ladytelephagy

Purple is the new black. Un blog qui parle de séries, c'est devenu assez habituel. La question, c'est : de quelles séries ? Séries méconnues, séries anciennes, séries japonaises... mais aussi séries récentes ! Venez, la téléphagie, c'est contagieux !

18-01-13

Et en plus c'est génétique

Il arrive, au cours du challenge que whisperintherain et moi-même nous sommes lancé, que vienne une envie de "joker", ces pilotes que nous n'aurons pas à reviewer et, si nous nous y prenons bien, peut-être même pas à voir. Le problème du joker c'est qu'il nécessite que nous soyons tous les deux d'accord à son sujet... Quand je me suis retrouvée devant le pilote de Second Generation Wayans, mon premier réflexe a été d'ouvrir un message vierge et de prendre mon plus beau clavier pour suggérer à mon camarade de faire l'impasse.
Et puis j'ai réfléchi. On ne peut pas zapper un pilote pourri juste parce qu'il est pourri. Parce que ça voudrait dire qu'on ne parle que des bonnes séries. Alors j'ai refermé ma fenêtre sans rien envoyer, et on est partis pour Second Generation Wayans...

SecondGenerationWayans

C'est inévitable. Le même rêve. Je vole au milieux des étoiles, droit sur le soleil. Seule. Toujours seule. Je deviens consciente, comme une prémonition, que le soleil est sur le point d'exploser.*
Et là, apparait Damon Wayans.
Voilà : donc c'est un cauchemar. Et je me réveille en nage, les trempes battantes, le regard exorbité, le souffle court. Damon Wayans, quoi.

Damon Wayans est pire que les zombies, parce que les zombies n'écrivent pas leurs propres blagues ; ils partagent pourtant la même activité cérébrale. J'ai encore des réminiscences terrifiées de Ma Famille d'abord, et je crois que rien ne peut vraiment vous aider à vous en remettre complètement. Marlon et Shawn, encore, bon. L'encéphalogramme est plat, mais le risque de tomber par hasard sur un de leurs films en zappant  sur M6 à 20h était assez peu élevé. Mais Damon Wayans... jamais je pourrai lui pardonner ce qu'il a fait à mes neurones, jamais.

Alors vous vous doutez bien que découvrir une deuxième génération de Wayans sur mon écran, ça ne me rassure pas trop. Ca avait commencé avec Happy Endings, un bout dans le pilote de New Girl, cependant ça restait soft, quelques minutes au milieu de nombreuses autres scènes, ça pouvait encore être tolérable ; mais là, Second Generation Wayans, c'était la promesse de Wayans non-stop, partout, où que le regard se porte.
Avec comme innovation majeure l'idée que, n'ayant pas réussi à décrocher une émission de télé réalité, les rejetons Wayans vont faire mine de tourner une fiction (fiction mon f-... ! pardon). Craig et Damien Dante s'interprètent donc eux-mêmes, ainsi que d'autres membres de la garde rapprochée des Wayans, comme George Gore III... déjà dans Ma Famille d'abord. Je vous le disais, c'est un cauchemar.

Se plaignant à longueur d'épisode de vivre dans l'ombre de leur famille (mais n'hésitant pas à faire reposer tout le concept de leur série sur leur nom et les apparitions de membres de la famille plus fameux, ou simplement de leurs photos), les deux cousins arpentent Los Angeles avec la solide impression que tout leur est dû, qu'ils devraient trouver le succès.
Pourquoi ? Nul ne le sait. Que savent-ils faire, au juste ?
En tous cas pas jouer la comédie, si ce pilote est la moindre indication sur le sujet. La séquence pendant laquelle les deux cousins sont supposés s'engueuler est d'une mollesse verbale incroyable ; je n'avais plus vu un tel talent pour la comédie depuis que Paris Hilton s'est retirée du monde hollywoodien (mais elle a tourné dans quelques épisodes d'une émission danoise récemment, alors il ne faut jurer de rien). Illustrant tout ce qu'ils aimeraient décrier, les deux jeunes hommes sont vaniteux, paresseux et dénués de toute énergie créatrice ; il faudra en fin de pilote l'intervention de George (au sujet desquels on recycle d'ailleurs les blagues de Ma Famille d'abord), pour qu'ils se prennent en main, presque à contre-coeur. C'est que, jusque là, c'était justement la famille Wayans qui leur trouvait leur boulot et leur apportait tout cuit dans le bec...

Rien n'a d'intérêt dans cette série, mais comme ce sont des Wayans, les héros paradent comme des coqs, s'inventent des relations (comme avec une assistante qui les adore à un tel point qu'elle plaque sa nouvelle vie sympa pour redevenir leur nounou) qui ne parviennent pas à les rendre plus humains ou au moins intéressants, et au final, Second Generation Wayans est d'une grande vacuité. On se demande pourquoi quelqu'un a pris la peine de scripter tout cela, vraiment.

Le problème des cauchemars, c'est que rien ne les empêchera jamais d'être récurrents. Une part de moi voudrait alerter whisper avant qu'il ne regarde l'épisode mais, quelque chose me dit qu'il est plus urgent encore de vous dissuader tenter la série.
Quoi ? Vous dites ? Elle est diffusée sur BET et vous ne regardez jamais les séries de BET ? Euh, bon, ça sonne un peu comme raciste, mais pour cette fois, je ne peux pas vous blâmer...

Challenge20122013

* Qui, sans tricher, est capable de trouver à quelle série ce rêve fait référence ?

Posté par ladyteruki à 23:56 - Review vers le futur - Permalien [#]