ladytelephagy

Purple is the new black. Un blog qui parle de séries, c'est devenu assez habituel. La question, c'est : de quelles séries ? Séries méconnues, séries anciennes, séries japonaises... mais aussi séries récentes ! Venez, la téléphagie, c'est contagieux !

22-05-12

Demain j'arrête

Comme le dirait ma nounou préférée au confessionnal : "pardonnez-moi, mon père, parce que j'ai tout dépensé".
Ce fut un bien joli mois de mai, ma foi, si l'on en juge par les progrès de ma telephage-o-thèque. Pas trop du côté de mes affaires financières, mais comme vous le savez, c'est souvent une question de vases communicants.

Dans les épisodes précédents : ça fait depuis le mois de décembre que je me bats avec ma banque pour obtenir une carte bancaire, alors que ça faisait 30 ans que je me débrouillais très bien sans. Bon, presque bien, des fois fallait que j'aille supplier pour qu'on me commande des trucs (par exemple Koselig Med Peis) sur des sites qui n'acceptaient que des modes de paiement très précis. M'enfin je me démerdais bien.
Mais mon entourage me poussait un peu à faire l'acquisition d'une carte, gnagnagna soi-disant c'est plus moderne, et puis, je m'étais dit qu'après tout, ça simplifierait les achats de DVD en import (grossière erreur : c'est effectivement le cas).
Sauf que depuis décembre, chaque fois que ma banque me faisait parvenir cette fichue carte, mon facteur oubliait consciencieusement de me prévenir. Donc au final la Banque Postale m'a fait parvenir 3 cartes différentes, et 4 fois le code qui allait avec (parce qu'à chaque fois c'est dans un courrier à part) que le facteur a également jugé superflu de me transmettre. Ca virait à l'hystérie.
En fin de compte, à la toute fin du mois d'avril, bieeen en retard sur mes prévisions, la carte est arrivée, et j'ai eu le code. Victoire.

Enfin pas vraiment parce que, vous vous en doutez, ça a été une véritable boucherie. J'ai écumé mes favoris, épluché tous les trucs que je me garde sous le coude depuis des mois, fait des listes, établi des priorités ou à peu près, et j'en ai tiré un planning de dépenses hallucinant sur 48 mois, auquel je me suis attaqué avec ferveur pendant tout le mois de mai.

Ce qui a conduit aux achats suivants, par ordre (je crois) chronologique de livraison :
- Cloudstreet
- SPACE 2063, enfin !
- The Slap
- Woodley
- Outsourced
- Filhos do Carnaval
- Réttur

Ajoutez à cela que, on ne sait trop pourquoi, j'ai aussi fait une descente surprise fin avril à la FNUC (j'étais la première surprise, en fait, mais bon j'étais dans le coin alors...) et ainsi fait main basse sur la 1e saison de La cité des Hommes (boh quoi, 4 épisodes, c'est rien du tout, ça me fera à peine un après-midi ça !) et celle d'Eli Stone (je, euh... là je sais pas ce qui m'a pris, j'admets, parce qu'on peut pas dire qu'elle était en haut de ma liste, celle-là). Et tout ça sachant que j'avais reçu mon DVD de Call the Midwife le 30 avril pile-poil, parce que la BBC a fait très attention à ne pas alourdir mon bilan du mois de mai.
Quelque part au-dessus de nos têtes, il y a, pour finir, un avion qui plane avec mon DVD de Buzz Aldrin dans sa soute, et un autre avec celui de The Cult. Et après normalement c'est fini.
Emphase sur : "normalement".

DemainjarreteAlors toi... toi !!! Je t'aime.

Je suis la première à cagouler, mais que voulez-vous, je ne résiste pas non plus à l'appel du DVD neuf...

Ou plutôt neuf chez moi, parce que parmi cette liste d'acquisitions toutes fraîches, il ne vous aura pas échappé que SPACE 2063 fait figure, si je puis dire, d'intrus, les autres séries étant récentes, parfois très récentes (Woodley est officiellement le premier DVD de ma vie que je précommande, j'ai dû tenir à peu près 72h à partir du moment où je vous ai fait le bilan).
Ce coffret-là, quand je l'ai reçu, j'en ai littéralement pleuré de joie. Mais vraiment.
Et je crois bien que c'est la première fois de ma vie que j'ai dévoré les bonus avec autant de ferveur. Déjà que je ne regarde pas tellement les bonus d'ordinaire, mais alors là, vous n'imaginez pas. Finalement ça valait presque la peine d'attendre, étant donné qu'on parle d'une édition collector avec des bonus en veux-tu en voilà. Une mine d'or. Vraiment. Je ne dis pas qu'à côté, les autres emplettes étaient sans intérêt, mais sentimentalement, il n'y a pas photo, c'est SPACE 2063 qui a dominé le mois. J'en reviens toujours pas, en fait, tant ça faisait longtemps que j'attendais ça.

D'une façon plus générale, bien obligée de reconnaître qu'avoir des DVD qui tombent à intervalles réguliers dans votre boîte aux lettres, bah ça fait bien plaisir.
Vu que les prochains mois, je vais y aller plus mollo, les commandes seront plus espacées, donc je doute de me retrouver encore dans cette situation où je rentre le soir, où j'ouvre ma boîte aux lettres, où j'y découvre un paquet, et où je passe mon trajet dans l'ascenseur à essayer de deviner quel coffret est dedans. Nan vraiment, c'est une sensation que je recommande.
Surtout quand vous avez commandé des séries australiennes sur plusieurs sites différents et que du coup, vous ne pouvez pas deviner le contenu simplement sur la base des autocollants sur le paquet (à ce sujet j'ai une nette préférence pour ABC Shop, pourquoi faire compliqué après tout). Très, très sympa. Si vous avez l'occasion, faites-vous ce plaisir supplémentaire, ça ajoute vraiment une dimension aux achats. Un petit côté ouverture des paquets à Noël, peut-être...

Alors forcément, la carte bancaire, même si j'ai vécu 30 ans en m'en passant parfaitement bien, et que théoriquement, bon, ça m'excitait pas plus que ça, eh bah, là, avec le passage à la pratique, je suis assez convaincue, quand même ! J'avoue, c'est très pratique... trop pratique.

Voilà, alors, pour finir, deux choses.
Déjà... vous allez entendre parler de plusieurs de ces séries très prochainement, surtout pour celles dont j'estime que vous n'avez pas eu assez de bourrage de crâne (genre Cloudstreet, va yavoir de l'intégrale, et cette fois je vais me le faire ce bilan, vous n'y couperez pas), et évidemment pour celles que je découvrirai en même temps que vous, d'ailleurs restez dans le coin, la journée n'est pas finie, oh que non.
Ensuite, promis : demain j'arrête.

Enfin faut voir, parce que ça fait quand même depuis décembre que je promets de m'offrir l'intégrale de The Clinic, et on sait pas combien de temps rté shop le maintiendra en promo comme ça. Sept saisons pour 15€ (frais de port non inclus), ça vaut le coup, quand même, c'est pas ça qui va me mettre sur la paille. Allez, un ptit peu d'Amy Huberman pour la route ?

Posté par ladyteruki à 14:37 - Opération COLLECTION - Permalien [#]

10-04-12

Wait for it

La patience n'est pas mon trait de caractère le plus proéminent. Disons-le comme ça. En revanche, j'ai une nette propension à la monomaniaquerie.
De ce fait, actuellement (et ça empire depuis depuis une semaine) il y a une chose à laquelle je pense absolument chaque jour que le Dieu de la Téléphagie fait : acheter le coffret DVD de House of Lies. C'est vraiment le coffret DVD que je veux absolument acheter en ce moment. Pour me faire une intégrale, d'une part. Et pour le posséder, aussi, soyons clairs.
Non parce qu'on peut dire plein de choses des DVD : qu'on les achète pour prouver qu'on soutient la série, qu'on n'est pas que des téléchargeurs, parce qu'on a très envie de regarder une vieillerie qu'on ne voudrait pas oublier, ou parce qu'on veut se préparer à l'arrivée de la saison suivante, mais il existe un motif bien moins avouable. Les téléphages sont très matérialistes.

Oh, eh, non, hein, pas de ça avec moi, comme si j'étais la seule à avoir quelques DVD pas déballés dans ma collection, achetés par pur appât de la possession matérielle.
Enfin, non, je n'ai plus de DVD sous blister... je les ai tous ouverts au moment de mon déménagement, parce que je savais que les amis qui m'aidaient à bouger et/ou qui venaient à ma crémaillère allaient regarder ma collection et poser des questions. Mais vous voyez très bien ce que je veux dire. On les veut, on les achète, et puis...? Et puis il y a toujours autre chose à regarder.
Soyons clairs : je parle de téléphages, de passionnés, de gens qui ont toujours envie de plus. Pas du type qui a adoré Twin Peaks, qui va acheter le coffret et se faire une joie de le déballer, le regarder rapidement et le ranger ensuite, puis retourner vaquer à ses occupations. Je vous parle de ceux qui ont une pile "à regarder" à côté de leur écran, une véritable corne d'abondance en réalité.
Et ceux-là achètent, même si ce n'est pas pour regarder dans l'immédiat, parce qu'ils veulent posséder le DVD. Ca n'arrive pas systématiquement, mais ça arrive.

C'est pour moi le cas de House of Lies actuellement. Je pourrais me faire l'intégrale par un autre moyen, c'est clair. Mais en réalité je veux le DVD pour aucune autre raison que le fait que je veux l'avoir entre mes mains.

Waitforit

Problème. Pour le moment, Showtime n'a pas annoncé de coffret DVD pour House of Lies. Ca peut se produire bientôt. Ca peut ne pas avoir lieu avant des semaines, des mois. Peut-être même que quand l'annonce va enfin paraitre, elle portera sur une sortie dans près d'un an. Après tout c'est bien ce qui s'est produit pour le DVD de Game of Thrones qui est sorti juste avant la saison 2. Et ne me lancez pas sur les cas Threesome et The Café.
J'avoue que je ne comprends pas encore très bien les différentes stratégies en matière de sorties de DVD. Probablement parce que j'avais plutôt l'impression qu'il n'y avait pas de règle en la matière tant les choses semblent erratiques.

De mon point de vue, il est infiniment plus logique de sortir le coffret le plus vite possible après la diffusion de la saison incriminée. Genre à J+7, en attendant que la VOD ait porté ses fruits, mettons. Ou éventuellement le mois suivant, imaginons, si jamais la production du DVD requiert je ne sais trop quel travail complémentaire... comme les bonus, éventuellement ? C'est vrai que je ne regarde jamais les bonus mais peut-être que pour enregistrer les commentaires, tout ça, il faut le temps de se retourner ; bon, accordons-leur jusqu'à un mois pour peaufiner le tout, même s'il n'est pas interdit d'imaginer que cela s'est fait, en prévision, avant la diffusion du final de la saison.
Mais pourquoi certaines séries ont cet honneur et pas d'autres ? Qu'est-ce qui semble si handicapant ?

Ce serait quand même infiniment plus logique, parce qu'au moins, le spectateur est dans le feu de l'action ; la saison vient de s'achever, on imagine qu'il l'a aimée (sinon il n'achètera pas le DVD, de toute façon), son enthousiasme est gonflé à bloc, il en a parlé autour de lui et veut peut-être même montrer les épisodes à son entourage... Au nom du ciel pourquoi le faire attendre ? C'est le moment où le fan de la série est le plus irrationnel ! Quel genre de business font tourner ces gens qui ne prennent pas avantage d'un fan irrationnel, au juste ?!

Cannell_TheComeback

Je me doute bien ; il n'y a pas des masses d'autres explications. Mais c'est tellement absurde.
Encore, pour une série dont on n'est pas certains de la ramener, quand on en est encore à négocier ou même à se tâter en relisant les courbes d'audience, bon, la prudence est compréhensible. Mais pour une série déjà renouvelée, il n'y a pas de raison d'hésiter : la sortie devrait être automatique à l'issue de la diffusion, histoire de traire la vache à lait autant que possible. Ce devrait être AU-TO-MA-TI-QUEUH. Après tout, si quelqu'un veut acheter le DVD dans 6 mois, libre à lui ! Alors que dans le cas inverse, il n'y a pas d'option.
Mais ça se trouve il y a une véritable bonne raison derrière tout ça. Autre que : "je profiterai de la promotion de la prochaine saison pour marketer le coffret DVD parce que je suis cheap". Dans le fond, je ne suis pas experte en marketing, je vois les choses uniquement du point de vue de l'acheteur (et un acheteur un peu particulier, comme je le précisais plus haut) ; on peut estimer que c'est le point de vue qui compte, que le client a toujours raison, qu'on nourrit tout ce petit monde quand même nan mais ho, que la loi de l'offre devrait suivre la demande, etc... mais je comprends que ce point de vue ne soit pas universel.
Et puis ça a marché pour Game of Thrones après tout ; ou comment une série qu'on a tous eu envie de cagouler dix fois pendant son absence fait des ventes du tonnerre de Dieu juste quand commence sa deuxième saison...

Alors en attendant, bah je vais dépenser mon argent ailleurs, bien-sûr, la Terre ne cesse pas de tourner et mon portefeuille de se vider. Mais c'est tellement absurde de devoir attendre. Qui peut dire si dans 6 mois, j'aurai envie d'acheter le DVD de House of Lies avec le même empressement ? Dans 6 mois, il peut s'être passé tant de choses. Tant d'autres DVD peuvent pointer leur nez. Tant d'autres coups de coeur...
Il y a plein de séries comme ça : sur le coup je me promets de les acheter, elles me manquent déjà, je me repasse des épisodes et/ou des extraits, ou bien j'ai envie de les montrer ; et puis quand sort le DVD j'ai dormi depuis et j'oublie d'aller l'acheter. Si je fais un effort de concentration, je peux par exemple avoir le coffret d'Outsourced qui me revient en mémoire. Tout un été d'attente, c'est très long en téléphagie, surtout quand la rentrée arrive et qu'une série en remplace une autre...
Pourquoi tous ces gens de l'industrie de l'entertainment pensent toujours qu'on n'a qu'eux à l'esprit ?

Mais non, il faudra que je surveille les annonces, que je retienne la date de sortie, que... Rha j'vous jure, hein, faut vraiment être persistant pour faire les choses légalement.

Posté par ladyteruki à 07:16 - Opération COLLECTION - Permalien [#]

11-06-11

Opération mise à jour

Et encore : à mon avis, il en manque, mais la moitié est déjà dans des cartons. J'ai donc enfin mis à jour la rubrique Diagnostic COLLECTION, et je vous avoue que les chiffres sont clairs : je suis totalement timbrée. Après l'ajout d'une vingtaine d'items, on compte à présent 99 coffrets dans cette rubrique, et je le répète, il en manque probablement. C'est ma faute, j'avais qu'à le faire au fur et à mesure. D'ailleurs je ne suis qu'à moitié étonnée de ne pas avoir mis la main sur la saison 3 des Tudors, que dans le doute je n'ai pas fichée. Mais à mon avis on a atteint la centaine un peu plus tôt ce mois-ci.

JesuisleHenriVIIIduDVD

Je sais, je sais. Au juste, je sais pas si je dois en être fière ou être atterrée.

Bon, quelques observations :
- on sent bien que, de la même façon que je suis capable de regarder le pilote d'une série, de l'apprécier et de ne jamais poursuivre, tout ça sans me heurter le moins du monde, il y a un sentiment d'inachevé qui se détache de certaines séries présentes dans cette indexation. Pour ma défense, j'ai vraiment une mémoire de merde et il me faut des mois et des mois à aller et venir à la FNUC pour réaliser que je n'ai toujours pas pris le coffret de la saison 3 de Gilmore Girls.
- cela dit, dans le même ordre d'idée, je voudrais bien savoir avec qui il faut coucher pour avoir la suite de certaines séries, dont Une Nounou d'Enfer, un exemple totalement au pif mais qui me révolte. L'éditeur aurait-il découvert que lancer les coffrets d'une série multi-rediffusée n'était pas rentable ? Eh bah je m'en fous, fallait y penser avant, moi je veux quand même la suite. J'ai pas à payer les pots cassés, au contraire tout ce que je veux c'est me payer les trois dernières saisons. Qu'après on vienne pas se plaindre du téléchargement parce que ça va bien, hein.
- surtout que plus j'ai de budget (et plus je remarque des affaires), plus j'achète des coffrets non parce que j'aime les séries mais parce que je veux étoffer ma collection avec des séries pour lesquelles je pars du principe que je les regarderai plus tard (et yen a quelques autres sur ma liste, d'ailleurs). Ce qui prouve bien que nous autres, téléphages, les vrais, les purs et durs, au nom de la culture téléphagique et de notre passion pour les séries dans leur ensemble, et pas juste par fandom pour un titre en particulier, on est capables de dépenser à hauteur de ce qu'on est capables de cagouler. Désolée pour ce paragraphe militant m'enfin si les cinéphiles et les mélomanes sont moitié comme nous, franchement, ya pas de soucis à se faire pour l'industrie de l'entertainement.
- sur un ton plus triste : toujours pas de coffret Koselig Med Peis dans cette liste ; ça me navre, mais comme la carte bancaire que j'avais empruntée n'a pas fonctionné au moment de la commande, il faut que je trouve une bonne âme dans mon entourage pour m'avancer l'argent et relancer la commande auprès du site norvégien. Un de mes collègues m'avait dit oui mais il est depuis parti en congés, donc patience (l'un de mes ex aussi avait accepté mais fallait lui envoyer un chèque par la Poste, c'était plus fastidieux). C'est un peu chiant, mais ensuite on pourra vérifier ce que vaut le site en question. C'aurait quand même été plus simple si NRK avait livré en France, mais on refera pas le monde, hein.
- en parlant de carte bancaire... j'ai découvert un truc, je sais pas si vous connaissez, ça s'appelle PCS et c'est Mastercard qui fait ça. En gros, c'est une carte bancaire rechargeable, comme les cartes téléphoniques (mais à l'ère du portable, qui utilise encore des cartes téléphoniques ?), sans engagement, sans donner votre nom et, j'ajoute, sans même nécessité d'être majeur (c'est ptet écrit quelque part dans la notice mais très franchement, son intérêt c'est aussi que les parents puissent la confier pour un montant limité à leur progéniture). Disons que c'est comme Moneo mais en mieux, parce qu'au moins les commerçants l'acceptent :P Donc maintenant que je suis armée d'une simili-carte bancaire (puisque par conviction personnelle, je n'en prends pas auprès de ma banque), je peux vous dire que les achats, ça va swinguer ! Ca m'évite de demander à mon entourage de passer commande à ma place (hélas, comme elle est non-nominative, elle ne fonctionne pas sur le site norvégien évoqué plus haut, qui exige un nom de détenteur), et je peux enfin commander sur les sites qui n'acceptent ni Paypal ni les chèques, donc en import. D'ailleurs Capitu est déjà dans l'avion à l'heure où nous parlons, et la prochaine étape, c'est SPACE 2063 (alleluia). Le post sur ma découverte d'Amazon ? J'aime autant vous dire que ce n'était qu'une preview. Donc ça va y aller, dans les prochains mois, à mesure que je m'habituerai à l'emploi de cette nouvelle carte. Fort à parier que, même si elle pose quelques limites (et finalement c'est ptet bien mieux comme ça !), elle va énormément élargir mon horizon et donc ma collection. Stay tuned.
- du coup ça m'ouvre aussi plein de possibilités pour les séries du Monde. Parce que ça c'est quand même la grande nouveauté de cette collection, depuis quelques mois (le bal ayant été ouvert par Borgen, bien qu'il se soit agit d'un cadeau), et avec la facilitation de l'import, forcément, ma collection va s'enrichir de titre étrangers que jusque là j'essayais d'ignorer pour ne pas me faire du mal. En fait, j'avais demandé Borgen comme cadeau parce que c'était trop compliqué de l'acheter moi-même mais à présent plus rien ne s'opposera, ou si peu, à ce que je procède par moi-même pour ce genre d'acquisitions compliquées. Ce qui veut dire que des "tests" comme celui de Mesudarim, où je vous dirai ce que je pense du prestataire et naturellement aussi de la série, pourraient bien avoir lieu à l'avenir. Ptet dans leur propre rubrique, à voir. Enfin disons que concrètement (et 10 ans après tout le monde, j'en suis consciente), là je suis en train de revoir ma façon d'envisager l'achat. Jusque là, l'achat en import, c'était uniquement dans les rayons de la FNUC, là on commence à causer sérieusement, et les conséquences seront certainement très enrichissantes. Au figuré, hein, l'enrichissement...

Quiquenveut
Pour finir, et après je vous laisse partir fouiller là-dedans (n'hésitez pas à réagir sur ces anecdotes si le coeur vous en dit), il apparait qu'il y a ou aura des doublons dans cette collection. On peut le voir avec Boston Justice : maintenant, je n'ai plus usage des deux premières saisons. De la même façon, je prévois de m'acheter l'intégrale de Roseanne en import et donc de me débarrasser des éditions françaises. Et d'ailleurs c'est le coffret des 3 premières saisons de Roseanne qui m'a inspiré une petite réflexion sur la façon de m'en débarrasser. J'ai payé ces trois saisons à 70€ et des poussières le coffret, et il semble illusoire d'espérer en tirer un prix décent aujourd'hui (surtout maintenant qu'on sait qu'il n'y aura jamais la suite en France, et que les coffrets individuels se trouvent à présent pour une quinzaine d'euros pièce, faites le calcul ; je suis même tombée sur la saison 1 à 12€99 dans ma librairie pas plus tard que la semaine dernière).
Et puis, je ne manque pas d'argent. Cette collection en témoigne pour moi, je suis dépensière en matière de DVD (et d'ailleurs c'était ça le message quand j'ai ouvert cette rubrique, montrer que toute cagouleuse acharnée que je sois, je ne suis pas une mauvaise bête et que quand je peux acheter, je le fais, encore faut-il que les DVD soient à ma portée).
Alors je pense que je vais tout simplement vous proposer de me les échanger avec un truc qui ne vous sert plus non plus et qui pourrait me plaire, ou bien même les donner si ça intéresse quelqu'un, et vous n'aurez qu'à me dédommager pour les frais de port. Ca me semble moins prise de tête et comme ce sont quand même deux bonnes séries, je me dis que je fais une bonne action, en particulier pour Roseanne qui gagne à être vue, et comme chacun sait, pallier au manque cruel de culture, c'est un truc que j'aime bien faire.
Donc voilà, je termine mon intégrale de Roseanne d'abord (je suis encore dans la saison 3), et après viendront les vacances et un déménagement (si Dieu le veut), pas nécessairement dans cet ordre d'ailleurs, donc en septembre on fera un point sur tout ça, et j'organiserai sérieusement les envois adéquats. Dans l'intervalle, vous pouvez commencer à réfléchir à ce qui vous semble ne plus vous faire usage, si vous avez envie de troquer...

Allez, je vous fiche la paix, la rubrique est à vous maintenant.

Posté par ladyteruki à 22:09 - Opération COLLECTION - Permalien [#]

28-05-11

Si j'avais un lingot, j'achèterais le jour, j'achèterais la nuit...

Eh bah je sais pas si c'est de regarder les millionnaires de Mesudarim (aw, pauvre Erez dans le 2e épisode !) ou juste le fait que j'aie trainé une ou deux heures dans les méandres d'Amazon la nuit dernière (je ne le fais jamais parce qu'Amazon n'accepte pas les chèques, mais là, j'avais une carte bancaire dans les mains), mais je me sens d'humeur matérialiste aujourd'hui...

COLLECTION
Opération COLLECTION (détail) (en bordel)

Chaque fois que je traine mes guêtres dans une FNUC, j'en ressors à la fois avec les bras chargés (je rappelle quand même que ça fait 10 ans que le personnel de ce genre d'établissements s'excuse en me voyant de n'avoir pas de caddie...), et pourtant avec un grand sentiment d'insatisfaction. Parce que pour chaque coffret Misfits embarqué avec enthousiasme, pour chaque Nurse Jackie acheté le jour de sa sortie, pour chaque The Tudors payé rubis sur l'ongle pour n'en pas louper une miette... il y a tous les coffrets qui ne rentrent pas avec moi. Parce qu'ils ne le peuvent pas. Et finalement je crois que c'est aussi ça qui me retient un peu d'achats fous genre "oh une intégrale de Will & Grace à 52€ la saison, c'est une affaire !", vous voyez ? L'impression d'un manque d'alternatives.

Posséder entre mes petites mimines une carte bancaire, cette nuit, avec un verre de whisky-fraise à la main (bah quoi, c'est de la fraise, c'est donc girly !), m'a servi d'électrochoc. Soudain il ne s'agit pas d'éviter le site d'Amazon parce que de toute façon on ne pourra rien y acheter. Ecumant page après page la rubrique import zone 1 des séries télé, je crois avoir réalisé pour la première fois que je passais quand même à côté de plein de trucs. Notamment qu'il n'est pas nécessaire de payer 52€ une saison de Will & Grace. Mais aussi, et c'est sans doute le pire, que tous les DVD qu'inconsciemment je semble chercher du regard dans les rayons de la FNUC (ou, quand je me sens d'humeur dépensière, dans le catalogue de CDiscount, que je ne consulte que quand une rentrée d'argent me brûle les doigts, et pour acheter des séries qui ne me plaisent que de loin et me semblent tout de même nécessaires dans ma telephage-o-thèque, genre les deux premières saisons de Lost), et qui n'y sont pas, parce qu'ils ne sortent pas sur notre territoire et ne font pas partie des "hits" qu'on place sur le rayon import, et qu'on trouve en fait tellement facilement sur Amazon, enfin disons, facilement si on arrive à trouver le moyen de naviguer dans leur arborescence un peu obtuse, bref, toutes les séries que vous et moi n'avons pas le réflexe d'acheter parce qu'on ne nous en parle pas, mais qui sont là ! Alors oui, je pourrais acheter la saison 1 de Parenthood quand elle sortira, et de vous à moi ça se produira probablement d'ici quelques semaines, mais maintenant, je ne peux plus ignorer qu'il y a des coffrets autrement moins évidents qui sont tout aussi faciles d'accès, et ça change tout dans mon rapport à la dépense téléphagique.

Cette nuit, je m'en suis sortie avec une intégrale de Yes Minister et un coffret dont j'ignorais même l'existence, EZ Streets, ce qui a coincidé avec le moment où j'ai constaté avec la plus grande émotion que c'était une des premières fiches que j'avais faites sur SeriesLive, et que je n'en avais jamais vu l'ombre d'un épisode (triste réalité, mes amis : ça arrive souvent). Pour moins de 30€, j'ai échappé au pire, finalement.
Mais je découvre, oh, dix ans après tout le monde quoi, les vertus de l'achat en ligne AVEC UNE CARTE BANCAIRE.

Et soudain, s'acheter une intégrale des Craquantes ne relève plus de la fantaisie téléphagique, mais d'une potentielle réalité, comme un horizon immense. Ajoutons à cela la perspective de pouvoir acheter plus facilement des séries en import étranger genre Capitu (que j'ai toujours dans un coin de tête), et franchement, ça devient flippant. Je préférais quand mon monde était un peu plus petit, finalement !
On ne devrait jamais changer de boulot.

PS : que ceux qui trouvent qu'il est honteux que la rubrique Diagnostic COLLECTION n'ait pas connu de mise à jour depuis au moins un an et demi se manifestent, si je vous sens intéressés, je m'en chargerai la semaine prochaine. Mais si c'est juste pour moi, ça sert à rien : les DVD que j'ai, je les connais hein !

Posté par ladyteruki à 12:59 - Opération COLLECTION - Permalien [#]

13-09-10

Restes

Certains jours, surtout quand on est en congés, on a envie de faire un peu de rangement. Ce lundi était l'un de ces jours-là, où soudain, on sait pas ce qui se passe, mais soudain je me suis dit que ce serait peut-être une bonne idée de ranger ma collection de cagoule. Une collection que j'ai récemment mise à jour dans une frénésie de tricotage, mais ça, c'était la semaine dernière, on n'en a pas parlé à ce moment-là et c'est maintenant trop tard. Une semaine, en téléphagie, ça passe vite, et si on avait le temps de parler de tout ça se saurait. Donc me voilà, armée de mes range-cagoules et de bonnes intentions, en train de me dire que ce serait bien si la cagoule "Pur Angora - 1x01" pouvait être rangée à côté de "Pur Angora - 1x02", voire même, soyons fous, exigeons l'impossible, si elle pouvait se placer juste avant dans le range-cagoules.

Des milliers de mouvement de poignet plus tard, à force d'ouvrir et fermer des fermetures éclair et de déplacer... des cagoules bien-sûr  (oh, vous voyez comme vous êtes, tout de suite...), me voici, éreintée, considérant la pile de cagoules à mon côté.
Une énorme pile de cagoules, soyons précis, qui, jetée comme ça à même le sol, ressemble plutôt à un tas d'épluchures. Hm. Intéressant.

Epluchures

Si toutes ces cagoules sont isolées... c'est parce qu'elles sont en double. Oui, en double. Non seulement je risque les foudres hadopiennes chaque jour que le Dieu de la Téléphagie fait, mais en plus, je les risque une à deux fois de trop pour certaines cagoules !!! C'est quand même fou !

Et vous savez à qui la faute ? Vous savez qui je vais blâmer pour ça ?
Ma mémoire défaillante ? Non. Mon processus de rangement ? Non. L'organisation de mon indexation ? Certainement pas. Les producteurs de cagoules ? OUI. Car si tout ce petit monde ne passait pas son temps à dire et répéter que je suis une criminelle et qu'on va me tomber dessus pour avoir eu l'audace de vouloir voir des choses qui m'auraient été, sans cela, inaccessibles, je ne me dirais pas "ouh, ça, je vais le cagouler avant que HADOPI ne me tombe dessus, et le tricoter vite fait sur une cagoule pour faire de la place".
C'est votre faute si j'ai deux fois Faceless, et vous n'y pouvez sans doute pas grand'chose, mais aussi et surtout, c'est votre faute si j'ai deux fois les premiers épisodes de Jonny Zero, de Committed ou de Living with Fran.

Je ne parle pas des séries que j'ai d'abord cagoulées pour ensuite acheter les coffrets DVD, bien, bien plus tard. Ça, c'est pour moi, ok ? Vous avez bien voulu me les rendre accessibles, à un tarif qui m'a semblé psychologiquement raisonnable (prions le Messie CDischound pour sa participation à ce miracle), donc c'est normal, j'ai payé deux fois, une fois votre petite taxe mesquine et l'achat de cagoules vierges, une deuxième fois de vrais DVD flambants neufs (je suis pas une fan de l'occasion, j'avoue), donc ok, d'accord, c'est pour moi. Mais le reste... le reste, si vous n'étiez pas si désireux de nous sauter sur le poil simplement parce que vous refusez de changer vos méthodes... le reste, c'est pour vous. Imaginez-vous la perte que ça représente pour moi, mais aussi pour vous ! Vous auriez dû commercialiser toutes ces bonnes choses à un prix raisonnable, vous avez refusé, je vous ai filoutés deux fois.

Et nous nous retrouvons tous les deux avec des déchets. Je ne peux rien en faire sinon les jeter (les vendre agraverait mon cas !), vous ne pouvez plus me les vendre puisque je les ai. Vous avez loupé votre coup et j'ai un peu mal négocié le mien. C'est une histoire qui aurait pu bien se finir, mais au lieu de ça, il ne reste qu'une pile d'épluchures sur le côté, et tout-à-l'heure je descendrai la poubelle en me disant que c'est du gâchis. Vous ne saurez jamais à quel point.

Avertissement : ce post n'engage l'avis que de son auteur.
Toute ressemblance avec des personnes ou des situations existantes ou ayant existé ne saurait être que fortuite.

Posté par ladyteruki à 16:12 - Opération COLLECTION - Permalien [#]

19-07-10

Let's get something straight

Ayant quelque chose à fêter (rapport au fait que j'ai un nouveau job et que j'ai bien négocié mon coup... si j'avais un brin insisté, j'aurais peut-être pu en tirer plus, mais enfin, bon, non, c'est bien déjà) je me suis ruée baladée par hasard dans les couloirs de la FNUC. Je n'avais sincèrement aucune idée précise en tête, je voulais juste marquer le coup.
Étrangement, mes pas m'ont conduite dans le rayon séries. C'est bizarre la vie des fois...
Je vous la refais.

"Tralalala, je me balade par hasard à la FNUC, oh ! Le rayon séries ! Qu'est-ce que je pourrais éventuellement, si j'avais mon chéquier sur moi, acheter pour fêter les négociations que je viens de mener avec succès ? Oh, la 3e saison de Dexter en import belge... Oh, quel énorme rayon Farscape... *gasp* C'est quoi ce gros truc Farscape ?!"

Ni une ni deux, je commence à embarquer ledit coffret constitué de plusieurs coffrets regroupés dans le même emballage. Je pense que là, je peux difficilement faire mieux ! Ah, lady, tu me gâtes, merci merci, tu n'aurais pas dû... Vraiment, c'est trop !
Nan mais je le garde, hein, je veux juste être polie.

A dix pas des caisses (où déjà, à ma simple vue, les hôtesses s'affolent, désespérant de trouver un sac suffisamment grand pour mes folles dépenses... du calme les filles, j'ai qu'un seul article aujourd'hui), je baisse le nez sur ce que j'ai dans les mains. J'ai pris l'habitude (je l'ai promis pendant les séances de thérapie communes des AA, les Appeurs Anonymes) de regarder ce que je vais acheter une dernière fois avant de signer mon chèque, pour éviter tout achat impulsif supérieur à 100 euros (baby steps !).

Et là, mes yeux s'arrêtent... sur la deuxième étiquette. J'avais vu celle du prix, c'était pas le problème. Je n'avais pas vu l'autre. En bas. Dans le coin.

Combien

Bah mince alors. Cette étiquette prix-là... avec ce nombre de saisons-là ? Ya pas comme une erreur ?

[soupir]

Je vois ce que c'est. Il va falloir qu'on reprenne les bases. J'ai donc convoqué le patron de la FNUC séance tenante pour lui faire mon laïus habituel sur le petit problème que j'ai avec les gens qui essayent de me traire sans mon consentement. Avec, c'est différent, bien-sûr.

On dit que les prix des DVD de séries se sont quand même bien calmés par rapport à une époque. Que quand on y repense, avant, toutes les séries sortaient systématiquement une saison en deux coffrets ou plus, une pratique aujourd'hui devenue marginale, du moins la proportion s'est-elle largement inversée. Qu'avec internet, la concurrence fait que les grandes enseignes mettent un peu d'eau dans leur vin (même si mes coffrets Dead Like Me à moins de 10€ pièce, ça, la FNUC elle sait pas encore faire).
J'aimerais néanmoins rappeler qu'il y a un moment, je veux bien être pro-FNUC et tout, mais faudrait voir à pas me prendre pour la dernière des connes.

UNE seule saison à plus de 90€, c'est du grand délire.

Il y a bien-sûr une question de prix psychologique dans ce problème. Moi, je fais un gros blocage quand on me demande de payer pour une saison ce que j'estime être le prix de plusieurs (ici au moins deux minimum, idéalement trois ou plus). Dans ces cas-là, je vois rouge. Je m'étrangle de rage. Parfois j'étrangle un employé (mais ça n'est arrivé qu'une fois et depuis je ne suis pas retournée sur les lieux du crime à la FNUC Saint-Lazare).

C'est comme quand je commence à flirter avec l'idée (cyclique) de m'acheter les DVD de Will & Grace. Revoir la série depuis quelques semaines n'aide évidemment pas.
Mais chaque fois que je jette un œil, qu'est-ce que je vois ? 54€ la saison ? On parle d'une comédie de 25 minutes qui est plus chère à la saison que n'importe quelle série dramatique. Et qui compte 8 saisons. Moi je suis désolée, je dis non.

Comme je disais au directeur de la FNUC où j'étais : vous voulez tellement mon pognon qu'à ce stade j'ai même plus envie d'en débourser de bonne grâce. Je suis pro-FNUC, j'aime bien cette franchise de magasins, je m'y sens bien (curieusement, je suis jamais vraiment à l'aise dans un Vergin Megasture), et j'aime bien dépenser un peu plus dans cet endroit de temps en temps, alors que je pourrais probablement faire des affaires ailleurs (je suis aussi cliente chez CDiscount après tout, je pourrais entièrement m'y fournir), mais à un moment, ma bonne volonté s'arrête là où mon cerveau se met en marche. Faut pas pousser, quoi.

Donc naturellement, j'ai reposé le coffret d'UNE saison à plus de 90€, et je suis rentrée bredouille. Déçue de n'avoir pas pu me faire plaisir.
Ce jour-là, ni moi ni la FNUC n'avons profité l'un de l'autre. Dommage.

PS : bonne chance pour écouler ce coffret à ce prix-là, bouffons.

Posté par ladyteruki à 20:49 - Opération COLLECTION - Permalien [#]

05-04-10

Le guide du routard téléphagique

Pour une fois, on va parler d'Opération COLLECTION, mais pas de DVD. Me regardez pas comme ça, oui, ça m'arrive de ne pas parler de DVD. Nan mais, allez, dites aussi que je suis obsédée par le rayon séries TV de la FNUC !
...
Je vois ce que vous voulez dire.
Bref, non, aujourd'hui je vais vous parler de bouquins.

Books
Puisque je vais parler de bouquins et de séries, j'ai eu envie de rappeler Mousou Shimai à votre bon souvenir...

Je faisais du rangement et je suis retombée sur de vieux guides. Ça m'a rappelé plein de choses. Pour commencer, le fait qu'à une époque, j'en achetais. Et puis, aussi, le fait qu'à une époque j'avais commencé à en écrire un.
Mes fouilles effectuées, voici donc les guides sur lesquels j'ai remis la main. On ne rit pas s'il vous plait, sinon je vous oblige à donner la liste des guides que VOUS avez achetés. Ha, on fait moins le malin...

Guide_AllyMcBeal
  Ally McBeal
Guide_Farscape
  Farscape
Guide_Friends
  Friends
Guide_SexandtheCity
  Sex & the City

Il y a aussi ceux que j'ai lus mais qui appartenaient à ma frangine :

Guide_Buffy
  Buffy contre   
les vampires
Guide_XFiles
  X-Files

Sans avoir recours au carbone 14, je pense que vous pouvez deviner très facilement de quelle époque il était question un peu plus haut... Par contre je précise que je ne sais plus lequel c'était pour X-Files, parce que des guides, il y en a eu trois douzaines, et que, par définition, les bouquins qui appartiennent à ma sœur, je ne les ai pas chez moi pour faire les vérifications qui s'imposeraient.

Alors, bon, il faut bien le dire, le guide officiel (ou non-officiel, parce que dans le fond on s'en fiche, franchement), c'est typiquement le produit dérivé que vous voulez absolument acheter, absolument dévorer, absolument relire, tant que la série est vivante. Du jour où elle est annulée (parfois même avant), il perd tout intérêt. Or, la plupart des guides sortent alors que la série est encore en cours, ce qui les rend rapidement obsolètes (outre le fait qu'il est impossible à un guide paraissant au cours de la saison 3 de couvrir une saison 5 dont on ne sait même pas encore qu'elle existe).

A ce facteur vient s'ajouter une autre contingence qui me bloquait beaucoup : l'accès à toute cette belle littérature. Je vous parle d'un temps où il ne sonnait pas comme une évidence de commander sur internet (rapport au fait que déjà, tout le monde n'avait pas internet ; je suis entrée dans l'ère numérique avec le début du siècle seulement), et où il fallait donc attendre, d'une part, qu'un guide soit traduit, et d'autre part qu'il atteigne les rayons des magasins les plus accessibles. Inutile de préciser qu'à cette époque-là, on avait plus de chances de trouver un guide X-Files ou Buffy que Les Soprano. Mettons. D'ailleurs si j'ai fait main basse sur celui de Farscape, c'est plus tard, grâce à la boutique Album (et il n'est pas en français ; rapport ou coïncidence ?).

Donc, quel est l'avenir d'un guide sur une série donnée plusieurs années après l'achat ? Je vais être sincère, il n'en a pas des masses. Même par sentimentalisme (mais il s'avère que je ne suis qu'assez peu sentimentale sur les séries pour lesquelles j'avais trouvé des guides).
Pire encore, aujourd'hui, pas loin d'une décennie après, internet a supplanté en grande partie les guides au format papier.

C'est que, pour commencer, le guide des épisodes, est dorénavant disponible en temps réel, et constamment remis à jour, sur une bonne louche de sites internet de nationalités diverses. Déjà, ça, ya plus besoin.
La présentation des personnages, la petite bio des acteurs et/ou du créateur, ça aussi, ça a fait long feu. De vous à moi, je suis quasiment certaine de n'avoir jamais lu la présentation des personnages, sur aucun de mes guides. Faut être logique : si on connaît la série, cette partie ne relève pas du moindre intérêt. Si c'est pour lire que Mulder est un agent du FBI qui a vu sa sœur être enlevée par des extra-terrestres, j'ai un peu l'impression d'être prise pour une buse !

Ce qui reste, une fois qu'internet a prouvé qu'il proposait une alternative plus intéressante pour le lecteur à tout ça, c'est l'analyse.
Or, ces guides n'offrent qu'une analyse très, très succincte, dans le meilleur des cas, voire pas d'analyse du tout. Il faut dire que pour pratiquer une analyse en profondeur sur un épisode de Friends, il faut quand même se lever tôt. Loin de moi l'idée de prétendre qu'il n'y a pas de fond dans Friends, je pense qu'on peut même pousser jusqu'à dire que les personnages sont au contraire suffisamment denses pour permettre un certain nombre de choses, mais enfin, ya pas non plus de quoi se faire des nœuds avec la cervelle, quand même.

Les citations, qu'on trouve à divers degrés (une phrase ponctuellement, ou au contraire, énormément de petites phrases), recouvrent encore un certain intérêt, mais à la condition qu'on lise le guide dans la même langue que celle dans laquelle on a découvert la série. Il n'existe pas, à ma connaissance, de base de données sur des citations de séries suffisamment large pour que cet accessoire soit devenu inutile, par exemple.

Si vous avez du bol, le guide propose aussi une petite visite de la fabrication des épisodes (c'est plus facile pour les séries fantastiques, qui ont recours aux effets spéciaux et/ou aux maquillages divers), qui peut à la limite donner un petit plus produit à ces guides. Mais bon, on ne peut pas dire que ce soit Byzance non plus.

Non je ne vends pas mes guides. J'ai pas encore fini mon post. Vous allez voir qu'en fait il y a du bon à tirer de ces guides plus ou moins officiels. Ou plutôt de certains d'entre eux. D'ailleurs ça se fait encore, preuve que ça doit bien encore avoir de l'intérêt.

Permettez que je reprenne ma documentation, histoire de parler concrètement.
Vous prenez le guide de Farscape. C'est informatif, complet, c'est très bien. Bon, depuis, on a vu la fin de la série, et puis aussi The Peacekeeper Wars parce que le DVD se trouve plus facilement que les saisons elles-mêmes (ah ben non, on avait dit qu'on parlerait pas de DVD !), franchement, à un certain point, on n'en a plus rien à faire de ce qui se dit dans les 3/4 du bouquin. Bikoz tout ce que j'ai dit plus haut.
Vous prenez maintenant le guide Friends. C'est bourré d'anecdotes, synthétique, c'est très bien. On a beau avoir vu ces épisodes cent fois (au moins 5 fois par chaîne du PAF, grosso modo), ça fonctionne toujours parce que le guide est écrit avec humour, on retrouve des petits dialogues, des petits détails amusants, ça se lit sans faim.
La différence tient peut-être aussi au genre, mais pas seulement. La différence, c'est que certains guides peuvent survivre parce qu'ils proposent un équilibre entre la forme et le fond, et font ainsi perdurer un univers. Ne pas trouver d'humour, ou trop peu, dans un guide Farscape est quand même sacrément rédhibitoire. Limite illogique.

Tout-à-l'heure, j'ai évoqué le fait que moi aussi je voulais écrire un guide... c'était sur Une Nounou d'Enfer. Ça m'avait pris un temps de folie. J'avais dû couvrir quelque chose comme la moitié de la première saison, parce que j'écrivais à la fois des transcripts des épisodes en VF, et à la fois le guide lui-même. C'était pas forcément la meilleure méthode mais enfin bon. Le choix de la série était assez évident : j'avais vu tous les épisodes plusieurs fois, grâce aux multiples rediffusions, suivies des enregistrements sur VHS. Aujourd'hui encore, même s'il n'y a pas nécessairement de quoi se vanter, je suis plus facilement capable de vous déclamer des répliques de la série que du Prévert.
Et puis un beau matin, j'ai réalisé qu'à part passer 2 heures par jour sur un tel projet, ça ne servirait à rien, d'autant on ne fait pas publier le guide d'une série qui s'est achevée depuis trois ou quatre ans, en admettant que la publication soit envisageable, à plus forte raison en France. Tout ce que j'écrivais, je le savais déjà, c'était pas la peine de me tuer à la tâche pour écrire un guide qui n'aurait que moi comme lectrice.

Pourtant, cycliquement, l'idée refait son chemin, je suis bien obligée de le reconnaître.
Encore récemment, je me disais que je me lancerais bien dans un guide Pushing Daisies. Mais là encore, à quelle fin ? Internet a peut-être changé ça aussi, on se dit qu'on pourrait plus facilement être lu. Mais au final, quel est l'intérêt d'un guide aujourd'hui ? Le problème reste entier.

Le guide d'une série, ça reste quand même le truc auquel on pense par sentimentalisme, mais qui n'est pas vraiment vital. Avec les guides d'épisodes, les sites de fans et un moteur de recherche, on trouve déjà très largement des informations sur une série donnée.
Pourtant, je ne sais pas, ça me rend toute nostalgique de penser à tout ça...

Posté par ladyteruki à 11:52 - Opération COLLECTION - Permalien [#]

03-02-10

Born again téléphage

Ah, ça, il faut le dire, j'ai été gâtée ces dernières semaines ! Noël et mon anniversaire étant séparés d'un mois tout juste, c'est en général le cas, mais là, je crois que j'ai battu des records... en partie parce que j'ai pris le parti de m'offrir des cadeaux de Noël et d'anniversaire moi-même (je vais quand même pas compter sur mes parents pour le faire !), en partie parce que mes amis m'ont vraiment choyée.
Et par mes amis, je veux dire vous. Là, vous. Oui vous. Voilà. Eh bah : merci. Je m'en remets pas ; vraiment.

Parce que du coup, il s'est passé un truc. Du moment où j'ai posé les coffrets dans ma Telephage-o-thèque, quelque chose s'est libéré en moi. En faisant l'acquisition, en deux mois, de la fin de Life, de la dernière saison disponible en DVD de Rescue Me... et d'une autre dont on va reparler très bientôt (oh que oui !), j'ai cessé d'attendre la suite de séries qui sont chères à mon cœur depuis un bout de temps. Puisque je les avais !

Vous le savez, 2009 a pour moi essentiellement été une année de deuil. Il a fallu laisser partir des séries auxquelles je n'étais prête à faire mes adieux, et c'était douloureux de faire une croix dessus. Ce sont les aléas de la téléphagie. Je ne suis d'ailleurs pas encore totalement remise, mais le fait d'avoir ces DVD a comme fait céder le barrage psychologique dans lequel je m'étais un peu enfermée. Je peux désormais aller de l'avant. Ces séries annulées trop prématurément à mon goût restent chères à mon coeur, sans aucun doute possible, mais un cap a été franchi, et plus rien ne me retient pour m'adonner avec passion à des séries qui, elles, sont bien en vie (pour l'instant...).

Et par voie de conséquence, j'ai commencé à penser aux séries que je compte acheter en DVD dés qu'elles seront disponibles en zone 2. Un signe qui ne trompe pas : je n'ai jamais cherché à graver les épisodes cagoulés. Mais là, c'est un pas supplémentaire, j'anticipe avec excitation leur sortie dans nos contrées (ou celles environnantes qui auraient la bonne idée de sortir les coffrets au plus vite). Je suis prête à commencer de nouvelles séries en DVD.

Voici donc les séries dont j'attends la sortie en zone 2 :

DVDzone2_UnitedStatesofTara   United States of Tara

Depuis la diffusion de la 1e saison, j'ai déjà regardé chaque épisode deux fois. Et je ne vous cache pas qu'un troisième round est plus qu'envisageable à l'approche de la saison 2 ! Je ne parviens pas à considérer la série comme une comédie. C'est plutôt un drame avec des situations rocambolesques, et ça me plait, ça met vraiment les personnages au défi. Or justement, malgré les rebondissements improbables (Kate et Brie qui s'offrent une balade impromptue, Charmaine et ses nichons de l'impossible, l'incendie de la cabane dans le jardin...), les personnages sont incroyablement réalistes et proches de nous. J'aime ce mélange.
DVDzone2_NurseJackie   Nurse Jackie

Avec Nurse Jackie, ce n'était pas gagné d'avance. Et pourtant, dés le pilote, la série su me faire oublier tout ce que je détestais chez Eddie Falco, pour n'en garder que le meilleur. Nurse Jackie est une série atypique, en cela qu'elle ne cherche pas à se trouver une narration efficace. On est quasiment dans la chronique de la vie quotidienne, il ne se passe pas forcément grand'chose de spécial, on laisse les personnages s'étirer et se mettre à l'aise, c'est extraordinairement apaisant comme rythme. Sans que jamais ce ne soit ennuyeux. Et puis, les contradictions de Jackie renvoient à quelque chose de tellement plus humain que la plupart des séries du moment...
DVDzone2_BetterOffTed   Better Off Ted

Pour quelqu'un qui a du mal avec les sitcoms, Better Off Ted apparait comme le phare dans la nuit des comédies du moment. Son sujet, son casting, ses dialogues, sa réalisation... tout est simplement impeccable. C'était un coup de coeur le premier jour, c'en est toujours un aujourd'hui. Le problème, c'est que dés que la série n'est plus devant mes yeux (comme très souvent dans le cadre de ce que je considère comme des comédies), je l'oublie. Un DVD me servirait de noeud à mon mouchoir...
DVDzone2_Glee   Glee

Ce n'est pas pour son scénario qu'on regarde Glee, mais pour son cast très sympathique et pour son ambiance pleine de bonne humeur. Je réserve naturellement mon jugement pour la seconde partie de la saison, mais la première partie ici présente m'apparait comme un must-have ! La force de cette série, ce n'est pas de flirter avec les cimes, mais de nous offrir un divertissement où chacun peut trouver son compte, et se régaler de musiques en tous genres. Pas la série la plus intellectuelle du lot, mais certainement celle que je suis sûre de rentabiliser une fois en DVD tant il est impossible de se lasser des numéros musicaux.
DVDzone2_Southland   Southland

Du drame, du vrai, qui fait mal. Avec Southland, je peux céder à mes penchants masochistes les plus sombres, j'ai l'impression que je ne serai jamais déçue. D'autant que vous le savez, j'ai toujours un faible pour les policiers en uniforme, les vrais perdants d'une décennie télévisuelle dédiée aux enquêtes mais pas aux policiers de terrain. La réalisation fait beaucoup en ce sens, pour donner une impression de proximité à la fois rassurante et angoissante. Et puis, en plus, cette première saison est vite regardée. On peut se faire ça en un weekend, c'est parfait pour un investissement en DVD.

Vous remarquerez que toutes ces séries n'ont actuellement qu'une saison, mais sont assurées d'une deuxième (Better Off Ted étant l'exception, puisqu'elle a déjà une seconde saison et n'est pas du tout assurée d'une troisième). Je suis prête à m'engager dans de nouvelles séries. C'est vraiment positif !

Je peux donc, en attendant que ces DVD sortent, profiter paisiblement de mes coffrets nouvellement acquis (merci merci merci !), et me réjouir devant ces séries que j'aime... mais en même temps, je ne suis plus en train de bloquer dessus.
2010, l'année de la résilience téléphagique ?

Posté par ladyteruki à 13:14 - Opération COLLECTION - Permalien [#]

02-01-10

Résolution

La nouvelle année commence et avec elle un nouvelle décennie. Mais ça, vous le savez forcément déjà, vu comme tout le monde vous a bourré le mou avec les classements des séries de la décennie, des acteurs de la décennie, des génériques de la décennie, des annulations de la décennie, c'est tout juste s'il n'y a pas eu de classement des classements de la décennie. Donc, vous êtes au courant.
Une nouvelle décennie, c'est un symbole de changement pour moi encore plus que pour d'autres, parce que je suis née en 1982 et que, donc, j'ai fêté mes 18 ans en janvier 2000, ce qui était forcément annonciateur de chamboulements en tous genres.

Alors, qu'est-ce que je souhaite pour 2010 en tant que téléphage ? Poursuivre l'Opération COLLECTION, ça va de soi.

La décennie précédente a marqué la naissance de ma collection, passant en quelques années du tout VHS au hybride, avec le DVD. Mais force est de reconnaître que je ne suis pas forcément un gourmet en la matière.

A ma grande honte, je me dois de confesser que je suis pratiquement infichue de voir dans le DVD autre chose que la "possession". J'ai la série en DVD, elle est à moi, pour toujours, je peux la voir et la revoir à volonté.
Pourtant, le reste du monde semble dire que les DVD, c'est bien pour avoir les épisodes en bonne qualité. Et là j'avoue que je suis complètement larguée.

Après avoir pratiqué le cagoulage pendant un peu moins que la décennie, j'ai l'impression que mon œil ne s'est toujours pas éduqué, et je ne vois pas vraiment ce qu'un DVD a de si génial. Les rips qu'on trouve si facilement ne me semblent pas avoir grand'chose à envier à la qualité DVD, laissons de côté le Blu-Ray et toutes ces choses qui ont l'air de gadgets à mes yeux, plutôt que de véritables améliorations.

Évidemment, des couleurs un peu ternes, un logo... tout ça je le vois quand même. Mais enfin, il y a des cagoules qui valent bien la soi-disant haute définition même avec tout ça. D'ailleurs qui a besoin de voir The Big Bang Theory en haute définition ? Bien des séries se passent très bien d'une telle exigence technique, quand on voit leur peu de recherche esthétique. Oui, je présume que Pushing Daisies en haute définition, ça doit valoir le coup : les couleurs, les détails, les décors... les yeux de Lee Pace. Bon, soit. Encore que, sur un écran immense, plus probablement que sur mon modeste écran.

Mais enfin, voilà, cette année, ce que je veux, c'est apprendre à apprécier un peu plus le contenant, essayer de me pencher un peu plus sur tout ça, être exigeante aussi sur ce genre de choses. Il y a beaucoup de séries qui tirent partie de ces avancées et c'est probablement dommage de ne pas savoir apprécier cette partie-là du travail. Être une téléphage pilotovore, oui, une boulimique de découvertes, oui, mais aussi apprendre à demander plus, désormais.
En fait, cette année, je n'ai pas pris de bonne résolution, je veux juste une meilleure résolution.

Posté par ladyteruki à 21:25 - Opération COLLECTION - Permalien [#]

18-12-09

Un peu de matérialisme (c'est de saison)

Là, comme ça, tout de suite, je sais : ça peut paraître étrange. Mais je vous rassure, j'ai une excellente raison pour avoir mis à jour la page Diagnostic COLLECTION. Deux, même. C'est dire.

La première c'est que franchement il y manquait pas mal de choses. Faut dire aussi que la première chose que je fais en rentrant de la FNUC, c'est déballer mon précieux, pas aller chercher une image de la cover pour la mettre dans l'album. Nan mais ho.

Et la seconde c'est que, ça ne vous aura pas échappé, mais Noël est dans quelques jours. Rappelons qu'évidemment, toutes les dispositions ont été prises il y a bien longtemps pour que cette année encore, ce soit une fête inoubliable... mais ça n'empêche nullement de faire une petite mise au point numérique, histoire que, disons, si quelqu'un de bien intentionné, à quelques jours du D-day, se pique de venir chercher l'inspiration dans ces colonnes, il puisse trouver une liste exhaustive de ce que j'ai. Un indice : tout ce que je n'ai pas ce trouve sur la liste de Noël. Bon, presque tout, on l'a déjà dit : de certaines séries on peut faire l'économie.
Je sais pas pour vous mais je trouve ça clair.

De toutes façons, puisque de saison 2 de Pushing Daisies il n'y a point dans nos contrées, autant se l'avouer : je ne suis que modérément enthousiaste pour ce que je pourrais éventuellement trouver sous le sapin cette année. Il n'y a que ça qui me ferait plaisir, mais l'ampleur du complot est telle que cette année, le coffret zone 2 n'existe même pas.
Cela dit, parmi mes acquisitions récentes, il y a eu Life (dont, comme vous le savez, j'ai également du mal à me séparer), et il y avait quelque chose de presque douloureux dans le fait d'acheter la saison 2 en sachant qu'il n'y aurait plus rien à attendre derrière. Je la regarde d'ailleurs au ralenti parce que ça me pèse de me dire que cette fois, c'est fini.

Et puis, il y a l'espoir. L'espoir qui vient d'un autre achat récent (une semaine, tout juste !), la première partie de la série coréenne Damo. Sur ce coup-là c'est vraiment un coup de poker, parce que si j'ai entendu parler de la série, j'avais résolu d'attendre de l'avoir en DVD avant de la regarder (au prix que ça coûte, en même temps, vaut mieux que le plaisir de la découverte soit inclus dans le coffret...!). Eh bah voilà, c'est fait. Et je dois dire que, posséder les DVD d'une série asiatique par un autre moyen que le cagoulage, ça a quand même grave de la gueule. Je suis moins portée sur la Corée que sur le Japon, certes, je ne suis que modérément fan de séries historiques, certes, mais enfin, il y a une part de moi qui s'est sentie militante au moment de l'achat ! Si mes 50 et quelques euros (les 7 épisodes, oui-oui) peuvent participer à convaincre les distributeurs que ça peut être éventuellement rentable, alors c'est déjà ça. Si la série est bien c'est évidemment encore mieux. Mais enfin, finalement, cet achat, d'une façon plus générale, symbolise assez bien mon engagement envers la fiction asiatique en 2009. Ça faisait longtemps que je tournais autour du pot, quelque part, c'est comme si ça rendait la chose officielle. On reparle de Damo bientôt de toutes façons...

Damo

Enfin, il faut quand même le dire, cette petite mise à jour met en condition pour la semaine prochaine, où, à la même heure, je serai normalement en train de savourer un nouveau DVD... lequel ? Eh bien on en reparlera à ce moment-là, mais les paris sont ouverts !!! A votre avis ?

Posté par ladyteruki à 22:55 - Opération COLLECTION - Permalien [#]