ladytelephagy

Purple is the new black. Un blog qui parle de séries, c'est devenu assez habituel. La question, c'est : de quelles séries ? Séries méconnues, séries anciennes, séries japonaises... mais aussi séries récentes ! Venez, la téléphagie, c'est contagieux !

07-04-09

Guide de survie à l'usage de gens sans soucis

On a établi récemment que les gens sans problème qui passent un épisode à se faire plaindre, ça commence à me casser les c*uilles (ce qui est d'autant plus douloureux que physiologiquement je n'en ai pas, il faut donc m'en faire poser au préalable, c'est toute une histoire, ya les suites opératoires, bref).
Je me souviens alors, en substance, avoir dit que voir des nanas sans problème donner l'impression qu'elle est trop dure la vie, ça ne mériterait que mépris et rage de ma part (oui je peux faire les deux en même temps). Ça date du pilote de In the Motherhood, donc d'il n'y a pas si longtemps, on était en droit d'espérer que personne ne se ferait prendre à refaire les mêmes conneries tout de suite.
Eh bien, c'est pas d'chance, mais voilà Surviving Suburbia pour entretenir ma rage et mon mépris (je peux même le faire dans l'autre sens, voyez !).

A ce gros inconvénient du "j'ai pas de problème dans la vie mais je vais quand même bougonner pour faire rire les gens comme moi de l'autre côté de l'écran" s'ajoute un gros air de déjà vu : cette saison, le rôle du mâle bourru qui se plaint d'un rien était déjà tenu par Gary Unmarried ! La redite n'aide vraiment pas à faire passer la pillule.
Pire encore, pas une seule fois on ne trouve la moindre once d'originalité : Gary avait le mérite d'être divorcé et d'essayer de refaire sa vie, mais les Pattersons sont vraiment plus passe-partout que passe-partout. Ils n'ont rien pour eux. Et la mère n'essaye même pas de faire de la guitare comme dans Rita Rocks (tiens, autre exemple de comédie sur la vie en banlieue de cette saison ; quel festival).
Bon, si. Il y a juste un point sur lequel je rejoins freescully, c'est que la gamine est adorable. Mais le rôle est tellement bateau que même son charme ne parvient pas à nous arracher un sourire.

Donc d'un geste ample, leste, vif, mais surtout rageur et méprisant, je retourne deux paires de baffes à Bob Saget et on n'en parle plus.
Ça, c'est fait. Suivaaaant !

Et pour ceux qui manquent cruellement de culture : la fiche Surviving Surbubia de SeriesLive.

Posté par ladyteruki à 17:11 - Review vers le futur - Permalien [#]

[DL] Dollhouse

Mes derniers posts Médicament générique n'étaient pas de première fraîcheur, je l'admets. Alors voici un générique autrement plus récent, et même, j'ai envie de dire qu'il est presque parfait : celui de Dollhouse.

Dollhouse
Note : lien valable 30 jours minimum. Je reuploaderai si le lien est mort, mais seulement si vous postez un commentaire pour me prévenir !

"Presque parfait" parce que, d'un part, esthétiquement il peut encore faire mieux, et d'autre part j'avoue que je ne raffole pas de l'idée qu'on ne voie que Dushku, qui ne m'a jamais vraiment été sympathique, et que sous cette forme, le générique m'évoque un peu trop ALIAS et la mise en valeur des multiples déguisements de Sidney, propres à susciter un intérêt pas très franc envers l'héroïne et camoufler le fait qu'on a aussi un scénario à offrir (du moins faut-il l'espérer, j'avoue que j'ai pas trop suivi en fait).
Bon, reste qu'on est dans la partie supérieure du panier, j'aime la musique, j'aime quand même assez bien ce qui s'en dégage et on pose très clairement la question de l'identité, ce qui donne une excellente présentation de la série finalement... et puis c'est toujours mieux qu'un générique "moderne" de 5 secondes genre The Mentalist.

Et pour ceux qui manquent cruellement de culture : la fiche Dollhouse de SeriesLive.

Posté par ladyteruki à 07:27 - Médicament générique - Permalien [#]