ladytelephagy

Purple is the new black. Un blog qui parle de séries, c'est devenu assez habituel. La question, c'est : de quelles séries ? Séries méconnues, séries anciennes, séries japonaises... mais aussi séries récentes ! Venez, la téléphagie, c'est contagieux !

16-06-09

Ethique téléphagique

"La série est beaucoup trop complexe à suivre pour le téléspectateur lambda (sans insulte aucune puisque j'ai moi-même décroché : impossible de la regarder en faisant autre chose)."

Wow, wow, wow. Quoi ? Je... j'ai bien lu, là ? Je veux dire... attendez, j'ai dû louper quelque chose. Et en plus, ça vient d'Eske. Alors là, je suis mortellement déçue. Arrêtez tout, on recommence.
Comme ma mission sur Terre, si je l'accepte (et je l'ai acceptée un soir de janvier), est de propager la bonne parole téléphagique de par le monde, je me dois d'intervenir. C'est même urgent, à ce stade. Car on vient d'atteindre un point de non-retour, je dirais. Quand un téléphage que je tiens en haute estime commence à dire des choses comme ça, on sait qu'il est expressément temps d'agir.

Premièrement, au nom de tous les télambdas du monde, je tiens à m'insurger : c'est pas parce qu'on n'est pas un passionné de séries qu'on n'est pas capable de se bloquer 45mn devant un épisode. Quand je dis "se bloquer", je dis bien : regarder la télévision de façon exclusive, quitte à sortir la vaisselle de la machine plus tard, ou à empêcher fiston de jouer avec les prises électriques un autre jour. On n'a pas besoin d'être passionné pour regarder un épisode en évitant d'en profiter pour se vernir les ongles d'une main, mettre la table de l'autre et changer la couche de la petite dernière avec les doigts de pieds (vous pensez qu'on ne peut pas changer une couche avec les pieds, si-si, c'est possible). Je ne suis pas télambda moi-même, mais j'en ai connu beaucoup (mon travail de contagion est en cours, cela dit). Et ils étaient capables de tenir 45mn devant une série en se concentrant sur ce qui s'y passait. D'ailleurs, chose merveilleuse, is sont capables de le faire pendant 1h30 devant un film, ce qui est une plutôt bonne nouvelle, du moins dans le cas qui nous préoccupe. Donc, non, je suis désolée, mais ce n'est pas parce qu'on n'est pas téléphage qu'on n'est pas capable d'accorder à un épisode l'attention qui convient. Le succès sur TFHein de séries policières peu feuilletonantes en est à mon avis la preuve flagrante.

Et surtout, deuxièmement, je tiens à rappeler l'une des règles de base de la téléphagie : si vous voulez pouvoir vous targuer d'aimer les séries télé, regardez-les. Ne les écoutez pas. A des fins purement éducatives, je pense qu'il faut reprendre par les bases.

CeciEstUneTV   CeciEstUneRadio
Télévision   Radio

On entrera dans les subtilités pendant une prochaine leçon, mais disons tout simplement pour résumer que la télé a un écran, et la radio n'en a pas. Avec un peu d'observations et de pratique, vous vous en apercevrez. Notez bien que je n'ai rien contre la radio. Mais de la même façon qu'il est absurde de rester assis à fixer une radio, il est absurde de se contenter d'écouter la télévision. On pourrait dire que c'est en quelque sorte la règle d'or de la téléphagie. C'est tout simplement pas fait pour, quoi.

Donc voilà, à partir de maintenant, considérez-vous éduqués. Le prochain qui me dit qu'il a regardé une série sans la regarder en continu, c'est simple, je bannis son IP et je fais un mot aux parents.
La prochaine fois qu'une série vous aura semé en route, vous trouverez une meilleure excuse que ça, j'espère !

Vous avez de la chance, c'est l'heure de la récré. Quand vous aurez bien assimilé tout ça, on passera à la leçon suivante et on apprendra comment changer de chaîne pour éviter de voir Les Experts Djibouti pour la 100e fois.

Posté par ladyteruki à 20:55 - Point Unpleasant - Permalien [#]

  1