ladytelephagy

Purple is the new black. Un blog qui parle de séries, c'est devenu assez habituel. La question, c'est : de quelles séries ? Séries méconnues, séries anciennes, séries japonaises... mais aussi séries récentes ! Venez, la téléphagie, c'est contagieux !

05-10-10

I did date your avatar

Ah bah, vous, quand vous avez envie de donner envie... faut pas trop s'attendre à des étincelles, hein. Nan mais si c'était pourri fallait me le dire ! Au lieu de ça, des encouragements tièdes, genre "ouais nan mais, si tu veux hein, m'enfin... oui, bon, allez, tente toujours". Ouhlà ! Faut pas s'exciter comme ça pour une série, hein !

Donc voilà, résultat des courses : oui, j'ai regardé The Guild. J'ai même regardé toute la première saison !

DatedAvatar

Les épisodes passaient si vite que j'avais le sentiment que la série n'avait pas eu le temps d'entrer dans le vif du sujet. Si vous avez l'impression que c'est un compliment, il n'en est rien : j'avais la conviction que ce n'était qu'un prélude, comme si j'étais dans une salle d'attente téléphagique. Mais si prélude il y a, il dure toute une saison, pour aboutir en fin de compte à un final en demi-teinte et sans grand panache.

Peut-être que le problème, c'est le format. Non parce que c'est une websérie (un terme qui sous-entend en général amateurisme et petits moyens ; mais ça, je m'en suis mieux accommodée que prévu), mais parce que c'est trop court. Oh, je comprends bien les impératifs divers (et notamment financiers) d'un tel projet, mais il n'empêche, vu de mon côté de l'écran, c'était trop court. C'était vraiment trop court. Même pour une comédie, qui par essence a besoin de moins de temps pour asseoir ses personnages, c'était court. J'avais l'impression persistante d'assister à des sketches bonus. Genre : ah ouais et la vraie série on la voit quand ? On voudrait comprendre un peu mieux les personnages, cerner un peu mieux leur univers, leur laisser le temps d'avoir des dialogues piquants, mais on dirait en fait que tout manque de recul, que c'est précipité pour chercher à être drôle et tenir dans le format auto-imposé... et ça ne fonctionne juste pas.
Le mordant qu'on espère ne vient pas, sauf que les évènements conduisent quand même à un final, mais il apparait grotesque et il conclut l'histoire sans convaincre...

Au bout du compte, The Guild, ce n'est vraiment pas pour moi. Mais j'aurais tenté !

Et pour ceux qui... Oh, non.

Posté par ladyteruki à 23:23 - Telephage-o-thèque - Permalien [#]
Tags :