ladytelephagy

Purple is the new black. Un blog qui parle de séries, c'est devenu assez habituel. La question, c'est : de quelles séries ? Séries méconnues, séries anciennes, séries japonaises... mais aussi séries récentes ! Venez, la téléphagie, c'est contagieux !

12-07-09

Nous n'abandonnons pas nos morts

Je crois que ce que j'ai toujours aimé avec Urgences, et qui semble plus vif maintenant alors que la série entame des adieux longs d'une saison, c'est l'effort de mémoire que fait cette série envers ses personnages passés.
Et ils sont nombreux...

Ce qui est formidable c'est les mentions multiples que la série fait des personnages qui ont quitté le générique, mais ont laissé une empreinte sur les personnages restants. Et le mot passe, et les personnages passent, et le travail de mémoire continue. Ils sont partis dans une autre ville, un autre pays, ou vers un ailleurs plus grand, mais ils restent tous à hanter d'une façon ou d'une autre les couloirs de l'hôpital.
J'aime cette façon de faire. Elle devrait être naturelle pour toute série qui commence à prendre de l'âge.

Onmytoes

Par exemple : j'aime A la Maison Blanche, mais non seulement cette série s'est fait un devoir d'éliminer ses personnages encombrants comme des déchets (une version "jour des poubelles" du mercato des acteurs, quelque part), mais en plus elle s'est dépêchée d'en oublier la plupart comme s'ils n'avaient jamais existé. Ça n'enlève rien aux multiples autres qualités de cette série mais il faut avouer que quand on y pense,c'est vraiment énervant.

Après tout, l'avantage d'une série, c'est quand même bien de se construire sur le long terme. Et quand elle y arrive, il faut qu'elle en profite ! Qu'elle s'auto-référence sans vergogne, qu'elle s'envoie des bouteilles à la mer à réouvrir plusieurs saisons plus tard, qu'elle sache regarder en arrière, qu'elle exploite ses épisodes précédents. C'est à la fois une preuve de cohérence, et aussi une façon d'entretenir la relation avec le spectateur qui a suivi pendant des saisons.

Parce qu'une série joue sur la relation d'affection, bâtit une relation dans le temps (et ce n'est pas pour rien qu'on développe souvent un sorte d'amitié et de proximité avec les personnages), il lui faut impérativement tirer partie de sa forme. Beaucoup de séries ont tendance à préférer rajouter des couches de mystères, de retournements de situation et de nouvelles questions, mais ce n'est qu'une façon artificielle de capitaliser sur les saisons les plus anciennes. Alors que réemployer les personnages qu'on a aimé mais qui ont disparu des intrigues, et les réinsérer ponctuellement dans les dialogues pour montrer qu'ils sont toujours en vie, ça, c'est profiter du format série (et pas juste en ressuciter un qui revient créer des ennuis...).

RayNeela

D'après ce que j'ai lu, les derniers épisodes d'Urgences que France2 doit encore diffuser vont nous gâter de ce côté-là. J'ai hâte.
Ces adieux sont vraiment très excitants pour moi, finalement. C'est une célébration semaine après semaine.

Et pour ceux qui manquent cruellement de culture (même si là, ça ferait peur) : la fiche Urgences de SeriesLive.

Posté par ladyteruki à 22:57 - Zappeur, Zappeur n'aies pas peur ! - Permalien [#]

  1