. C'est pour ainsi dire psychologique plus qu'autre chose.

DanniLowinski
Note : lien valable 30 jours minimum. Je reuploaderai si le lien est mort, mais seulement si vous postez un commentaire pour me prévenir !

Bon, reste que le petit générique de Danni Lowinski est mignon tout plein, il rend ce petit bout de femme sympathique et lui confère un côté "madame Tout-le-Monde" appréciable. Savoir que c'est la CW qui planche sur un remake me ferait presque blêmir.
Cela dit, puisqu'on est entre nous ici, je peux bien vous le dire : je trouve que la "chute" du générique gâche tout, et lui confère un côté nunuche franchement dommageable. J'aimais mieux les petits sourires et autres regards de connivence qui truffaient le reste du générique. Ptet qu'ils l'ont changé en seconde saison ? J'ai pas encore jeté un oeil...

Et pour ceux qui manquent cruellement de culture : la fiche Danni Lowinski de SeriesLive.

Posté par ladyteruki à 00:13 - Médicament générique - Permalien [#]

18-04-11

[GAME] Génériques du monde

Il n'a pas pu vous échapper qu'aujourd'hui s'est produite une chose magique : la rubrique Séries du Monde (SdM pour les intimes) a vu le jour sur SeriesLive, après 9 mois de travail. J'aurais dû prendre des cours d'accouchement sans douleur.

WorldDécouvrir la rubrique Séries du Monde

Pour que vos premiers pas dans cette rubrique, je vous propose un petit jeu de génériques afin de trouver le titre de 15 génériques venus du monde entier. Mais pas un jeu des génériques comme j'en ai déjà organisé...

Parce que je me doute bien, allez, que vous n'avez pas vu la moitié de ces séries. Et quand je dis moitié, j'ai bien conscience de voir large. Donc comme vous avez très envie de voir ces génériques (croyez-moi, certains sont des pépites) et que j'ai conscience que Rome ne s'est pas construite en un jour, je vous propose de participer à ce jeu tout en vous instruisant.  Ou l'inverse. Absolument, comme pour Ordimini.

Alors voici comment ce jeu va se dérouler : je ne vais pas vous donner d'indice. C'est idiot : vous ne trouveriez pas ! Si je commence à vous dire que l'une de ces séries se passe dans une forêt de béton, vous allez me regarder avec des yeux ronds, et vous aurez raison. Donc, au lieu de vous parler de la série elle-même, je vais simplement vous donner deux éléments : le pays, et un mot-clé (que vous retrouverez dans la description de la fiche). Voilà, à partir de là, tout ce que vous avez à faire, c'est aller flâner et fouiner sur SeriesLive et plus particulièrement la rubrique Séries du Monde, et vous devriez, si vous êtes un tout petit peu patient, trouver les séries dont il s'agit.

Après, si vous voulez lire les fiches par lesquelles vous passez, comprenez bien que je ne vous empêche pas.
M'est avis que vous devriez trouver pas mal de choses intéressantes et/ou amusantes, et d'ailleurs, en marge de ce jeu, je vous invite à venir raconter, dans les commentaires, les trouvailles sur lesquelles vous êtes tombées (par exemple vous avez appris qu'une série israélienne est à l'origine de l'une des comédies que vous avez aimées cette année, ou vous êtes tombé sur un synopsis incroyable dont vous êtes certains au contraire qu'on ne verrait pas ça sous nos lattitudes, ou un résumé vous a rendu curieux... comme vous voulez).

1 - Une série suédoise - "écorché vif" > Kommissarie Winter [fiche SL]
2 - Une série danoise - "politique" > Borgen [fiche SL]
3 - Une série égyptienne - "audition" > Ard Khas [fiche SL]
4 - Une série sud-coréenne - "concubine" > Dong Yi [fiche SL]
5 - Une série canadienne - "comté" > Durham County [fiche SL]
6 - Une série brésilienne - "banquier" > Filhos do Carnaval [fiche SL]
7 - Une série polonaise - "appareil" > Majka [fiche SL]
8 - Une série colombienne et argentine - "troubles" > Mentes en Shock [fiche SL]
9 - Une série australienne - "rock star" > Spirited [fiche SL]
10 - Une série allemande - "centre commercial" > Danni Lowinski [fiche SL]
11 - Une série québécoise - "syndicats" > Malenfant [fiche SL]
12 - Une série néo-zélandaise - "princesse" > Go Girls [fiche SL]
13 - Une série canadienne - "espions" > InSecurity [fiche SL]
14 - Une série mexicaine - "secrets" > S.O.S.: Sexo y otros Secretos [fiche SL]
15 - Une série israélienne - "yachts" > Blue Natali [fiche SL]

Pour ceux qui n'ont jamais joué, je rappelle que les règles sont les suivantes :
- les génériques qu'il faut trouver n'ont jamais été postées sur ce blog (et donc ne sont pas disponibles dans le flacon)
- une fois que vous avez trouvé la série, je vous offre le générique correspondant...
Plusieurs (mais pas toutes) de ces séries ont déjà été mentionnées sur le blog, donc au besoin, vous pouvez aussi aller fouiller dans les tags pour vous aider.
Bonus ! Si au moins 15 personnes différentes jouent à ce jeu en commentaires, je vous offrirai un 16e générique ! Voilà, c'est cadeau, ça me fait plaisir . Vous n'avez qu'à faire passer le mot...

Donc maintenant, la chasse est ouverte, sachez que ce concours est ouvert à tous jusqu'à jeudi 21 avril à 23h59. A vous de jouer, montrez-moi que vous êtes curieux ! Mais ne vous inquiétez pas, je commencerai à poster les génériques que vous trouverez à partir de demain.

Posté par ladyteruki à 20:30 - Games On - Permalien [#]