ladytelephagy

Purple is the new black. Un blog qui parle de séries, c'est devenu assez habituel. La question, c'est : de quelles séries ? Séries méconnues, séries anciennes, séries japonaises... mais aussi séries récentes ! Venez, la téléphagie, c'est contagieux !

06-10-08

Long live the Quinzel

Est-ce que vous savez ce que c'est que ça ? Vous avez dix secondes.

BirdsofPrey_Unaired

Ceci, mes amis, ceci est un peu le truc que je cherchais depuis des mois et des mois. C'est Sherilyn juste après le fameux coup de pied retourné !!!

Car oui, le preair du pilote de Birds of Prey avec Sherilyn Fenn est mien !

Et je dis miam ! Alors d'accord, cette série est pathétiquement vide et creuse, qu'on y voie Mia Sara aussi bien que Sherilyn Fenn, mais elle gagne très largement en esthétique dans le second cas ! Sur le reste, non, cette série méritait son annulation, mais reste que dénicher cette version du pilote a été une sacrée joie. Merci au jeu de génériques pour m'avoir incitée à relancer une recherche ! D'ailleurs c'est tellement dommage qu'il n'y ait pas de générique dans cette version...

Et pour ceux qui manquent cruellement de culture : la fiche Birds of Prey de SeriesLive.

Posté par ladyteruki à 22:51 - 3615 My (So-Called) Life - Permalien [#]

En plein coeur

L'an dernier, il y avait le risible Cavemen. Cette année, je ne sais plus où donner de la tête !

Je ne sais pas, il y a un concours dont je ne suis pas informée, quelque chose ? Vous savez, c'est vraiment dommage que les Emmies ne récompensent pas les séries les plus méprisables et pitoyables de la saison aussi, parce que d'une part ça permettrait à plein de séries prématurément exterminées de quand même avoir une chance aux Emmies, et surtout ça servirait de leçon à tous ceux qui se pointent avec des concepts comme, mettons, je ne sais pas moi, au hasard : Valentine.

Parce qu'en dépit de tous les défauts de cette série (et, mon Dieu, par où commencer ?), il y a quand même une raison pour laquelle elle mérite que je lui tire mon chapeau : le pilote est exactement ce que le pitch laissait présager. Et c'est déjà une belle prouesse que de ne pas nous avoir déçus.

Nan mais, attendez, le concept c'est peut-être ça après tout : essayer d'attirer la pitié des spectateurs via une série kitschissime et ridicule. Bon, ça ne marcherait pas sur moi, mais quand on est spectateur de la CW et qu'on se fait laver le cerveau depuis quelques temps, je sais pas, ça peut peut-être prendre, hein...

Pour le reste, je n'ai qu'une chose à dire : Polaha est au générique. Cette série est donc condamnée de toutes façons. Dommage pour le retour de Christine Lakin qui avait mis des années à refaire surface, mais bon, si on n'achève plus les canassons qui boîtent, on ne va jamais s'en sortir sur la CW !
Déjà que...

Et pour ceux qui manquent cruellement de culture (ça ne risque pas de s'arranger) : la fiche Valentine de SeriesLive.

Posté par ladyteruki à 22:50 - Review vers le futur - Permalien [#]

[DL] Farscape

J'ai mis longtemps à décider qui était mon personnage préféré de Farscape. Au début j'aimais beaucoup Zhaan, c'était tout-à-fait, esthétiquement, mon genre de personnage, avec en prime quelque chose de puissamment ambivalent, à mi-chemin entre le bonze tibétain et le diable fait femme. Bref, le genre de personnage qui me fait triper, comme on dit. Hélas, je n'ai pas sous la main le générique de la première saison (je ripperais bien mon propre DVD pour vous l'offrir mais il y a ce problème de place qui en ce moment rend la chose impossible), où on pourrait encore la voir. Souffrez donc cette version en attendant, et qui est ma foi, fort honnête, même sans Zhaan.

Farscape
Note : lien valable 30 jours minimum. Je reuploaderai si le lien est mort, mais seulement si vous postez un commentaire pour me prévenir !

En-dehors de Zhaan, il faut bien le dire, entre D'Argo et Chiana, mon coeur balance. Et bien-sûr, il y a John Crichton, pour les yeux. Nan, franchement, je crois que je ne me déciderai jamais. Ces personnages sont si riches, si intenses, si humains (évidemment puisque c'est de la science-fiction ! dans quel autre genre trouve-t-on les êtres les plus humains de la galaxie ?) que c'est trop dur de choisir. Ah, si, une fois, j'ai dû choisir, parce qu'on m'a offert une figurine D'Argo pour Noël et que j'ai dû décider entre lui et Zhaan, et que je trouvais Zhaan trop peu réaliste. D'un autre côté, une fois je me suis achetée une lithographie de Zhaan, et ça ne m'a posé aucune sorte de cas de conscience. Où elle est passée, d'ailleurs, cette litho ? Hm...
Mais en-dehors de ça non, je ne saurai jamais choisir.

Vous savez, des fois je me dis que si je n'avais pas acheté la litho, le CD, les cartes et le guide officiel, j'aurais au moins un autre DVD de la série à la maison à l'heure qu'il est. C'est fou l'effet qu'ont les produits dérivés sur nous des fois... ça mériterait tout un post.

Et pour ceux qui manquent frellement de culture : la fiche Farscape de SeriesLive.

Posté par ladyteruki à 19:37 - Médicament générique - Permalien [#]

Money changes everything

J'ai une drôle de relation avec Farscape ; c'est l'une de ces séries que j'ai découvertes grâce à mon enregistreuse de l'époque où j'étais une téléphage acharnée (voir post précédent) ; l'enregistreuse en question avait Série Club, et un sens aiguisé de la générosité téléphagique : elle enregistrait régulièrement des épisodes de séries que je ne connaissais pas pour que je puisse m'instruire. C'est aussi grâce à elle que j'ai découvert Rude Awakening ou encore Oz, je lui dois donc beaucoup. Et donc, je lui dois aussi la découverte de Farscape.

Seulement, quelques temps après ça, nous avons perdu le contact. Et à l'époque, je n'avais même pas de chez moi informatique, et ne songeais donc même pas au cagoulage. Farscape et moi avons donc, par voie de conséquence, perdu le contact également, et forcément, je suis passée à autre chose.

Environ deux ans plus tard, rassemblant mes faibles économies, je me suis offert le DVD de la première partie de la première saison pour Noël. Sauf que je n'avais pas de lecteur DVD et que je comptais sur le matériel d'autres personnes pour suivre le début de ladite saison, dont je n'avais vu que quelques épisodes jusqu'alors. Voilà qui compliquait largement les choses. Ajoutons aussi que 40 euros pour un cinquième de saison, c'est du foutage de gueule même pour une téléphage acharnée. Je ne sais pas si ces éditeurs DVD se rendent compte que pour leur acheter leurs rondelles, il faut aussi qu'on mange ; un bon client est un client vivant, pourtant, non ? Bref, après une très courte période de frénésie, j'ai dû laisser tomber. Et je suis donc passée à autre chose, à nouveau.

A quelques temps de là, environ deux autres années en fait, je me retrouve à déménager et, pour de sombres histoires que je vous épargne, je change de fournisseur d'accès à internet et me retrouve gratifiée chez mon nouveau FAI d'un accès gratuit à Série Club pendant plusieurs semaines. Et là, sur quoi je tombe, par le plus grand des hasards, comme un signe du Destin ? Sur une diffusion de la dernière saison de Farscape ! Et je me retrouve à me régaler de ces épisodes avec joie et empressement. C'est ainsi que j'ai pu voir une grande partie de la saison ultime, y compris le final, lors d'un bel été, alors que j'avais loupé une grande partie des deuxième et troisième saisons. C'était un vrai délice ! Je regardais les deux diffusions, celle en journée, et celle à une ou deux heures du matin, parce que les deux portaient sur la 4e saison mais pas au même point et que ça me laissait l'espoir d'en voir le maximum. Mais j'ai ensuite connu quelques déboires financiers qui m'ont forcée à abandonner ma connexion internet quelque temps. Et du coup, je suis encore passée à autre chose.

Quand les opportunités de cagoulage sont revenues, d'ailleurs, à l'image d'un certain nombre d'autres séries, je n'ai pas eu le courage de faire main basse sur les épisodes manquants. Farscape fait simplement partie des séries qui ne peuvent pas être cagoulées. Enfin, techniquement si, évidemment, mais non, c'est physique, vous savez ? On en a parlé déjà, il y a quelques temps, souvenez-vous : certaines séries sont simplement au-dessus de ça.

Aujourd'hui, et je n'ai de cesse de vous le répéter ces derniers temps je crois, je me retrouve avec un peu d'argent entre les mains... et ça brûle ! Alors j'essaye de réfléchir à tout ce que j'ai mis entre parenthèses ces dernières années pour des motifs financiers, et qui n'a plus lieu d'être en attente, que donc maintenant j'ai bien l'intention de m'offrir, et tout naturellement, Farscape est revenue sur le tapis. C'est bien simple, il suffit que je regarde le générique pour que les frissons reviennent : l'univers, l'esthétique, les personnages, y a-t-il quoi que ce soit qui ne soit pas excitant dans Farscape ?

Alors me voilà à mettre Farscape tout en haut de ma liste : cette fois je veux voir les épisodes, tous les épisodes, et dans l'ordre, du premier au dernier.
D'ailleurs, vous avez remarqué ? C'est bientôt Noël. La boucle sera bientôt bouclée.

Et pour ceux qui manquent cruellement de coups de pied au derrière : la fiche Farscape de SeriesLive.

Posté par ladyteruki à 19:07 - Telephage-o-thèque - Permalien [#]