ladytelephagy

Purple is the new black. Un blog qui parle de séries, c'est devenu assez habituel. La question, c'est : de quelles séries ? Séries méconnues, séries anciennes, séries japonaises... mais aussi séries récentes ! Venez, la téléphagie, c'est contagieux !

22-05-11

On ira où tu voudras quand tu voudras

C'est dimanche soir, vous n'avez pas envie d'aller vous pieuter et vous vous cherchez désespérément une excuse pour prolonger le weekend. Bougez pas, j'ai tout ce qu'il faut ; tenez, un article sur la stratégie fiction des chaînes indiennes en ce moment, par exemple ! Comme ça vous pourrez dire que c'est à la fois pour vous cultiver sur un pays étranger, et en même temps, que c'est un sujet de marketing, alors franchement, vous ne pouvez pas aller dormir maintenant.
Donnez-vous bonne conscience, lisez...

Inde_ThinklocalBenationalThink local, be national : mutations de la télévision indienne

Personnellement, le sujet m'a fascinée. C'est représentatif de ce que vit la télévision à l'heure de la mondialisation, finalement ; pourtant tous les pays ne misent pas sur ce genre de choses, ou disons, sûrement pas dans les mêmes proportions. Je veux dire que quand une série américaine se passe à, disons, Memphis, même si elle fait couleur locale, on y trouve plus une sorte de folklore que l'envie d'enraciner son intrigue, ses personnages, ses dialogues et ses problématiques dans la culture locale, et c'est normal, puisque l'Inde est quand même plus fragmentée que les USA. C'est une question de proportions, bien-sûr : les Etats américains ne sont pas interchangeables entre eux, mais ils ont quand même l'avantage de pratiquer la même langue, et de reposer sur des différences culturelles plus souples, découlant probablement de la plus grande mobilité des habitants et du contexte moins rural, qui ont tendance à enterriner les différences.
Mais surtout, je pense que c'est lié directement au caractère des soaps indiens, qui s'intéressent, on l'a déjà dit, à de vrais sujets sociaux. Et vous constaterez que j'ai une vraie admiration vis-à-vis de Balika Vadhu dont j'ai parlé par le passé. On est dans quelque chose de tellement plus en prise avec le réel que la plupart des soaps que nous connaissons (et même que ceux que nous connaissons mal, comme Coronation Street).
Alors au final... bon, d'accord, passer plusieurs heures sur la carte m'a un peu fait braire (j'étais déçue pour certaines régions ; à l'Est, il parait que c'est la concurrence trop forte de chaînes du Bengladesh limitrophe qui rend les productions indiennes encore frileuses, mais comme je n'ai lu ça que dans un seul article, et pas absolument sérieux, c'est une précision à prendre avec prudence), mais au bout du compte c'était fascinant d'entrer dans les coulisses du marché télévisuel indien, et j'espère que vous apprécierez ce voyage, même s'il peut sembler un peu technique de prime abord. Mais bon, ça vous donnera une excuse pour veiller encore un peu !

Et si vraiment vous n'avez aucune envie d'être lundi, j'ai encore un peu de lecture en réserve. En fait, il y a des chances pour que je n'aie pas la place de tagger toutes les séries qui ont été évoquées sur SeriesLive cette semaine.... et je m'en réjouis !
Et encore, yavait même pas de cérémonie de récompenses cette semaine (pas que je sache en tous cas), alors imaginez, un peu. Mais avec les projets, les upfronts, et tout et tout, on ne chôme pas, et ce aux quatre coins de la planète. Pas toujours facile de suivre les news dans les temps, je confesse que certaines mettent parfois quelques jours à arriver sur le site pour des raisons de sources comme de temps, mais franchement, c'est pas comme si vous l'aviez lu ailleurs avant... si ?

Bon alors du coup, j'ai envie de vous dire qu'on va faire le récap' de la semaine, hein, pour ne rien changer. Voici ce qui s'est passé sur Séries du Monde cette semaine :

Lundi YuushaYoshihikotoMaounoShiro_MEA TV Tokyo commande une série de fantasy
C'est un nouveau projet étonnant que la chaîne envisage pour cet été.

BarataFlamejante_MEA Une version brésilienne de Kick-Ass bientôt sur Multishow
La chaîne du satellite a commandé une websérie pour rythmer l'été.
Mardi Piratas_MEA Audiences espagnoles : des pirates en mauvaise posture
Une deuxième semaine bien difficile pour la nouvelle série de Telecinco...
  SaigonoBansan_MEA Petit téléfilm deviendra grande série pour TV Asahi
Ou quand un unitaire se révèle être un backdoor pilot...
Mercredi MinamiShineyo_MEA TBS commande un remake de Minami Shineyo (You're Beautiful)
Les remakes de séries coréennes vont-ils devenir une nouvelle manne pour la télévision japonaise ?
  World En bref : l'actu des télés du monde
Alors, où est-ce qu'on vous emmène cette semaine ?

TheFjallbackaMurders_MEA Camilla Läckberg à Cannes pour promouvoir The Fjällbacka Murders
L'auteur de renommée internationale prend les devants avant même la diffusion en Suède.
Jeudi SeriesPlus Séries+ a le vertige
La chaîne câblée tient-elle son prochain succès ?

HarunaKawaguchi_3 Haruna Kawaguchi passe l'été au Ouran Koukou Host Club
La prochaine saison nippone sera dédiée au travestissement, ou ne sera pas !
Vendredi RadioCanada Upfronts 2011 : Radio-Canada annonce sa programmation 2011-2012
Eh oui, les upfronts, ça se passe aussi au Canada !
  Crownies_MEA ABC1 dévoile les premières images de Crownies et The Slap
Dans les prochains mois, la chaîne publique misera sur ses dramas !

Telemundo Upfronts 2011 : Telemundo annonce sa programmation 2011-2012
Les upfronts en espagnol, ça donne quoi ?

BOSS_MEA2 Audiences japonaises : renaissance
Les séries atteintes par les incontournables vacances de la Golden Week tentent de se remettre de leurs émotions...
Samedi DR Budget record pour la fiction historique danoise 1864
Mais le plus dur reste à faire...
Dimanche CBC CBC commande trois pilotes
Alors que tout le monde annonce ses grilles, la chaîne canadienne fait encore ses courses.
  Cloudstreet_MEA Ce soir en Australie : jamais deux sans toit
L'une des mini-séries les plus attendues de l'année débute dans quelques heures.

Accrochez-vous : on a quadrillé à peu près toute la mappemonde cette semaine. Bon, pas tout-à-fait, soyons honnêtes le continent africain reste le grand absent de mes mises à jour (je refuse pas qu'on me donne des pistes, notez bien), mais enfin c'est quand même pas mal, puisque cette semaine on aura vu : le Brésil, l'Espagne, le Japon, un ptit bout de Corée du Sud, le Canada et pas qu'un peu, l'Italie, l'Inde, les Amériques, la Suède, l'Australie, le Danemark... Jolie promenade !

Cette semaine, la rédactrice a été impressionnée par le succès incroyable de la news sur les audiences espagnoles. Alors, bon, je n'indiquerais pas en toutes lettres "audiences espagnoles", je me dirais que les fans de Pirates des Caraibes ont cliqué par erreur. Mais là ? La news a fait en une journée le nombre de lectures que la plupart des news Séries du Monde font en environ une semaine. Ca me rappelle le succès incroyable de la news sur Xi You Ji (qui d'ailleurs est reportée, potentiellement, à l'été, c'est vrai que j'en ai jamais reparlé), une série chinoise dont j'ai parlé sur un site où d'ordinaire on peut pas dire que ça court les rues, et pareil, les chiffres étaient sidérants dés les premières heures.
Alors du coup, si vous avez envie de plus de news sur l'Espagne, ou plus de news sur les audiences, ou les deux, bah écoutez dites-le, ça me permettra de vous donner ce qui vous fait plaisir. Ce post de récap, il est aussi là pour ça. Et on peut très bien imaginer que les audiences espagnoles, pour reprendre l'exemple, deviennent aussi régulières que peuvent l'être les audiences asiatiques, mettons ; si ça vous dit, moi je peux le faire en tous cas.
Un mot de vous et...
C'est pas comme si vous me le demandiez pour l'Allemagne, mais quelle galère de trouver des news pour les fictions de ce pays !

Bon et puis, pardon, mais à l'heure où vous lisez ces lignes, en fait, je ne suis plus dans les parages. Aussi, je finirai ce post de la semaine sur une insistance particulière à propos de Cloudstreet, certainement LA série australienne qu'il faudra avoir vue ce mois-ci. Personnellement j'ai pleuré devant le trailer, donc comment vous dire ? Là, maintenant, je cagoule, hein, ya pas débat. Ou plutôt, si les choses n'ont pas progressé depuis le moment où j'ai programmé ce post, je suis en ce moment en train d'écumer le net pour trouver le Graal. J'vous tiens au courant, ya des chances pour que vous entendiez reparler de Cloudstreet au moins sur ce blog de toute façon. Mais où il est, nom de nom ?

Posté par ladyteruki à 20:00 - Love Actuality - Permalien [#]

10-07-10

Moi j'aime pas les soaps

En mode Schtroumpf Grognon, laissez-moi vous expliquer pourquoi je n'aime pas les soaps. Les soaps, c'est toujours la même chose : une famille riche, jalousée par d'autres familles riches, des amours impossibles qui mettent des années avant de se conclure par un mariage, lui-même suivi d'un divorce dans les six mois pour qu'on puisse vivre un amour impossible avec un autre, des bébés volés ou échangés, des amants et des maîtresses, des secrets qu'on veut pas se dire face à face, des accidents terribles où ya un personnage qui est mort mais en fait il est pas mort, des jumeaux maléfiques, et puis cycliquement, on rajeunit tout le cast et on recommence.
Alors du coup, moi j'aime pas les soaps.

Nous interrompons votre programme pour un flash spécial d'information : les soaps, c'est pas toujours comme ça.
Souvent, mais pas toujours. Pour les plus vibrants exemples de séries qui s'étendent sur des années et des années, laissez-moi vous emmener ailleurs. Plus je regarde "ailleurs" et plus je vois plein de choses pour nuancer certains de mes vilains préjugés, ici sur les soaps, et plus il me semble vital, pour apprécier la télévision dans son ensemble, de ne pas se borner à la façon américaine de la faire. C'est comme ça qu'étrangement j'apprécie beaucoup plus les séries américaines que je regarde : parce que je les choisis, et non plus parce que je les subis.

Bref, laissez-moi vous présenter deux soaps qui mettent à mal ces stéréotypes sur les soaps.

BalikaVadhu_MEA MaanRaheTeraPitaah_MEA

Effectivement, je vais encore vous parler de séries indiennes, et là encore, c'est à dessein... Vous verrez bien pourquoi (si vous n'avez pas encore deviné).

Balika Vadhu, la première (avec ses personnages en habit traditionnel), et Maan Rahe Tera Pitaah, la seconde (avec sa jolie image qui pique les yeux mais, eh, vous avez mieux ?), sont deux soaps indiens, il n'y a aucun doute sur leur nature. Ces deux séries en hindi sont actuellement en cours de diffusion, et il s'agit de soaps, leur réalisation, leur mise en scène et le jeu des acteurs ne trompe pas. Sauf que.

Dans Balika Vadhu, on trouve une histoire où tout repose sur cette habitude sociale encore tenace dans certaines régions rurales et traditionnelles de l'Inde, qui consiste à marier les enfants. L'héroïne, Anandi, a été mariée à 8 ans à un garçon de son âge, et le soap repose sur le fait qu'elle est encore une enfant, endossant des responsabilités d'adultes, dans la famille de son époux (puisque c'est l'usage). Sur beaucoup de choses, on n'est pas loin de l'esprit de Kasamh Se et sa belle-famille horripilante qui veut rien que du mal à la jolie héroïne, mais sur le fond, beaucoup de retournements de situations qui s'appuient directement là-dessus. Les belles-sœurs sont également mariées très jeunes, les maris ne sont, eux, pas toujours aussi jeunes que celui d'Anandi... S'il ne s'agit pas d'une série fondée sur la critique sociale (bien que j'imagine que, lorsqu'une héroïne déguste autant, à un moment il doit bien venir un point à partir duquel on se pose des questions), en revanche on part d'une pratique bien moins éloignée du réel que tout ce que Les Feux de l'Amour pourront jamais proposer (cela dit, c'est vrai que depuis que mon ex n'habite plus avec moi, j'ai pas revu d'épisodes, ça se trouve c'est moins surfait qu'avant... 'tain je devrais faire humoriste, comme métier).

Oh, pardon, c'est pas assez courageux ? Bonjour, laissez-moi vous présenter Maan Rahe Tera Pitaah. Pour le coup, là, j'ai vu le pilote (pour le premier, j'ai dû me contenter d'extraits). Et il n'y a aucun doute : on est dans le soap indien. La jolie héroïne s'appelle Anmol, cette fois, et elle faisait ses études au loin ; maintenant, elle revient au bercail (je regardais l'épisode sans sous-titres, mais je pense que le recteur l'a pas spécialement à la bonne ; je me demande si elle a son diplôme ou si elle s'est juste fait mettre à la porte ; bon, c'est un détail, mais si quelqu'un passe et parle le hindi, merci d'expliciter ce passage). Son village natal, c'est un petit bled paumé à l'autre bout du monde (il a pas l'air de passer un train toutes les 10 minutes...), à côté d'une mine de charbon où toute la population locale travaille. Et pendant qu'Anmol revient au pays, le fils du dignitaire du coin revient comme un enfant prodigue qu'il est, et va mettre ses compétences acquises "à la ville" pour améliorer le rendement de la mine de charbon. Sauf que la maman d'Anmol est morte dans un accident au fond de la mine il y a des années, et que depuis le père d'Anmol mène un combat sans relâche pour faire fermer la mine. Son père étant devenu un rebut de la société locale, Anmol reprend le flambeau de son combat (et au vu du trailer pour l'épisode 2, je me demande si papa va pas nous claquer dans les doigts bientôt...). La série tourne donc autour du fait qu'Anmol devient une sorte de syndicaliste contre le reste de son village, et notamment du dignitaire et de son fils, le dignitaire étant un oncle très riche qui veut le bien d'Anmol mais elle est pas raisonnable cette petite. Oui, Maan Rahe Tera Pitaah, c'est un soap aux airs de Germinal.

Voilà, ce sont des soaps. En Inde, ça peut durer plusieurs centaines d'épisodes, des histoires comme ça (Maan Rahe Tera Pitaah vient de commencer le mois dernier, mais Balika Vadhu a démarré en 2008, ce qui lui permet de compter déjà pas mal d'épisodes, normal pour une série en quotidienne 4 jours par semaine, je vous laisse faire le calcul), alors qu'aux États-Unis c'est pas tous les jours qu'on voit de telles histoires dans des séries, alors pour plusieurs années et en quotidienne...

Évidemment, il s'agit de thèmes qui, s'ils sont intéressants sur le papier, sont quand même pas mal ancrés dans la culture indienne, et ne pourraient pas forcément trouver d'écho en Occident. Mais je ne suis pas certaine qu'il n'existe pas des sujets de société typiquement américains qui ne permettent pas ce genre d'approche. En tous cas, on persiste à penser qu'un soap doit forcément être totalement déconnecté de la réalité.

M'enfin, au moins, on vient tous de gagner collectivement 1 pt de QI.
C'est fou les choses qui se passent en Inde, quand même. Hm, si seulement quelqu'un nous en disait plus...?

Et pour ceux qui manquent cruellement de culture : la fiche Balika Vadhu et la fiche Maan Rahe Tera Pitaah de SeriesLive. Mais ya plein de fiches sur l'Inde sur SeriesLive, c'est dingue, mais qui donc s'amuse à en faire ?

Posté par ladyteruki à 22:19 - 3615 My (So-Called) Life - Permalien [#]
  1