ladytelephagy

Purple is the new black. Un blog qui parle de séries, c'est devenu assez habituel. La question, c'est : de quelles séries ? Séries méconnues, séries anciennes, séries japonaises... mais aussi séries récentes ! Venez, la téléphagie, c'est contagieux !

11-01-12

[DL] Arctic Air

Je m'aperçois qu'il y a quand même assez peu de génériques canadiens dans le coin, il faut dire que je regarde, on l'a établi, assez peu de séries canadiennes, et qu'en plus elles n'en ont pas toujours. D'ailleurs j'aimerais pouvoir vous en promettre un pour Bomb Girls mais quand une saison n'a que peu d'épisodes et que le pilote n'a pas de générique, il y a en général peu de chances que ça se produise ensuite ; on verra bien, je garde un oeil dessus de toute façon, mais dans le cas du générique je suis pessimiste. Du coup, forcément, je vous le propose quand j'en trouve un, d'où celui-ci !

ArcticAir
Note : lien valable 30 jours minimum. Je reuploaderai si le lien est mort, mais seulement si vous postez un commentaire pour me prévenir !

Le générique d'Arctic Air est un gros cliché. Difficile de faire plus cliché, en fait. Mais d'un autre côté le pilote lui-même n'était pas d'une grande finesse. En même temps, à quoi bon ? L'idée est simplement d'offrir un vague petit frisson d'aventure avec des personnages relativement sympathiques. Rien qui passera à la postérité.
Dans ce générique non plus, donc, rien d'extravagant ni de mémorable, mais de jolies images, une musique à la fois anodine et vite obsédante de par sa répétitivité... et un cast pas forcément épatant (je ne supporte pas Adam Beach, à dire vrai), mais pas non plus repoussant. A apprécier en connaissance de cause, donc.

Bon et, demain, je reviens avec un post pas programmé à l'avance, ce sera plus sympa, vous verrez.

Et pour ceux qui pensaient que je me tournais les pouces en ce moment, vous avez raison : ya pas de fiche.

Posté par ladyteruki à 20:30 - Médicament générique - Permalien [#]

21-12-11

[DL] Reed between the Lines

Après avoir regardé le final de Reed between the Lines, ce qui, oui, sous-entend que j'ai regardé toute la première saison de cette comédie de BET (je suis la première surprise vu le peu d'antécédents que j'avais en la matière jusque là), je suis parvenue à plusieurs conclusions. La première, c'est que trois épisodes d'un coup c'est trop, quand même. Surtout quand ils ne constituent pas un final mais bien trois intrigues indépendantes. La seconde, c'est que justement, la série a l'air d'avoir été renouvelée pour une deuxième saison, et ça c'est quand même bien sympa. La troisième, c'est qu'on n'a quand même pas tant de comédies de ce genre à la télévision ces dernières années, et que même si parfois, Reed between the Lines se laissait aller à des histoires un peu trop politiquement correctes, globalement ça restait regardable par toute la famille sans overdose de bons sentiments, parce qu'elle a très vite su trouver son ton ; je vous ai déjà entretenus du sentiment de naturel qui en découle globalement, ne m'obligez pas à le répéter.

ReedbetweentheLines
Note : lien valable 30 jours minimum. Je reuploaderai si le lien est mort, mais seulement si vous postez un commentaire pour me prévenir !

Alors, bon, ce n'est pas forcément le générique le plus ébouriffant de la planète, moi-même si je ne connaissais pas la série je le trouverais probablement rebutant, mais je voulais marquer le coup pour dire au revoir à la famille Reed, que j'ai trouvé si saine, si charmante, si vibrante.
Mais je suis certainement partiale : je n'ai jamais caché mon goût pour la science-fiction.

Et pour ceux qui manquent cruellement de culture : la fiche Reed between the Lines de SeriesLive.

Posté par ladyteruki à 23:00 - Médicament générique - Permalien [#]

28-11-11

[DL] Charlie's Angels (2011)

L'un des trucs que vous ne me verrez pas faire en cette rentrée (moui euh, je me comprends hein), c'est m'acharner à écrire un post sur le pilote de Charlie's Angels. Alors d'accord, la chose est entendue, j'ai un deal avec Scarlatiine qui consiste à poster sur chaque pilote de la rentrée, ok. Mais hors de question de chercher à vous en faire un roman. Soyons honnêtes : si j'avais voulu écrire quelque chose sur Charlie's Angels, je l'aurais fait quand le pilote est sorti et que je l'ai regardé puis vomi.
Mais le temps a passé, et j'ai totalement oublié ce pilote. Occulté, pourrait-on même dire. Et je n'ai aucune intention de me replonger dedans juste pour pouvoir en dire du mal ; en plus, ce serait tirer sur l'ambulance, maintenant.
Donc, générique.

CharliesAngels2011
Note : lien valable 30 jours minimum. Je reuploaderai si le lien est mort, mais seulement si vous postez un commentaire pour me prévenir !

Reconnaissons quand même que sur le casting, ils ne s'étaient pas tellement trompés après tout : Minka Kelly est toujours aussi charmante et Rachael Taylor, je trouve, est pas mal non plus. La série originale avait typiquement ce genre d'atouts, et elle est quand même entrée dans l'histoire entre autres pour la jigglevision... Finalement Charlie's Angels était, hm, diablement fidèle à la série d'origine, sauf que la nostalgie ne fonctionne pas quand on regarde un remake où aucun personnage d'origine n'est présent. Si Charlie's Angels avait duré aussi longtemps que son illustre ancêtre, la prochaine génération de téléphages aurait regardé, émue, cette série comme une marque de son temps : latexisée, bimboisée, de la même façon que le brushing ou l'absence de soustale font partie de la légende pour nous. Mais Charlie's Angels me semble faire partie des rares séries à avoir suivi les enseignements de la série à laquelle elle devait son nom, en réalité. Et peu de remakes peuvent s'en vanter. Il faut dire qu'à la base l'original ne volait pas exceptionnellement haut. Vous l'aurez compris, je n'ai jamais été fan de la série (bien qu'ayant une certaine affection pour Cheryl Ladd et Jacklyn Smith dont les téléfilms ont rythmé pas mal de mes après-midi sur M6, et c'est déjà ça que Jane Seymour n'aura pas).
C'est un peu comme si on reprochait à un remake d'Alerte à Malibu d'être dénué de tout intérêt intellectuel... dans son cas c'est presqu'un compliment sur la fidélité de l'adaptation.

Manque de chance, ni moi, ni la plupart des spectateurs américains n'a eu l'envie de se coltiner une série reposant uniquement sur la plastique de ses actrices. Bizarre, ça ne nous a pas toujours arrêtés, ni moi ni les spectateurs américains... Du coup, si quelqu'un est en train de songer à ramener Agence Acapulco pour un remake, sait-on jamais, je conseillerais d'attendre un peu, ça m'a pas l'air d'être le bon moment. On dirait presque que le public a des... comment on dit ? Exigences de qualité. Je sais, à moi aussi ça parait inexact, comme analyse...

Et pour ceux qui manquent cruellement de culture : la fiche Charlie's Angels (2011) de SeriesLive.

Posté par ladyteruki à 21:09 - Médicament générique - Permalien [#]

23-11-11

[DL] twentysomething

Ca fait des semaines que je veux vous parler de twentysomething, rapport au fait que je trouve que Threesome a des airs de famille avec cette série, au sens où l'amitié entre les personnages et le côté brouillon de leurs existences est assez similaire. Sur le reste, pas vraiment, parce que je n'ai regardé que le pilote de twentysomething lors de sa diffusion et n'ai jamais vraiment eu envie de me mettre au (seulement) 5 épisodes suivants. Il manque donc vraisemblablement quelque chose pour m'enchanter vraiment au sujet de cette série australienne.
Mais bon, comme ça va faire pas loin de trois mois que je zappe la rédaction du post en question, et que ma playlist de génériques est tombée dessus, je me saisis de cette opportunité tant que j'y pense, et si vous avez du bol et/ou si vous insistez, on verra à aller plus loin dans un véritable post sur le pilote. Avec un peu de bol, Scarlatiine ne lira pas ces quelques mots, et ne me rappellera pas notre challenge de la rentrée.

twentysomething
Note : lien valable 30 jours minimum. Je reuploaderai si le lien est mort, mais seulement si vous postez un commentaire pour me prévenir !

On sent bien l'immaturité des personnages dans ce générique. Prise à part, la chanson n'a pas grand'chose d'exceptionnel, mais avec ces images, ces couleurs, et ce grand tableau couvert de craie, il faut bien avouer que ça fait pub Petit Bateau, ce qui est quand même un peu le but recherché (enfin, je ne sais pas si Petit Bateau habille aussi les Australiens, mais vous saisissez l'idée).

Quand on y réfléchit, hein, c'est quand même pas compliqué de faire un générique.
En 30 secondes, on a une mise en situation finalement assez révélatrice de la personnalité des protagonistes, un truc sympa et qui donne une identité reconnaissable entre mille à la série (ce sont quand même les bases d'un générique, non ?), et ça n'a demandé qu'un peu de moquette imitation herbe, un tableau noir, une dizaine de bâtons de craie et vraisemblablement pas plus d'une après-midi de tournage. Et sans avoir besoin de venir sobre. Vraiment, c'est pas difficile de faire un générique, je ne comprendrai jamais qu'on se permette de s'en passer quand un peu d'ingéniosité, de système D et de bonne volonté suffisent, surtout dans le cas d'une comédie.

Et pour ceux qui manquent cruellement de culture : la fiche twentysomething de SeriesLive.

Posté par ladyteruki à 23:16 - Médicament générique - Permalien [#]

12-11-11

[DL] Hell on Wheels

Ca n'a pas été chose facile de se mettre devant Hell on Wheels, et pourtant ce n'est pas une série envers laquelle j'avais un quelconque grief, bien au contraire.  Mais je ne voulais pas regarder le pilote entre deux portes, à la va-vite, juste pour le plaisir de le tester dés sa sortie. Et finalement, ce visionnage aura attendu une semaine entière, parce qu'à force de repousser, l'excitation du moment était passée et ça n'était plus aussi important de regarder l'épisode, même si j'avais un a priori positif.
Alors, finalement en ce samedi soir, je m'y suis mise, et en attendant de vous en parler plus en avant, voilà en tous cas le générique, parce que, je l'ai dit, le générique en tant qu'espèce menacée est devenu une denrée rare de nos jours.

HellonWheels
Note : lien valable 30 jours minimum. Je reuploaderai si le lien est mort, mais seulement si vous postez un commentaire pour me prévenir !

C'est un bon générique de western qu'on tient là ; un peu plus rythmé que la moyenne mais reprennant tous les codes musicaux du genre. Personnellement je ne cracherais pas sur une version longue, peut-être avec quelques interjections au coin du feu, ou éventuellement même des paroles.
Puisqu'on parle de feu, le feu qui consume le personnage, sa vengeance, est une image un peu simpliste qui aurait mérité une mise en oeuvre un peu moins factice. Cela renvoie aussi, bien-sûr, à la fin de l'épisode, mais globalement on voit bien la métaphore et on aurait mérité peut-être juste un peu plus d'imagination.

Pour autant, la chanson est suffisamment accrocheuse (elle l'est même beaucoup) et les images suffisamment esthétiques (c'est toujours beau, un feu, et je dis ça en étant pyrophobe) pour qu'on ne regrette pas d'être venus mais enfin, bon, on en arrive vite à la conclusion que Hell on Wheels n'a pas hérité du générique du siècle.

Et pour ceux qui manquent cruellement de culture : la fiche Hell on Wheels de SeriesLive.

Posté par ladyteruki à 23:26 - Médicament générique - Permalien [#]

05-11-11

[DL] Boss

C'est une véritable performance : j'ai tenu près de 3 semaines avant de vous confier mon amour pour le générique de Boss, bien qu'il ne soit pas très difficile de deviner que je l'apprécie vu que je l'ai brièvement mentionné cette semaine.
Ce qui m'a d'abord séduite, c'est la chanson. Mais en réalité le générique de Boss est vraiment un tout saisissant, partagé entre la douceur de la voix et les images lentes et froides d'une part, et la violence de la révolte sociale qui semble prête à gronder à travers les paroles, de toute évidence, et les poings levés ou les pancartes. On en tire la terrible impression d'une ville au bord du précipice, c'est extrêmement puissant. J'ignore si c'est la symbolique voulue mais c'est en tous cas ce que ça m'évoque.

Boss
Note : lien valable 30 jours minimum. Je reuploaderai si le lien est mort, mais seulement si vous postez un commentaire pour me prévenir !

Dites, vous avez remarqué que le troisième épisode est réalisé par Mario Van Peebles ? Le héros de Sonny Spoon ? Le mec qui a foutu le bazar dans la saison 3 de Rude Awakening ? Rien que pour ça j'ai envie de vous abandonner et filer regarder l'épisode. Non, pas rien que pour ça, de toute évidence, mais quand même... bonne soirée. Surtout que demain, avec une news audiences sur SeriesLive et la suite des reviews The Slap, on ne va pas s'ennuyer...

Et pour ceux qui manquent cruellement de culture : la fiche Boss de SeriesLive.

Posté par ladyteruki à 22:52 - Médicament générique - Permalien [#]

03-11-11

Désenchantée

Desenchantee

Il y a eu une période pendant laquelle on a connu une crise du générique. Il m'arrive d'en discuter parfois avec d'autres téléphages et de les entendre en parler au passé, comme si c'était résolu. Je n'en suis pas si convaincue. Cette saison nous a apporté très peu de nouveaux génériques, en particulier sur les networks, qui semblent avoir totalement abandonné.
Les rares à être apparus n'ont pourtant rien à envier à leurs aînés. Suburgatory (qui entre parenthèses est la preuve qu'on peut faire quelque chose de sympathique en 9 secondes), Homeland, Boss... autant de séries qui ont su, chacune à sa façon, tirer un avantage de leur générique pour apporter une nouvelle dimension à leurs épisodes, Homeland portant même cela au rang d'art puisque le générique vient même compléter l'exploration de l'un de ses personnages principaux, au lieu de simplement présenter la série ou lui apporter une signature.

Mais je crois que ce qui me fâche plus encore, c'est quand une série reposant en grande partie sur des effets spéciaux ne se donne pas la peine de fournir un générique. C'est la seule chose que je n'ai jamais vraiment pardonnée à Pushing Daisies, bien qu'appréciant les deux petits écrans que la série a proposé pendant sa brève existence. Et c'est ce que je n'arrive pas à tolérer chez Once Upon a Time, Terra Nova... on verra bien ce que décide Grimm.

On en regarde pas Once Upon a Time pour sa mythologie complexe, ses dialogues au cordeau et ses prestations d'acteur impressionnantes. On le regarde, comme un gentil divertissement qu'elle est, comme une série qui a pour avantage premier de faire rêver. Ne serait-ce qu'un peu. Et je vous le demande, où est le rêve dans un malheureux panneau de quelques secondes ? Je serais même prête à mieux accepter un diaporama des différents posters promotionnels plutôt que ce bête écran sans saveur.
Encore moins que les autres, les séries fantastiques ou de science-fiction n'ont pas le droit de se priver de générique. Déjà à titre symbolique, mais aussi parce qu'elles ont un univers à générer et que cela passe par un générique, aussi absurde que ça puisse paraitre au premier abord. On a besoin de se remettre dans le contexte irréel de ce genre de séries. On a besoin de lancer notre imaginaire, qui a vagabondé et s'est même bien souvent mis en veille entre deux épisodes qu'une semaine sépare, parfois plus. C'est encore moins pardonnable à une série de genre.

Alors, cause ou conséquence, je l'ignore, mais mes séries préférées de la rentrée ont quasiment toutes un générique (PanAm et Enlightened faisant exception, mais curieusement, mon attrait pour ces séries est plus fragile en cas d'épisode plus faible, alors que j'ai tendance à pardonner très facilement à Suburgatory, par exemple).
Oh et au fait je confirme : Once Upon a Time ne m'a vraiment pas accrochée au terme de son deuxième épisode. Rapport ou coïncidence, à votre avis ? Ce qui est certain, c'est que ne pas voir de générique m'a mise dans de mauvaises dispositions pour les minutes suivantes. D'ailleurs, cette semaine, Raising Hope m'a semblé plus drôle, et je me demande si le retour du générique (uniquement le temps d'introduire une modification de statut, à tous les couos) n'y est pas pour quelque chose. Voyez ? C'est fou l'influence que peut avoir un générique.

Posté par ladyteruki à 23:09 - Médicament générique - Permalien [#]

31-10-11

[DL] Housos

Depuis quelques temps maintenant, je tente de vous donner envie d'aller tenter des séries venues d'ailleurs. On a fait le tour de plein de pays ensemble, et les posts Médicament générique vous donnent l'occasion d'en découvrir quelques images avec, je l'espère, pour conséquence d'aller jeter un oeil à la série elle-même, si le générique a piqué votre curiosité. Et j'ai développé, depuis l'été 2010, quand je me suis penchée sur le cas de ce pays, une grande affection pour les séries australiennes, dont je m'efforce de suivre l'actualité non seulement à cause de SeriesLive, mais par envie personnelle. Et je n'hésite pas à en remettre une couche sur des séries comme The Slap, par exemple. Vous ai-je déjà parlé de Spirited, d'East of Everything, de Crownies, de Winners & Losers, et de bien d'autres (ne serait-ce que Wilfred, tiens !) : oui, et pas qu'une fois. Et j'aimerais tellement que vous tentiez le coup.
De vous à moi, s'il y avait un classement des pays autres que les USA où j'aime le plus regarder ce qui se fait, l'Australie serait ex-aequo avec le Japon. Et le Danemark. Et-... nan mais vous voyez ce que je veux dire. Ca a été une révélation que de me pencher sur le cas de l'Australie. J'aimerais tellement partager ça avec vous. Ecrire des posts pour vous donner envie d'aller voir ce qui s'y passe, si vous ne l'aviez pas encore fait. Vraiment.

Aujourd'hui ne sera pas l'un de ces posts. Aujourd'hui sera plutôt un avertissement, une mise en garde, un signal d'alarme. Aujourd'hui sera un post dans lequel je vais limite vous recommander de fuir, voyez ? NE REGARDEZ PAS HOUSOS. C'est un conseil d'amie.
Evidemment les plus aventureux parmi vous iront quand même vérifier de quoi il s'agit, parce que je suis connue pour ma mauvaise foi dans les parages et que, rho quand même, ça ne peut pas être si terrible que ça. Si. Si ça l'est. Je vous le dis et le répète, fuyez Housos. Vous avez encaissé Angry Boys et vous pensez pouvoir n'importe quelle comédie ras-des-pâquerettes australienne ? Vous vous pensez à la hauteur ? Je vous arrête tout de suite, ce ne sont que des idées que vous vous faites. Pour l'amour du ciel, de la téléphagie et de tout ce qui est sacré en ce bas-monde, ne regardez pas Housos.

Housos
Note : lien valable 30 jours minimum. Je reuploaderai si le lien est mort, mais seulement si vous postez un commentaire pour me prévenir !

Si le générique ne vous en dissuade pas, laissez-moi vous éclairer : vous trouvez que la réalisation de ce générique évoque une video Youtube faite avec trois euros six sous ? TOUT LE PILOTE EST COMME CA. Et c'est vraiment moche, en plus d'être idiot. Mais l'idiotie, des fois c'est drôle, pas vrai ? Eh bien pas toujours. Et Housos, en s'attaquant à ce qui semble être l'équivalent australien des Chtis, ne parvient pas à se hisser plus haut que le niveau de ses personnages. Ce n'est pas une question de référence culturelle qui nous est insaisissable, c'est que normalement, la comédie est supposée être drôle, voyez-vous, même quand les héros sont des white trash. Alors je vous en supplie, je vous en conjure, ne regardez pas Housos. A la limite, si vous y tenez vraiment, attaquez-vous à Bogan Pride. Mais pas Housos.
Déconnez pas. Je tiens à vous, l'air de rien.

Et pour ceux qui manquent cruellement de... non, je peux pas dire le mot, j'ai trop honte : la fiche Housos de SeriesLive.
Note : le post de ce soir ainsi que celui de demain ont été programmés à l'avance, faites semblant de rien, je reviens pour un post de première fraîcheur mercredi et lirai vos commentaires à ce moment-là.

Posté par ladyteruki à 23:00 - Médicament générique - Permalien [#]

29-10-11

[DL] The Fades

Il parait que ce weekend, c'est Halloween. Pardon si je ne saute pas de joie à l'idée que se trimbalent dans les rues de hordes de vampires et de zombies, hein...
Enfin bref, il semblait donc naturel d'attendre ce weekend maudit entre tous pour commencer The Fades, dont la première saison vient de s'achever outre-Manche, partant du principe que tant qu'à se filer les jetons bêtement devant une série, autant le faire en une seule fois.

TheFades
Note : lien valable 30 jours minimum. Je reuploaderai si le lien est mort, mais seulement si vous postez un commentaire pour me prévenir !

Déjà, rien qu'avec le générique, j'étais servie. On a droit à la panoplie complète des trucs qui filent les chocottes, surtout côté musical où on jurerait avoir déjà entendu cet air dans à peu près n'importe quelle anthologie fantastique des années 90.
Mais plus angoissant encore, certaines images sont flippantes au dernier degré. Pas uniquement parce que la créature qui jaillit de Dieu sait où nous ramène à quelque peur instinctive et primale, mais bien parce que ces bestioles sont absolument répugnantes, et jaillissent de quelque chose d'organique qui instille immédiatement une vraie sensation de malaise.

Le générique de The Fades lui sert extrêmement bien de carte d'identité, car on retrouvera dans le pilote ce sentiment de malaise mêlé à l'horreur qui n'est pas accessible par la plupart des séries tentant de nous faire peur (sauf si on ressent un gros malaise devant l'obstination de The Walking Dead à insister sur son triangle amoureux, mais il sera d'un autre ordre je pense). Bien-sûr on n'y trouve pas le même quota de créatures de cauchemar au mètre carré, mais le sentiment général reste le même...

Et pour ceux qui manquent cruellement de culture : la fiche The Fades de SeriesLive.

Posté par ladyteruki à 23:00 - Médicament générique - Permalien [#]

16-10-11

[DL] Jonny Zero

Comme en ce moment je me replonge dans mes vieilles cagoules à la recherche de comédies à revoir, je suis tombée sur le pilote de Jonny Zero. Et comme ce n'est pas une comédie, je me suis contentée d'en récupérer le générique, qui fait défaut à ma collection pour une raison qui m'échappe.
C'est là que j'ai réalisé que j'aimais ce générique lorsque la série est sortie, à la mid-season 2004-2005... et que maintenant je le trouve plus que passable, pour ne pas dire mauvais. C'est étrange parce que c'est assez rare que je revienne sur quelque chose que j'ai apprécié plusieurs années plus tard pour le trouver décevant.

JonnyZero
Note : lien valable 30 jours minimum. Je reuploaderai si le lien est mort, mais seulement si vous postez un commentaire pour me prévenir !

Musicalement, ça va, en fait. De ce côté-là je n'ai pas plus de soucis que je n'en avais il y a plusieurs années. C'est plutôt visuellement que la maladresse et la laideur de tout ça me choque. Ca fait épouvantablement "générique des années 90" et je ne m'en étais pas rendue compte à ce moment-là (on ne peut pourtant pas dire que j'étais novice il y a seulement 6 ans dans le domaine de séries américaines).
J'avoue que c'est assez intrigant d'être confrontée au souvenir que j'en avais, et à ce que je vois maintenant. Lorsque je suis tombée sur la cagoule de Jonny Zero, j'ai bondi en me disant "mais comment ça se fait que je n'ai jamais pensé à découper le générique ?!", et maintenant...

...Maintenant je sais pourquoi.
Inutile de préciser que du coup j'ai un peu peur de revoir le pilote que j'avais également apprécié au moment de sa première diffusion sur la FOX.

Et pour ceux qui manquent cruellement de culture : la fiche Jonny Zero de SeriesLive.

Posté par ladyteruki à 23:42 - Médicament générique - Permalien [#]