ladytelephagy

Purple is the new black. Un blog qui parle de séries, c'est devenu assez habituel. La question, c'est : de quelles séries ? Séries méconnues, séries anciennes, séries japonaises... mais aussi séries récentes ! Venez, la téléphagie, c'est contagieux !

23-10-10

Publicité mensongère

Vous vous êtes déjà demandés pourquoi je ne fais pas de review épisode par épisode ?

Bon, d'une, c'est chiant. Quand je suis dans une phase de monomaniaquerie, en particulier, vous imaginez le truc ? Au lieu de pouvoir m'enfiler mes 10 épisodes par jour comme une malade, devoir m'interrompre entre chaque pour vous faire un post ? Joli tue-l'amour. Sans parler du fait que franchement, pour vous, trouver un post sur la même série toutes les deux heures, c'est pas non plus spécialement la joie.
Mais surtout, c'est particulièrement trompeur.

J'ai réalisé que lire les reviews épisode par épisode des séries que les autres regadent, ça me donnait une terriblement fausse idée des séries en question. Prenons un exemple très parlant, parce que ce sont certainement les meilleures reviews de ce type que je lise : la Sorcière. Je lis ses reviews essentiellement pour les séries qu'elle suit et moi non : Supernatural, Doctor Who, Merlin, ce genre de choses. Accessoirement je lis ses posts The Big Bang Theory aussi, généralement quand j'ai pas cherché à trouver le temps pendant une semaine ou deux, que j'ai conscience d'avoir pris du retard et que je veux me tenir quand même au courant jusqu'à la prochaine fois où je m'y remettrai. Parfois je pousse même le vice jusqu'à jeter un œil aux reviews de Desperate Housewives.
Et je crois qu'en lisant ses reviews, j'avais commencé à m'imprégner de ses opinions sur les séries. D'une certaine façon, les lire me dispensait de regarder les épisodes, et donc je partais du principe qu'une aussi bonne review était forcément en adéquation avec la réalité de l'épisode concerné.

PubliciteMensongere

C'est donc là que j'avais tort. Je m'en rends compte alors que le 2e épisode de Doctor Who m'épuise à un tel point que je m'y suis reprise à trois fois pour le regarder (et j'ai toujours pas fini). Certes, cet épisode-là n'est pas reviewé chez la Sorcière, mais à lire les reviews récentes depuis quelques temps, j'avais le sentiment d'une complexité, d'un intérêt mythologique, que je ne retrouve pas. Alors vous allez me dire que ce n'est que le 2e épisode, que vous m'avez prévenue sur la qualité de ces premiers épisodes et tout et tout, certes. Mais quand même.
C'est la faute des reviews épisode par épisode, j'en suis maintenant certaine : elles entretenaient l'illusion que cette série était intéressante alors qu'une fois devant l'écran, il me faudrait certainement la Sorcière à côté de moi pour me faire voir tout ce qui me semble invisible. Une partie de moi voit du potentiel, mais une autre a l'impression que je n'attendrais pas quelque chose de miraculeux si je n'avais pas lu, semaine après semaine, mois après mois, autant de compte-rendus circonstanciés de chaque épisode, décrit avec passion et intérêt (et humour, aussi). A force de lire les reviews et d'avoir l'impression que la Sorcière faisait des clins d'œil, des références et des private jokes régulièrement, j'avais été conduite à penser que l'univers de Doctor Who était riche, alors que j'ai vraiment un mal fou à le cerner dans ce deuxième épisode qui semble ne mener nulle part.

Les blogs à reviews, c'est bien pour les séries qu'on ne suit pas ou plus, mais pour le reste, c'est vraiment pas pour moi...

Posté par ladyteruki à 23:37 - 3615 My (So-Called) Life - Permalien [#]