ladytelephagy

Purple is the new black. Un blog qui parle de séries, c'est devenu assez habituel. La question, c'est : de quelles séries ? Séries méconnues, séries anciennes, séries japonaises... mais aussi séries récentes ! Venez, la téléphagie, c'est contagieux !

22-04-12

Le vote turc

Pour la troisième fois, la télévision turque a remis les Antalya (du nom de la ville qui accueille la récompense), et comme à chaque fois qu'une cérémonie de ce type se profile, je sors mes petits calepins et je relève des noms. Mais avant de vous en donner les résultats, au cours desquels vous allez découvrir que l'air de rien, à force de fréquenter ce blog, vous avez commencé à retenir quelques noms, parlons un peu de la cérémonie elle-même puisqu'il y a de fortes chances pour que vous en ayez ignoré l'existence jusqu'à présent.

A ma connaissance, les Antalya sont la première cérémonie de récompenses dédiée à la télévision turque, ce qui rend d'autant plus étonnant l'apparition tardive de ce prix. En effet, vous l'aurez calculé par vous-même, elle a été lancée au printemps 2010 ! Si vous vous en souvenez, je vous ai parlé il y a peu de boom des productions turques ces dernières années, on est donc dans une logique similaire, quoique tardive.
C'est la municipalité d'Antalya qui en est l'instigatrice avec le concours de l'Antalya Foundation for Culture and Art, mais contrairement à ce que la récurrence du nom de la ville pourrait laisser penser, les Antalya sont bel et bien consacrés à la fiction de télévision turque nationale, et non aux récompenses locales (phénomène qu'on peut connaitre dans d'autres pays pour saluer des fictions régionales ; comme peuvent l'être les Rosie Awards au Canada par exemple). Peuvent donc être gratifiées de ce prix même des séries n'ayant rien à voir avec la ville d'Antalya, et c'est heureux.

Originalité supplémentaire des Antalya : les résultats ont été dévoilés en deux temps. D'abord, une cérémonie de présentation pour les nominations, vendredi 20 avril au soir ; les nominations étaient connues depuis plusieurs semaines mais apparemment ce n'est pas ce qui allait arrêter les organisateurs ; on peut imaginer que cela permet de faire le tour des prétendants aux divers titres. Je n'ai pas les détails, cependant je devine qu'il doit probablement y avoir des projections pendant cette première soirée ; mais comme elle n'est pas télévisée et qu'il s'avère que je ne parle pas turc, on en restera à la supposition.
Les prix, eux, ont été finalement remis hier soir au cours une grande soirée plus classique, retransmise par la chaîne TV8 (une chaîne dont il faut noter qu'elle est également plutôt récente puisqu'elle a vu le jour en 2005).
Et les Américains trouvent les Emmy Awards trop longs...

Antalya

Alors ces résultats, quels sont-ils ?

Eh bien le grand vainqueur de la soirée d'hier a été la comédie Yalan Dünya, qui se l'est un peu jouée Modern Family : meilleur acteur dans une comédie, meilleur acteur secondaire dans une comédie, meilleure actrice secondaire dans une comédie, meilleure réalisation dans une comédie et, oh, j'allais oublier, meilleure comédie.
Ce sitcom, qui n'a commencé qu'en janvier dernier, n'a même pas encore fini la diffusion de sa première saison les vendredis soir à 20h. On y découvre un quartier cossu dans lequel vivent des familles de nouveaux riches ou de célébrités, mais d'un point de vue absurde (j'ai lu, sans aller le vérifier je le confesse, qu'un épisode montrait même une invasion de zombies... comment vous dire ?). Il est amusant de noter que la série a accueilli Pamela Anderson en guest, dans son propre rôle.
De vous à moi, le sitcom était typiquement le genre de séries que, sans sous-titres, on ne peut pas du tout apprécier, j'ai regardé une ou deux minutes de ce truc et suis passée à autre chose, mais ça se trouve c'est effectivement très drôle ; simplement reconnaissons-le, quand on ne comprend pas les dialogues, ça rappelle un peu les remakes de sitcoms US faits par les Russes.


Dans la catégorie des comédies, Yalan Dünya a ainsi battu à plate couture les séries 1 Erkek 1 Kadın (la version turque d'Un Gars, Une Fille), Leyla ile Mecnun, parodie de comédies romantiques (et qui a reçu hier le prix du meilleur scénario comique), le sitcom Seksenler, et Yahşi Cazibe, un sitcom sur les mariages arrangés.

Seules trois séries sont nommées dans la catégorie jeunesse, Dinle SevgiliPis Yedili et Elde Var Hayat ; c'est cette dernière qui l'a emporté. Elde Var Hayat raconte la vie d'un professeur de mathématiques peu conventionnel qui résoud, au sens comme au figuré, les problèmes de ses élèves, tout en élevant seul son fils unique.

La série historique Muhtesem Yüzyil, déjà distinguée l'an dernier et succès international de la télévision turque, comptait parmi les séries au long cours nommées cette année et a obtenu le titre sans grand effort.
Par contre, la série figurait également parmi les nominations de la catégorie du meilleur scénario dramatique, avec la série policière Behzat Ç., dont on a déjà pu parler, le remake turc de Desperate Housewives intitulé Umutsuz Ev Kadınları, Hayat Devam Ediyor, qui suit les différents membres d'une famille nombreuse vivant dans une partie rurale et traditionnelle de la Turquie, et Öyle Bir Geçer Zaman Ki. A la surprise générale, c'est cette dernière, une série dramatique familiale située dans les années 60 comptant à l'heure actuelle deux saisons, qui a remporté le titre.

Le meilleur à la fin : de toute évidence, la catégorie meilleure série dramatique a attiré mon attention et vous intéressera sans doute le plus. Etaient nommées cette année Adını Feriha Koydum, une série actuellement dans sa deuxième saison qui suit la fille d'une concierge qui décroche une bourse pour aller étudier à l'université avec les "riches" ; la série policière Behzat Ç., la série dramatique Hayat Devam Ediyor, la série historique Öyle Bir Geçer Zaman Ki, et Umutsuz Ev Kadınları. En dépit de son caractère apparemment polémique, c'est Hayat Devam Ediyor qui a emporté le prix.

J'ai pris la liberté de cagouler les pilotes de Hayat Devam Ediyor afin de mieux comprendre le débat qui semble entourer la série, nous aurons donc l'occasion d'en rediscuter. Mais ce que je vous propose, c'est tout simplement de me dire quelle est la série turque de ce palmarès à propos de laquelle vous avez envie d'en savoir plus, et c'est avec plaisir (sitcoms mis à part) que je vous proposerai une review, puisque j'ai aussi dans un coin le pilote de Behzat Ç, d'Umutsuz Ev Kadınları ou d'Öyle Bir Geçer Zaman Ki, par exemple. Deal ?

Posté par ladyteruki à 19:46 - Love Actuality - Permalien [#]

  1