ladytelephagy

Purple is the new black. Un blog qui parle de séries, c'est devenu assez habituel. La question, c'est : de quelles séries ? Séries méconnues, séries anciennes, séries japonaises... mais aussi séries récentes ! Venez, la téléphagie, c'est contagieux !

20-01-09

[DL] 30 Rock

Oooooh, mais que vois-je ? Le générique de 30 Rock n'est pas monopolisé par Tina Fey ! Formidable ! Avouez que ça laisse bon espoir. On a même droit à de jolis plans du 30 Rockefeller Plazza, c'est rythmé, c'est lumineux, ça met tout de suite dans le contexte, c'est épatant. En un mot : tout bon.

30Rock

Oui je sais, là, sur la capture, ça n'apparaît pas de façon évidente. Mais promis, ça a une bonne gueule, on sent de quoi il est question, on saisit un peu le ton... Et puis, ho, dites, ça vous rappelle rien ? (oui, je fais montre de ma science nouvellement acquise depuis deux jours, pourquoi ?)


30Rock_RainbowRoom SNL_RainbowRoom
30 Rock Saturday Night Live

Nan, vraiment, quand on voit ce générique, il y avait de bonnes intentions... C'est le reste qui ne suit pas encore. Et selon la fameuse règle des génériques...

Et pour ceux qui manquent cruellement de culture : la fiche 30 Rock de SeriesLive.

Posté par ladyteruki à 21:13 - Médicament générique - Permalien [#]

Tina Fey pas de miracle

Regarder un pilote, ça ne se fait pas comme ça. Oho, comme vous y allez, non ! Malheureux...!

Il faut d'abord installer le cadre adéquat, créer les conditions optimales, instaurer une ambiance appropriée... Fermer les rideaux, droguer le roquet surexcité du voisin, ce genre de choses. Se prendre une petite bouteille de thé glacé, ou un verre de whisky, oui, en voilà une bonne idée... et peut-être se munir d'un sachet de maïs soufflé, dans la foulée, puisqu'on y est, soyons fou.
Avaler un calmant ou deux, aussi.

Bon, je crois qu'on est au point, là.

Allez, tout va bien se passer.
Mais si.

Tu peux le faire.

Cette fois je me lance, je regarde le pilote de 30 Rock. On en est quand même à la 3e saison, tout le monde en parle, les récompenses pleuvent : il serait temps. Euh, non, ne te mets pas la pression. Surtout, ne pas en faire quelque chose de trop important, de trop effrayant. Allez, du calme.
Prends encore un cachet.
Prête ?
Go.

...

Oh, bah, tout ça pour ça ?
Allez, on va essayer d'entrer un peu dans les détails avec ce post La preuve par trois... Le pire est passé, de toutes façons.

30Rock___1
Si jamais vous n'aviez pas encore compris : Tina Fey est la star de la série : créée par, interprétée par... L'intro est là pour tout de suite mettre les pendules à l'heure à ce sujet, mais une fois ladite intro passée, elle ne quittera quasiment pas l'écran. Ah si, là... ah non, elle est dans le coin. Ah si, là... mais ça n'a duré que 15 secondes. Vous voyez le topo. Fort heureusement pour elle, Tina Fey a un énorme capital sympathie. C'est vrai que sans ça, on aurait vite des envies de meurtre. On nous présente à peine les autres personnages, tout tourne autour d'elle ! C'est dommage car certains de ses faire-valoir semblent potentiellement amusants... mais difficile de vérifier leur potentiel avec ce seul pilote.

30Rock___2
Alec, prends-moi nue et faisons l'amour toute la nuit ! (je suggère que nous nous envoyons en l'air jusqu'à ce que tu perdes 15 à 20kg ; ça me semble correct) Franchement, qui est Tina Fey par rapport à Alec Baldwin ? Personne, autant le dire. Eh bien rien à faire, elle tente de lui voler la vedette en permanence. Là encore, c'est hyper dommage car il aurait été plus intéressant de tout de suite montrer la confrontation entre ces deux personnages, les deux personnalités, au nom du ciel on est quand même là pour ça, mais rien à faire, cette dynamique est résumée à quelques rapides petits dialogues, même pas aussi savoureux qu'attendu. De toutes façons, on se préoccupe tellement des états d'âme du personnage de Fey qu'on n'a tout simplement pas le temps pour instaurer quelque dynamique que ce soit.

30Rock___3
Les négociations qui n'en sont pas (ce n'est même pas qu'elles tournent mal, c'est juste qu'elles n'ont pas lieu), qui auraient pu être le pivot de l'épisode, le feu d'artifices, le ce que vous voulez... eh bien traine en longueur et se finit en eau de boudin. La conclusion de l'intrigue arrivera en catastrophe juste avant que ne finisse l'épisode, et il faudra se contenter de cela pour rire un brin. Là où on était en droit d'attendre un portrait au vitriol de l'univers de la télévision, avec des personnages hauts en couleur et des dialogues dont il semblait pourtant évident qu'ils devaient être aussi bons que ceux des émissions que 30 Rock est censé parodier, on aura au final qu'une autobiographie nombriliste d'un auteur frustré par son job, et qui a bien fait de le quitter si c'était là son ressenti.

Quant à trouver dans 30 Rock du piquant, de l'humour et quelques savoureux pastiches, il faudra apparemment attendre l'épisode suivant. Car n'allez pas croire que je suis découragée, au contraire : je suis décidée à donner 20mn supplémentaires à 30 Rock pour me convaincre. Dés que l'ego de Tina Fey se sera calmé, on pourra peut-être enfin entrer dans le vif du sujet ?

Et pour ceux qui manquent cruellement de culture : la fiche 30 Rock de SeriesLive.
favicon

Posté par ladyteruki à 21:11 - La preuve par trois - Permalien [#]

On prend une grande inspiration et...

Allez, on s'y met.

30Rock

C'est l'heure de vérité. Cette fois, je me force à regarder le pilote de 30 Rock. Je ne peux décemment pas rester comme ça.

Je compte sur vos encouragements...

Posté par ladyteruki à 19:29 - 3615 My (So-Called) Life - Permalien [#]


  1