ladytelephagy

Purple is the new black. Un blog qui parle de séries, c'est devenu assez habituel. La question, c'est : de quelles séries ? Séries méconnues, séries anciennes, séries japonaises... mais aussi séries récentes ! Venez, la téléphagie, c'est contagieux !

20-08-09

Le jeu de l'amour et pas du hasard

C'est très impressionnée que je ressors de la découverte de LOVE GAME, un dorama dérangeant que je ne voulais pas voir trop vite, pour éviter l'impression de déjà vu qui aurait pu en ressortir si, par exemple, j'avais regardé cette série juste après The Quiz Show. C'est vrai que les pitches peuvent sembler similaires : LOVE GAME suit les aventures de Sae, jeune femme mystérieuse qui organise d'étranges jeux ; en effet, elle propose de l'argent, une somme absolument astronomique, en échange de quoi le joueur doit accomplir la mission qui lui est donnée. Pour vous donner un exemple, dans le pilote, il s'agit pour le joueur de faire signer les papiers de divorce à sa femme en moins de huit heures (évidemment sans lui dire qu'il s'agit d'un jeu). Un jeu dangereux, sans nul doute.
Mais là où LOVE GAME et The Quiz Show diffèrent, c'est que The Quiz Show, en singeant les émissions de divertissement, en est un également. LOVE GAME n'est pas du tout dans l'amusement, et ne vous décrochera pas le plus minime des rictus.

On s'attend donc à ce que LOVE GAME soit une série sur la manipulation : comment le joueur (qui n'est même pas volontaire, au passage) va-t-il réussir à gagner cet argent ? Parviendra-t-il à convaincre son épouse sans briser leur couple ?
Sauf que pas du tout. On comprend bien vite que ce joueur n'a pas été choisi au hasard, et tenter de gagner la récompense n'est qu'une façon pour Sae (et le mystérieux homme qui assiste à ce jeu par caméras interposées) d'appuyer sur la détente, de donner la pichenette nécessaire pour que certaines vérités sortent au grand jour.

Huis clos angoissant, flashbacks pleins de rebondissements, et surtout, conclusions glaciale, sont les ingrédients d'un LOVE GAME qui gagne à être connu. Voilà une série qui n'hésite pas à mettre au supplice les clichés : l'homme aux dents longues devient la victime, la gentille femme au foyer qu'il croyait connaître est une inconnue, rien n'est plus à sa place. Ne pas gagner l'argent ? Ça va très vite devenir bien secondaire...

Avec une caméra plus audacieuse que dans la plupart des dorama, une bande son empruntant par moments à Oz (et ça marche super bien), et des acteurs plutôt crédibles (même si l'actrice qui joue Sae en fait visiblement des tonnes avec son regard pénétrant, comme elle n'apparait que ponctuellement ça marche bien), LOVE GAME est une vraie bonne surprise.

Du coup j'ai hâte de voir le prochain épisode de cette série qu'on pourrait qualifier d'anthologie si le générique ne laissait pressentir que Sae a des choses à nous dévoiler aussi.

Et pour ceux qui manquent cruellement de culture : la fiche LOVE GAME de SeriesLive.

Posté par ladyteruki à 23:50 - Dorama Chick - Permalien [#]