ladytelephagy

Purple is the new black. Un blog qui parle de séries, c'est devenu assez habituel. La question, c'est : de quelles séries ? Séries méconnues, séries anciennes, séries japonaises... mais aussi séries récentes ! Venez, la téléphagie, c'est contagieux !

03-10-08

La rechute

Comme vous le savez, mercredi dernier, j'ai remis la main sur mes épisodes de Brothers & Sisters, et j'ai réalisé que je pouvais maintenant voir la fin de la saison que j'avais bêtement laissée en plan. J'ai donc repris le pilote, repris tous les épisodes que j'avais vus, cagoulé comme une sauvage les épisodes de la première saison que je n'avais pas pu encore voir...
Et j'ai tout englouti, tous les épisodes, quasiment sans mâcher : le matin avant d'aller au boulot, le soir en rentrant, le weekend entre deux préparations de podcast... TOUT. LE. TEMPS.

Mardi après-midi, je me suis trouvée bêtement à considérer mon chez moi informatique, assise devant l'ordinateur, les épaules basses et le visage circonspect, tiraillée entre l'épuisement et la faim.
J'ai alors été bien obligée de constater que :
- j'avais fini la 1e saison en moins d'une semaine
- j'avais entamé la seconde dans la foulée
- j'avais épuisé mes possibilités d'espace disponible
- j'en voulais encore
Rendons-nous à l'évidence : j'ai boulotté 25 épisodes de cette série en moins d'une semaine, je ne suis toujours pas rassasiée, et je suis de nouveau dans cette situation où je dois sacrifier mon appétit pour de bêtes raisons techniques. Plus rageant ? Il n'y a simplement pas. L'histoire se répète, dramatiquement.

Evidemment, le plus simple serait d'aller racheter des fournitures pour faire de la place, mais je commence à voir les choses sous un autre angle.
Non, là, il va falloir sévir, de toute évidence. Parce que, si je regarde au-delà de cette dernière semaine de frénésie, que vois-je ?

Je vois que j'ai cagoulé toute la première saison de The Big Bang Theory (je ris pourtant, en moyenne, un épisode sur deux), et que je continue même à regarder la saison suivante pour des raisons que je ne suis pas certaine de saisir.
Je vois que j'ai cagoulé 3 saisons de Reba en 2 mois environ ; alors d'accord, la 6e était plus courte, mais quand même.
Je vois que je donne sa chance à The Mentalist pour encore un épisode ou deux, et, misère, peut-être même plus selon la tournure que ça prendra.
Je vois que j'ai l'air bien partie pour suivre Privileged cette saison.
Je vois que la tournée des nouveautés n'est pas encore finie.
Je vois que Samantha Who? reprend la semaine prochaine.
Je vois qu'il y a aussi Pushing Daisies, Dirty Sexy Money...
Je vois que sur Brothers & Sisters, je suis loin d'être tirée d'affaire !
Je vois que je ne suis, surtout, pas à l'abri que ma fringale se porte ensuite sur une autre série dont je pourrais me piquer de voir des saisons antérieures. Pour être totalement honnête, j'ai déjà fait du répérage et j'ai deux-trois petites choses en ligne de mire, de toutes façons.

Bon, on va être clairs, ce ne sont pas quelques CD qui tiendront le choc, de toute évidence. On dirait bien qu'en cet automne, je suis plus gourmande que pour le précédent ; que ma téléphagie se redéclare de façon vivace.
Je vais donc devoir, bel et bien, m'acheter une nouvelle pelote de laine dure pour ma cagoule. Il faudra bien ça.

C'est que, voyez-vous, ce n'est pas pour rien que l'opération COLLECTION se nomme ainsi : je suis strictement incapable de laisser perdre quoi que ce soit. C'est une complication téléphagique qui arrive, parfois... je ne comprends pas ceux qui régurgitent ce qu'ils ont avalé avec tant d'enthousiasme.

Tout ça a commencé vers 2001, je pense, au plus fort de ma maladie. J'étais une jeune téléphage influençable, et je suis tombée sous le charme d'un certain nombre de séries. Je les aimais tellement que je voulais pouvoir regarder, encore et encore, les épisodes. Jusque là c'est cohérent.

Ce qui a commencé à l'être de moins en moins, c'est quand j'ai commencé à enregistrer le reste. Tooooout le reste. J'allumais la télé, et systématiquement, j'allumais le magnétoscope aussi (oui, c'était encore une ère où la VHS était fréquentable). J'enregistrais tout ce que je regardais (j'aimerais pouvoir prétendre que la réciproque était vraie). Je sortais de chez moi, je programmais 5 enregistrements. Je revenais, j'enregistrais encore.

Etonnez-vous après ça que je capitalise près de 800 VHS à la maison (et je ne m'aventure même pas à compter les DVD que j'ai achetés depuis que je suis passée dans le monde moderne).

Je suis extrêmement sentimentale avec mes enregistrements. Il m'est physiquement impossible d'effacer quoi que ce soit. Même, et c'est là qu'on touche à la psychiatrie, quand je n'ai pas aimé. Je n'ose même pas vous dire le nombre d'épisodes du JAG, ou des Ahem! du Bonheur, ou même... de 7 à la Maison, que j'ai. Et que je ne peux pas, non je ne peux pas, effacer.

De toutes façons, les enregistrements étant faits de façon quasi-industrielle (4 à 5h de programmes chaque jour), il peut très bien y avoir, sur une même cassette, un épisode de Charmed, puis un Buffy, puis deux A la Maison Blanche, puis un Ma Famille d'Abord, et ainsi de suite, ce qui rend l'effacement pour ainsi dire impossible, sous peine d'estropier l'épisode suivant.

Ah oui, il y a ça, aussi : quand il me manquait 5 ou 10 secondes d'un épisode (ne parlons même pas d'une minute), et qu'il repassait... je le réenregistrais. Idem quand la qualité de l'image ou du son ne me semblait pas optimales. Pareil lorsque la chaîne avait la bonne idée d'aposer un logo (genre Téléthon, Sidaction ou Dieu sait quoi d'autre). Donc il y a des épisodes que, oui-oui, j'ai en double. Et je n'efface pas celui de moins bonne qualité, pour les raisons énoncées plus haut. Je ne peux pas. Vraiment pas.

C'est comme ça qu'on en arrive à avoir certains épisodes d'Une Nounou d'Enfer en double, en triple exemplaire. De la folie douce. Et par là-dessus, j'ai acheté les DVD, jamais effacé une seule VHS.

Ah je l'ai faite tourner, l'industrie de la VHS, en mon temps, croyez-moi ! Pendant des années, j'ai acheté chacune de ces VHS (ouais, bon, d'accord, il m'est arrivé d'en récupérer chez des amis qui s'en débarrassaient, aussi), j'ai acheté en tout et pour tout cinq magnétoscopes différents (ça s'use vite ces machins-là, et le samedi, la Trilo était face à New York SVU, j'étais bien obligée d'en avoir au moins deux ; quelle tristesse, aujourd'hui ils sont tous tombés au combat). A la FNUC, c'est bien simple, j'achetais mes VHS vierges de 240mn par packs de 10 !

Je ne connaissais pas encore le cagoulage... Je passais beaucoup de temps, toujours à la FNUC, mais aussi dans d'autres grandes surfaces culturelles, chez les magasins de videos, à Gibert Jeune, à acheter des VHS, en neuf aussi bien qu'en occasion (comme ce coffret assez incroyable de T. and T. que j'avais dégoté, le pilote en plus !), ah je l'ai fait tourner le commerce !

Il m'arrivait qu'on m'appelle par mon prénom chez Gibert ; une fois à la FNUC, on m'a proposé un caddie pour faire mes courses... ah je les ai fait vivre, tous ces gredins !

Et je vous épargne aussi ma frénésie de DVD quand j'ai fait l'acquisition de la bête.

J'ai tout gardé, jamais rien revendu, ni effacé, ni jeté.

Alors c'est pas côté cagoulage que je vais changer ma démarche. Je les ai, je les garde, mes épisodes, et précieusement ! Et vu que mon pouvoir d'achat (a contrario de tout le monde) a augmenté depuis que je ne suis plus au chomdu, et que je vais jusqu'à acheter des DVD qui ne plaisent pas vraiment (comme récemment avec Damages) simplement parce que je suis passée dans une FNUC et que j'avais mon chéquier (avec le DVD de Roseanne, ça faisait un chiffre rond en plus !), j'aurais tendance à penser que je suis quitte avec l'industrie des anti-cagoulages.
Après tout, ma rechute leur profite autant qu'à moi.

Je me dis juste qu'à un moment, il faudra envisager d'acheter l'appartement de ma voisine, pour le stockage. 15m² de séries télé, c'est pas le rêve ?!

Posté par ladyteruki à 09:17 - Opération COLLECTION - Permalien [#]

01-10-08

[DL] General Hospital

Alors d'accord, d'hôpital, le générique de General Hospital n'a vraiment que le nom. Mais à part ça, j'ai envie de dire que ce générique, c'est du sexe condensé en 48 secondes (mais si on est mon ex, 48s c'est déjà pas si mal... nan, je déconne, évidemment, Seb, te fâche pas).
Musicalement, on reconnait bien le thème et c'est hyper surfait, mais c'est tout justement ça qui donne son côté sensuel à la chose. Visuellement, ya quelques bonnes idées, et à part quelques persos pas du tout sexys (je vous laisse deviner lesquels), ça reste quand même largement glamour. Donc je dis oui, cent fois oui, encore et encore.

GeneralHospital
Note : lien valable 30 jours minimum. Je reuploaderai si le lien est mort, mais seulement si vous postez un commentaire pour me prévenir !

J'adore le passage avec tous les mâles en tuxedo. Ca c'est du style. C'aurait été si facile de tous les habiller en blouses médicales, mais non, on fait dans le sensuel, on vous a dit !
Parce que, sérieusement, la plupart des génériques de soaps sont navrants. Les Feux de L'Amour par exemple... j'en cauchemarde encore. Il suffit même, tout simplement, de regarder ce qu'était ce générique il y a encore pas si longtemps ! Eh oui, j'ai une autre version, et vous allez tout de suite comprendre ce que General Hospital a maintenant de langoureux. Un vrai exercice de style !

GeneralHospital_AlliancesetTrahisons
Note : lien valable 30 jours minimum. Je reuploaderai si le lien est mort, mais seulement si vous postez un commentaire pour me prévenir !

Notez bien, celui que j'aime, c'est le premier, hein, le premier ! Pas le deuxième, non, caca le deuxième. Vu ?
Allez, l'essentiel, c'est que je ne force personne à regarder la série. Si vous croyez que je me suis fait chier à regarder ne serait-ce que les deux épisodes dont ces génériques sont tirés... ça va, c'est un soap. La moitié du temps on ne les distingue même pas. Tiens, la blonde là, elle est pas dans Des Jours et des Vies ? Nan mais ça va, moi aussi j'ai fait la grasse matinée devant France 2, hein...

Et pour ceux qui manquent cruellement de culture : la fiche General Hospital de SeriesLive.
Songez qu'il y a des rédacteurs qui mettent en jeu leur santé mentale pour vous proposer des fiches de ces séries... et avec parfois, même, des listes de personnages ! Et on me dira que l'équipe de SL n'a pas du mérite, après ça...

Ceci cloture notre jeu des génériques. Vous avez été très bons, il vous aura fallu moins d'une semaine ! Et on a battu le records de commentaires pour un post, je pense...
On remettra ça, à l'occasion, tiens... autour d'un autre thème, ça va de soi.

Posté par ladyteruki à 23:21 - Médicament générique - Permalien [#]

30-09-08

[DL] Soul Food

Quand j'étais riche et gravement atteinte (une condition qui est en passe de se renouveler, d'ailleurs), j'achetais tout et n'importe quoi. Si c'était une série, je prenais, peu importe si je n'en avais jamais entendu parler. En l'occurrence, Soul Food, voyez-vous, j'avais fait la fiche de SeriesLive, mais jamais vu d'épisode jusqu'assez récemment. Le déclic s'est fait quand j'ai appris que Série Club diffusait la série ("si même Série Club l'a !!!"), je me suis dit que j'allais courageusement enfiler ma cagoule et me mettre en quête de la série. Et donc c'est comme ça que je me suis rappelée que j'avais la B.O. chez moi, qui datait de l'époque où, je l'ai dit, j'étais riche, et gravement atteinte.
Mon petit doigt me dit que les choses n'ont finalement pas tellement changé depuis cette époque, dans mon cerveau dérangé.

SoulFood
Note : lien valable 30 jours minimum. Je reuploaderai si le lien est mort, mais seulement si vous postez un commentaire pour me prévenir !

Mais la lady est partageuse, c'est là son moindre défaut. Donc si vous criez famine, du post La preuve par trois est envisageable. Et je vous assure que, franchement, j'ai été con de laisser passer une chance de voir cette série. Je l'ai trouvé plutôt sympa. Pas révolutionnaire, mais sympa. Ouais, j'ai eu raison de faire cette fiche pour SeriesLive à l'époque, en fait.

Et pour ceux qui manquent cruellement de culture (et pourtant c'est vraiment bon pour l'âme) : la fiche Soul Food de SeriesLive.

Posté par ladyteruki à 20:50 - Médicament générique - Permalien [#]

S.L. Law

J'adore le film La guerre des Rose. Non, je ne me suis pas trompée de blog, mais c'est mon intro, un peu de patience.
Dans ce film, le personnage de Danny DeVito a une réplique sublime : "un bateau coule avec 100 avocats à son bord, que reste-t-il ? ...un immense espoir".
Parce qu'en fait, j'adore les blagues d'avocat.

J'aime en fait tout sur les avocats, avouons-le. J'ai souvent du mal avec les séries policières, mais les séries judiciaires, je suis partante ! Avant même d'être une téléphage acharnée, je regardais L.A. Law avec amour, le soir à des heures indues, sur France 3. Eh oui les gars, j'ai idolâtré John Spencer bien avant de découvrir A la Maison Blanche ! Qui l'eut cru ?

Ce qui me plaît le plus, ce n'est d'ailleurs pas tellement le procès en lui-même. Je suis assez indifférente aux peines et aux condamnations. Ce qui m'interpelle, c'est la façon qu'ont les personnages de réagir aux questions qui se posent à eux : morales, éthiques, juridiques ; d'essayer d'en faire un paquet cohérent pour l'homme, alors que ce n'est pas fait pour.
J'aime aussi la faculté qu'ont ces personnages à souvent modeler les mots et les idées avec intelligence ("wit" est le mot idéal), avec des éclairs de génie qui sont d'une intense stimulation pour le spectateur.
Voilà, et c'est ça qui est bon. Et quand une série parvient à faire les deux, c'est encore mieux !

Quand on regarde, les avocats sont partout, même dans les séries non-judiciaires. Plusieurs personnages, dans A la Maison Blanche, étaient avocats de formation. Pourtant, de tribunal il n'est que peu question. En ce moment, je vois un avocat omniprésent dans Brothers & Sisters, comme une sorte de personnage incontournable dans les affaires familiales et professionnelles des uns et des autres.
Les avocats sont là pour nous faire réfléchir sur notre société, pour la faire avancer, parfois dans la laideur, et ce même si parfois, ils le font sur des sujets aussi farfelus qu'Ally McBeal a pu le faire. On n'est pas obligés de se prendre la tête pour apprécier les qualités des séries d'avocats d'ailleurs !

Evidemment, toutes ne sont pas forcément bonnes, je l'ai vu récemment avec Night Court dont je parlais il y a peu... Mais globalement, c'est vraiment un genre formidable qui recèle de grands trésors dramatiques, notamment. Et rien que pour ça, on n'avait vraiment pas trop de 15mn pour en faire notre sujet de débat dans le numéro de SeriesLive On Air de ce soir.

Et vous, quelles sont vos préférées dans ce registre ?

Et pour ceux qui manquent cruellement de son : SeriesLiveOnAir_Purple_mini

Posté par ladyteruki à 20:42 - Entre potes (cast) - Permalien [#]

[DL] One Tree Hill

Voilà, je viens à vous fragile et vulnérable, et je vous confie un secret : de toutes les choses vraiment, vraiment abyssales qu'on trouve dans One Tree Hill (hello-ooo ! une colline, un arbre... ça vous en a pris, du temps !), et je n'ai pas assez de doigts pour les compter même si on incluait les petites phalanges tronçonnées des scénaristes que j'ai vraiment envie de torturer, ya une chose que j'aime bien dans cette série, c'est le générique.
Plus précisément, la chanson du générique, et l'effet de style sur son début et sa fin. C'est con, je sais, mais après tout, je suis une gonzesse, j'ai le droit d'être midinette de temps à autres. J'ai un mot du médecin qui le prouve.

Ah non ya peut-être un autre truc qui était pas trop mal fichu, c'était la fusillade dans le lycée. Pour une fois qu'une teenagerie a eu des couilles, et qu'en plus j'étais là, faut le souligner. Le coup de bol quand même : le seul épisode qui valait le coup et j'étais devant !

OneTreeHill
Note : lien valable 30 jours minimum. Je reuploaderai si le lien est mort, mais seulement si vous postez un commentaire pour me prévenir !

Le bruit du ballon... sur le pont... non ? Que moi ?
Puuutain, on croit qu'on s'en sort, qu'on a fini d'être bêtement sentimentale, et puis, en fait... La vie est moche, tiens. Personne n'a jamais eu l'idée de se pendre à ce fichu arbre d'ailleurs ?

Et pour ceux qui manquent de culture (ou quoi que cette série puisse être) : la fiche One Tree Hill de SeriesLive.

Posté par ladyteruki à 20:34 - Médicament générique - Permalien [#]

28-09-08

Wo-oh, ce serait le bonheur...

Depuis que je fais de la place dans mon chez moi informatique, j'ai à nouveau la possibilité de cagouler en masse des séries que, pour de strictes questions de place, j'avais dû mettre entre parenthèses. Eh oui, parfois, tout téléphage que l'on soit, on est bien obligé de faire des priorités.
Du coup je redécouvre le charme d'une série que j'avais aimée, mais que j'avais dû laisser de côté : Brothers & Sisters.

Donc oui, je le savais déjà, mais j'adore cette série.
J'adore qu'il n'y ait aucun maillon faible dans le cast. J'adore que la série soit si engagée. J'adore qu'elle soit capable de regarder derrière son épaule pour voir les traumatismes du 11 septembre. J'adore que Rob Lowe y ait posé ses valises. J'adore le duo Kitty/Nora qui fait des étincelles. J'adore le personnage de Justin qui est impossible à aimer, mais impossible à détester. J'adore la relation détonante que la maîtresse du patriarche développe avec la famille. J'adore que les personnages nous offrent chacun la possibilité de suivre un bout de leur vie professionnelle. J'adore que la série s'offre le plus loufoque comme le plus dramatique en un même épisode. J'adore, j'adore, j'adore.

C'est juste que quand j'ai découvert la série il y a deux ans, ce n'était simplement pas le bon moment. Mais là ça y est, je suis prête, balancez toute la famille, il y a de la place dans mon disque dur et dans mon coeur, de la place pour tout le monde, de Paige la petite diabétique à Kevin l'avocat trop tendu, je les veux tous, pendant des heures et des heures.

J'adooooore, j'adore plus que tout, la perspective de voir se développer une famille pendant des saisons et des saisons, voir les pièces rapportées s'intégrer, les enfants grandir, d'autres pièces rapportées s'intégrer, et ainsi de suite encore et encore, créant une dynastie familiale où chacun aura eu sa place, aura eu son moment, aura dû s'éclipser.
Je ne trouve jamais de séries dramatiques satisfaisant durablement mon obsession (quasi-malsaine) pour les familles qui évoluent dans le temps. J'espère que Brothers & Sisters me donnera cela, et je soupçonne que c'est aussi pour ça que j'ai laissé cette série se mettre en retrait : pour qu'elle ait déjà du bagage en arrivant.

Car je dois l'avouer, si je ne me suis pas secoué les puces plus tôt, c'est aussi parce que je sais que j'ai deux saisons à rattraper, et une troisième qui ne va pas tarder, et que c'est une vraie réjouissance que de se dire que j'ai déjà beaucoup, beaucoup à voir, avant d'en arriver au stade où il faudra attendre chaque semaine l'épisode suivant. Je ne suis vraiment pas d'humeur à ronger mon frein et à progresser lentement. Je sais que ça fait aussi partie du charme, et j'y viendrai de toutes façons quand j'aurai épuisé mes réserves, mais là, non. C'est aussi pour ça que j'aime bien regarder les séries quand elles sont finies : je peux me faire des intégrales en quelques semaines.

Je ne veux pas attendre ! (euh, non, attendez, ça c'est une autre série...)

Et pourtant je sais, je sais que la patience est une vertu en matière de séries, et il y en a plein pour lesquelles l'attente n'est pas insurmontable, mais pour Brothers & Sisters, non, rien à faire, je ne veux pas.
C'est peut-être pour ça que j'attendais. Eh bien, c'est bien vrai ce qu'on dit : l'attente rend les choses meilleures. Et j'ai bien l'intention de me régaler sans modération !
Si je voulais être quelqu'un de modéré, je ne serais pas téléphage, pour commencer...

Et pour ceux qui manquent cruellement de culture : la fiche Brothers & Sisters de SeriesLive.

Posté par ladyteruki à 17:13 - Telephage-o-thèque - Permalien [#]

[DL] Cleopatra 2525

Il y a longtemps, je n'étais pas encore totalement adepte du tout-video et je me contentais des génériques dans leur format audio. Je les ai toujours d'ailleurs, et tant mieux car il y en a des tonnes que je n'ai jamais réussi à dégoter en video... mais si vous êtes volontaires pour me donner un coup de main, je ne dis pas non.
Donc j'avais tous ces génériques audio que j'écoutais avec délice, encore et encore, et parfois sans avoir jamais vu la série qui y correspondait. Et il y en a pour lesquels c'est toujours le cas, je vous en parlerai un jour si vous voulez, c'est une jolie histoire téléphagique.

Dans le cas qui nous occupe, celui de Cleopatra 2525, je pense que ç'aurait dû rester comme ça pour toujours ; comme on dit, la curiosité a tué le chat. Le générique était sympa à entendre, à voir c'est déjà autre chose (on sent à quel point la série va être pathétique mais on parvient à ne pas trop mal le vivre), ne parlons même pas de ce qui vient juste avant et juste après et qui relève de la risible catastrophe.

Cleopatra2525
Note : lien valable 30 jours minimum. Je reuploaderai si le lien est mort, mais seulement si vous postez un commentaire pour me prévenir !

Si vous n'avez pas encore vu la série et que le générique découpé par mes soins ne vous a pas découragés, déjà félicitations, et ensuite vous pouvez encore découvrir ce que j'en ai déjà dit, et notamment le pilote dans le post qui est à l'origine de la rubrique La preuve par trois.
Et tant pis pour le chat.

Et pour ceux qui manquent cruellement de culture : la fiche Cleopatra 2525 de SeriesLive.

Posté par ladyteruki à 01:33 - Médicament générique - Permalien [#]

27-09-08

[DL] Dallas

Ton univers impitoyaaaableuh...
Oui, alors non. Je sais que le but du jeu, c'est de trouver les génériques des séries que je hais, mais il s'agit quand même de génériques que j'apprécie et, en l'occurrence, la version française de ce générique n'en fait pas partie. Du tout.

Par contre, la version originale, si. C'est épique, c'est rythmé... musicalement, c'est un vrai délice pour moi.

Dallas
Note : lien valable 30 jours minimum. Je reuploaderai si le lien est mort, mais seulement si vous postez un commentaire pour me prévenir !

Hymne à un sud puissant, du type best of both worlds, avec des gratte-ciel de métal et de verre d'une part, et les richesses du sol texan d'autre part, ce générique de Dallas est emphatique à souhait, et c'est ça que j'aime.
Après, ok, je vous l'accorde, visuellement, c'est pas le top du top. Hey, admettez quand même que la chanson est bonne, c'est déjà pas si mal.

Vous êtes très bons à ce petit jeu de génériques. Allez, il en reste !

Et pour ceux qui manquent cruellement de culture (à ce point-là ?!) : la fiche Dallas de SeriesLive.

Posté par ladyteruki à 21:15 - Médicament générique - Permalien [#]

[DL] Damages

Si le générique était un peu plus couillu, il pourrait valoir le coup. Mais il semble un peu manger à tous les râteliers. On aurait pu se limiter à des scènes en noir et blanc sur les diverses statues, et ç'aurait été pas plus mal. On aurait pu se limiter aux vues by night, et ç'aurait été pas plus mal. On aurait même pu, à la rigueur, rester dans l'allusif en montrant des plans étranges de Patty et Ellen, et on se serait adaptés.
Mais non.

Damages
Note : lien valable 30 jours minimum. Je reuploaderai si le lien est mort, mais seulement si vous postez un commentaire pour me prévenir !

Je ne sais pas comment un générique peut être aussi étrangement construit quand toute la série semble conçue comme un clip. Franchement, ça me pétrifie.

Et pour ceux qui manquent cruellement de culture : la fiche Damages de SeriesLive.

Posté par ladyteruki à 20:09 - Médicament générique - Permalien [#]

Je suis endommagée

Appel de service : un infirmier est demandé en salle 3. Je répète : un infirmier est demandé en salle 3.
Et s'il pouvait se munir d'une camisole de force, ce serait ça de pris.

Il y a quelques heures, je vous parlais de Damages. Ce n'était pas complètement innocent : à des fins éducatives, je me suis forcée à aller au bout du pilote aujourd'hui. J'avais eu beaucoup de mal avec la série lorsque je l'avais découverte. Mais j'avais persisté, notamment parce que tout le monde en disait du bien. Mes bonnes résolutions ont duré une vingtaine de minutes, je pense : jusqu'à ce que la petite Ellen se fasse demander en mariage.

Là, j'ai déclaré forfait, ça devenait trop conventionnel et sirupeux pour moi. Vu l'ambiance de la série, et cette maudite scène d'ouverture qui ruine absolument tout, je me suis dit qu'on allait tout lui offrir pour tout lui retirer ensuite, et franchement, j'aurais bien aimée être surprise par ça plutôt que de le voir venir.

Mais comme je l'ai dit, je suis quelqu'un de sérieux, je prépare mes émissions de SeriesLive On Air, donc je me suis forcée à avaler quand même la fin du pilote, parce que ya des histoires d'avocats, tout ça, je veux être sûre de ce dont on parle pendant le débat.
Eh bah, je ne veux pas vous spoiler, mais la fin du pilote laisse entendre qu'effectivement, on ne l'a fiancée, la petite Ellen, que pour la rendre veuve.
Le plus triste, c'est qu'il n'y a pas que cet aspect des choses qui était prévisible. Le plus triste, c'est que du malheur de la belle-soeur à l'intrigue sur le licenciement de Tate Donovan, j'avais déjà anticipé tout un tas de choses... pour ne pas dire toutes mais uniquement par soucis d'humilité ! Et ça c'est carrément pénible.

Je ne sais évidemment pas comment Damages va finir, mais le simple fait d'avoir été capable de voir arriver ce qui a l'air d'être le gros coup de ce premier épisode, ça m'a vraiment tout coupé. J'étais vraiment déçue, limite aigrie. Je m'attendais à en prendre plein la poire, et je m'ennuie.

Pourtant, en gambadant dans les allées d'une grande surface culturelle, cet après-midi, vous savez ce que j'ai fait ?

J'ai acheté le DVD de la première saison.

Donc si l'un d'entre vous est psychiatre, tout avis (ou prescription) est bienvenu.

Et pour ceux qui manquent cruellement de culture : la fiche Damages de SeriesLive.

Posté par ladyteruki à 20:03 - Opération COLLECTION - Permalien [#]