ladytelephagy

Purple is the new black. Un blog qui parle de séries, c'est devenu assez habituel. La question, c'est : de quelles séries ? Séries méconnues, séries anciennes, séries japonaises... mais aussi séries récentes ! Venez, la téléphagie, c'est contagieux !

07-10-12

lady's world tour - Escale n°17

-- World Tour --

Pas facile tous les jours de trouver de quoi alimenter ce blog, je vous le dis. Des fois, il ne se passe tout simplement rien dont on puisse parler ! Pas une news, pas un pilote, et ne parlons même pas des projets, R.A.S. ! Comment voulez-vous écrire des world tours dans ces conditions ? C'est une torture.
Mais comme je vous aime bien, je me suis forcée un peu.

Skwizas

- AFRIQUE DU SUD :

* Après deux années d'absence, les petites grand'mères de Skwizas reviennent pour une seconde saison. Dans cette comédie, les héroïnes un peu âgées n'ont plus à s'occuper de leur famille, et peuvent se concentrer sur la façon la plus plaisante de passer leurs journées car pour elles, l'âge est dans la tête. SABC2 a décidé de ramener cette comédie diffusée à l'origine pendant l'été 2010, même si, le temps de développer cette nouvelle salve d'épisodes, il a fallu procéder à quelques changements dans la distribution ; les spectateurs pourront donc constater qu'une mamie qui est partie, et une autre qui accueille sa nièce. La nouvelle saison de Skwizas débarque samedi 14 octobre à 19h.

Rake

- AUSTRALIE :

* C'était la semaine des bonnes nouvelles pour Rake ; outre le projet d'adaptation aux USA, la série était également officiellement renouvelée pour une troisième saison par la chaîne publique ABC1. Une annonce qui ne relève cependant pas de la surprise, puisque l'équipe de la série fondait de solides espoirs en un renouvellement.
* Parfois, même quand une chaîne n'annonce pas clairement ses renouvellements, on peut les deviner : c'est ce qui se passe quand des fonds sont alloués à certaines productions. Chez Film Victoria, on vient d'accepter de subventionner plusieurs séries d'ABC, la plus importante étant probablement la dramédie morbide Laid, qui obtient ainsi une troisième saison. Deux séries obtiennent aussi une seconde saison : la série pour la jeunesse Dead Gorgeous, lancée en 2010, et la comédie twentysomething, qui avait pourtant disparu des radars après sa diffusion à l'automne 2011. D'autres projets de nouveautés d'ABC ont également reçu leur argent de poche : la comédie It's a Date, et les séries The Athletes et Small Boy (dont on suspecte qu'il s'agirait du projet A Better Man de SBS sous un nouveau titre). Comme ces projets n'ont pas encore été annoncés par le groupe public, il faudra attendre un peu avant d'en savoir plus sur les pitches de ces séries.
* Et puis, le développement de la série carcérale Wentworth, pour l'opérateur câble et satellite FOXTEL, s'est poursuivi tout l'hiver, et on sait enfin quels sont les acteurs principaux retenus pour cette version réimaginée de la série culte Prisoner. Seront donc au générique : Danielle Cormack (...actuellement dans Rake), Nicole Da Silva (Rush, East West 101), Celia Ireland (Laid), Catherine McClements (Rush, Brigade des mers), Kate Atkinson (Offspring), Leeanna Walsman (Underbelly: Badness) et une nouvelle dans la profession, Shareena Clanton. Les 10 épisodes de Wentworth doivent apparaitre sur SoHo (le nouveau nom de la chaîne W depuis cet été) en 2013 ; le tournage commence la semaine prochaine à Melbourne et devrait durer 4 mois.
* Et puis, le 16 octobre démarrera The Strange Calls, un projet transmédia de SBS annoncé depuis plusieurs mois, dans lequel une petite ville côtière va être le théâtre d'évènements surnaturels. Les 6 épisodes de la série sont complétés par des webisodes, ainsi que des intrigues complémentaires à suivre sur Facebook et Twitter. Mais dés le 9 octobre, une preview sera accessible sur le site de VOD public iView. On y retrouvera Toby Truslove, héros d'Outland un peu plus tôt cette année.

Flashpoint-DVDAllemand

- CANADA anglophone :

* On n'en parle pas souvent dans ces colonnes, mais Flashpoint est LA série canadienne du moment. Ah ouais, vous ne me croyez pas ? Alors vous croirez peut-être ceci : cette semaine, elle est devenue la première série canadienne depuis 16 ans à remporter la case horaire (ô combien convoirée) du jeudi à 22h. La première. En 16 ans. Dans l'intervalle, seules des séries américaines ont réussi à être leader. Pas mal, non ? La série est en effet regardée par 1,45 million de spectateurs, volant ainsi la vedette à la diffusion d'Elementary sur Global (1,38 million de spectateurs). Ah non mais oui, ok, je vois d'où vient la méprise : quand je disais "LA série du moment", je ne parlais pas forcément de qualité...
* De son côté, Citytv a mis en route la production de Seed, une série qui, si vous suivez les world tours régulièrement, vous rappellera El Donante : il y est question d'un homme qui découvre que sa contribution à une banque du sperme a donné naissance à de nombreux enfants... très nombreux ! Alors qu'il découvre l'existence de ces enfants, il apparait également dans la vie de leurs parents, ce qui n'est pas toujours très bien accueilli. En tout ce sont 13 épisodes qui ont été commandés, et qui mettront en vedette Adam Korson et Carrie-Lynn Neales, des acteurs jusque là abonnés aux rôles aussi captivants que "Hipster #1" dans 2 Broke Girls ou "Test Technician" dans The LA Complex. La diffusion devrait commencer début 2013.

Unite9-Cellules

- CANADA francophone :

* Promis, on ne parlera pas d'Unité 9 à absolument chaque world tour. Enfin on verra. Mais je me devais de vous informer (n'est-ce après tout pas ma mission ?) des audiences épatantes de la série... qui a battu cette semaine son propre record ! Eh oui, ce sont pas moins de 1,38 million de spectateurs qui étaient présents ce mardi pour suivre la série (rappel : ils étaient 1,2 million la semaine précédente). Ca en dit long sur le bouche à oreille positif que rencontre la série. A raison. Et si vous avez besoin d'encore une raison pour vous lancer dans le visionnage d'Unité 9, eh bien ma review du pilote est justement ici. A noter qu'Ève Landry, qui interprète Jeanne dans la série, est actuellement à Cannes dans le cadre du MIPCOM (j'accepte les chèques et les bons au porteur, je suis sûre qu'il est encore temps de trouver une place de train).
* Le scénariste de la série Les Invincibles travaille actuellement sur un nouveau projet original : Saison Deux, c'est son nom, raconte les tribulations de deux auteurs travaillant sur la série imaginaire Les dessous de la justice, et qui, en dépit du succès public rencontré, doivent faire face à des critiques lapidaires dans la presse. Ils décident donc de se mettre en quatre pour que la deuxième saison de leur série mette tout le monde d'accord... Une idée de série originale, dont nous pourrons juger par nous-mêmes à partir du deuxième semestre 2013. En espérant que la série soit bonne, parce que sinon ce serait une fichue ironie.
* On connaissait la petite chaîne qui monte, voilà maintenant le service de VOD qui monte. Netflix n'en finit plus d'étendre ses centres d'intérêt : après l'installation en Scandinavie, maintenant c'est un partenariat avec Radio-Canada qui est mis en place. Les séries La Galère, Les Parent et Les Invincibles, justement, s'ajouteront donc au catalogue de séries de Netflix, et d'autres fictions devraient suivre d'ici la fin de l'année.. La VOD n'est pas un problème pour nombre des fictions québécoises (le catalogue du site tout.tv, par exemple, est en effet très bien fourni), mais Radio-Canada estime qu'il est de son devoir de mettre ses séries à disposition sur le plus grand nombre de supports possibles. J'aime bien leur façon de penser. Au Canada, l'abonnement illimité à Netflix coûte moins de 8 dollars par mois.

Cobre

- CHILI :

* Lundi, une nouvelle nocturna démarrait sur MEGA : Cobre, une série historique située en 1927 et parlant, comme son titre l'indique, de cuivre. Il s'agit en effet des luttes de pouvoir autour d'une mine de cuivre, entre deux frères qui tentent de maintenir l'exploitation et un riche entrepreneur qui cherche à les en déposséder. Malheureusement, le lancement de cette saga n'a pas captivé les foules (bien qu'elle ait obtenu un meilleure score que Solita Camino, dont on parlait la dernière fois). La série est diffusée chaque lundi à 22h30 et il s'avère qu'il y a une bande-annonce ; qu'est-ce que je fais, je vous la montre ?

Graduados-Promo

- COLOMBIE :

* L'une des séries les plus regardées en Argentine en 2012 s'appelle Graduados. Depuis son lancement en mars dernier, la série totalise en moyenne 25% de parts de marché sur Telefe chaque soir de semaine à 22h00. Il s'agit d'une comédie, dans laquelle, 20 ans après avoir quitté le lycée, d'anciens élèves se retrouvent et réalisent qu'ils ont encore des affaires à régler les uns avec les autres ; un concept facile à décliner à l'envi. Pas étonnant dés lors que d'autres pays s'intéressent au format. RCN Colombia et Fox Telecolombia sont les premiers sur le coup, et ont décidé de co-produire une version pour la Colombie. En fait les deux sociétés de production semblent vouloir aller très vite, puisqu'ils en sont déjà à la phase casting...

Forbrydelsen-III

- DANEMARK :

* Sur DR1, la troisième saison de Forbrydelsen se porte... oui, on peut le dire, plutôt bien. Pour le season premiere, pas moins de 1,6 million de Danois étaient réunis devant leur écran, ce qui représente 60% des spectateurs ! Alors ouais, franchement, on se plaint pas. Profitez-en tant que ça dure : cette saison est la dernière. Fort heureusement, l'attente ne devrait pas être trop longue puisque BBC4 diffusera cette saison dés le mois de novembre (je ne suis pas sûre qu'une diffusion d'une saison scandinave à la télévision britannique ait déjà été aussi rapide, d'ailleurs...).

GranHotel-DowntonHotel

- ESPAGNE :

* Gran Hotel faisait son retour mercredi sur Antena 3... avec un petit coup de mou par rapport à la saison précédente. Seulement 2,82 millions de spectateurs ont suivi le season premiere, alors qu'ils étaient 3,44 millions en décembre dernier, lorsque la première saison s'était achevée. Mais n'allez pas mettre cette baisse de régime sur le compte d'un désamour, du moins pas nécessairement : c'est aussi un peu la faute d'Antena 3 qui, pensant tenir une série très populaire, avait placé la série face à... la version espagnole de The Voice. Ah oui, brillante idée, vraiment.
* Et puis notre feuilleton "la grosse panique de TVE" continue, alors que la chaîne publique est obligée d'envisager des licenciements afin de se maintenir à flots. Ce sont 70 exécutifs de la chaîne qui vont donc devoir quitter la chaîne, laquelle a pour objectif de se séparer de 28% de sa direction afin de pouvoir faire des économies.

LOnoreeIlRispetto

- ITALIE :

* La troisième saison de la série L'Onore et il Rispetto s'est achevée sur Canal 5 ce mardi soir sur un record : 6,6 millions de spectateurs ont regardé le 6e et dernier épisode de la saison ! Mais même si les saisons de L'Onore et il Rispetto (une saga qui se déroule dans les années 50) sont courtes, pas d'inquiétude : la saison 4 est déjà en production.

rté

- IRLANDE :

* ...mais pas que. rté, BBC Northern Ireland et BBC Scotland lancent en effet un appel à projets pour des sociétés de production indépendantes, afin de mettre en développement des séries pouvant intéresser à la fois l'Irlande, l'Irlande du Nord et l'Ecosse. Une somme substencielle sera également allouée au projet retenu à l'issue de cette initiative. Les programmes soumis à cette appel à projets devront "refléter les liens" entre les différentes zones géographiques concernées. C'est le tout nouvel outil d'e-commissioning de rté qui accueillera tous les projets, pour lesquels la date butoir du 9 novembre est fixée.

TennoHakobune

- JAPON :

* Et un nouveau dorama pour WOWOW, un ! Après un passage par le thriller avec Double Face cet automne, la chaîne câblée revient aux drames sociaux avec Ten no Hakobune, une série qui se déroule dans le monde de l'aide humanitaire internationale et dont le tournage est actuellement en cours dans les Philippines. Nanami (incarnée par Miki Mizuno, déjà vue dans Soratobu Tire), une jeune femme qui s'est engagée pour intervenir après un tremblement de terre, va ainsi découvrir un monde où les dessous de table, le détournement d'argent et les manoeuvres politiques empêchent les aides de parvenir correctement aux populations dans le besoin. C'est Taeko Asano (Last Friends) qui est responsable du scénario de cette série dans laquelle l'argent, mais aussi le sexe, deviendront des enjeux... On pourra la découvrir à partir du 9 décembre sur WOWOW.

Hellfjord

- NORVEGE :

* Ah bah alors ça, ça fait plaisir ! Alors que la nouveauté de NRK, Hellfjord, était initialement annoncée plutôt pour novembre, devinez quoi ? Elle débarque finalement dés ce mardi 9 octobre sur la chaîne publique ! Il est possible que l'un des facteurs ayant participé à cette hâte soit la projection de la série à l'occasion du Fantastic Fest fin septembre, à Austin (Texas), où la série a apparemment rencontré un vif enthousiasme et d'excellentes critiques. Hellfjord, vous le savez, se réclame de l'héritage de Twin Peaks et met en scène un policier venu de la ville, d'origine pakistanaise qui plus est, se retrouve brutalement muté dans une petite ville de province un peu bizarre qui cache un secret... Au total, 7 épisodes sont prévus, et j'espère qu'on pourra mettre la main dessus !

Ned2

- PAYS-BAS :

* Ned2 se prépare à diffuser en janvier une nouvelle série, Het Imperium, dans laquelle, pour une fois, au lieu des meurtres et d'autres crimes de sang, on suivra des affaires relatives aux criminels en cols blancs et leurs fraudes. La série s'intéressera à deux hommes, Ger van Woerkom et Theo Frijn, qui ont lancé une affaire dans l'immobilier en 1995, et qui ont depuis engrangé des millions... mais en 2007, ils sont arrêté pour fraude à hauteur de plusieurs millions d'euros... Het Imperium suivra donc leur procès en se basant sur le roman De Vastgoedfraude, de Marc et Roeland Linssen ; d'ailleurs, si Het Imperium rencontre le succès, d'autres de leurs ouvrages pourraient être adaptés à l'avenir. La mini-série en 4 épisodes est prévue pour janvier prochain.

MiAmorElWachiman

- PEROU :

* La chaîne péruvienne ATV a lancé cette semaine une nouvelle série, intitulée Mi amor, el wachimán. Contrairement aux apparences, il ne s'agit pas d'une telenovela mais d'une mini-série, bien qu'il y soit question d'une romance entre une jeune femme d'un quartier huppé et le gardien qui fait des rondes dans ledit quartier huppé afin de gagner sa vie. Lancée à 21h ce lundi 1er octobre, la série a immédiatement pris la tête de sa tranche horaire. Ce qui fait un peu de peine quand on voit à quoi elle ressemble...

Magdalena

- PHILIPPINES :

* Dans les Philippines, il y a une communauté non-négligeable de musulmans. Alors, au vu des évènements qui ont secoué cette communauté à travers le monde, ces dernières semaines, GMA-7 a décidé de ne pas lancer sa nouvelle série Haram (qui signifie "interdit"), qui devait parler d'une romance entre une jeune musulmane et un soldat catholique. La chaîne se réserve la possibilité de tout de même diffuser la série plus tard, mais préfère éviter la polémique actuellement.
* La chaîne GMA 7 tient pourtant l'une de ses line-up les plus puissantes depuis longtemps. Le 8 octobre prochain, elle lancera Magdalena, une nouvelle série qui rejoint un block appelé "Afternoon Prime", qui capitalise généralement d'excellentes audiences. Magdalena raconte l'histoire d'une jeune femme, Lena, qui doit travailler pour soutenir financièrement sa famille, mais dont la beauté est aussi sa pire ennemie, et sa naïveté se retournera contre elle lorsqu'elle sera contrainte de devenir escort girl. La série rejoint donc ce block de fin d'après-midi, où se trouvent déjà Sana Ay Ikaw Na Nga depuis le mois dernier (l'histoire d'une jeune fille qui reçoit de l'acide au visage et qui, défigurée, perd l'homme qu'elle aimait), et  sera rejointe à la fin du mois par Yesterday's Bride (ou quand une jeune future mariée perd la mémoire dans un accident de voiture et ne reconnait pas son promis). Cette programmation surpuissante devrait une fois de plus permettre à GMA 7 de trouver le succès, aussi pas étonnant qu'elle fasse une promo soutenue de ce trio de choc :

* Et puis, demain également, mais dans une autre tranche horaire, GMA 7 décidément très en forme lancera une version philippine de la série sud-coréenne Coffee Prince 1 Ho Jeom, tout simplement sous le titre de Coffee Prince. De nombreuses séries coréennes sont diffusées chaque année aux Philippines, mais assez peu obtiennent une adaptation ; cela faisait depuis 2008 que GMA 7 planchait sur le sujet !

Hatufim

- RUSSIE :

* Tout le monde regarde les Emmy Awards, et la meilleure preuve, c'est que la société de production russe Weit Media a acheté les droits de Hatufim afin d'en produire une version locale pour une chaîne qui reste pour le moment à annoncer. Plusieurs chaînes de par le monde ont acheté les droits de Hatufim (dont arte en France), mais il n'y avait pour le moment qu'une adaptation aux USA. 
* Et puis sur Perviy Kanal, c'est un autre remake qui se prépare :celui de la série espagnole Los mysterios de Laura. Le tournage a commencé pour cette nouvelle série d'enquêtes, qui devrait apparaitre sur la chaîne publique début 2013.

Portkod

- SUEDE :

* En cette rentrée, SVT proposera Portkod 1321, en photo ci-dessus, une websérie de 10 épisodes qui s'intéresse à deux adolescentes qui sont forcées de cohabiter le temps d'un été alors que leurs parents, tombés follement amoureux, sont partis en voyage de noces. Si au début elles se regardent en chiens de faïence, elles vont finir par vivre côte à côte les tourments de leur été... La série commence le 16 octobre sur SVT Play, et le trailer est plutôt engageant...
* Et puis ce soir, la comédie Solsidan revient sur les écrans suédois. La saison 3 débarque à 21h alors que les saisons 4 et 5 sont déjà dans les tuyaux. Bah oui : TV4 avait commandé 3 saisons d'un coup l'an dernier. Nan mais comme ça c'est fait et on en parle plus, quoi.

MujeresAsesinas

- USA qui a bon goût :

* Au chapitre des remakes de séries étrangères actuellement en développement, on compte donc les australiennes Rake (si vous avez suivi) et The Slap, mais aussi l'argentine Mujeres Asesinas (déjà adaptée dans plusieurs pays d'Amérique latine ainsi qu'en Italie).

DoctorWho
- DIVERS :

* Les coproductions internationales sont de plus en plus fréquentes, mais jusqu'ici, il y a généralement eu des "familles" de pays qui collaborent régulièrement ensemble : des pays d'Amérique du Sud, par exemple, ou d'Europe (ou encore l'Allemagne et l'Australie, sur des séries pour la jeunesse) ; qui plus est, c'était plus souvent le fait d'un accord entre sociétés de production qu'autre chpse. Eh bien apparemment, les choses vont encore un peu évoluer puisque les Gouvernements du Brésil et du Royaume-Uni ont signé un traité de co-production, permettant au fruit de futures collaborations de trouver un écho dans les deux pays. Les productions bénéficiant de ce pacte auront ainsi droit à des réductions d'impôt au Brésil, ou des subventions au Royaume-Uni, pour vu de répondre aux critères de cet accord. Au total, 18 millions de livres sont ainsi allouées sur une année à l'aide financière qui sera offerte aux productions tombant sous cet accord. Je n'ai pas trouvé les détails des conditions à remplir pour pouvoir empocher ce royal butin, mais c'est suffisamment alléchant pour qu'on entende rapidement parler d'une production sautant sur cette belle occasion, et on en saura alors certainement plus !
* Et puis les Australiens, un peu jaloux des épisodes de la série qui se sont déroulés aux USA ces derniers temps, ont décidé de lancer une campagne afin de faire venir la production de Doctor Who dans leur pays. Rappelons que l'Australie est particulièrement férue de la série, et que les spectateurs peuvent suivre la série dans les heures qui suivent sa diffusion au Royaume-Uni (voir le lien au bas de ce post). Pour ceux qui ont envie de jeter un oeil ou même mettre la main à la pâte, la pétition est ici.

Pour finir, ah, génial, parfait, formidable, je vais être obligée de reprendre Moone Boy : la délicieuse Amy Huberman rejoint en effet la deuxième saison de la série de Chris O'Dowd. 'Zavez qu'à voir, je savais même pas que la série avait été renouvelée.


C'est tout pour aujourd'hui mais je compte sur vous, comme pour chaque world tour, afin que vous me disiez ce qui vous a le plus intéressés. Et veuillez m'excuser, ça fait deux/trois semaines que j'ai pas mis le Pilot Watch à jour, mais je m'y attèle très prochainement... vous me pardonnez ?

Posté par ladyteruki à 19:28 - Love Actuality - Permalien [#]

03-10-12

Auf Deutsch

Hier soir, c'était l'heure du Deutschen Fernsehpreis, les prix de la télévision allemande. Les vainqueurs ont été annoncés depuis Cologne, même si en réalité, le public allemand ne verra la cérémonie sur ZDF que jeudi soir, à l'occasion d'une retransmission avec un, hm, comment dire ? Un léger différé, dirons-nous.

L'ambiance n'était pourtant pas tellement à la fête.
Lundi, le comédien Dirk Bach est décédé d'un problème cardiaque ; une perte durement ressentie par toute la communauté télévisuelle. Beaucoup de participants à la soirée arboraient donc un badge "danke Dirk" (merci Dirk) en sa mémoire.

Dirk Bach, présent sur les petits écrans allemands depuis la fin des années 80/début des années 90, rencontre le succès en 1996 avec le sitcom Lukas, qui dure 5 saisons sur ZDF. On y découvrait Bach dans le rôle de Lukas Lenz, un acteur en surpoids qui anime une émission pour enfants, et élève en parallèle sa fille unique depuis la mort de son épouse ; il peut compter sur l'aide de son père, un comptable un peu psychorigide qui vit avec eux. La série a un succès foudroyant qui permet à Dirk Bach de devenir une personnalité de la télévision ; en 2002, il co-présentera les Deutschen Fernsehpreis (revêtant alors exactement la même robe que sa co-présentatrice Sandra Maischberger), et il sera également, en 2004, le présentateur des 6 premières saisons la version allemande de I'm a celebrity - Get me outta here (on ignore pour le moment s'il y en aura une 7e). Pour finir, Dirk Bach a aussi reçu de nombreuses récompenses, dont un Deutschen Comedypreis en 1999 et une Goldene Kamera en 2001, pour son travail dans Lukas.
Ce n'est pas donc pas n'importe qui que la télévision allemande a perdu cette semaine, et les hommages, en marge de la cérémonie ou pendant, ont été nombreux.

DeutschenFernsehpreis2012

Malgré l'émotion, la cérémonie a suivi son cours, et en voici les résultats en matière de fiction, avec un joli * pour les gagnants.

Meilleur acteur :
- Matthias Brandt dans Polizeiruf 110
- Bjarne Mädel dans Der Tatortreiniger
- Mišel Matičević dans Lösegeld
- Wotan Wilke Möhring dans Der letzte schöne Tag *
- Ulrich Noethen dans Das unsichtbare Mädchen

Meilleure actrice :
- Barbara Auer et Ina Weisse dans Das Ende einer Nacht *
- Silke Bodenbender dans Das unsichtbare Mädchen
- Sibylle Canonica dans Tatort: Borowski und die Frau am Fenster
- Anja Kling dans Hannah Mangold & Lucy Palm
- Ulrike C. Tscharre dans Lösegeld

Meilleure mini-série :
- Laconia
- Der Mann mit dem Fagott *
- Verschollen am Kap

Note : le chanteur Udo Jürgens était présent à la cérémonie ; le biopic vainqueur de cette catégorie, Der Mann mit dem Fagott, raconte en effet l'histoire de son grand-père, Heinrich Bockelmann. Diffusée les 29 et 30 septembre 2011, la mini-série est inspirée par le roman de Jürgens du même nom, dans laquelle il raconte comment son grand-père tombe sous le charme du basson alors qu'il n'est encore que jeune homme ; inspiré par la mélancolie des mélodies russes jouées avec cet instrument, il s'installe dans ce pays, y devient banquier et y fonde une famille, avant d'évacuer sa famille vers la Suède pendant la Première Guerre mondiale... Il sera malheureusement dénoncé et envoyé dans un camps en Sibérie ; quelques années plus tard, il tente de s'échapper pour rejoindre sa famille...

DerMannmitdemFagott

Meilleure série :
- Borgia
- Der letzte Bulle *
- Der Tatortreiniger

Note : Der letzte Bulle, dont une diffusion a été tentée en France sous le titre Mick Brisgau, le come-back d'un super flic (le ridicule ne tue pas, mais c'est pas faute de frôler régulièrement la mort) par Direct 8, raconte l'histoire d'un flic qui, après avoir passé deux décennies dans le coma, reprend du service pour s'apercevoir que le monde en général, et le métier de flic en particulier, ont beaucoup changé en son absence. La série, diffusée en binôme avec Danni Lowinski, compte parmi les succès actuels de Sat.1 et avat déjà été nommée l'année passée dans la même catégorie. A force de persistance... La quatrième saison de la série est attendue pour début 2013.

DerletzteBulle

Juste pour culture perso, un obélisque d'or a également été remis à Frank Elstner pour l'ensemble de sa carrière. Il a créé l'émission Wetten, dass..? en 1981, et en était le présentateur pendant ses 6 premières années avant de passer le flambeau. Impossible que vous n'ayez pas entendu parler de cette émission de paris un peu fous qui compte parmi les plus anciennes et les plus populaires d'Europe.

Voilà, vous savez tout ! Eh, franchement, on n'est pas bien, là, à causer de télévision allemande, pour changer ?
Dommage qu'Eurochannel, qui a décidé de placer le mois d'octobre sous le signe de l'Allemagne, n'ait pas été inspiré par le Deutschen Fernsehpreis pour diffuser une série : dans le programme de ce mois-ci, on trouve à la place une mini-série néerlandaise, Medea. Ah, une belle occasion gâchée, dommage...

Posté par ladyteruki à 00:46 - Love Actuality - Permalien [#]

27-09-12

lady's world tour - Escale n°16

-- World Tour --

Alors, qui est prêt pour un tour du monde en ce jeudi maussade ? Il faut avouer que ça met toujours du baume au coeur de prendre le pouls des télévisions du monde... enfin, en tous cas, ça marche sur moi. Vous me direz si ça a des effets similaires chez vous.
Et alors, en plus, aujourd'hui, je vous avoue qu'il y a plein de séries sur le point de débuter aux quatre coins de la planète qui font furieusement envie. En Argentine, en Belgique, au Chili, au Pays-bas... plein de choses alléchantes ! Mais jugez plutôt.

Babylon

- ARGENTINE :

* Sur Canal9, c'est officiellement la rentrée : deux séries hebdomadaires s'apprêtent à débuter sur la chaîne. La première, prévue pour demain, s'appelle 23 Pares et, à l'instar de Perfidia ou El Donante, elle a remporté le désormais fameux (en tous cas dans ces colonnes) Concurso Series de Ficción Federales. Basée sur un roman de Viviana Bernath, cette nocturna (le lancement se fera à 23h30) montrera le quotidien d'une famille travaillant dans un laboratoire d'analyses génétiques. Deux jours plus tard, soit le dimanche 30 septembre, ce sera Babylon qui débutera, cette fois en primetime, mais vous allez voir que le concept est bien plus original. Babylon est en effet une dramédie policière et politique en 13 épisodes, dont l'originalité tiendra entre autres dans ses scènes presque totalement en noir et blanc, à l'exception de quelques unes aux couleurs saturées lorsque les évènements se dérouleront dans la mystérieuse ville de Babylon. Inspirée par le film noir, Babylon aura pour héros un étrange flic que la malchance poursuit, et qui se retrouve notamment impliqué avec un étrange cabaret ; bien qu'une enquête occupe chaque épisode, un fil rouge se dénouera également pendant la saison, couvrant une vaste période dans la vie des personnages : de 1973 à nos jours ! Tout ça ne nous donne qu'une vague idée de ce que sera Babylon, mais ça donne méchamment envie...

PubertyBlues-Friendship

- AUSTRALIE :

* Quand on est l'adaptation d'un bouquin qui fait une centaine de pages à tout péter, obtenir une saison de 8 épisodes semble déjà inespéré en termes de durée. Mais Puberty Blues semble avoir conquis son public à un tel point que la série pourrait bien être renouvelée pour une deuxième saison ! Celle-là alors, je l'avais pas venue venir ! Surtout que les audiences ne sont pas éblouissantes, même si la série parvient à doubler les scores de son lead-in, ça reste décent, sans plus. Bon, on se calme, on respire, ce n'est pas encore fait, mais la production semble visiblement confiante, et commence à penser aux histoires que cette nouvelle saison pourrait raconter (en même temps, jusqu'à présent, s'éloigner du matériau d'origine ne leur a jamais fait peur).
* Un autre renouvellement, celui-là bien officiel : House Husbands, qui a commencé le mois dernier. C'est la première fois qu'une nouveauté du network Nine gagne une seconde saison depuis... pfiulala, depuis Rescue: Special Ops, en 2010. C'était un peu la crise, quand même ! Mais avec un lancement suivi par 1,24 million de spectateurs, et des audiences consistantes depuis lors, House Husbands est une réussite incontestable pour la chaîne... pour ce qui est de la qualité, je vous donne rendez-vous dans ma review du pilote (...je me rends compte à l'écriture de ces news que j'ai énormément négligé les pilotes australiens dans le cadre de mon défi avec whisperintherain, ce sera vite corrigé).
* Au rayon des nouveautés, c'est la dernière série en date de la franchise Underbelly qui se prépare, puisque le tournage a commencé cette semaine en vue d'une diffusion courant 2013. Underbelly: Squizzy (après "Badness", ça fait un peu petit joueur quand même...) s'étendra de 1915 à 1927 et s'intéressera au gangster Squizzy Taylor.

PaulKempAllesKeinProblem

- AUTRICHE :

* Oh, regardez-moi ça ! Un petit nouveau dans la grande famille du world tour ! Eh bien oui, on se ballade aujourd'hui en Autriche aussi, où la chaîne publique ORF2 se prépare à accueillir dans sa programmation Paul Kemp - Alles kein Problem, une dramédie en 13 épisodes qui raconte les affaires de Paul Kemp, un médiateur chargé de résoudre les divers problèmes de ses clients : mariages en crise, familles brisées, et autres cas divers et variés l'attendent, alors que le pauvre Paul doit également gérer sa vie de famille. En effet, sa femme l'a trompé et on ignore s'il est le père du bébé que porte son épouse... Produite avec l'aide de l'allemande ARD, Paul Kemp - Alles kein Problem a été tournée en deux temps, d'abord à l'automne 2011 pour les 6 premiers épisodes, puis entre mai et juillet dernier. La série devrait apparaitre dans les grilles de la chaîne autrichienne début 2013.

CrimiClowns

- BELGIQUE :

* Sur la chaîne 2BE, une nouvelle dramédie s'apprête à débuter lundi : Crimi Clowns. Il s'agit d'une co-production avec les Pays-Bas (c'est la chaîne Veronica qui diffusera la série là-bas, plus tard pendant l'automne) écrite par Luk Wyns, qu'on connait en France pour son travail sur Matrioshki. Derrière les costumes colorés se cache donc, vous l'imaginez, un peu plus que des clowneries. Crimi Clowns suit en effet Ronny Tersago, un homme qui s'est fait connaître avec son personnage du clown Norry, mais qui un jour voit l'un de ses faux-pas publié dans les tabloids, grillant ainsi sa carrière. Pour ne pas tout perdre, il décide, avec quelques uns de ses proches, de se recycler dans les cambriolages et les braquages (en costume, donc) ; leur premier "coup" les emmène dans un magasin de hi-fi et videos, où Norry a l'idée de voler une camera afin de filmer leurs exploits criminels, mais aussi leur quotidien perturbant... Et pour répondre à votre question, oui, il y a un trailer, et avec sous-titres anglais par-dessus le marché. Pardonnez mon langage, mais putain, ça donne méchamment envie !

SessaodeTerapia

- BRESIL :

* J'ai découvert il y a quelques jours qu'une adaptation de BeTipul (encore une !) démarre cet automne. Cette fois, c'est donc au Brésil que ça se passe, sur la chaîne du câble et satellite GNT. Sessão de Terapia, puisque c'est son nom, démarre le 1er octobre, et je ne vous pitche pas la série, ce serait insultant.
* De son côté, Rede Record a décidé d'adapter Patito Feo, la telenovela pour ados venue d'Argentine qui a suscité un enthousiasme dans de nombreux pays (en France, rappelons qu'elle a été diffusée par Gulli sous le titre De tout mon coeur), décrochant un International Emmy Awards en 2008. La série a déjà été adaptée quatre fois, dont au Mexique, et c'est à partir de cette version que la scénariste Ecila Pedroso prépare le script de la version brésilienne... La série devrait prendre la relève, en 2013, de la telenovela Rebelde (elle-même un remake d'une telenovela mexicaine, Rebelde, elle-même adaptée de la telenovela argentine Rebelde Way... notice a pattern here ?) qui va s'achever au bout de deux années de diffusion.
* Et puisqu'aujourd'hui, on ne va apparemment pas trouver de preuve de l'originalité de la télévision brésilienne, SBT aussi a commandé un remake d'une telenovela argentine. Nan mais, faut le dire, c'est sympa l'ambiance entre chaînes de télévision en Amérique du Sud, on s'emprunte des formats à qui mieux-mieux, on se fait des tresses et on commande des pizzas... Mais je m'égare, pardon (c'est la douleur). Cette fois c'est une série des années 90, Chiquititas, qui est concernée, une série musicale à destination des préados ; la version brésilienne de la série remplacera ainsi Carossel en mai 2013. L'original avait tenu huit saisons, ce qui évidemment suscite l'envie...

Motive

 - CANADA anglophone :

* Après The Killing, Kristin Lehman retombe sur ses pieds et décroche le rôle principal de Motive, un procedural de CTV dont le tournage a commencé le 17 septembre dernier, en vue d'une diffusion en janvier prochain. L'enquêtrice de Motive, Angie Flynn, est capable d'entrer dans la tête des tueurs et de comprendre comment ils réfléchissent... sauf qu'il ne s'agira pas pour les spectateurs d'essayer de deviner qui a perpétré les crimes sur lesquelles elle travaillera, puisque la victime comme le criminel seront connus dés les premières minutes de l'épisode. Le retour du whodunit, c'est maintenant ! Lehman sera rejointe par Louis Ferreira, Brendan Penny et Lauren Holly dans cette nouvelle série.

Unite9

- CANADA francophone :

* Maintenant que je pense avoir chanté les louanges d'Unité 9 sur tous les tons, je pense qu'il est temps qu'on parle de la série de façon plus objective... pour célébrer ses audiences ! Les deux premier épisodes avaient en effet totalisé de beaux scores, mais le téléroman O' revenant lui faire concurrence cette semaine sur TVA, rien n'était joué. Eh bien résultat, le season premiere de O' a attiré 926 000 spectateurs... contre 1,2 million pour le troisième épisode d'Unité 9, qui reste donc leader du primetime le mardi soir. Qu'est-ce que je fais, j'en remets une couche, ou vous avez compris qu'il FAUT regarder Unité 9 ?

SolitaCamino

- CHILI :

* Accrochez-vous, les enfants, parce que la nouveauté de la chaîne Mega n'est pas là pour rigoler, au contraire. Solita Camino, qui commence le 1er octobre, est en effet une série qui parle... d'inceste. La série raconte en effet l'histoire de Manuela, une jeune fille de 14 ans qui a été abusée par son beau-père, mais dont l'histoire n'a pas fini de se compliquer. Vous pouvez découvrir les neuf premières minutes de la série dans cette preview.

IRIS

- COREE DU SUD :

* Peut-être vous souvenez-vous du succès incroyable de la série d'espionnage IRIS, diffusée à l'automne 2009 par KBS. A l'époque, la production se faisait une joie de clamer à qui voulait l'entendre (c'est-à-dire beaucoup de monde vu le succès de la série, qui a quasiment atteint les 40% de parts d'audience sur la fin de sa saison) qu'IRIS aurait un spin-off ET une seconde saison. Or, les deux phénomènes sont extrêmement rares en Corée du Sud, à plus forte raison pour une série de primetime aussi coûteuse. Le spin-off, on l'avait eu : il s'appelait Athena, et il avait été lancé fin 2011 sur la chaîne concurrente SBS, avec des audiences, eeeh, ma foi, pas mauvaises au début, mais en nette dégringolade au fur et à mesure de la diffusion. De la seconde saison d'IRIS, on avait craint de ne plus trop entendre parler, et pourtant, depuis cet été, les choses s'agitent ; on apprenait par exemple que Byung Hun Lee, héros de la première saison, ne reviendrait pas, étant trop occupé par sa carrière aux USA. Les choses sont désormais plus que concrètes encore, puisque plusieurs acteurs viennent officiellement de rejoindre la série : Da Hae Lee (qui n'a pas connu de grand succès à la télévision coréenne depuis Chuno), et Hyuk Jang (récemment vu dans Ppurigipeun Namu), incarneront les deux rôles principaux de la saison. Seung Woo Kim et Min Jong Kim reprennent quant à eux du service et, comme dans la première saison d'IRIS et dans Athena, ils incarneront des agents nord-coréens. Le tournage de IRIS 2 devrait commencer dés octobre, avec pour objectif une diffusion en février 2013.

MuhtesemYuzyil-Orage

- EGYPTE :

* Vous savez, le Ramadan, c'était il y a deux mois ? Bon, eh bien à la télévision égyptienne, on prépare déjà le prochain. L'acteur Ahmed Adam vient en effet de signer pour le rôle du scientifique Mostafa Mahmoud dans un biopic écrit par Waleed Youssef. Médecin, philosophe, journaliste et écrivain, Mahmoud a écrit plus de 100 ouvrages. Une idée de topic intéressante, du genre à donner des regrets que les séries égyptiennes ne connaissent généralement qu'une diffusion assez limitée géographiquement.
* Ce n'était qu'une question de temps avant que la série turque Muhtesem Yüzyil soit adaptée (ce qui explique la photo ci-dessus). Quand on tient un succès pareil, on ne le laisse pas s'échapper ! C'est le cas de l'Egypte, où le réalisateur Enas El Deghedi, coutumier du cinéma, a annoncé son premier projet pour la télévision, avec Mustafa Muharam au scénario. On peut se demander comment un biopic d'une figure historique turque aussi importante peut être adaptée par un autre pays, il faudra donc s'armer de patience pour avoir (peut-être) une chance de voir ce que ce projet donnera.

Isabel

- ESPAGNE :

* Canal+ Espagne se motive sur la fiction nationale. Après avoir commandé quelques projets originaux. En 2011, la chaîne avait commandé deux séries : un drama, Crematorio, et une comédie/dramédie, Qué fue de Jorge Sanz (qu'on avait évoqués sur SeriesLive, si vous m'y lisiez à l'époque). Les deux séries étaient clairement inspirées par les formats américains : Crematorio avait par exemple des épisodes de 45mn, alors que le 70mn est la norme sur les chaînes espagnoles. Mais depuis ? Depuis pas grand'chose, en-dehors de la diffusion de séries américaines telles que Boss, Girls, True Blood, The Newsroom (depuis ce mois-ci), ou encore Boardwalk Empire (la 3e saison démarre en Espagne ce samedi). Mais la chaîne n'a pas dit son dernier mot en matière de fiction espagnole, et commande cette fois une série documentaire similaire à celle de PBS, America in Primetime (diffusée par Canal+ Espagne en janvier dernier). España en serie, ce sera le nom de cette émission, sera composée de 4 rendez-vous de 50mn revenant sur l'histoire de la télévision espagnole, avec des images d'archive et des entretiens avec des réalisateurs et acteurs espagnols. Ca sera intéressant à regarder, si jamais les videos nous parviennent (et encore plus si on trouve le moyen d'avoir des sous-titres). En ce qui concerne les projets de fictions originales, Canal+ Espagne n'est d'ailleurs pas totalement en reste, car elle a bouclé au printemps le tournage de Falcón à Séville, en co-production avec ZDF en Allemagne et Sky Atlantic au Royaume-Uni.
* Bon et puis, ça y est, c'est officiel : Antena3 a annoncé hier que cette fois, la fusion avec laSexta, c'était sûr et certain ! Tellement sûr et certain que la fusion sera effective le 1er octobre... La chaîne a donc accepté les conditions qui lui ont été soumises cet été par le Gouvernement espagnol (pour un résumé des épisodes précédents, direction l'un des précédents world tours). C'est la seconde grande fusion de ce genre en Espagne, après qu'en décembre 2010, Cuatre ait fusionné avec Telecinco, du groupe Mediaset. Outre les chaînes publiques, le panorama espagnol sera donc, à partir de lundi, dominé par deux grands groupes de télévision : le groupe A3 d'une part (incluant Antena3 et maintenant laSexta) et Mediaset de l'autre. A eux deux, ces groupes représenteront 85,5% du marché...
* Puisqu'on parle de Telecinco, mauvaise nouvelle pour Familia, la comédie qu'elle préparait. Le tournage a été interrompu afin de procéder à une réorientation, la chaîne n'étant pas du tout satisfaite des épisodes tournés jusqu'à présent. Pour ne rien arranger, la comédie La que se avecina, qui doit entamer sa 6e saison lundi, a causé quelques soucis à la chaîne alors que le premier épisode a leaké sur internet. Voilà donc Telecinco en guerre contre le piratage, la chaîne ayant annoncé qu'elle avait tracé le site d'origine du fichier sur internet ("un site qui propose déjà des programmes de plusieurs chaînes"), et que les choses n'allaient pas en rester là. Reste que pour le moment, la grande inconnue c'est : comment ce site a réussi à se procurer une copie de l'épisode en avant-première... il se dit que l'épisode, mis sur les serveurs du service de VOD Mitele, aurait tout simplement été récupéré par un petit malin.
* Du côté du public, place à notre désormais habituelle constatation des dégâts. Déjà, les choses vont très, très mal pour TVE en ce qui concerne sa comédie Stamos Okupa2. Le sitcom familial a démarré le 14 septembre avec des audiences lamentables (8,8% de parts de marché),suivie d'un deuxième épisode encore plus bas (5,4% de parts de marché). Alors, cette semaine, la comédie bascule dans la case du vendredi soir à 00h45, parce que ça va bien, hein. Je ne voudrais pas m'avancer mais je crois que Stamos Okupa2 n'aura pas de saison 2. D'autant que la série est vraiment affublée de tous les maux : l'un des responsables de Canal9, Toni Beltrán, prétend que c'est lui qui a pitché la série à TVE en 2009, et que l'idée avait été alors refusée par la chaîne, avant de finalement lancer le projet Stamos Okupa2 sans lui. A vrai dire, vu les résultats, il n'y a pas de quoi se vanter, mais maintenant l'affaire va aller en justice. C'est un peu ce qui s'est passé pour Toledo. Vous vous souvenez de Toledo ? Les spectateurs espagnols non plus. Stamos Okupa2 est le premier projet de comédie produit en in-house par la chaîne publique depuis Paco y Veva, en 2004.
* La chaîne publique a dû faire une croix sur la telenovela Amar en tiempos revueltos. On se souvient que TVE rencontre d'énormes difficultés financières, et ne peut payer les droits de diffusion de nombreuses séries qu'elle a pourtant commandées. La série, dont le tournage s'était mis en stase, va finalement atterrir en janvier 2013 sur Antena3. Les ennuis de TVE sont loin d'être finis, puisque la chaîne pourrait subir l'an prochain une coup de 50 millions dans son budget.
* Allez, une bonne nouvelle quand même : sur la chaîne publique, il y a aussi des succès ! En témoigne Isabel (en photo ci-dessus), la fameuse série historique qui a failli croupir à jamais dans un tiroir de la chaîne et qui, finalement voit ses audiences rester stables... voire même augmenter : après un premier épisode à 20,1% de parts de marché (3,52 millions de spectateurs), et un deuxième à 20,2% (3,73 millions), le troisième épisode de la série, diffusé lundi, a totalisé 20,3% des parts de marché (3,88 millions). Avec ce genre de scores, la série s'impose comme le leader de la soirée. Alors, ça valait pas le coup de la diffuser, cette fiction ? A ce stade, la chaîne publique doit même se mordre les doigts d'avoir loupé le coche pour une deuxième saison.
*  Un petit mot, enfin, sur Polseres Vermelles, la série catalane qui a fait l'évènement cet été sur Antena3, s'est achevée avec 11,7% de parts de marché (2 millions de spectateurs) pour son 13e et dernier épisode. Certes les audiences de la série ont baissé au cours de l'été (la série avait démarré avec 17,8% de parts de marché, soit devant 3 millions de curieux), mais elle reste tout de même l'un des gros succès du hors-saison en Espagne, prenant à vrai dire tout le monde par surprise, y compris chez Antena3 où on pensait simplement diffuser un petit truc vite fait pendant l'été. En-dehors de ses deux derniers épisodes, la série catalane (la première diffusée à l'échelon national) avait été le leader de sa case horaire cet été. L'aventure de Polseres Vermelles ne s'arrête pas là : outre une deuxième saison en préparation, située deux ans après la première (Albert Espinosa, le créateur de la série, a évoqué son objectif d'avoir en tout 5 saisons, chacune séparée de 2 ans), la série catalane sera également diffusée aux USA par le network hispanophone V-me. Les droits auraient également été vendus à des chaînes au Mexique, en Finlande et en Corée du Sud ! Et alors, ce projet d'adaptation Red Band Society, ça avance, Martha Kauffman ?

DekhBhaiDekh

- INDE :

* Pas tous les jours facile de produire une campagne pour expliquer le passage au numérique au plus grand nombre ? Challenge accepted. En Inde, les chaînes ont toutes diffusé 2mn de noir complet pendant trois jours, ce mois-ci, à 19h58, 20h58 et 21h58, avant de montrer un message d'information "Go digital or go blank" (et son équivalent en hindi). Problem solved.
* En 1993 apparaissait Dekh Bhai Dekh, une série diffusée par la chaîne publique Doordashan. Rien que de très classique : un sitcom familial montrant les tribulations de la famille Diwan, une maisonnée multigénérationnelle. La chaîne publique envisage de produire un remake dans les 6 prochains mois, et est actuellement en pourparlers pour ressuciter l'une des comédies les plus populaires de son temps avec le producteur d'origine, Anand Mahendru. En 2009, une sorte de film spin-off avait connu une sortie en salles.

PRICELESS

- JAPON :

* Si au Japon, il n'est plus rare qu'une série fasse son comeback sur les petits écrans après quelques années d'absence, cette fois-ci, on a échappé à une nouvelle saison d'un succès passé. Mais de justesse. La série d'enquêtes Galileo va en effet revenir début 2013... mais au cinéma. Rappelons que Galileo est l'adaptation de romans de Keigo Higashino (le même dont les écrits ont servi de support à l'anthologie Higashino Keigo Mysteries sur Fuji TV cet été), et a donné, outre une série en 2007, un téléfilm (ou "SP") en 2008, et enfin un film sur grand écran en 2008 également. L'acteur et chanteur Masaharu Fukuyama reprend une fois de plus son personnage de Manabu Yukawa, un professeur d'université au don d'observation hors du commun, même si évidemment il est insupportable au quotidien. Rappelons encore qu'au Japon, quand une série a du succès, elle devient un film, et si le film a du succès, il redevient série. Prudence, donc...
* Juste un petit mot pour vous prévenir que je prépare comme d'habitude mon traditionnel récap de la saison nippone, et qu'on verra les détails des séries qui s'apprêtent à débuter sur les écrans japonais. D'après mes estimations et sachant que je ne suis pas dispo samedi (mon post quotidien sera d'ailleurs programmé à l'avance, j'en profite pour le glisser l'air de rien), ce récap devrait être en ligne dimanche. On y parlera entre autres de la nouvelle série de Takuya Kimura, PRICELESS (en photo ci-dessus) qui a déjà été évoquée précédemment dans ces colonnes.

LaTeniente

- MEXIQUE :

* Les chaînes hispanophones investissent le créneau de la websérie. Televisa (au Mexique) et Univision (aux USA) vont en effet lancer le 29 octobre prochain la toute première webnovela, intitulée Te Presento a Valentín. Pourtant, en dépit de son appellation rappelant la formule des telenovelas, cette nouvelle série aura un format assez classique pour le support web, avec 15 épisodes de 6 minutes chacun, mis en ligne en parallèle sur les sites d'UVideos et Televisa.
* Tournée l'été dernier, la série La Teniente (en photo ci-dessus) débarque le 1er octobre sur la chaîne TV Azteca. La série raconte l'histoire d'une femme lieutenant (si-si !) travaillant dans la Marine mexicaine, avec María Fernanda Yepez (Rosario Tijeras...) dans le rôle principal. Les 24 épisodes de la série ont été conçus pour s'appuyer sur des histoires vraies, comme c'est le cas pour Paramedicos, qui a démarré sur Once TV le mois dernier, et comme ça l'a été pour El Equipo. A la différence de ces séries, TV Azteca n'a eu recours à aucun financement de l'Etat, et notamment de la part de la Marine (je sais pas si c'était clair dans ma news...). Bon alors, faut pas pousser, l'armée mexicaine a tout de même prêté des équipements (des bateaux, des avions, ce genre de petites choses) et des lieux de tournages pour faciliter la production de la série. Diffusée sur la même chaîne dans le cadre du projet Azteca Series, La Teniente est considérée comme un spin-off officieux de la série Drenaje Profundo, diffusée en octobre 2010 au Mexique, et à l'automne de l'année dernière par France O.
* Enfin, HBO Latino commence à parler de sa série mexicaine Señor Avila, une série en 13 épisodes sur laquelle elle communiquait assez peu jusqu'à présent. Ecrite par les frères Walter et Marcelo Slavich (déjà auteurs d'Epitafios), la série raconte l'histoire d'un père de famille qui exerce la profession d'agent en assurances... ainsi que celle, en parallèle, de tueur à gages. La date du 13 janvier prochain commencerait à être évoquée pour le lancement de la série sur les écrans d'Amérique du Sud.

NewZealandTelevisionAwards

- NOUVELLE-ZELANDE :

* Les New Zealand Television Awards, au nom plutôt transparent, seront remis le 3 novembre prochain à Auckland. L'occasion de parler des nominations, qui concernent un total de 46 catégories. Evidemment, on ne va s'intéresser qu'à la fiction... Attention, en Nouvelle-Zélande, les nominations sont courtes, avec en général 3 compétiteurs maximum dans chaque catégorie (bah oui, sinon il faut nommer tout le monde !). Dans la catégorie Meilleure comédie ou série de comédies (les programmes de non-fiction, y compris les évènements unitaires, entrent en effet dans cette catégorie), on trouve la compétition humoristique 7 Days, le spectacle Wilson Dixon: The New Zealand Tour et, hourra, Hounds. Du côté du prix du Meilleur programme pour enfants/la jeunesse, ce sont Girl vs Boys (une dramédie qui s'autoproclame "romantic whodunit" dans laquelle une adolescente enquête sur la raison pour laquelle le couple le plus populaire de la ville s'est séparé), le programme Let’s Get Inventin’, etThe Erin Simpson Show (une compétition sportive entre 30 écoles du pays) qui se disputent le titre. Pour la Meilleure série dramatique, enfin, on trouve la première saison de Nothing Trivial, la saison 4 de Go Girls, et Underbelly: Land of the Long Green Cloud.

MoederikwilbijdeRevue

- PAYS-BAS :

* Rendez-vous le 8 octobre prochain sur Ned1, pour découvrir la série Moeder Ik Wil Bij de Revue, une fiction historique se déroulant pendant les années 50. A la fin de la guerre, Bob, un ancien soldat, revient dans sa famille, constituée par son père Jacob et ses quatre soeurs. Si de son côté, le pays connait un boom de la consommation, il n'en est rien pour la petite famille, qui est toujours sans le sou. Mais lorsque le cousin de Bob l'invite à assister au spectacle de musichall qu'il dirige, notre ex-militaire a soudain une épiphanie : il va rejoindre la revue ! ...Et c'est pour qui la bande-annonce ?

TaGordin

- USA qui fait faire ses devoirs par les copains :

* Dans le world tour du jours, les adaptations de séries étrangères en cours de développement aux Etats-Unis comptent : le thriller israélien Ta Gordin (on l'a dit), le drama mexicain Terminales, la série britannique Pulling, et j'en oublie probablement.
* Hulu a décidé d'acquérir les droits de la série australienne The Straits ; rappelons qu'en France, c'est Sundance Channel qui a acquis les droits de la série.

GameofThrones

- EVENEMENT :

* Si vous êtes en Irlande (ou que vous pouvez y aller) les 5 et 6 octobre prochains, le Galway Film Centre organise pour la deuxième année consécutive "Talking TV Drama", sur l'écriture de séries dramatiques (sans rire). Y sont prévus différentes rencontres, sur l'état de la fiction en Irlande mais aussi sur la fiction scandinave, et la série à l'honneur est Game of Thrones (...tournée en partie en Irlande, ceci expliquant cela).
Voici une liste (non-exhaustive) des scénaristes qui y seront présents : Hans Rosenfeldt (Bron/Broen), Richard Cottan (Wallander UK), Tom Farrelly (Raw), James Moran (Torchwood), Declan Croghan (Waking the Dead), Bryan Cogman (Game of Thrones)... Plus d'infos sur le site du Galway Film Centre.

SON

- DIVERS :

On finit sur une info qui donne à réfléchir... Le groupe suédois SVT a décidé de faire l'acquisition de sa toute première série turque, SON, l'histoire d'une femme à qui on apprend que son mari est mort dans un accident d'avion, mais qui se demande s'il n'a pas en réalité disparu, étant donné qu'on refuse de lui restituer le corps et que rien n'indique qu'il soit monté à bord de l'appareil. Ce thriller est la première fiction turque à être diffusée en Europe occidentale ; les épisodes seront diffusés en primetime à partir de janvier par SVT (soit un an après son lancement sur la chaîne turque ATV, comme en atteste le Pilot Watch puisque SON était l'une des séries turques que j'ai guettées la saison dernière).
Pour ma part, je suis impressionnée (et c'est ce qui explique que, même si je parle rarement des acquisitions d'un pays à l'autre, j'évoque celle-ci). Imaginez : en pleine Scandiwave, SVT pourrait très bien se reposer sur la proportion fiction anglophone/fiction locale de sa grille ! Mais non, elle décide d'aller chercher des séries en Turquie (effectivement en plein boom elle aussi depuis quelques années). J'admire le fait que SVT ne se repose pas sur ses lauriers et tente quelque chose de ce genre, à plus forte raison avec un thriller et en primetime (il aurait été tellement facile d'opter pour un soap, comme cela se passe souvent pour les telenovelas, alors reléguées dans une case secondaire). Il faudra vraiment surveiller les audiences de cette expérimentation... je me demande si ça va prendre dans d'autres pays européens ?
Accessoirement je suis étonnée de n'avoir jamais lu qu'une chaîne allemande faisait ce genre de tentative ; vu la taille de la communauté turque en Allemagne, ç'aurait pourtant du sens. Personnellement je n'avais pas trop été bluffée SON (moins qu'avec Uçurum, à laquelle j'avais dédié une review de pilote), mais bon, ça ne diminue en rien le mérite de cette acquisition. Il est cependant bon de noter qu'à l'origine, la série est constituée de 25 épisodes de 90 minutes, mais que SVT2 (puisque c'est cette chaîne du groupe qui en a fait l'acquisition) optera pour un format de 50 épisodes d'une demi-heure, en quotidienne. 50 épisodes sur les bras, c'est un sacré défi ! (mais si je sais encore compter, ça implique de sacrées coupes, non ?)
Des nouvelles de ce genre, on pourrait bien en entendre d'autres dans les prochains jours, à mesure que le MIPCOM se rapprochera. Le grand rendez-vous de la fiction internationale se tiendra en effet entre le 8 et le 11 octobre à Cannes.

Ah, si, encore une chose, pour ceux qui ne l'ont pas lu quand j'ai RT l'info sur Twitter : Äkta Människor va sortir en DVD au Royaume-Uni ! Merci qui ? Merci Nordic Noir !

Voilà, promis cette fois, c'est fini !
Alors, la traditionnelle question : quelles sont les infos qui ont le plus piqué votre intérêt/curiosité aujourd'hui ? Ah je vous avais prévenus, il y a de bonnes choses...

Posté par ladyteruki à 22:24 - Love Actuality - Permalien [#]

20-09-12

Vrai de vrai

Cet été, la chaîne sud-africaine SABC a décidé de rediffuser l'une des séries sud-africaines les plus emblématiques de sa génération : Yizo Yizo.

Le problème c'est que vous, moi, et à vue de nez 95% de la planète, n'avons pas la possibilité de regarder un traître épisode de ce qui se passe en Afrique du Sud, alors vous pensez bien qu'en histoire de la fiction sud-africaine, on est complètement à la masse. Du coup, aujourd'hui, si vous êtes curieux (et si je vous ai à la bonne, c'est justement parce que je sais que vous l'êtes), je vous propose qu'on se penche tous ensemble sur l'histoire de Yizo Yizo, une série pour la jeunesse vraiment pas comme les autres. Avec juste un peu de chance, on s'en tirera avec quelques points de QI supplémentaire.

YizoYizo-Promo1

Lancée le 3 février 1999, Yizo Yizo (dont le titre argotique signifie "c'est comme ça" ou "c'est la réalité") est une série diffusée par la chaîne publique SABC1 avec l'aide d'autorités gouvernementales dont le ministère de l'Education, à des fins pédagogiques, et créée par Teboho Mahlatsi, Peter Esterhuysen, Harriet Perlman, Mtutuzeli Matshoba et Angus Gibson.

Son principe : montrer la vie dans un township de la façon la plus réaliste possible, du point de vue des habitants, et principalement des adolescents. En quête de réalisme alors que les séries les plus regardées du pays sont les premiers soapies (Generations a démarré en 1994, et Isidingo en 1998), grandement inspirés par les soaps américains clinquants, la chaîne espère toucher un public différent, avec des histoires réalistes sur le quotidien des populations les plus défavorisées. Le but : s'adresser directement aux millions de Sud-africains de couleur de moins de 20 ans, auxquels la télévision ne s'intéresse jamais, mais aussi ouvrir la discussion avec leurs parents.
Yizo Yizo a donc pour contexte le lycée d'un quartier pauvre de Johannesburg, où la totalité des habitants sont noirs, et parlent des langues africaines dont le zoulou. Elle apparaît en pleine période post-Apartheid, lequel n'a été officiellement aboli qu'en 1991, après 43 ans d'application ségrégationniste soigneusement appliquée jusque dans les médias sud-africains. Ça n'a donc jamais été fait, et ce sont précisément ces éléments qui vont faire de Yizo Yizo un véritable phénomène de société.

Dans Yizo Yizo, pour la première fois à la télévision sud-africaine, on parle de vrais problèmes. Au programme, la vie dans le lycée fictif de Supatsela High School ; son principal, Mr. Mthembu, est un homme intransigeant, et même violent puisqu'il n'hésite pas à battre les élèves qui lui déplaisent. Les problèmes financiers conduisent à la suppression de postes d'enseignants, ou à l'embauche, à moindre coût, de personnel peu qualifié. On peut aussi y suivre une prof qui vient d'un milieu plus clément et n'arrive pas à se faire à la différence culturelle entre ses élèves et elle... Ces sujets sont inédits dans une fiction télévisée en Afrique du Sud.
Les épisodes montrent un lycée dominé par la violence ; lorsque, suite à un abus, Mr. Mthembu est renvoyé, un autre principal, Ken Mokwena, prend sa place, mais il faible et corrompu, et laissera les gangs faire la loi dans l'établissement. C'est le début d'une escalade de violence.

La discussion qui nait de la diffusion de Yizo Yizo tourne essentiellement autour d'une problématique : le caractère explicite, en termes de sexe ou de violence, de la série. L'habituel débat sur la violence à la télévision (qui pour l'instant n'a jamais vraiment eu lieu en Afrique du Sud) tourne autour de la crainte que certains jeunes ne soient tentés de reproduire ces comportements montrés en primetime. Cette violence télévisée a-t-elle des effets négatifs sur la jeunesse (l'influence-t-elle ?), ou au contraire positifs (ouvre-t-elle le dialogue ?). Njabulo Ndebele notera au sujet de Yizo Yizo que "si nous partons du principe que la dramatisation de la violence est faite dans le but de provoquer une réaction sociale contre celle-ci, alors on se doit d'accepter que des conséquences négatives puissent en découler"...

Outre les sujets très actuels abordés dans les épisodes, il est aussi question, en filigrane, des conséquences de l'Apartheid.
Par exemple, l'un des personnages, Thulani, y fait plusieurs fois des allusions dans les premiers épisodes (notamment via des dessins représentant un bébé mort ou des enfants armés). Ce n'est qu'après la tournure dramatique de certains évènements au sein du lycée, dont une prise d'otages par l'un des élèves, que Thulani va raconter son histoire, celle d'un jeune garçon enrôlé dans les SDU ("self defense unit" des townships pendant l'Apartheid), et qui, à sa façon, a fait la guerre, exécutant même des "traîtres". L'un des autres personnages, Gunman, a perdu son frère lorsque celui-ci a été exécuté par la milice des SDU pour avoir été soupçonné de traîtrise.
En refusant toute idée de quota (il n'y a pas de blanc dans Yizo Yizo, de la même façon que dans beaucoup de séries sud-africaines, il n'y avait pendant longtemps pas de noirs), en liant les personnages à l'histoire de l'Apartheid et en insistant sur certains traumatismes, la série s'aventure dans un domaine où la fiction télévisée du pays ne s'était jamais vraiment risquée.

YizoYizo-Promo2

Dans Yizo Yizo, même si on choque, on parle de sujets qui ont besoin d'être abordés. Consommation de drogue, prostitution, crime plus ou moins organisé, SIDA... la série ne craint d'affronter aucun tabou. Si bien qu'au terme de ses 13 premiers épisodes, cette fiction pas comme les autres est déjà devenue incontournable. Chaque semaine, ils sont plus de 2 millions à regarder la série, alors pas question de mettre de l'eau dans son vin ; aucune tentative de censure n'aura lieu, d'ailleurs, autour de la série.

Cependant, Yizo Yizo ne se nourrit pas seulement de polémique. Elle crée aussi de véritables débats ; ainsi, la thèse-même de la série va faire l'objet de grandes discussions dans les médias : en prétendant que la violence seule est responsable des problèmes qui agitent Suptsela High School, les scénaristes ne sont-ils pas en train d'écarter les questions économiques, politiques et sociales ?

En février 2001, une deuxième saison voit le jour, avec cette fois des épisodes d'une heure au lieu d'une demi-heure ; mais The Bomb Shelter, la société qui produit Yizo Yizo pour SABC1 (et qui est le produit de la fusion entre deux petites compagnies jusque là mineures dans le panorama audiovisuel sud-africain), ne s'est pas reposée sur ses lauriers. Au lieu de continuer avec la même recette, la série va être orientée dans une nouvelle direction, qui, vous allez le voir, va directement adresser les questions soulevées à l'occasion de la saison précédente.
Cette décision découle également d'une véritable étude sociologique, commandée par SABC, pendant le second trimestre 1999, afin de déterminer l'impact qu'a eu la première saison sur les débats de société en Afrique du Sud et, notamment, auprès des jeunes des townships. Les conclusions sont édifiantes : oui, les jeunes discutent plus des sujets abordés, mais... entre eux. Il faut donc essayer de favoriser le dialogue avec les autres générations.

A la fin de la saison 1, l'ordre a été rétabli dans le lycée (cela a même occasionné une baisse des audiences...), depuis que le poste de principal a été confié à une femme à poigne, Grace Letsatsi. Mais malheureusement, faire sortir la violence de l'établissement ne suffit pas à permettre à chacun d'étudier sereinement, et c'est tout l'objet de cette deuxième saison, qui compte à nouveau 13 épisodes.
Cette fois, les personnages fréquentant Supatsela High School vont permettre d'aborder la question de l'éducation : il ne s'agit pas seulement de passer des examens, mais bien d'acquérir des connaissances. Or, quand tant de problèmes continuent d'exister en-dehors des portes du lycée, ce n'est pas forcément une évidence. Drogue, violence, mais aussi faim et violences familiales, vont être au coeur de cette nouvelle saison, dans laquelle Mrs. Letsatsi tente de trouver de l'aide, notamment parmi son équipe éducative, pour accompagner les lycéens. Une fois encore, Yizo Yizo parle vrai. Mais différemment.
L'une des grandes forces de Yizo Yizo est d'ailleurs, dés le début, d'avoir mis en place des personnages adolescents qui ne sont pas innocents, naïfs ou influençables, mais capables de prendre des décisions (parfois mauvaises, certes), et donc à même d'en discuter ensuite. Il n'apparait donc pas surprenant que la deuxième saison favorise le dialogue avec les adultes, non pas d'une façon paternaliste, mais d'égal à égal.

La série ne s'est pourtant pas assagie. L'un de ses personnages est une jeune victime de viol qui ne se remet pas de son agression ; ses violeurs sont, quant à eux, en prison, en attendant l'heure de leur procès. C'est ce dernier angle qui va susciter les débats les plus enflammés autour de la saison. Chester, l'un des personnages accusés de viol, va en effet avoir une relation homosexuelle avec un co-détenu, un chef de gang qui à cette seule condition le protégera des violences en prison. Non seulement l'idée-même est d'une grande violence psychologique, mais elle constitue aussi la première scène montrant explicitement des relations homosexuelles à l'écran en Afrique du Sud. La levée de boucliers est énorme, au point que la série fait l'objet d'un débat au Parlement sud-africain.

La deuxième saison de Yizo Yizo, contrairement à ce que laissait présager la baisse d'audience à la fin du season finale de 1999, attire chaque semaine plus de 3 millions de spectateurs devant les écrans. Cela représente la bagatelle de 57% de parts de marché pour SABC1 !

Il se passe un peu plus de temps avant que la troisième saison de Yizo Yizo ne débarque en avril 2004 sur SABC1, avec une nouvelle salve de 13 épisodes. Les personnages lycéens ont fini leur année de terminale, et, cette fois, ils doivent plonger dans le grand bain. Toujours soucieuse d'aborder des problématiques réalistes, la série les suit donc alors qu'ils tentent de trouver leur place dans la vie active ou qu'ils poursuivent leurs études, certains intégrant l'université, d'autres des cursus plus techniques. Quittant le domicile familial, et partant pour le centre-ville, ils vont avoir affaire à des réalités qui ne sont pas plus simples : affirmation de leur identité, vie sexuelle, mais aussi xénophobie, dans des milieux plus mixtes, mais certainement pas plus ouverts.
En acceptant de grandir avec les personnages et d'élargir ses questionnements sans jamais trahir son parti-pris, Yizo Yizo s'attache, une dernière fois, l'affection de son public, et obtient ses lettres de noblesse.

YizoYizo-Promo3

Si la série est, en elle-même, un phénomène social, Yizo Yizo ne vaut pas que par ses qualités intrinsèques. Ce qui est mis en branle autour de la série dépasse simplement les caractéristiques d'une bonne fiction. On peut même dire que Yizo Yizo a été pionnière en matière de communication autour d'une série en Afrique du Sud.

Outre son propos, ou ses scènes sans concession, Yizo Yizo se taille aussi une énorme place dans le panorama sud-africain pour sa capacité à intégrer des éléments de popculture dans ses épisodes. Ainsi, la bande-son de la série est presque exclusivement composée de musique kwaito (vous pouvez écouter ici la toute première chanson à succès de kwaito, datant de 1995), un genre associé en grande partie aux couches populaires et aux gangsters. Ce sera l'une des premières fois, si ce n'est la première, qu'un CD est commercialisé avec le soundtrack d'une série sud-africaine. De par le succès de ce genre musical, jusque là considéré comme underground, dans une série de cette envergure, le soundtrack de la série a d'ailleurs permis au kwaito de connaître un succès commercial grandissant dans les années suivantes.

Yizo Yizo a aussi été l'objet d'une campagne "multi-médias" de la part de SABC1 à un niveau encore jamais égalé. La chaîne distribue ainsi Yizo Yizo Magazine, une publication à destination des adolescents et jeunes adultes. Dans ses pages, les acteurs de la série (dans la première saison, ils sont presque tous de purs inconnus) sont interrogés sur des sujets soulevés dans les épisodes. Ils s'expriment aussi, chaque semaine, dans une émission de radio diffusée dés la fin de l'épisode sur SABC1, sur Metro FM.

Yizo Yizo a aussi permis d'ouvrir la porte au financement de nouveaux programmes locaux pendant cette période. Ainsi, pendant la saison 2, SABC a acheté une pleine page dans les publications économiques du pays, s'adressant aux annonceurs potentiels, et en s'appuyant sur la popularité de la série : si une fiction peut avoir ce succès, et toucher autant de monde (notamment parmi les jeunes de couleur), alors un nouveau marché vient peut-être de s'ouvrir... Jusque là, les industries locales n'avaient encore pas vraiment trouvé de raison de s'adresser à ce public, c'est chose faite. Une opportunité sans pareille pour SABC qui fait partie des chaînes publiques reposant plus sur la vente d'espace publicitaires que sur les subventions publiques.

YizoYizo-Rediff

Aujourd'hui, la rediffusion de Yizo Yizo est doublement symbolique. D'abord parce que c'est l'une des séries marquantes de la télévision sud-africaine, on l'a dit, et qu'une nouvelle génération d'adolescents peut ainsi la découvrir, tous les jeudis soirs à 22h sur SABC1. Et puis aussi, voire surtout, parce que c'est l'occasion pour les observateurs de la fiction sud-africaine de mesurer le chemin accompli depuis la série... et que le bilan n'est pas toujours positif.
Rares sont les séries capables de lancer de tels débats, et d'avoir la qualité des textes de Yizo Yizo ; sa plus digne héritière aujourd'hui est Intersexions, une série anthologique qu'on a déjà évoquée dans ces colonnes, et qui prépare actuellement sa deuxième saison. Mais de par son sujet plus restreint (la question du SIDA dans les relations amoureuses), elle touche un public légèrement plus âgé (et vraisemblablement, le public adolescent qui était autrefois concerné par Yizo Yizo).

Pour finir, la série a été couverte de récompenses ; d'abord, dans son pays, puisqu'elle a régné en maître sur les Avanti Awards en 1999 et 2001. Cette cérémonie de récompenses, organisée par la National TV & Video Association, célébrait le meilleur de la télévision sud-africaine ; au bout de 22 ans, en 2001, elle a disparu, pour être remplacée plus tard par les SAFTAs en 2006, ce qui explique que la troisième saison de Yizo Yizo n'ait pas obtenu de prix national. Mais la série a également été distinguée à l'échelon international, puisqu'elle a reçu un Japan Prize à Tokyo, en 1999, ainsi que le prix de la Meilleure série internationale dans le cadre du Festival Tous Ecrans en 2001.

SABC1 continue la rediffusion de Yizo Yizo, et entame la deuxième saison ce soir. Si on vous le demande, maintenant, vous savez de quoi il s'agit... et vous êtes même incollables sur la série.

Posté par ladyteruki à 00:49 - Love Actuality - Permalien [#]

19-09-12

Gémeaux sans jumeau

Bon, tant qu'à visiter le Québec aujourd'hui, je me permets une petite parenthèse sur les Prix Gémeaux, qui, comme je vous l'annonçais dans le dernier world en date, se sont déroulés dimanche soir.

Pour rappel, si vous vous souvenez, les prix célébrant l'audiovisuel canadien ont un peu changé ces derniers temps. Désormais, le cinéma anglophone et le cinéma francophone seront célébrés lors d'une récompense unique, les Canadian Screen Awards, incluant également la télévision anglophone (les prix Gemini ont donc disparu pour se fondre dans cette grande cérémonie)... mais la télévision canadienne francophone a conservé ses Prix Gémeaux.
Avec seulement deux rendez-vous canadiens par an (surtout que les Canadian Screen Awards sont prévus pour le mois de mars), nous aurons un peu moins d'occasions de parler de récompenses canadiennes, alors ne laissons pas filer celle-ci !

PrixGemeaux

Commençons d'abord avec les prix d'interprétation, si vous le voulez bien. L'avantage des Gémeaux, c'est qu'ils sont très détaillés !
Ci-dessous, la liste des nommés, avec un joli * pour les gagnants.

Meilleur premier rôle masculin dans une série dramatique
- Alexis Martin dans Apparences *
- Daniel Parent dans Apparences
- David Boutin dans Le Gentleman
- Roy Dupuis dans Les Rescapés
- Émile Proulx-Cloutier dans Toute la vérité

Meilleur premier rôle féminin dans une série dramatique
- Myriam LeBlanc dans Apparences *
- Anne Casabonne dans La Galère
- Guylaine Tremblay dans Les Rescapés
- Nathalie Coupal dans Mirador
- Fanny Mallette dans Vertige

Meilleur premier rôle masculin dans un téléroman
- Sébastien Delorme dans La promesse
- Stéphane Demers dans O’
- Guy Nadon dans O’ *
- Denis Bernard dans Yamaska
- Michel Dumont dans Yamaska

Meilleur premier rôle féminin dans un téléroman
- Isabelle Brouillette dans Destinées
- Évelyne Brochu dans La promesse *
- Marie Tifo dans O’
- Maxim Roy dans O’
- Elise Guilbault dans Yamaska

Meilleur premier rôle masculin dans une comédie
- Michel Charrette dans Les Boys
- Rémy Girard dans Les Boys
- Daniel Brière dans Les Parent
- Rémi-Pierre Paquin dans Mauvais karma
- Éric Bernier dans Tout sur moi *

Meilleur premier rôle féminin dans une comédie
- Anne Dorval dans Les Parent *
- Julie Le Breton dans Mauvais karma
- Anick Lemay dans Mauvais karma
- Valérie Blais dans Tout sur moi
- Macha Limonchik dans Tout sur moi

...Et puis, il y a les prix plus techniques, aussi...

Meilleure réalisation pour une série dramatique
- Francis Leclerc pour Apparences
- Alexis Durant-Brault pour La Galère
- Louis Choquette pour Le Gentleman
- Brigitte Couture pour Toute la vérité
- Patrice Sauvé pour Vertige *

...Et pour finir, les prix ultimes, ceux célébrant la qualité d'une fiction dans son ensemble.

Meilleur téléroman
- Destinées
- La promesse
- O’
- Providence *
- Yamaska

Providence-QC

Meilleure comédie
- Les Parent *
- Mauvais karma
- Tout sur moi

LesParent

Meilleure série dramatique
- Apparences *
- La Galère
- Le Gentleman
- Mirador
- Vertige

Apparences-Title

Voilà, vous l'aurez compris : champagne pour tout le monde ! Reconnaître Apparences pour son incroyable complexité, et, autant le dire, sa perfection, ne me fait pas qu'un peu plaisir. Les Prix Gémeaux ont résolument su trouver Manon !

D'ailleurs, si vous n'avez d'ailleurs pas encore jeté un oeil à la série (en dépit de mes multiples posts sur le sujet au début de l'année...), vous pouvez retrouver le post que j'avais rédigé à l'occasion du pilote, et profitez-en, c'est garanti sans spoiler !

Hm, laissez-moi réfléchir, il y a d'autres récompenses prochainement dont on pourrait parler...?

Posté par ladyteruki à 21:09 - Love Actuality - Permalien [#]

16-09-12

lady's world tour - Escale n°15

-- World Tour --

Le rythme des world tours a toujours été variable. C'est que, ça demande du temps tout ça. Le problème c'est qu'il suffit de tourner le dos quelques jours et pouf ! Il y a 25 news de plus. Et donc ça demande plus de temps. Et le temps de les écrire... eh bien certaines dates que j'avais évoquées sont passées, ou d'autres évènements sont survenus, et il faut réécrire. Vous saisissez le cercle vicieux. Evidemment si j'avais une interface à travers laquelle je pouvais poster les brèves au jour le jour, ce serait plus simple, mais bon, ce n'est pas le cas.
Ce que j'essaye de vous dire, c'est que le world tour du jour va être un long parce que, eh bien, il s'est passé plein de trucs depuis le world tour précédent, et aussi parce que c'est la rentrée et que par définition il y a forcément pas mal d'activité aux quatre coins de la planète. Considérez-vous prévenus, vous allez avoir de la lecture !

Mais avant... vous vous rendez compte ?
C'est déjà notre 15e escale depuis que les world tours sont apparus, en février dernier ! Le temps passe vite quand on s'amuse. Je me souviens encore quand... non bon, ok, on commence sans plus attendre parce que je n'aime pas vous torturer.

Isidingo

- AFRIQUE DU SUD :

* Coup dur pour le soapie Isidingo. Un peu plus tôt cet été, les studios Henley Studios, appartenant à la chaîne SABC3, ont pris feu, lequel a dévoré entre autres une bonne partie des décors de la série. Difficile de tourner un soap à flux tendu dans ces conditions. La chaîne et la société de production Endemol ont donc décidé de transformer l'une des séries les plus anciennes d'Afrique du Sud encore à l'antenne(et à vrai dire, du monde) en "mini-série". Alors, bon, une précision : ce qu'on qualifie de mini-série en Afrique du Sud, ça couvre tout ce qui n'est pas un soap. C'est-à-dire que cela peut aussi bien vouloir dire que désormais Isidingo pourrait avoir des saisons d'une vingtaine d'épisodes diffusés de façon hebdomadaire, et renouvelables ! SABC se refuse pour l'instant à donner des chiffres précis quant à l'ampleur des dégâts (il se murmure qu'on pourrait avoisiner les 100 millions de rands, soit environ 9,5 millions d'euros), et on attend encore des précisions sur le changement de format. Pour autant, c'est quand même un coup dur pour cette institution, même si ce n'est pas la première fois qu'elle change de durée ou de rythme. Sauf que les deux dernières fois, c'était fait exprès (pendant les fêtes de fin d'année, deux années de suite, SABC avait diffusé des épisodes complémentaires de façon hebdomadaire), et que cette fois, il n'y a pas vraiment le choix. A l'heure actuelle, rien n'est encore définitif, si ce n'est que le changement de format s'accompagnera d'une autre nouveauté : SABC et Endemol cherchent actuellement un décor où ils pourraient tourner on location les prochains épisodes. La série doit fêter ses 14 années d'existence à la fin de l'année, mais au vu des circonstances, l'enthousiasme est un peu entamé...
* De son côté, la chaîne satellite kykNET (branche du groupe M-NET), dont les programmes sont uniquement en Afrikaans, a décidé de lancer la production d'une nouvelle série, Thomas@. Peu de détails sont connus à ce jour sur son histoire, mais on sait déjà qu'il s'agira d'une série d'une demi-heure destinée à la jeunesse (comme l'@ aurait pu nous le laisser présager...). Ce sont 26 épisodes qui ont été commandés, et qui devraient être visibles sur la chaîne au début de l'année 2013. Le tournage commence en septembre.
* Pour ce qui est de la rentrée (même si, dans l'hémisphère sud, c'est la rentrée du printemps, pas de l'automne...), SABC3 fera débuter le 27 septembre prochain une nouvelle série, Those who can't. Située dans une salle de profs, cette comédie suit la vie secrète des enseignants d'une école privée, sauf que ces adultes auraient tendance à se comporter exactement comme les élèves auxquels ils sont supposés enseigner. Seulement 6 épisodes sont prévus pour cette première saison, créée par l'éditorialiste Tom Eaton et le comique Alan Committie, et tournée intégralement dans un véritable établissement scolaire. Jeudi, c'est une mini-série du nom de Forced Love qui a débuté sur SABC1. Il s'agit en réalité de l'adaptation de la pièce de Shakespeare La mégère apprivoisée, mais transposée dans le présent et à Cape Town.

AddaFriend

- ALLEMAGNE :

* La série Add a Friend, première fiction originale de la chaîne à péage TNT Serie (et accessoirement première fiction originale d'une chaîne à péage en Allemagne), débute mercredi 19 septembre. Elle a pourtant déjà été renouvelée pour une seconde saison ! Alors que les 10 premiers épisodes seront diffusés cet automne, la production va donc reprendre le chemin des studios de façon à ce que la seconde saison puisse être diffusée dés le printemps 2013. Dixit le producteur de la série, Quirin Berg : "Add a Friend n'est pas seulement un grand pas en avant pour nous, mais pour tout le marché de la télévision payante, et c'est ce qui nous a donné envie de travailler avec TNT Serie. C'est l'opportunité d'essayer quelque chose de nouveau, d'établir les lois de la fiction de la télévision payante. Ici on a beaucoup plus de liberté en termes de character development et d'histoires que sur la télévision non-payante". Un nouveau secteur est donc sur le point de se développer en Allemagne, alors que Sky Deutschland prépare également sa première fiction originale pour l'horizon 2014.
* The New Adventures of Old Christine va poser ses valises sur RTL. La chaîne allemande a en effet commandé un remake de la comédie avec Julia Louis-Dreyfus (mais sans Julia Louis-Dreyfus, du coup). Les 8 premiers épisodes devraient être diffusés en 2013, et plus si affinités.

TiemposCompulsivos

- ARGENTINE :

* C'est le 29 août dernier qu'a commencé sur El Trece la nouvelle série Tiempos Compulsivos, une dramédie qui se déroule dans un établissement accueillant des patients atteints par divers comportement addictifs, et placés sous la responsabilité d'un psychiatre : un workaholic hyperactif, une syllogomaniaque également atteinte de TOC et de troubles alimentaires, une femme qui, parce qu'elle s'automutilait, est devenue accro aux anti-douleurs, un mythomane, ou encore une schizophrène dont les différentes personnalités se détestent. La série suit leurs sessions quotidiennes, avec l'aide de deux autres médecins, dont l'un cache également une phobie. Tiempos Compulsivos est ce qu'on appelle un unitario, c'est-à-dire une mini-série qui n'est pas appelée à être reconduite.
* Cette semaine c'était l'adaptation d'une dramédie péruvienne, Mi Problema Con Las Mujeres ("mon problème avec les femmes"), qui démarrait sur Telefe. Cet unitario (une mini-série, par opposition aux telenovelas, donc) raconte comment Jose, un célibataire attirant mais incapable d'avoir des relations sur le long terme avec les femmes, décide de commencer une thérapie avec un psy du nom de Sylvio qui l'aide à comprendre ce qui cloche chez lui. C'est d'autant plus pressé qu'il commence à développer une relation avec l'une de ses collègues, Veronica... Le premier épisode, diffusé lundi soir à 22h30, a été leader sur la tranche horaire avec 21,1% de parts de marché, battant ainsi l'émission de télé réalité Bailando sur El Trece.
* Pour finir, je vais vous donner le chiffre du jour : 3. C'est le nombre d'heures que, selon une étude récente du Latin American Multichannel Advertising Council (LAMAC), les Argentins ayant entre 4 et 12 ans passent devant une chaîne du câble. PAR. JOUR. Qui dit mieux ?

Howzat-War

- AUSTRALIE :

* Revenons sur les deux volets de la mini-série Howzat!, diffusés pendant la seconde quinzaine d'août. Ils ont fait un carton ! En tout, ce sont 2,09 millions de spectateurs qui étaient rassemblés devant le second épisode le 26. A quelques milliers près, ce sont les mêmes chiffres que le premier épisode diffusé le dimanche précédent, soit le 19 août, sur Nine. Inutile de dire que l'objectif est largement atteint pour le network, qui espérait réitérer le succès de la mini-série Paper Giants: The Birth of Cleo, diffusée au printemps 2011 sur la chaîne publique ABC, et qui avait capitalisé d'excellentes audiences. Rappelons que Howzat! - Kerry Packer's War était un spin-off officieux, avec une production et une distribution totalement différente. De son côté, ABC n'a pas dit son dernier mot, et comme elle l'avait annoncé en 2011, elle a lancé fin août le tournage de Paper Giants: Magazine Wars, un "vrai" spin-off de la fameuse mini-série de l'an dernier, avec Rachel Griffiths dans l'un des deux rôles principaux. This means war !
* En janvier dernier, ABC avait évoqué la commande d'un spin-off pour la série légale Crownies. Non que Crownies soit un succès, voyez-vous, mais ce n'était pas non plus un tonitruant échec, et de nombreux arrangements avaient visiblement besoin d'être faits. Plutôt que de transformer la série originale au point de la rendre méconnaissable, la chaîne publique avait donc décidé d'opter pour un spin-off. Les choses avancent plutôt lentement de ce côté, mais la chaîne a au moins confirmé quelques éléments. D'abord, ce spin-off (qui n'a pour le moment pas encore de titre) devrait être diffusé courant 2013, il faudra donc s'activer à un moment. Et puis, l'actrice Marta Dusseldorp devrait être de retour dans le rôle de la procureur Janet King ; le personnage sera même central dans cette nouvelle série, puisque, de retour d'un congès maternité, elle aura affaire à de nombreux dilemmes dans le cadre d'une affaire compliquée. Exit, donc, a priori, les jeunes loups et leurs intrigues sexy, le spin-off de Crownies a de fortes chances d'être plus sombre que la série originale ; il sera également plus court, car seuls 8 épisodes ont été commandés. Cependant, on n'y est pas encore, puisque Dusseldorp sera d'abord au générique de la série A Place to Call Home, supposée apparaitre dans les grilles du network Seven avant la fin de l'année, et dont on murmure qu'elle pourrait bien prendre la relève du succès Packed to the Rafters, dans le cas où la 6e saison de la série serait la dernière.
* On continue toujours avec ABC, décidément résolue à offrir le fleuron de la fiction australienne ces derniers temps. La chaîne a en effet décidé de co-produire une nouvelle série avec HBO Asia (no less) du nom de Serangoon Road. Dans cette série historique, le héros sera Sam Callaghan, un Australien qui a grandi pendant la Seconde Guerre mondiale dans un camps d'internement japonais (et incarné par Don Hany, East West 101 et prochainement Jack Irish aux côtés de Guy Pearce). La série sera un detective drama suivant cet homme brisé qui, devenu adulte dans les années 60, vit à Singapour, se voit un jour demander par sa voisine (la belle Joan Chen, inoubliable beauté de Twin Peaks) de reprendre l'agence de détective de son défunt mari. A noter qu'il s'agit de la première fiction originale (co)produite par HBO Asia, et en l'occurrence, de la filiale de Singapour. Le tournage a commencé début septembre.
* Dernière news tournage en Australie et après je ne vous embête plus : la comédie d'ABC intitulée Upper Middle Bogan (écrite par Robyn Butler et Wayne Hope, à qui l'on doit par exemple The Librarians) a donné ses premiers tours de manivelle au début du mois. Dans cette série en 8 épisodes, le Dr Bess Denyar, dont la vie est parfaite (elle a de l'argent, un beau mari architecte, de beaux enfants...), découvre que ses parents l'ont en réalité adoptée, et que sa vraie famille, les Wheelers, est... eh bien, écoutez, une espèce de famille Groseille (d'où le terme "bogan"). Tournage marathon pour Upper Middle Bogan, d'ailleurs, puisque seulement 7 semaines de tournage sont prévues, et que la série devrait être diffusée courant 2013. A ce rythme, je veux bien croire qu'elle sera même diffusée début 2013 !
* Bon et alors vraiment, il faudra que quelqu'un m'explique le succès de Housos. Non seulement il y a apparemment des gens pour aller voir le film, sorti ce mois-ci, mais en plus, une seconde saison a été commandée par SBS ! Ne prenez pas cela pour une incitation à aller tester la série, cependant, ou alors je décline toute responsabilité.
* Pour finir, Rake, revenue ce mois-ci sur ABC1, ne devrait pas dépasser les trois saisons. La dramédie légale n'a pourtant pas encore reçu de commande officielle d'une troisième saison mais vu le succès de la série, cela ne semble pas faire beaucoup de doute. Richard Roxburgh, qui incarne le héros de la série, a simplement précisé qu'il n'irait pas au-delà de trois saisons.

Clan

- BELGIQUE :

* La chaîne vtm Belgium a lancé le 3 septembre une nouvelle série, Clan, l'histoire de cinq soeurs très soudées. Peut-être même un peu trop. Car, depuis que la cinquième s'est mariée à un homme insupportable, elles ne la voient plus. Elles décident donc... bah, qu'est-ce que vous feriez à leur place ? De comploter pour tuer le mari en question, bien-sûr. Logique. La bande-annonce est à la disposition de ceux qui cliqueront, parce que j'ai pas réussi à l'intégrer (ça arrive, désolée). Au programme de Clan : 10 épisodes de 70 minutes de rebondissements, car il y a des conséquences qu'elles n'avaient pas prévues !
* Toujours sur vtm, une autre série se prépare à entamer son tournage à la fin du mois. Zuidflank, c'est son nom, se déroulera autour d'un vignoble produisant un vin d'excellente qualité, et autour duquel deux familles se déchirent depuis près d'un siècle afin d'en déterminer la propriété. Mais les héritiers des deux familles, Rob et Mark, décident de mettre un point final à cette dispute et, contre l'avis de leur entourage respectif, tentent de trouver le moyen de faire une trève. C'est la même société de production que Deadline 14/10 (qui vient de commencer sur vtm également) qui se charge de produire les 13 épisodes de la série.

Suburbia-1stLook

- BRESIL :

* Ah, au temps pour moi, voilà une news qui m'avait échappé plus tôt cet été... La branche sud-américaine de HBO a annoncé la mise en chantier d'une nouvelle série (encore une !), intitulée O Negócio, et créée par Luca Paiva Mello et Rodrigo Castillo. Il s'agira d'une série sur la prostitution haut de gamme à Sao Paulo (où selon la production, 60% des millionnaires brésiliens résident), et le budget devrait être à l'avenant avec, d'après les estimations, environ 15 millions de reals dans cette fiction (5 millions d'euros) pour 13 épisodes. Avec ce projet, le Brésil continue donc d'être le pays qui offre le plus de séries à la chaîne internationale ; au total, ce sont 73 millions de reals que la chaîne a injecté depuis 2002 rien que dans les productions brésiliennes, pour ensuite les diffuser sur tout le continent dans une version hispanophone. Outre FDP qui a commencé voilà quelques semaines, une autre série brésilienne est également en préparation, intitulée Destino SP, qui suivra des immigrants latinos, chinois, nigérians, israélites, coréens et boliviens débarquant à Sao Paulo, avec leurs rêves et leurs espoirs de vie meilleure. Je sais pas pour vous mais j'adore le concept...
* De son côté, Globo prépare une nouvelle série hebdomadaire, qu'elle a confiée à Aguinaldo Silva. Le scénariste, qui a une longue histoire avec la chaîne depuis les années 80 (il a plusieurs telenovelas mais aussi des mini-séries à son actif), planche actuellement sur le scénario de ce projet intitulé Doctor Pri, s'intéressant à la vie privée et professionnelle de ce praticien, et qui devrait être diffusé courant 2013. La chaîne affirme que Doctor Pri sera inspirée par les séries américaines (mais pas policières) ; 16 épisodes ont été commandés.
* Mais la meilleure nouvelle du moment, c'est à Luiz Fernando Carvalho qu'on la doit ! Le réalisateur des bijoux A Pedra do Reino, Capitu et plus récemment Afinal, o Que Querem as Mulheres?, tourne actuellement une nouvelle mini-série pour pour Rede Globo, intitulée Suburbia. C'est Paulo Lins, auteur de La cité de Dieu (le film qui a donné La cité des Hommes) qui en signe le scénario, celui d'une jeune femme noire venue au monde très pauvre, mais également très belle, ce qui lui apporte autant de bonheur que de malheur ; l'histoire de cette femme est inspirée par une proche du réalisateur, décédée récemment. Carvalho a fait appel à de nombreux artistes méconnus afin d'essayer de faire une série ancrée dans la culture contemporaine, et son intention est apparemment de renier son propre style afin de saisir l'air du temps et des classes défavorisées. Huit épisodes au total sont prévus pour cette série qui sera diffusée par Globo en novembre, et, oui, l'image ci-dessus est l'une des premières de la série.

Continuum-Promo

- CANADA anglophone :

* Vous n'ignorez sans doute que Showcase a renouvelé la série de science-fiction Continuum pour une deuxième saison de 13 épisodes ; dans le doute, souffrez que je le répète, parce que les séries de science-fiction qui trouvent le moyen d'avoir un peu de longévité, ça court quand même pas les rues. Ce que vous ignorez peut-être, c'est que Blackstone a officiellement été renouvelée par APTN pour une troisième saison, confirmant officiellement ce qui couvait depuis plusieurs mois déjà.
* Jeudi, pour le final de sa première saison, Saving Hope a ressemblé 1,54 million de spectateurs devant CTV. Le final de The Listener, diffusé le même soir, n'en a attiré que 1,07 million.

Yamaska

- CANADA francophone :

* Phénomène connu aux USA, le crossover est rarissime au Canada, et notamment au Québec. Pourtant, les héros du téléroman Yamaska vont s'inviter prochainement dans une autre série, Toute la vérité, une série judiciaire, à l'occasion de leur procès. Une idée sypathique qui s'est tout de même déjà produite par le passé : le couple central d'Un gars, Une fille était apparu dans le téléroman L'ombre de l'épervier, mais sous un angle plutôt comique. En tous cas, l'apparition des personnages de Yamaska devrait tirer pleinement partie du contexte de Toute la vérité, faisant de ce rare crossover une véritable expérience de télé, et non un simple prétexte. Cette initiative se double d'une autre puisque Yamaska a également depuis cette semaine un spin-off sur le net : YAM, une websérie s'adressant au public adolescent.
* La série Mauvais Karma, qui met en scène des amies d'enfance qui se retrouvent après 18 ans de séparation, s'arrêtera au terme de sa troisième saison, qui a commencé le 11 septembre. C'est la scénariste de la série elle-même, Isabelle Langlois, qui en a pris la décision, précisant qu'elle apporterait une conclusion convenable à toutes les intrigues entamées. Pour cette troisième saison sentant légèrement le sapin, il faut préciser que des modifications ont été apportées au format puisque les épisodes durent à présent une heure, et non plus une demi-heure. L'ultime épisode de la série sera diffusé pendant le mois de novembre.
* Lancé cette semaine, le teleroman Unité 9 a rassemblé pour son premier épisode pas moins de 1,2 million de spectateurs vers Radio-Canada. Les critiques ont l'air bonnes, mais je réserve mon jugement, puisque je vous parlerai de ce premier épisode dans un prochain post.
* Et puis alors je vous avoue que je suis un peu surprise de découvrir que le Québec aussi a son adaptation de BeTipul à présent, et je n'en savais rien du tout ! La série s'appelle (assez naturellement) En thérapie, et suit le thérapeute Philippe Jacob (incarné par François Papineau) du lundi au vendredi à 22h sur TV5 (pas TV5 monde, hein, j'ai bien dit TV5). La première séance de thérapie a eu lieu lundi, et les épisodes, qui suivent la même structure que l'original (4 séances auprès de patients, 1 séance du Dr Jacob avec sa propre thérapeute), durent une demi-heure.

Lynch_Saison2

- COLOMBIE :

* C'est confirmé, la série de MovieCity, produite par Fox Telecolombia, Lynch, reviendra pour une seconde saison ! Cette fois ce seront 17 épisodes (contre 13 pour la première saison) qui seront produits pour suivre les étranges aventures d'un directeur de pompes funèbres qui aide les gens à se faire passer pour morts. Plusieurs fois évoquée dans ces colonnes, la série a rassemblé 2 millions de spectateurs sur la chaîne premium Moviecity, et a pu être vue plus encore sur le service de VOD de la chaîne qui a pour ainsi dire explosé les records. Alors, ce n'est pas vraiment une surprise, non, mais il faut quand même préciser qu'à la base, Lynch n'était supposée durer qu'une saison. Le showrunner Fernando Altschul a donc repris le chemin de la production au mois d'août.
* De son côté, RCN a décidé de commander une deuxième saison pour Corazones Blindados, une série policière dont la première saison compte déjà 80 épisodes, qui n'a pourtant débuté que le 3 septembre dernier. Mais la série s'octroie déjà la part du lion dans les grilles : elle est dans le top5 des fictions les plus regardées du pays, et rassemble déjà 46% de parts de marché chaque jour. Diffusée à la façon d'une telenovela, mais lorgnant plutôt vers la série d'action et d'intervention, Corazones Blindados rejoint donc la famille des séries du genre qui sont nées ces dernières années au Mexique, El Equipo et plus récemment Paramedicos. De là à dire qu'une tendance est en train d'émerger, c'est peut-être un peu tôt, mais il est certain que ces séries ne sont pas des telenovelas au sens traditionnel du terme...

ArvenEfterVeronika-Tournage

- DANEMARK

* TV2 Zulu a lancé une nouvelle comédie intitulée Sjit happens (...oho, I see what you did there !), dont le premier épisode a été diffusé le dimanche 9 septembre en deuxième partie de soirée. Il s'agit des tribulations de 5 célibataires dans la vingtaine, partageant un appartement à Copenhague. Jusque là rien de très excitant, on pourrait pour un peu croire à un remake de Friends, mais Sjit happens a deux particularités : d'une part elle est beaucoup plus explicite en matière de sexe et de consommation d'alcool, mais surtout, parce que le concept de la comédie est d'être "interactive". En effet, chaque soir de diffusion, les spectateurs sont invités à soumettre leurs propres anecdotes sur leurs déboires passés, et ils peuvent être adaptés dans l'épisode suivants. Je n'arrive pas trop à trouver les détails mais ce serait intéressant de savoir comment la prod se débrouille pour tenir le délai...
* Au printemps, DR avait annoncé la mise en chantier d'une nouvelle série dont à ce moment-là je ne trouvais que le titre international, The Heritage after Veronika. Les choses ont depuis progressé puisque le tournage d'Arven Efter Veronika se prépare à débuter à la mi-septembre (ci-dessus, la photo du cast de la série). L'histoire sera celle des 4 enfants de Veronika Grønnegårds, une artiste renommée qui les a élevés dans une maison située dans une communauté hippie, dans les années 70. A la mort de leur mère, les 4 enfants, aujourd'hui adultes et plus vraiment liés les uns aux autres, se retrouvent dans la maison et vont devoir se répartir ses possessions terrestres, mais aussi être confrontés à ce qu'elle leur a laissé de façon plus spirituelle... L'occasion aussi de ressortir certaines vérités qui n'ont pas été exprimées ces dernières années... C'est un sacré pitch que nous promet donc Arven Efter Veronika, réellement différent. On ne s'excite pas, toutefois : la diffusion n'est pas prévue avant 2014. Désolée.

GranHotel-DowntonHotel

- ESPAGNE :

* La société de production à l'origine du western Tierra de Lobos (dont la 3e saison ne devrait d'ailleurs plus trop tarder) a acheté les droits du livre Ahogada en llamas, écrit par le journaliste et écrivain Jesús Ruiz Mantilla. Ce roman retrace l'histoire d'une famille pendant plus de 50 ans, utilisant deux évènements dramatiques comme points de départ et d'arrivée : la catastrophe du port de Santander, en 1893, et l'incendie de cette même ville en 1941. La mini-série qui en résultera, dont le titre de projet est pour l'instant également Ahogada en llamas ("noyé dans les flammes"), comportera 6 épisodes.
* Bonne nouvelle pour la série historique Isabel ! Après l'avoir abandonnée dans un fond de tiroir pendant près de 8 mois, la chaîne publique TVE a finalement décidé de diffuser la première saison de la série. Comme depuis le temps, on ne se souvient plus trop de quoi il s'agit, rappelons qu'Isabel est un biopic sur Isabelle de Castille, après son mariage avec Ferdinand d'Aragon. Malheureusement, si cette saison plait aux spectateurs espagnols, il n'y en aura pas d'autre, puisque comme on le disait précédemment, les décors ont été détruits cet été. Mais au moins, les 13 épisodes d'Isabel seront diffusés, et c'est déjà ça. En attendant de fixer une date de lancement, la chaîne a diffusé cette semaine le premier épisode de sa comédie Stamos Okupa2, et ce fut un retentissant échec. La chaîne publique a en tous cas annoncé qu'elle diffuserait progressivement ses commandes de séries, dont son succès Aguila Roja, mais aussi Gran Reserva ou Los misterios de Laura.
* Après son succès retentissant sur Antena3, Gran Hotel devait revenir pour une deuxième saison, et on dirait bien que celle-ci se rapproche. Le tournage s'est achevé le 15 août dernier, et les videos de promo commencent à tourner sur la chaîne espagnole. Il faut dire qu'avec 3,39 millions de spectateurs en moyenne pour les 9 premiers épisodes, on n'a pas envie de les laisser perdre ; une date de diffusion devrait être annoncée prochainement pour cette saison, qui comptera cette fois 16 épisodes ; un épisode de Noël spécial est également prévu. On murmure déjà que le créateur de la série, Ramón Campos, travaille déjà sur une saison 3. Pour patienter, plusieurs photos de la saison 2 sont consultables du côté de FormulaTV, mais il y a forcément du spoiler dedans...
* En cette rentrée, Telecinco fait revenir le sitcom Aida, qui avait brutalement été interrompu en mai afin de faire de la place aux retransmissions de l'Euro 2012. En l'absence de match, Telecinco avait aussi rediffusé d'anciens épisodes de la comédie, histoire de ne pas totalement faire oublier la série. Bref, le grand boxon... La série a repris ce dimanche 2 septembre comme si de rien n'était.
* Et puis, l'un des évènements de cette rentrée, c'est aussi l'arrivée d'Imperium, le spin-off de la série historique Hispania. Imperium, vous pouvez le voir dans la bande-annonce ci-dessous (qui au passage est plutôt réussie), se déroule à Rome, où revient un général romain après sa campagne espagnole... En dépit de la video de promo ci-dessous, plutôt alléchante, la série s'est pourtant lamentablement vautrée lors de son lancement, le 5 septembre : 1,8 million de spectateurs, soit 10,9% de parts de marché. Une belle déculottée qui s'est confirmée cette semaine avec le second épisode, qui n'a attiré que 1,5 million de spectateurs (et totalisé 10,2% de parts de marché). La série Hispania n'avait jamais fait d'aussi mauvaises audiences que ça, même lorsque ses audiences se cassaient la figure ! Allez Antena3, sois bonne joueuse, il est temps de l'enterrer, ta franchise...

 

- IRLANDE :

* Ah, vous allez être contents ! Ceux d'entre vous qui sont intéressés par les news irlandaises vont se régaler, car pour une fois, nous n'allons pas parler de Mrs. Brown's Boys mais du programme de TV3, une chaîne qui a décidé en cette rentrée de commander ses deux premières séries originales : un drama, et une comédie. On the Couch (c'est la comédie) est créée mais aussi interprétée par Barbara Bergin et Gary Crooke, et suit trois couples qui entament une thérapie ensemble au cours de 6 épisodes. Quant à Deception (c'est donc le drama), il s'agira d'une série se déroulant dans le contexte de l'après-Celtic Tiger. Tournée cet été à Galway, la série comptera 6 épisodes, chacun écrit par un scénariste différent. On y retrouvera entre autres Jim Norton (Father Ted), Leigh Arnold (The Clinic), Nora-Jane Noone (The Day of the Triffids). Pas de date annoncée pour le lancement de l'une ou de l'autre, mais la diffusion devrait avoir lieu en tous cas dans le courant de l'automne.

SquadraAntimafia

- ITALIE :

* Fin août, Sky Italia a commandé une mini-série répondant au nom d'I delitti del Barlume, produite par la même société qu'Il Commissario Montalbano. Les enquêtes de cette série policière seront adaptées des romans de Marco Malvaldi, et devrait être diffusée au cours de l'année 2013.
* Plusieurs séries ont fait leur retour sur les écrans italiens en cette rentrée, dont L'onore e il rispetto, une série se déroulant à la fin des années 50, ici dans sa 3e saison, et surtout Squadra Antimafia (photo ci-dessus), une série policière qui a démarré ainsi sa 4e saison. Le season premiere de cette dernière a en effet été vu par la bagatelle de 5 millions de spectateurs.
* La chaîne publique Rai Uno a un grand projet de mini-série historique en développement. La chaîne diffusera également à compter de ce soir la mini-série en deux parties Cesare Mori: Il prefetto di ferro, avec Vincent Perez dans le rôle-titre. Ce biopic s'intéresse à l'une des figures les plus emblématiques de la lutte contre la mafia au début du 20e siècle ; en voici la bande-annonce :

InyanShelZman

- ISRAEL :

* Annoncé en 2010, le retour de la série Inyan Shel Zman s'est enfin concrétisé cet été. Cette série pour adolescents, diffusée par Reshet entre 1992 et 1996, était un drama racontant les problèmes d'un groupe de lycéens, au ton très réaliste. Le petit plus, c'est que ce retour sur les écrans israéliens ne consiste pas en un reboot : les personnages sont de retour, même s'ils ont aujourd'hui la quarantaine. Ils doivent à présent gérer leurs propres enfants, mais, surtout, ils sont mis face au temps qui passe : leur est-il encore possible de retrouver un peu de leur innocence d'adolescent ? Je ne m'en suis aperçue que fin août, mais la diffusion a repris sur Reshet en juillet.

ErikaToda

- JAPON :

* Après avoir occupé la case du mardi soir pendant la saison estivale, la version 2012 de GTO s'est achevée cette semaine sur des scores plutôt positifs (14,3% de parts de marché). Cela lui vaudra de revenir pour un SP dans la soirée du 2 octobre. Le même destin avait attendu la série GTO originale en 1998, à la différence que les audiences relevaient à l'époque du double.
* Tokyo Zenryoku Girl est l'une des nombreuses séries qui débarqueront cet automne sur les écrans nippons. On y retrouvera Emi Takei (W no Higeki, et cet été dans Iki mo Dekinai Natsu...), une jeune femme qui découvre que contrairement à ce qu'on lui a toujours dit, son père n'est pas du tout décédé ! Elle décide donc de prendre le premier bus nocturne pour Tokyo et de se mettre sur sa trace. Tokyo Zenryoku Girl est aussi une comédie romantique puisque, sans vouloir vous spoiler, quand elle l'aura trouvé, elle tentera de dénicher pour son père une petite amie... Cette série difficile à prendre au sérieux pour le moment devrait démarrer le mercredi 10 octobre à 22h sur NTV. Cela étant, ne doutez pas un seul instant que le traditionnel récapitulatif des nouveautés de la saison apparaitra très prochainement dans ces colonnes...
* De son côté, la chaîne publique NHK a enrôlé Erika Toda (ci-dessus en photo) pour incarner le rôle principal de la nouvelle série Shotenin Michiru no Minoue Banashi, une série prévue pour la saison hivernale qui débutera en janvier 2013. Il s'afit de l'adaptation d'un roman de 2009 dans lequel une jeune libraire sans histoire gagne au loto une somme totalement indécente, alors qu'elle ne voulait même jouer : elle avait acheté le ticket pour quelqu'un, mais réalisant qu'il est gagnant, elle décide de garder la somme pour elle. Sa vie devient progressivement un cauchemar alors que cet argent la plonge dans une spirale de mensonges, de trahisons et même de meurtres... La série débutera le 8 janvier, et sera dédiée à la case nocturne du mardi à 22h55.

AmoresVerdaderos

- MEXIQUE :

* TV Azteca a décidé de lancer le remake d'une telenovela brésilienne datant de 1985, intitulée Un Angel Caido. Les choses devraient aller assez vite une fois que l'héroïne aura été choisie, puisque pour le moment 5 actrices sont en lice pour le rôle principal ; le protagonistes masculin, lui, a déjà été casté en la personne d'Eduardo Capetillo, un acteur à la carrière longue comme le bras mais promis à une carrière internationale depuis son rôle dans la telenovela Soy tu dueña, diffusée par la chaîne américaine Univision.
* En attendant, c'est la telenovela Amores Verdaderos, lancée le 3 septembre dernier, qui cartonne sur Canal de las Estrellas. Soufflant tout sur son passage, la série s'arroge 57% de parts de marché, là où la telenovela concurrente, Los Rey, sur TV Azteca, ne parvient à en décrocher péniblement que 10%.

TheAlmightJohnsons-promo

- NOUVELLE-ZELANDE :

* Une mini-série intitulée Hope & Wire vient d'obtenir un financement ; ce drame en 6 épisodes, commandé par TV3, se penchera sur le tremblement de terre de Christchurch en 2011. Créée par Dave Armstrong et Gaylene Preston (laquelle sera également productrice et réalisatrice de la série), Hope & Wire devrait être plus qu'une série-catastrophe puisque, réalisée avec le concours de nombreuses instances locales, elle s'attachera à montrer comment Christchurch a été brisée par les évènements, à travers les yeux de plusieurs de ses habitants.
* Mauvaise nouvelle pour The Almighty Johnsons (dont vous pouvez voir l'excellente photo de promo ci-dessus), qui ont peu de chance de décrocher une troisième saison. Les acteurs et la production se montrent très pessismistes, à l'instar de l'acteur Emmett Skilton qui, sur Twitter, confiait que l'aventure de son personnage Odin touchait à sa fin. Quant au créateur de la série, il aurait tenté de soumettre l'idée d'un téléfilm à TV3, permettant ainsi de boucler le cliffhanger de fin de saison 2, mais la chaîne aurait refusé l'idée. Cependant, la chaîne se refuse pour le moment à évoquer une annulation officielle.

GoldenGirls-NL

- PAYS-BAS :

* Après Iedereen Is Gek Op Jack (adaptation de Tout le monde aime Raymond), après Golden Girls (souvenez-vous, je vous ai éblouis avec le générique de ce remake des Craquantes il y a peu), RTL4 se lance dans un nouveau projet de remake du sitcom américain Roseanne. On n'arrête pas le, euh, progrès. Il faut dire que la chaîne se dit plutôt satisfaites des résultats obtenus par Golden Girls, d'où la magnifique photo ci-dessus, petits veinards. RTL4 prévoit déjà de diffuser la série le samedi courant 2013 ; mais la chaîne fait aussi face à pas mal de critiques qui lui reprochent de ne pas donner leur chance aux auteurs de comédies néerlandais. C'est la comédienne Annet Malherbe, déjà vue dans Gooische Vrouwen, qui devrait incarner le rôle principal de ce sitcom.

RTP2

- PORTUGAL :

* Bienvenue au Portugal dans notre world tour, puisqu'il n'y était encore jamais apparu. Il va en effet être question de plusieurs projets aujourd'hui. D'abord du côté de TVI, où la telenovela à succès Doce Tentação va avoir un spin-off... sous la forme d'un sitcom ! Les choses devraient d'ailleurs allez assez vite puisque la chaîne a déjà annoncé le nom de plusieurs des acteurs prêts à être au générique de la série, et que celle-ci devrait apparaitre sur les écrans portugais avant la fin de l'année. Plus officieux, un projet de série similaire à Glee serait dans les tuyaux ; l'information n'a pas été confirmée par TV1 mais les choses seraient déjà bien avancées : on murmure même que la case du dimanche soir a déjà été réservée à ce nouveau projet.
* De son côté, RTP1 prépare la comédie Hotel Cinco Estrelas. Comme son nom l'indique, la série se déroulera dans un hôtel de grand standing gérée par un dénommé Julio. Mais quand l'hôtel perd deux de ses précieuses étoiles, la femme de Julia le quitte, et il se retrouve seul pour remettre l'hôtel à flot et, l'espère-t-il, convaincre son épouse de lui revenur. En tout ce sont 20 épisodes qui sont prévus, et dont le tournage a commencé en août.
* Enfin, le Gouvernement portugais semble décidé à fermer la chaîne publique RTP2 ; ce ne serait que le premier pas vers une démarche plus globale consistant à progressivement rivatiser l'ensemble des chaînes publiques dans les 15 à 25 prochaines années. Il faut dire que l'audiovisuel public portugais nécessite chaque année 240 millions d'euros en investissements, ce qui par les temps qui courent ne représente pas une économie négligeable...

Veda

- TURQUIE :

* C'est la rentrée aussi en Turquie, et Kanal D en profite pour lancer une nouvelle série historique, Veda ("l'adieu"). Il s'agit de l'adaptation du roman éponyme écrit en 2007 par Ayse Kulin, qui raconte la fin de l'Empire ottoman du point de vue du dernier ministre des Finances, Mehmet Reşat, et de sa famille, qui vivent dans une maison d'Istambul cette période de transition. Pour l'instant, les bande-annonces de Kanal D annoncent simplement la série pour septembre, sans date plus précise quant au début de sa diffusion, mais bon, il ne reste plus que quinze jours !
* Et puis, cette semaine déjà, les festivités reprenaient pour les téléphages turcs, alors que 3 nouvelles séries étaient lancées : sur Star TV, c'était Dila Hanım, l'adaptation d'un film éponyme de 1977 ; Kanal D lançait quant à elle Kayıp Şehir, un drama très sombre se déroulant dans un quartier pauvre et suivant une famille d'immigrés ; enfin, TRT1 diffusait Şubat, une romance entre un mystérieux SDF et une femme de la haute société d'Istambul (mais la série a apparemment aussi des éléments fantastiques). Les trois séries se sont affrontées vendredi soir, que la meilleure gagne !
* Le drama Uçurum revient pour une deuxième saison le 22 septembre sur ATV... mais apparemment avec un cast presque entièrement différent, comportant pas moins de 9 nouveaux personnages. La chaîne a également plusieurs nouveautés dans sa manche, comme Karadayi, une mystérieuse série dramatique dont les teasers tombent au compte-goutte depuis quelques semaines ; Son Yaz Balkanlar, une série historique démarrant juste avant le début de la guerre des Balkans ; Alev Alev, l'adaptation d'un film des années 80 dans lequel une jeune fille tombe amoureuse d'un capitaine de marine et, une fois celui-ci au large, s'aperçoit qu'elle en est tombée enceinte, et est donc forcée d'épouser le premier bon parti venu ; Huzur Sokağı, une romance impossible ; et Benim İçin Üzülme, une chronique de la vie amoureuse de jeunes adultes.

TNTRussia

- RUSSIE :

* Satisfaite par le pilote tourné cet été, TNT a commandé Tchernobyl, une série d'un total de 17 épisodes, réalisée par le Suédois Anders Banke. Si pour l'instant le pitch de cette série reste assez mystérieux, on sait déjà qu'il s'agira d'une comédie d'humour noir un peu horrifique. Vu le nom de la série et les photos du répérage des lieux du tournage, on s'en serait un peu doutés...
* Ah et une petite note intéressante sur laquelle je suis tombée totalement par hasard : désormais, les audiences des programmes russes prendront en compte... le visionnage sur les portables ! Cela requiert l'installation d'une application spécifique, proposée à un échantillon de 300 moscovites. Jusque là, TNS Gallup, leader en mesure d'audiences en Russie, se contentait comme un peu tout le monde de suivre un échantillon de télespectateurs "classiques", en regroupant les informations collectées par 3600 foyers disposés dans 72 villes différentes du pays.

Réttur-logo

- USA qui lit le world tour...

* Parmi les séries dont un projet de remake US a été annoncé, comptons entre autres l'islandaise Réttur, la néerlandaise Overspel, et la britannique Blake's 7.

SeoulInternationalDramaAwards

- MONDE :

Un petit coup d'oeil du côté des récompenses internationales, voulez-vous ?
D'abord, comme j'ai pas été très réactive fin août, les Seoul International Drama Awards, dont voici le palmarès puisque les résultats ont été donnés à l'occasion de la cérémonie qui s'est tenue le 30 août :
- Grand prix : Ppurigipeun Namu (Corée du Sud)
- Prix d'excellence pour une série coréenne : Oktabbang Wangseja (Corée du Sud)
- Meilleure mini-série :  Great Expectations (Royaume-Uni)
- Prix d'excellence pour une mini-série : Sherlock saison 2 (Royaume-Uni)
- "Golden Bird" pour une série : Gongjooeui Namja (Corée du Sud)
- "Silver Bird" pour une série : The Firm (USA/Canada)
- Meilleur acteur : Jonas Nay pour Homevideo (téléfilm - Allemagne)
- Meilleure actrice : Christine Neubauer pour Hanna’s Decision (téléfilm - Allemagne)
- Meilleur scénariste : Sarah Phelps pour Great Expectations (Royaume-Uni)
- Meilleur réalisateur : Brian Kirk pour Great Expectations (Royaume-Uni)
- Prix spécial pour un épisode : Maalaala Mo Kaya (Philippines), Ballada o Bombere (Ukraine), Ezel (Turquie)

FestivalFictionTVLaRochelle

Et puis hier étaient également remis les prix du Festival de la Fiction TV de La Rochelle, dont voici le palmarès :
- Prix de la meilleure Série : Tiger Lily
- Prix du meilleur Programme court : Les Lascars
- Prix de la meilleure Fiction européenne et internationale : Hit & Miss (Royaume-Uni)
- Coup de coeur du jury européen : Lykke (Danemark)
Dommage pour Overspel, entre autres, mais n'ayez crainte, on va très, très vite reparler de cette série dans ces colonnes, puisque j'ai reçu mon DVD hier !

Parmi nos prochaines échéances en matière de récompenses, on trouvera le prix Gémeaux, dont la cérémonie finale se tiendra ce soir au Québec. L'autre grand rendez-vous sera le Prix Europa ; plusieurs séries annoncent progressivement avoir été nommées (The Spiral, en dépit de ses audiences tièdes en Suède et aux Pays-Bas, en fait partie), mais la liste complète des nominations sera officiellement dévoilée le 15 octobre. La suite dans un prochain épisode, donc !

Capadocia

Un petit point encore sur quelques séries qui font leur retour en cet automne de par le monde : la troisième saison de Capadocia et la troisième saison de Forbrydelsen débarquent toutes deux le 23 septembre dans leurs pays respectifs. Ce devrait être pour elles la dernière saison. Et puis, un grand merci à LL qui nous a tous appris que la deuxième saison de Threesome débarquerait sur les écrans britanniques le 1er octobre, soit plus tôt qu'initialement prévu ! Par un curieux hasard, la série est diffusée en Espagne depuis vendredi soir, et vous pouvez d'ailleurs trouver une interview d'Emun Elliott chez FormulaTV. Oui, bon, en espagnol, qu'est-ce que vous croyez ?
Attendez-vous aussi à prochainement connaître la date de lancement de la série norvégienne Hellfjord (celle qui se compare à Twin Peaks, rien de moins), puisqu'elle devrait débuter courant novembre.

Et puis je vais finir ce world tour par une news "carnet rose", afin de vous annoncer la naissance de DAR TV, une chaîne en espagnol diffusée en Argentine, Bolivie, Canada, Chili, Colombie, Costa Rica, Equateur, Guatemala, Honduras, Mexique, Nicaragua, Panama, Perou, Salvador, Uruguay, USA et Venezuela (ouf !), et qui diffuse depuis ce début de mois de septembre plusieurs séries d'origine espagnole, à commencer par la série historique Aguila Roja, la série policière Desaparecida, et la comédie Los Serranos. Quand elle sera plus grande, elle veut aussi diffuser des telenovelas espagnoles. DAR TV a trois maisons : Madrid (où l'on gère la programmation), Miami (où est gérée la diffusion) et Guatemala (où se trouve l'exécutif de la chaîne), et démarre dans la vie avec un capital de 10 millions de dollars américains. Félicitations aux heureux parents...

Voilà, cette fois j'ai terminé... je crois. Enfin en tous cas c'est déjà pas mal, niveau lecture !
Alors dites-moi, qu'est-ce qui vous a intéressé aujourd'hui ?

Posté par ladyteruki à 20:06 - Love Actuality - Permalien [#]

05-09-12

L'âge de cristal

Kristallen

Hier soir se tenaient les Kristallen, les récompenses de la télévision suédoise. Ouais, un mardi, apparemment. 'Me demandez pas.

Comme chaque cérémonie de ce type, et à plus forte raison en pleine vague scandinave, c'est évidemment l'occasion pour nous de relever les noms des séries qui feront bientôt parler d'elles à l'étranger également (si ce n'est pas déjà le cas !). Mais ce peut aussi être l'occasion pour les téléphages les plus curieux de jeter un oeil aux autres séries suédoises, vous savez, celles qui, si elles ne bénéficient pas de la même exposition, n'en sont pas moins remarquables.
A noter qu'apparemment, les Kristallen ne récompensent que des objets télévisuels (séries, émissions, documentaires...) et pas les personnes, à l'exception de deux pris pour les nouveaux présentateurs (hommes et femmes séparément, donc).

Du coup, pour connaître le scénariste le plus aimé de Suède ou l'actrice la plus bluffante, il faudra le vérifier par vous-mêmes, mais vous n'aurez pas de réponse venant de Svenska tevepriset, la fondation qui réunit les différentes chaînes à l'origine de ce prix.

* Programme humoristique de l'année
Cette catégorie regroupe aussi bien les séries comiques que les programmes de divertissement.

Étaient nommés :
- Högklackat (sur SVT), une série à sketches de 8 épisodes d'une heure destinée à renverser les clichés sur les femmes.      
- Karatefylla (sur TV6), une comédie à sketches totalement absurde et loufoque dans le monde du travail.
- Kontoret (sur TV4), qui, comme les lecteurs de ce blog le savent bien, un spin-off de la série Solsidan ET une adaptation de The Office deux en un.
- Partaj (sur Kanal5) une émission humoristique à la Saturday Night Live.    
- Starke man (sur SVT), une comédie dans laquelle le maire de la ville élue "plus ennuyeuse de Suède" décide de reprendre sa bourgade en main.

C'est Partaj qui l'a emporté, alors que Kontoret partait bon favori.

Partaj

* Programme pour la jeunesse de l'année
Là encore, il n'était pas nécessaire d'être une fiction pour figurer au palmarès.

Étaient nommés :
- APTV med Zillah och Totte (sur TV4) un talk show présenté par un ventriloque et sa marionnette chimpanzé.     
- Blomma blad en miljard (sur UR), une comédie éducative où un superhéros utilise les maths. Juré.
- Gabba Gabba (sur SVT), une émission de sketches pour enfants  
- Labyrint (sur SVT), un jeu situé dans un univers fantastique
- Tjuvarnas jul (sur SVT), un Julkalender de Noël dernier

C'est l'immensément populaire série Tjuvarnas jul qui a reçu le prix hier.

TjuvarnasJul

On en vient enfin à la catégorie que vous attendez tous... Et je dois dire que je ne suis pas déçue, vous allez tout de suite comprendre !

* Série dramatique de l'année :
Outre les séries et mini-séries, les docudramas étaient également éligibles.

Étaient nommés :
30° i Februari (sur SVT), une série dramatique sur des Suédois qui s'expatrient en Thaïlande.
Bron/Broen (sur SVT), la fameuse série policière à mi-chemin avec le Danemark.
Extreme places with Björnulf (sur UR), un docudrama sur les voyages de Björnulf, un présentateur/aventurier qui s'interroge sur la géographie et la nature dans des endroits aussi civilisés que les déserts ou les volcans.
Hinsehäxan (sur SVT), un biopic diffusé sur la forme d'une mini-série sur une      
Wallander (sur TV4), les nouvelles aventures de l'un des enquêteurs les plus célèbres de la fiction scandinave.

Gloire, cent hourras, et lâcher de ballons pour la série 30° i Februari, à laquelle le prix a été décerné !

30grader

Je ne vous cache pas que j'ai une énorme envie de me refaire une intégrale de la série 30° i Februari (en plus, vu que je regarde en VOSTM, le second passage devrait me permettre de mieux comprendre certaines scènes), que je n'attendais qu'un prétexte pour me relancer là-dedans, donc attendez-vous d'ici quelques semaines à un bilan en bonne et due forme (j'ai quand même pas mal de pilotes à reviewer avant). Admettez que quand une série est considérée meilleure qu'un succès international comme Bron/Broen, ça rend curieux, non ? Même pas un peu ?
Mais mieux encore, si vous le voulez, je peux reviewer le pilote de Hinsehäxan que j'avais vu rapidement lors de sa diffusion, et on pourra en reparler, même si on l'a déjà brièvement évoqué dans ces colonnes. Un biopic dans les années 60, ça nous changera des thrillers et autres enquêtes ; une bonne façon de mettre à mal une fois de plus les clichés sur les fictions scandinaves ! Il suffit que vous me le demandiez !

Vous remarquerez aussi que parmi les oubliés de ce palmarès, Äkta Människor brille par son absence. C'est décidément difficile pour les séries de science-fiction de se faire remarquer lors de récompenses généralistes, quel que soit le pays...

Posté par ladyteruki à 19:42 - Love Actuality - Permalien [#]

26-08-12

Perspectives d'avenir

SemaineRusse

Eh oui, c'est déjà le dernier jour de notre semaine consacrée aux séries russes ! C'est finalement passé très vite.
Mais avant que ce blog ne retrouve un programme "normal" (c'est-à-dire moins thématique), je voulais vous parler des prochaines séries qui seront diffusées par les principales chaînes nationales russes. Parce que parler de séries appartenant au passé (et/ou parlant de lui) c'est une chose, mais c'est quand même le propre de la téléphagie que de se tourner vers l'avenir !

La Russie elle aussi quelques projets à l'horizon pour les prochaines semaines, que je vous propose de découvrir avec moi en ce dimanche soir.

Kulinar

Pour commencer, il y a d'abord Kulinar. Contrairement à ce que son titre pourrait laisser croire, il ne s'agit pas d'une fiction sur l'univers de la gastronomie mais d'une série policière dans laquelle Felix Maline, un chic type qui habite une petite bourgade, passe pour une mec sans histoire, divorcé, père d'un petit garçon, féru de cuisine... Sauf que l'ami Felix travaille secrètement pour le ministère de l'Intérieur, au bureau des investigations et des interventions. Il s'est fait une spécialité de toujours préparer minutieusement ses dossiers, auxquels d'ailleurs il donne toujours des noms de codes issus de l'univers de la cuisine, ce qui justement lui vaut le surnom de "Kulinar".
Créée par Michal Makarenko et Andrei Ivanov (également réalisateurs), Kulinar a déjà été diffusée en Ukraine au printemps dernier, et compte un total de 20 épisodes. La série commence le 2 septembre sur REN TV.

De son côté, NTV projette de fêter en fanfarre le bi-centenaire de 1812 les 1er et 2 septembre prochains. Hein ? Quoi, il s'est passé quoi en 1812 ? Eh bien Napoléon a planté l'une de ses plus célèbres campagnes : c'est la retraite de Russie. Et ça, c'est un grand motif de fierté nationale, et donc l'occasion de nous sortir une série historique sur la question : Otetchestvenaia. Velikaia ; on y retrouvera l'un des acteurs principaux des deux saisons de la série Pabieg (c'est l'adaptation de Prison Break dont on parlait dans un world tour récent). La mini-série en deux épisodes sera présentée dans le cadre d'une soirée d'information, au cours de laquelle, encadrée par des explications du journaliste Alexei Pivovarov, elle ressemblera plus à un docu-fiction qu'à une série à part entière.

NTV diffusera également à compter du 15 septembre la série Karpov, une série policière sur un flic qui est mis en retraite forcée mais qui n'a pas assez d'argent pour vivre. Il s'engage alors comme agent de sécurité pour un entrepôt, un boulot pas très reluisant, mais il découvre que son expérience de flic peut lui permettre de trouver des criminels avant même qu'ils ne s'en prennent à l'entrepôt qui lui a été confié... En tout, 32 épisodes sont prévus pour cette série policière. Et, une fois n'est pas coutume, les Ukrainiens ne découvriront pas la série avec énormément d'avance puisqu'elle ne sera lancée en Ukraine que le 3 septembre. Bon, mais avec de l'avance quand même, vous le voyez. Faudra d'ailleurs que je tente d'élucider ce mystère récurrent à l'occasion.

Enfin, un drama legal est également au programme de NTV, intitulé Petrovitch, du nom évidemment de son héros, un procureur qui, euh... nan, juste ça apparemment. C'est pas un procureur avec des tics ou un trait particulier, il est procureur et apparemment ça suffit. En tous cas, devinez quoi, j'ai même une bande-annonce pour vous, et elle dure 3 minutes, excusez du peu !

NTV lancera également la 12e saison de la série policière Ulitsy Razbityr Fonari, une série assez classique lancée en 1998 et se déroulant dans un commissariat où l'on traite essentiellement les homicides.

Rossiya 1 n'est pas en reste ; la chaîne a dans ses manches un projet d'adaptation du roman Jizn i Soudba (Vie et Destin), une immense fresque souvent comparée à Guerre et Paix, s'intéressant à la bataille de Stalingrad. Ce projet très secret (les décors reconstituant les années 40 ont été intégralement construits dans des souterrains) n'a pas encore de date de lancement, mais il serait prévu pour l'automne quand même d'après ce que je lis.

ZemskyDoktor

Toujours sur Rossiya, les spectateurs russes ont pu retrouver Zemky Doktor, une "série" médicale. On y suit Olga Samoilova, une chirurgienne à la carrière prometteuse qui, à la mort de son mari, décide de plaquer sa vie citadine et de s'installer dans un cabinet à la campagne pour recommencer sa vie à zéro. Zemky Doktor n'est pas exactement une série : à l'origine, c'était un téléfilm diffusé en 2010, et qui, à la surprise générale, avait rencontré un grand succès. Rossiya vait donc décidé d'y apporter une suite. Rossiya a commencé par une rediffusion la semaine dernière, avant de proposer les aventures inédites du docteur Samoilova.

Sur Perviy Kanal, une mini-série de 8 épisodes devrait bientôt commencer, intitulée Uravnenie so Vsiemi. Dans ce drame, une mère de famille décide de se dénoncer à la place de son fils qui, conduisant en état d'ivresse alors qu'il enterrait sa vie de célibataire, a perdu le contrôle de sa voiture. Tandis que son fils, grâce à son sacrifice, peut poursuivre sa vie et notamment se marier, l'héroïne est jetée en prison et fait le dur apprentissage de la vie derrière les barreaux. Le tournage d'Uravnenie so Vsiemi, réalisé par Rauf Kubayev, a nécessité la construction d'une prison complète dans les locaux d'une base militaire abandonnée.

Et puis, je suis tombée complètement par hasard sur une annonce sur les nouveautés de la chaîne satellite Mat i Ditia, dédiée aux mamans (et à leurs enfants, si on en croit son nom), et qui proposera plusieurs soaps étrangers mais aussi une comédie originale, Diet Life (Дети Лайф, "diet" étant le mot russe pour "enfant", rien à voir avec les régimes), une série à sketches. Diet Life explorera des thèmes bien connus par les parents et notamment les jeunes parents, comme le recrutement d'une nouvelle nounou, les mères qui comparent leur bébé, ou les engueulades de couple à cause des enfants. Originalité supplémentaire, la chaîne propose à ses spectatrices de postuler pour figurer dans des sketches de la série, et/ou pour soumettre des anecdotes dont les scénaristes pourraient s'inspirer. Des morceaux d'épisodes sont déjà en ligne sur le site de Mat i Ditia, où l'on constate qu'une fois de plus l'écueil des rires enregistrés n'a pas été évité.

Alors voilà, notre semaine russe est donc finie. Si vous avez peur d'avoir loupé une partie de cette semaine à thème (notamment parce que d'autres articles sont venus s'intercaler), voici un récaptilatif des posts de cette semaine pas comme les autres :
- Destination Russie, avec quelques repères,
- Exporting Ducon, sur le documentaire de Philip Rosenthal suivant son aventure au coeur des remakes russes de sitcoms US,
- Nos voisins les Voronine, l'occasion de faire un petite exercice de comparaison entre un épisode de sitcom russe et l'original américain,
- [DL] Zakon i Porjadok: Odel Operativny Rasledovany, un petit générique d'une des séries russes de la franchise Law & Order,
- Jugement dernier, une review d'un des rares pilotes de série russe ayant des sous-titres en Français,
- et It's all just a little bit of history repeating, un tour d'horizon sur les très, très nombreuses séries historiques russes.

Et malgré tout ça, il reste encore beaucoup à dire, je m'en aperçois à présent.
Mais même si j'aurais voulu prendre le temps de vous parler de plein d'autres choses encore (vous faire une review sur la très énigmantique Tcherkizona, par exemple, ou approfondir la question des adaptations, mais plutôt du côté drama, je suis d'ailleurs tombée sur une très intéressante interview à propos de Pabieg dont on aurait pu discuter), je trouve qu'on a quand même appris plein de nouvelles données sur la télévision russe. Elle nous est juste un peu moins méconnue aujourd'hui qu'il y a une semaine, et c'est déjà un pas en avant !

Alors voilà, j'espère que ça vous a plu ! N'hésitez pas à commenter les posts qui vous intéressés, et plus généralement, à me donner vos impressions sur cette semaine thématique. Si je vous sens intéressés, j'en organiserai d'autres pour voyager vers d'autres pays une prochaine fois !

Posté par ladyteruki à 22:19 - Love Actuality - Permalien [#]

22-08-12

Septembre à la Rochelle...

Nouvelle parenthèse dans notre semaine russe, histoire de respirer un peu, et puis parce que je ne résiste pas à l'appel de la cérémonie de récompenses le soir au fond des bois.
Car comme je vous le disais il y a peu, aujourd'hui ont été rendues publiques les nominations pour les récompenses du Festival de la Fiction TV de La Rochelle (c'est quand même mieux que l'université d'été du PS...), et moi, c'est le genre de choses qui me fait craquer. On trouve toujours, dans les prix de ce type, des tonnes d'idées de séries pour lesquelles on a envie de creuser en tous sens afin de les découvrir. Armée de ma petite pelle et de ma petite pioche, vous pensez bien que je guettais celles-ci...

FestivalFictionTV

En tout, ce seront 13 prix qui seront remis ; évidemment, on ne va s'intéresser dans ces colonnes qu'aux séries (même si les téléfilms représentent une part non-négligeable de la sélection, un fait qui mérite d'être noté), l'occasion entre autres de prêter l'oreille à ce qui se passe du côté des séries françaises, à laquelle l'évènement fera comme toujours la part belle.

D'abord, voici les 6 fictions en compétition pour le prix de la meilleure Série :

DeuxFlicssurlesDocks Deux flics sur les docks
Une série policière avec Jean-Marc Barr et Bruno Solo, initialement diffusée par France 2 en novembre 2011. 
Detectives Détectives
Une série d'enquêtes de détectives privés, également diffusée par France 2 prochainement.
MaFemmeMaFilleMesDeuxEnfants Ma femme,  ma fille, mes deux bébés
Un unitaire devenu série avec Pascal Légitimus, dans lequel celui-ci, qui a déjà une grande fille sur le point de devenir à nouveau père, mais aussi grand-père.
MesAmisMesAmoursMesEmmerdes Mes amis, mes amours, mes emmerdes
Où six amis ont acheté une maison de vacances ensemble, où ils vivent ensemble les petites galères personnelles les uns et des autres. La série, diffusée par TFHein depuis 2009, en est apparemment à sa troisième saison.
Profilage Profilage
La série policière de la première chaîne, dont apparemment la quatrième saison est prévue pour le début 2013 sur les petits écrans.
TigerLily Tiger Lily
Une série dans laquelle un quatuor de rock féminin formé dans les années 80 qui, malgré l'âge et les changements dans la vie personnelle, se voient toujours en rockeuses rebelles.

Sur une note perso, en passant : comme souvent, je n'ai vu aucune de ces séries françaises, et j'avoue qu'à l'exception de Profilage je n'en avais même jamais entendu parler (peut-être Mes amis, mes amours, mes emmerdes mais je n'en mettrais pas ma main à couper). C'est dommage car je dois dire que Tiger Lily me ferait bien envie... malgré la présence de LIO. D'ailleurs, je m'aperçois que de toutes les séries en compétition dans cette catégorie, c'est d'ailleurs la seule qui sera projetée à la Rochelle mais dont on ignore quel épisode sera montré aux festivaliers. Je vais donc me mettre en quête du pilote histoire de me faire un avis.

Ensuite, ce sont 3 shortcoms qui sont sélectionnées pour le prix du meilleur Programme court :

LesLascars Les Lascars
Une comédie de Canal+ qui apparemment a été diffusée cet été (vous avez dû en parler pendant que je n'avais pas internet, n'hésitez pas à faire passer vos reviews en commentaire) et qui est adaptée de la série animée du même nom.
LaPetiteHistoire La petite histoire
Celle-ci m'est totalement inconnue ; on y trouve des petites histoires humoristiques sur les "coulisses" des plus grands évènements de notre Histoire.
ZAK ZAK
Une série humoristique diffusée par Orange cinéma séries qui suit la carrière d'un chanteur qui pense être l'avenir de la chanson française...

Je n'aurai jamais autant parlé de séries françaises dans un post ! Mais vous le savez, j'essaye de me réconcilier avec elles, et je dois dire qu'un festival comme celui-ci a l'avantage de fournir des pistes plus originales que les Kaboul Kitchen et autres Les Hommes de l'Ombre, dont j'ai l'impression qu'on nous a énormément parlé ces derniers mois.

Là où vous vous doutez bien que sur ce blog, on ouvre toutes grandes les esgourdes, c'est quand il s'agit de fiction internationale. Le festival a ainsi réuni 10 séries, qui ont en commun de toutes êtres des succès d'audience dans leur pays d'origine (une condition originale, vous en conviendrez, là où souvent les récompensent se basent uniquement sur la qualité), qui sont donc en compétition pour le prix de la meilleure fiction européenne et internationale.
Evidemment, vous connaissez la règle en ces lieux, pour ces séries je vous ai mis les titres originaux ; c'est quand même encore le mieux quand, poussé par la curiosité, on veut se renseigner à leur sujet... D'ailleurs plusieurs de ces séries ont déjà été évoquées en ces lieux, alors n'hésitez pas à user et abuser des tags pour en apprendre plus.

Overspel Overspel
Diffusée à l'automne 2011 par la chaîne néerlandaise Ned1, ce thriller en 12 épisodes dans laquelle une photographe amoureuse d'un procureur va découvrir les conflits d'intérêt dans lesquels celui-ci marine...
Expozitura Expozitura
Une fois n'est pas coutume, une série tchèque ! Il s'agit d'une série policière inspirée par de véritables affaires dans différents milieux relatifs au crime organisé, et nécessitant souvent des missions d'infiltration. Les 16 épisodes avaient été diffusées en 2008.
Lykke Lykke
Vous connaissez bien cette dramédie danoise, pour avoir régulièrement entendu parler d'elle dans ces colonnes ; elle traite de deux personnages (un frère et une soeur) dont l'un est dépressif, et l'autre travaille dans l'industrie pharmaceutique... notamment sur un problème d'antidépresseurs.
Hispania

Hispania
Là encore, cette série historique espagnole vous est familière. Sa présence en compétition tombe d'ailleurs à point nommé alors qu'Antena3 se prépare à diffuser prochainement son spin-off Imperium.

HitandMiss Hit & Miss
Cette série britannique avec Chloë Sevigny vient à peine d'être diffusée par Sky Atlantic cet été. On y découvre une tueuse à gages transsexuelle qui renoue avec le fils qu'elle a eu dans une vie précédente.
Instynkt Instynkt
Les 13 épisodes de cette série polonaise ont été diffusés en mars 2011, dans lesquels une enquêtrice s'aide de son instinct pour résoudre ses affaires. Le "plus produit" de la série réside dans son personnage central, une créature énigmatique au lourd passé, apparemment assez proche sur le papier de l'héroïne de Bron/Broen.
JohanFalk Johan Falk
Il s'agit d'une série de téléfilms policiers suédois (le premier date de 1999), certains sortis directement en DVD, dans lesquels un flic fait équipe avec un de ses anciens indics. De nouveaux épisodes sont d'ailleurs prévus à partir du 26 septembre.
Rossella Rossella
Cette romance italienne en 7 épisodes, diffusée sur la Rai en janvier 2011, s'intéresse à Rossella, la fille d'une famille influente de Gènes, au début du 19e siècle, qui se trouve partagée entre son fiancé, un homme riche auquel elle a été promise, et un autre bien moins fortuné mais dont elle est éprise.
VaterMuterMorder Vater, Muter, Mörder
Ce téléfilm allemand fait un peu figure d'exception dans cette sélection. On y étudie les conséquences, pour ses parents, d'un meurtre perpétré par un adolescent.
Vertige Vertige
Je vous le disais il y a quelques jours, ce thriller québécois (produit par la même équipe qu'Apparences) est également en lice. Dans cette mini-série, une femme plongée dans le coma depuis 3 mois ; certains de ses proches veulent la débrancher, d'autres non... Une bonne occasion de lever le voile sur certains secrets.

Mais ce qui se passe hors-compétition lors de ce festival est également digne d'intérêt. En effet, au lieu, comme tout le monde depuis deux ans environ, d'en appeler systématiquement à la fiction scandinave (eh, on ne peut pas leur reprocher d'avoir bon goût, en même temps), le Festival de la Fiction TV de La Rochelle fera la place à deux séries africaines. Ah ! Que c'est intéressant et original !
Les deux séries projetées seront Noces croisées, une comédie romantique qui nous vient du Burkina Faso, et Les Rois de Ségou, une série historique malienne (à noter que c'est la deuxième saison qui sera présentée au festival). Toutes les deux ont apparemment été diffusées sur TV5 Monde.
Voilà une initiative qui révèle une véritable volonté de faire découvrir des horizons différents et des séries méconnues, et les mots ne sont pas assez forts pour remercier les organisateurs du festival pour cette brillante idée.

Bon alors, évidemment, ce n'est pas tout, mais le festival s'étire du 12 au 16 septembre prochain, alors forcément, leur programme sera chargé. On se retrouvera d'ailleurs le mois prochain pour faire le tour du palmarès de ces récompenses.

Et en attendant, quelles sont les séries qui vous font envie ? Moi ça m'a donné plein d'idées, si j'avais pas de boulot, je prendrais le premier train pour La Rochelle, en septembre ! Cette série polonaise, par exemple, j'en ferais bien mon programme du weekend, tiens...

Posté par ladyteruki à 19:36 - Love Actuality - Permalien [#]

21-08-12

Règne sans partage

Allez, on quitte temporairement la Russie (on y reviendra évidemment demain pour la suite de notre périple), et on se dirige ce matin vers le Danemark. On en parlait la semaine dernière, les TvPrisen ont eu lieu ce weekend, avec évidemment des statuettes à la clé. Et qui dit statuettes dit que lady est au rapport, prête à jeter un oeil aux séries danoises que les Danois ont eu envie de célébrer.

Nul doute qu'à l'heure où la Scandinavie (avec, en tête, le Danemark et la Suède) se forge une place de choix dans les grilles d'un nombre grandissant de chaînes, et donc dans les coeurs des spectateurs, nous pourrions trouver l'inspiration pour nos prochaines escapades nordiques...
Enfin, peut-être. Parce que vous allez vous rendre compte que finalement vous êtes devenus aussi doctes en séries danoises que les TvPrisen !

TvFestival

Remis, donc, à l'occasion du TvFestival qui se tenait en fin de semaine dernière à Copenhague, les TvPrisen concernaient cette année 27 prix au total. Comme souvent, la fiction n'y était pas la seule préoccupation, mais comme sur ce blog, on se concentre sur les séries, souffrez que je n'aborde pas les documentaires, émissions de télé réalité et autres programmes d'information.
Les TvPrisen existent depuis 1999, à l'initiative du groupe de télévision publique DR. S'y sont greffées les autres groupes : TV2, TV3 et SBS afin que l'évènement du TvFestival comme la cérémonie soient pluralistes. Rappelons que justement, cette année, SBS s'était retirée des festivités pour des raisons financières, et n'était donc pas en lice dans les différentes catégories.

* Meilleure photographie dans une série : Kim Høgh Mikkelsen pour Rita (TV2)
Etaient également nommée Lykke, Hjælp, det er JulBorgen et Ludvig og Julemanden.

* Meilleur montage dans une série : My Thordal  pour Borgen (DR1)
Etaient également nommées Lykke (deux fois) et Rita.

* Meilleure actrice de télévision : Sidse Babett Knudsen dans Borgen (DR1)
Les actrices nommées étaient également Birgitte Hjort Sørensen dans Borgen (DR1), Louise Mieritz dans Lykke (DR1), ainsi que Mille Dinensen et Sara Hjort Ditlevsen dans Rita (TV2).

* Meilleur acteur de télévision : Pilou Asbæk dans Borgen (DR1)
Les autres acteurs en lice étaient Carsten Bjørnlund dans Rita (TV2), Lars Brygmann et Rasmus Botoft dans Lykke (DR1), et enfin Ole Boisen (A-Klassen).

* Meilleure satire/comédie : A-Klassen (sur DR2), une comédie à sketches en 8 épisodes diffusée en mars dernier, s'intéressant à des chômeurs qui, afin de pouvoir toucher leurs prestations sociales, doivent accomplir une formation dans un centre de réorientation.
Les autres prétendantes au titre étaient Hjælp, det er jul (une série de Noël diffusée par DR2), Kristian, (une comédie inspirée par l'américaine Arrested Development et la danoise Klovn, et diffusée par TV2 Zulu), Livet i Nødsporet (sur TV2 Zulu) et Natholdet (un talkshow satirique, diffusé encore une fois par TV2).

Oh, mais attendez. Bien-sûr, j'ai gardé le prix le plus convoité pour la fin...

* Meilleure série dramatique : Borgen sur (DR1)
Etaient également nommées Limbo (série pour la jeunesse de DR Ramasjang), la dramédie Lykke (DR1), et Rita (TV2).

Borgen

Bon alors, bilan général. Eh bien, sur 27 prix au total, DR en a récupéré 16, et TV2 en a récolté 11... ce qui, les plus matheux d'entre vous l'auront compris, laisse 0 récompenses pour la chaîne TV3, co-organisateur un peu floué des TvPrisen. On comprend mieux pourquoi SBS a préféré se désengager de cet évènement... A titre de comparaison, l'an dernier, le palmarès avait donné 12 récompenses aux chaînes du groupe DR, 13 pour TV2, et 1 seule pour TV3 mais c'était quand même mieux que rien. On sent que les chaînes publiques se taillent donc une part grandissante dans le panorama télévisuel danois, reflétant bien, en cela, la politique soutenue de commandes de fictions ambitieuses que DR1 surtout, mais aussi DR2, peuvent avoir déployée récemment.

Quant au cas particulier des fictions... eh bien vous l'aurez compris, Borgen s'est taillé la part du lion. A noter que c'est la première fois dans l'histoire des TvPrisen qu'une fiction s'arroge le titre de meilleure séri
e dramatique deux années de suite, et il ne fait pas grand doute que la troisième saison de Borgen, qui devrait être diffusée prochainement sur DR1, pourrait même encore améliorer ce record l'an prochain, tant la série est couverte de louanges (à raison, faut-il le rappeler).

Et en guise de mot de la fin, rappelons que depuis aujourd'hui, la co-production suédo-dano-norvégo-finlando-néerlando-belgo-germano-française (ouf !) The Spiral est officiellement lancée sur internet, comme je vous l'annonçais voilà quelques jours. La chasse est ouverte !

Posté par ladyteruki à 10:40 - Love Actuality - Permalien [#]