ladytelephagy

Purple is the new black. Un blog qui parle de séries, c'est devenu assez habituel. La question, c'est : de quelles séries ? Séries méconnues, séries anciennes, séries japonaises... mais aussi séries récentes ! Venez, la téléphagie, c'est contagieux !

30-10-10

Sur la piste

Surlapiste

Depuis quelques mois, j'aime la façon dont de plus en plus de rencontres téléphagiques se font. J'ai toujours dit que ce qui me plaisait probablement le moins sur SeriesLive, c'était le newsmaking. J'ai toujours été plus motivée pour le fichage que le newsmaking. Mais, consciente que les fiches restent invisibles s'il n'y pas de news, je m'y suis mise et depuis je fais de mon mieux. J'ai ce rituel depuis quelques mois d'aller chercher des news sur tous les continents (certaines sont plus faciles à trouver et/ou à comprendre, mais je tente d'aller voir toutes ma liste de sources au moins un jour sur deux), et j'ai réalisé que ça m'ouvrait en fait énormément d'horizons.
Pour découvrir une série, je connaissais depuis longtemps le bouche à oreilles, la lecture religieuse d'articles et d'ouvrages téléphagiques, ou encore simplement la surveillance des news écrites par d'autres. Je réalise depuis quelques temps qu'il y a un canal par lequel j'apprends l'existence de séries qui n'apparaissent pas par ces moyens habituels, et c'est le fait de m'acharner à chercher des news pour SeriesLive.

C'est souvent le cas avec les news portant sur des récompenses, j'ai remarqué, parce qu'il y a plein de séries à mentionner.
Évidemment la question ne se poserait pas si je faisais une news sur les Emmy Awards, où toutes les séries sont déjà dans la base de SeriesLive. Pour des récompenses étrangères, les fiches sont très souvent à faire. Et du coup, au lieu de simplement ajouter un lien dans la news, me voilà à faire des recherches afin de faire une fiche. Une fiche que je n'aurais sans doute pas faite sans la news. Vous voyez où je veux en venir ?

Le nombre de découvertes que je peux faire de cette façon, c'est incroyable. C'est presque l'idéal : au lieu de céder à la fièvre pilotovore d'une rentrée, ou aux sirènes de la promotion à coups de gourdins, je tombe tout simplement amoureuse d'un pitch. Comme ce devrait finalement toujours être le cas.

Car hélas, on ne voit pas toujours les séries qu'on fiche. C'est la loi du genre : ne serait-ce qu'à l'approche d'une rentrée, on fiche les séries avant que qui que ce soit ne les ait vues. Le pitch, c'est souvent tout ce qu'on a, avec une ou deux photos de promos à mesure que la date approche. Quand je fichais des séries américaines sur SeriesLive, j'en ai fiché pas mal que je n'avais jamais vues, au rythme des annonces de grilles ou, au contraire, pour les compléter. L'exemple qui me fait toujours sourire, c'est Reba, que j'ai fichée des années avant de la voir. Mais il y en a eu des tonnes ! Heureusement qu'on peut ensuite les éditer, les compléter, les corriger, pour leur permettre d'approcher au plus près la vérité une fois qu'on les a vues. Mais parfois, on ne peut même pas les voir et là, c'est du travail de recherche, de lecture, de traduction. C'est ce que j'aime dans le fichage : chercher l'exhaustivité (en étant sûr de ne jamais l'atteindre) et s'offrir du coup une cure téléphagique pleine d'enrichissements...
C'est encore plus vrai avec les séries étrangères évidemment, car il faut compter sur la disponibilité et/ou les sous-titrages, et certaines séries ne sont tout simplement jamais sous-titrées. J'en profite pour glisser un mot à tous ceux qui sont bilingues en danois, en polonais, en russe, en arabe, en portugais, en espagnol... mettez-vous au sous-titrage, pour le bien commun ! Faites tourner ! Ne gardez pas pour vous ce que vous comprenez ! Mais je digresse...

Alors quand je tombe sur un pitch qui me fait intérieurement fondre en larmes parce que l'idée est tout simplement parfaite à mes yeux, je me lance dans le fichage, et je pars ensuite en quête d'une cagoule, s'il le faut je cherche aussi les sous-titres, j'ameute les gens sur Twitter si nécessaire, et je passe des heures à cliquer partout où je peux... Parce que, vous comprenez, quand vous tombez sur une série qui s'est bien cachée mais dont vous avez le sentiment qu'elle vous correspondrait tout-à-fait... vous n'avez pas le droit de faire comme si vous en étiez toujours au point où vous ignoriez son existence.
Une fois qu'on sait qu'une bonne série existe, là-dehors, on ne peut plus faire marche arrière.

...Et c'est comme ça qu'a commencé mon histoire avec The Circuit.

Posté par ladyteruki à 22:14 - 3615 My (So-Called) Life - Permalien [#]