ladytelephagy

Purple is the new black. Un blog qui parle de séries, c'est devenu assez habituel. La question, c'est : de quelles séries ? Séries méconnues, séries anciennes, séries japonaises... mais aussi séries récentes ! Venez, la téléphagie, c'est contagieux !

23-11-11

[DL] twentysomething

Ca fait des semaines que je veux vous parler de twentysomething, rapport au fait que je trouve que Threesome a des airs de famille avec cette série, au sens où l'amitié entre les personnages et le côté brouillon de leurs existences est assez similaire. Sur le reste, pas vraiment, parce que je n'ai regardé que le pilote de twentysomething lors de sa diffusion et n'ai jamais vraiment eu envie de me mettre au (seulement) 5 épisodes suivants. Il manque donc vraisemblablement quelque chose pour m'enchanter vraiment au sujet de cette série australienne.
Mais bon, comme ça va faire pas loin de trois mois que je zappe la rédaction du post en question, et que ma playlist de génériques est tombée dessus, je me saisis de cette opportunité tant que j'y pense, et si vous avez du bol et/ou si vous insistez, on verra à aller plus loin dans un véritable post sur le pilote. Avec un peu de bol, Scarlatiine ne lira pas ces quelques mots, et ne me rappellera pas notre challenge de la rentrée.

twentysomething
Note : lien valable 30 jours minimum. Je reuploaderai si le lien est mort, mais seulement si vous postez un commentaire pour me prévenir !

On sent bien l'immaturité des personnages dans ce générique. Prise à part, la chanson n'a pas grand'chose d'exceptionnel, mais avec ces images, ces couleurs, et ce grand tableau couvert de craie, il faut bien avouer que ça fait pub Petit Bateau, ce qui est quand même un peu le but recherché (enfin, je ne sais pas si Petit Bateau habille aussi les Australiens, mais vous saisissez l'idée).

Quand on y réfléchit, hein, c'est quand même pas compliqué de faire un générique.
En 30 secondes, on a une mise en situation finalement assez révélatrice de la personnalité des protagonistes, un truc sympa et qui donne une identité reconnaissable entre mille à la série (ce sont quand même les bases d'un générique, non ?), et ça n'a demandé qu'un peu de moquette imitation herbe, un tableau noir, une dizaine de bâtons de craie et vraisemblablement pas plus d'une après-midi de tournage. Et sans avoir besoin de venir sobre. Vraiment, c'est pas difficile de faire un générique, je ne comprendrai jamais qu'on se permette de s'en passer quand un peu d'ingéniosité, de système D et de bonne volonté suffisent, surtout dans le cas d'une comédie.

Et pour ceux qui manquent cruellement de culture : la fiche twentysomething de SeriesLive.

Posté par ladyteruki à 23:16 - Médicament générique - Permalien [#]

  1