ladytelephagy

Purple is the new black. Un blog qui parle de séries, c'est devenu assez habituel. La question, c'est : de quelles séries ? Séries méconnues, séries anciennes, séries japonaises... mais aussi séries récentes ! Venez, la téléphagie, c'est contagieux !

07-09-08

[DL] Green Acres

Devinette : quel générique ai-je en tête depuis le samedi matin fatal qui m'a fait revoir le pilote de cette série ? Ah, Serie Club a eu du bon, en son temps. J'ai plus vu cette chaîne depuis trois ans, dites-moi : on y découvre encore d'aussi délicieuses vieilleries que Les Arpents Verts ?

GreenAcres
Note : lien valable 30 jours minimum. Je reuploaderai si le lien est mort, mais seulement si vous postez un commentaire pour me prévenir !

Et de surcroît, je m'identifie totalement à Lisa, l'air pollué, les gratte-ciel et tout le tremblement, il n'y a rien de meilleur ! Ah, Paris me manque, personne n'aurait une location au cœur de la capitale à me proposer, genre 20 m² minimum, 5e arrondissement, loyer de moins d'un rein ? Après tout, ça ne coûte rien de tenter, hein...

Et pour ceux qui manquent cruellement de culture : la fiche Green Acres de SeriesLive.

Posté par ladyteruki à 19:04 - Médicament générique - Permalien [#]

Encore, oh oui, encore !

J'ai fait un test, vendredi soir. Ou plutôt le test a commencé le vendredi précédent : M6 diffusant l'avant-dernier épisode de Sex & the City, et moi n'ayant aucune sorte de patience, j'ai embrayé directement sur l'épisode final grâce à mon précieux DVD (c'est curieux, il était déjà à côté du lecteur DVD, comme s'il faisait partie des 40 dernières videos que j'ai regardées ces dernier temps... on dirait presque que j'aime cette saison 6, pour un peu).
J'ai évidemment tressailli pendant tout le temps qu'a duré cet épisode final qui, je l'ai déjà dit mais c'est pas une raison, est d'une perfection sans nom.
Le but de l'expérience était donc, ce vendredi, donc une semaine à peine plus tard, de regarder tout de même la diffusion de ce même final sur M6.

Résultat de ce test scientifique : même à une semaine d'écart, les émotions sont les mêmes.

On est quand même foutrement irrécupérables, nous autres les téléphages, non ? Non seulement on regarde volontiers ce qu'on a déjà vu, nous préparant nos propres rediffusions comme s'il n'y en avait pas assez dans les grilles des chaînes, mais en plus sommes-nous incurablement capables de ressentir, revisionnage après revisionnage, les mêmes émotions, ou quasiment.

Comment expliquer que ne nous désensibilisions pas ? Comment déchiffrer cette propension à rester attachés, dans la plupart des cas, à ce que nous avons déjà vu ?
J'ai en fait des dizaines d'anecdotes sur ce modèle ! Et sans doute que vous aussi ! Certes, il y a les quelques contre-exemples qui confirment la règle, mais globalement, non seulement nous regardons encore et encore les même épisodes qui nous ont plu, mais encore continuent-ils de nous plaire.

C'est à n'y rien comprendre.

Et le pire c'est que ça m'aurait presque donné envie de m'enfiler la saison 6 à nouveau, si seulement je n'étais pas en train... de me rediffuser du Reba. Consternant...

Et pour ceux qui manquent cruellement de culture (eh bah ! vous êtes de sacrés cas quand même !) : la fiche Sex & the City de SeriesLive.

Posté par ladyteruki à 18:53 - Zappeur, Zappeur n'aies pas peur ! - Permalien [#]

[DL] Sons of Anarchy

Je n'ai pas eu le temps ce weekend de regarder le pilote de la série, vu que je me le réserve pour la semaine à venir ; je sais, c'est un peu le comble de s'organiser sagement pour regarder une série de ce genre...
Mais j'ai déjà vu le générique, c'est l'essentiel, et c'est un régal dont je me détesterais de vous priver.

SonsofAnarchy_580
Note : lien valable 30 jours minimum. Je reuploaderai si le lien est mort, mais seulement si vous postez un commentaire pour me prévenir !

A l'heure où les génériques sont soit inexistants, soit décevants, soit parviennent à faire les deux (si-si !), c'est un générique parfaitement réussi : bonne musique, habillage bien pensé mais sobre, immersion immédiate... Que des bons points.
Franchement, ça donne envie, non ?!

Et pour ceux qui manquent cruellement de culture : la fiche Sons of Anarchy de SeriesLive.

Posté par ladyteruki à 18:40 - Médicament générique - Permalien [#]

L'éducation sentimentale

Faisons ensemble un petit tour d'horizon des séries que ma sœur regarde et apprécie spontanément, si vous le voulez bien...

Il y a eu Los Angeles Heat qu'on regardait le soir, je crois, en semaine. Ou peut-être le samedi. Ou certainement les deux.

Il y a eu, oh mon Dieu oui il y a eu, les épisodes d'Agence Acapulco, elle en était parfaitement dingue. Pour vous en assurer, il y a un test infaillible : vous la lancez sur sa réplique culte ! Prononcez la première phrase de ce dialogue et imparablement elle enchaînera sur la suivante :
Ashley - Mike, mais tu ne penses qu'à "ça" !
Mike - Mais à quoi peut-on penser d'autre ?
Comme ça, là, ça n'a l'air de rien, mais ma main au feu qu'elle battra des deux mains, extatique, et vous parlera ensuite de Cat avec une lueur étrange dans les yeux.

Il y a eu Sunset Beach. Je crois même qu'elle en a enregistré. Ce qui est au moins aussi absurde que quand un soap sort en DVD.

Vers la fin des années 90, on a eu une lueur d'espoir avec Buffy. A vrai dire, c'est ma frangine qui m'a vraiment mis le pied à l'étrier en la matière, elle m'a montré de bons moments qu'elle enregistrait, alors que le premier épisode que j'en avais vu ne m'avait pas du tout convaincue. On peut dire qu'on tenait le bon bout, à cette époque.

Las, j'ai quitté la maison en cours de route et l'éducation téléphagique de ma soeur s'est arrêtée là. Tout au plus avait-elle fait l'acquisition de quelques coffrets VHS (oui, ça date) de saisons d'Urgences qu'elle avait trouvées çà et là, ou bien regardait-elle avec moi, à l'occasion, quelques Friends, Rude Awakening ou The War Next Door lorsque je rentrais le week end et que je regardais ce que ma mère avait enregistré en mon absence. Mais sans grande conviction.

Il faut dire que ma soeur est un public sacrément difficile. L'émotion, déjà, ce n'est pas son truc. Sitôt qu'une série s'emploie à essayer de jouer sur la corde sensible, elle se referme immédiatement, et dans ces cas-là au lieu de regarder l'écran, c'est moi qu'elle surveille pour me voir réagir, et se délecte de mes émotions. Pour le rire, elle est meilleur public mais reste toujours maîtresse d'elle-même et ne rit jamais complètement.
Elle manifeste toutefois beaucoup d'intérêt pour les séries, aussi nous retrouvons-nous régulièrement devant un écran pour que j'essaye de lui élargir ses horizons.

Fort heureusement, j'ai atteint quelques objectifs par le passé : Sex & the City, Desperate Housewives, Lost, KYLE XY, Eureka...
Plus récemment, elle a bien réagi à Samantha Who?, et m'a même emprunté la première saison de Battlestar Galactica qu'elle avale à une cadence plus que louable quand on connaît son emploi du temps.

Du coup, quand cet après-midi, nous avons fixé un rendez-vous à samedi prochain, qu'elle m'a confirmé qu'elle n'avait pas fini la 1e saison de Battlestar Galactica, et que donc il nous fallait trouver un programme téléphagique pour cette occasion.
Ce qui d'une part me réjouit, puisque j'aime contaminer mon prochain et disséminer le virus de la téléphagie, mais aussi m'effraye car devant ce public particulier, je ne sais pas trop que proposer. J'essaye autant que possible d'éviter de simplement transférer mes propres préférences (par exemple en ce moment, bien que ce soit mon obsession, je ne lui soumettrai pas Reba) et de m'adapter à ses goûts, mais quand on voit ce qu'elle regarde, il est assez difficile de dessiner une tendance : il n'y a pas de genre, pas de forme, pas de sujet qui semble l'attirer plus particulièrement qu'un autre. Les séries "grand public" semblent a priori fonctionner mais il y en a aussi de nombreuses autres qui glissent sur elle.
Ouais, c'est pas facile de transmettre la téléphagie.

D'où ma question : je lui montre quoi ?

Posté par ladyteruki à 18:21 - Contagion - Permalien [#]


  1