ladytelephagy

Purple is the new black. Un blog qui parle de séries, c'est devenu assez habituel. La question, c'est : de quelles séries ? Séries méconnues, séries anciennes, séries japonaises... mais aussi séries récentes ! Venez, la téléphagie, c'est contagieux !

24-09-10

To be continued... The Good Wife

Eh bien tiens, voilà encore une série que j'aurais pu mentionner comme faisant partie de mes préférées la saison passée. Je sais pas comment j'ai pu l'oublier... vous voyez un peu les dommages qu'un été peut causer à une excellente série ? C'est justement pour ça que la rubrique To be continued... existe, et j'ajoute que ce ne sera pas du luxe vu à la fois la longueur de la série, et sa complexité. Donc, replongeons dans les affaires d'Alicia Florrick, si vous le voulez bien ?
Je sais pas pourquoi je pose la question, évidemment que vous le voulez, comment peut-on ne pas aimer The Good Wife !

TheGoodWife___1x01
1x01 - Alicia Florrick, une femme seule face à la brutalité du monde moderne.

TheGoodWife___1x02
1x02 - Les conseils de de Peter : vrai coup de pouce ou couteau dans la plaie ?

TheGoodWife___1x03
1x03 - On ne peut pas avoir et avoir eu...

TheGoodWife___1x04
1x04 - Parce que ce qui est juste n'est pas toujours moral, et inversement.

TheGoodWife___1x05
1x05 - Le même visage que celui que voit Childs tous les matins dans son miroir...

TheGoodWife___1x06
1x06 - Les visites conjugales, c'est plus ce que c'était.

TheGoodWife___1x07
1x07 - Quand il sera grand, Zach Florrick sera Expert (yen a pas encore à Chicago, en plus).

TheGoodWife___1x08
1x08 - Quand l'épouse parfaite réalise que son mari va peut-être revenir à la maison : joie et bonheur dans son cœur.

TheGoodWife___1x09
1x09 - On ne parle jamais aussi souvent de la perte de ses moyens intellectuels que dans une série d'avocats, vous avez remarqué ?

TheGoodWife___1x10
1x10 - Ce serait dommage de camoufler cette classe et cette élégance sous une robe de juge, non ?

TheGoodWife___1x11
1x11 - La scène finale de cet épisode, c'est ma sonnerie de réveil. <3

TheGoodWife___1x12
1x12 - Kalinda, l'agent double triple quadruple le plus sexy de la planète.

TheGoodWife___1x13
1x13 - Perversion ordinaire... et un peu moins ordinaire.

TheGoodWife___1x14
1x14 - Comment les avocats faisaient avant l'invention du portable ?

TheGoodWife___1x15
1x15 - C'est la Saint Guest aujourd'hui, ou quoi ?

TheGoodWife___1x16
1x16 - La confiance, le plus grand dommage collatéral des affaires de Peter.

TheGoodWife___1x17
1x17 - Ah, la religion ; voilà une des dernières valeurs auxquelles la série n'avait pas encore infligé quelques égratignures.

TheGoodWife___1x18
1x18 - Un épisode brillant et dévastateur sur les coulisses des épisodes habituels.

TheGoodWife___1x19
1x19 - Cary aussi est capable d'être ambigu quand il veut... et quand il espère que la loyauté paye.

TheGoodWife___1x20
1x20 - Et Peter créa le chaos, et il vit que c'était bon ; alors il recommença.

TheGoodWife___1x21
1x21 - Je suis la seule à être jalouse... du flic ?

TheGoodWife___1x22
1x22 - Comme il serait rassurant de penser qu'il s'agit là de l'esprit le plus tordu de la série...

TheGoodWife___1x23
1x23 - Aller de l'avant pendant toute une saison, pour revenir au point de départ : Alicia, si c'était à refaire ?

Rhalala, rien que de prendre les captures je sens l'envie de revoir la série qui monte (c'est soit ça, soit les captures de Kalinda que je n'ai pas la place de publier). Après un départ tiède, la série a su prendre son envol, et n'aurait pas volé quelques Emmys de plus. Pas grave, ce sera pour la saison 2 qui commence... eh bah, ça y est, nous y voilà : c'est dans quelques jours. Qui a hâte ? Levez la main.

Et pour ceux qui manquent cruellement de culture : la fiche The Good Wife de SeriesLive.

Posté par ladyteruki à 23:53 - To be continued... - Permalien [#]

What is (the fuss about) The Event ?

Bon, voilà, ça y est, je l'ai vu votre pilote de The Event, vous êtes contents maintenant ? Votre matraquage ("what is The Event ?", eh bah euh, une série pourquoi ?) dés que j'allais sur un quelconque site d'information téléphagique anglophone, ça commençait à me gonfler. Si vous vouliez en rajouter dans la promo pour vendre votre série dans 200 pays, c'est gagné. Si vous vouliez en rajouter dans la promo pour faire monter artificiellement l'attente des spectateurs, c'est gagné.
Par contre, si vous vouliez en rajouter dans la promo parce que votre produit valait le coup, vous vous êtes plantés.

Quand on crée de la demande, il faut que derrière, l'offre suive. Or The Event est pénible de bout en bout. Sa narration décousue, destinée à artificiellement créer un effet de compte à rebours totalement inutile, qui laisse présager d'une suite de mises en haleine factices assez usante. Épisode un : compte à rebours avant un micro-évènement. Épisode deux : compte à rebours avant le micro-évènement suivant. Et ainsi de suite jusqu'à ce que tous les spectateurs soient morts d'une crise d'apoplexie à force d'attendre qu'il se passe le vrai Event. Une recette qui symbolise, en gros, l'accomplissement de saisons et de saisons et de saisons de thèses conspirationnistes et autres mystères insolubles, genre X-Files, Lost, ou plus récemment Flash Forward et Persons Unknown. On notera à la lecture de cette liste que le genre est casse-gueule, c'est un peu la consécration ou le néant qui attend The Event avec une technique pareille.
Je penche pour le néant.

Tout ça donne l'impression de brasser du vide. De mon point de vue, attention aux spoilers dans les deux prochains paragraphes, les scénaristes semblent avoir procédé comme suit :

Phase 1 - L'histoire : dans le pilote, un jeune homme voit sa future épouse disparaitre mystérieusement, tandis que le père de celui-ci, attaqué par un groupe mystérieux, est contraint à un détournement d'avion (il est pilote de ligne) afin de percuter la maison de vacances du Président des USA, lequel est sur le point de donner une conférence de presse importante sur la libération de prisonniers mystérieux, sur conseil d'une mystérieuse scientifique. Un mystérieux agent tente d'arrêter le jeune homme pour de mystérieuses raisons.

Phase 2 - On reprend les mêmes, on mélange, et on recommence : alors en fait le jeune homme monte dans l'avion et l'agent tente de l'arrêter. Mais ça rate et le jeune homme est soulagé, l'avion décolle. On retourne dans le passé pour voir le jeune homme demander la main de sa belle à son beau-père. Les amoureux partent en vacances pour qu'il puisse faire sa demande dans un lieu paradisiaque. Retour dans l'avion, après le décollage, le jeune homme brandit une arme et veut entrer dans le cockpit, un marshall embarqué à bord tente de l'intercepter. Retour en arrière, on voit le Président fêter l'anniversaire de son fils dans sa maison de vacances en Floride, mais ses conseillers demandent une réunion. Retour en arrière, le Président a eu connaissance d'un rapport sur une prison où 97 personnes sont détenues illégalement, il veut la faire ouvrir. Retour dans l'avion, le jeune homme explique qu'en fait il veut sauver la vie des passagers et que le pilote ne doit pas crasher l'avion... Oh puis attend on va remettre un coup sur la demande en mariage, et puis là on va découvrir que finalement la scène dans l'avion n'était pas finie... Bref on passe son temps à revenir d'avant en arrière avec un petit chrono pour vous dire quand on recule mais jamais quand on avance, ce qui rend l'expérience désagréable plus qu'excitante (ce que je suppose être le but initial de la production).

TheEvent

Si je comprends parfaitement le but de l'exercice, la méthode a de quoi émousser la patience de plus d'un téléphage consciencieux : pour faire trainer les choses, on joue avec la chronologie. C'est peut-être spectaculaire dans une certaine mesure, mais c'est quand même drôlement irritant.

Vous l'aurez compris, la machine The Event n'aura pas pris sur moi, et le fait que j'ai eu du mal à échapper à sa promo (alors même que j'évite les news et trailers de tous poils depuis le printemps) n'a pas aidé, au contraire. Il va donc se passer un gros évènement qui va totalement m'échapper. C'est pas grave, je le prends avec philosophie : contrairement à ma difficulté à prendre du temps pour regarder Mad Men qui me donne d'amers regrets, je sais ce que je rate en arrêtant de regarder The Event dés maintenant, et je le fais sans le moindre petit pincement au cœur. Je l'ai dit, cette saison, je vais être sélective sur les séries au long cours ; c'est pas pour m'embarquer dans un festival de poudre aux yeux et perdre mon temps à essayer d'excuser l'absence de fond par l'excès de forme.
Désolée, Bill, j'étais pourtant contente de te retrouver.

Et pour ceux qui manquent cruellement de culture : la fiche The Event de SeriesLive.

Posté par ladyteruki à 18:28 - Review vers le futur - Permalien [#]
  1