ladytelephagy

Purple is the new black. Un blog qui parle de séries, c'est devenu assez habituel. La question, c'est : de quelles séries ? Séries méconnues, séries anciennes, séries japonaises... mais aussi séries récentes ! Venez, la téléphagie, c'est contagieux !

12-07-08

Cagoulage !

Nous interrompons votre programme pour faire une annonce.
Si vous êtes observateur... oh mais je n'ai aucun doute sur le fait que vous le soyez, cher visiteur... vous avez remarqué qu'il y a un truc qui s'est passé dans la colonne.
Sur le côté.
Oui, là.

Ya quelque chose qui est apparu et qui s'appelle Cagoulage.
Alors, Cagoulage, j'ai envie de dire : koikoukesse, koikoukesse ?

Eh bien d'abord, j'avais plein de captures sur les bras, pour tous les génériques uploadés depuis un an et demi maintenant, et je me suis dit que c'était trop bête qu'elles soient si peu accessibles. J'ai donc tout regroupé dans un album photo (puisque canalblog a cette fonctionnalité qui n'exige de moi que très peu de travail), pour vous et rien que pour vous.

L'avantage c'est que chaque fois que vous agrandissez une capture de générique, je vous mets, hop ! un lien sur la droite, pour justement aller regarder le post qui s'y rapporte. Donc si le lien MegaUpload est encore valide, vous pouvez cagouler, et dans le cas contraire, il suffit de me le dire en commentaire, c'est comme le Port Salut, c'est écrit dessus. Vu ?

Bon, j'avoue, ce n'est pas purement frivole. D'une part, cet album photo est en fait une sorte de récapitulatif de la rubrique Médicament générique, et que, l'air de rien, il y flotte un tel parfum de diversité que j'avais envie de mettre ça en avant. Ensuite je dois bien reconnaître que j'ai remarqué que c'était la catégorie la moins commentée, alors que je sais qu'elle est très fréquentée. Ptet bien que je ferai un truc équivalent pour La preuve par trois, qui sait ?

Donc voilà, si vous ne savez pas quoi faire, commentez du générique, d'accord ? D'façons je suis sûre que vous ne les avez pas tous vus. Et si vous les avez vus, vous avez donc forcément quelque chose à en dire...

Voilà voilà, c'est tout ce que j'avais à dire. Vous pouvez reprendre le cours de vos activités...

Posté par ladyteruki à 16:11 - 3615 My (So-Called) Life - Permalien [#]

The truth is mine

Oubliez tout ce qui Chris Carter vous a dit : la vérité n'est pas ailleurs, c'est simplement Simon Baker qui la gardait pour lui pendant tout ce temps !

Car, chose promise chose due, on va un peu parler nouveautés ! C'est après tout le devoir de tout blog téléphagique, non ?
N'ayant pas très envie de vous faire un post argumenté vu la bête, j'ai choisi pour The Mentalist d'en faire un post La preuve par trois, parce que ya pas de quoi en faire une dissert', mais que je m'en voudrais de ne pas souligner quelques bons côtés de la série, car il y en a.

TheMentalist_1
Des bienfaits de la persistance. Les 5 premières minutes de The Mentalist étaient mortellement ennuyeuses et linéaires. Et puis vient ce dialogue et là, ma curiosité a été piquée. Mieux encore, la façon dont Gail O'Grady indique qu'elle a tout compris m'a réjouie au plus haut point. Et quand le premier coup de feu a retenti, je me suis frotté les mains et j'ai murmuré "ok, now we are speaking". Et puis, ont suivi 5 autres minutes très... blah. Et je me suis demandé si ç'allait être les montagnes russes tout le temps. Oui. A des scènes extrêmement réjouissantes s'opposent d'autres d'une banalité inouïe. On n'a rien sans rien, j'imagine. Reste que ce premier aperçu de la série est suffisamment significatif pour que, si au bout de 7mn 30, vous n'aimez pas ce que vous voyez, ne vous infligez pas la suite, ce sera exactement comme ça tout le long du pilote.

TheMentalist_2
Red John est un serial killer tout-à-fait "sympathique", dont le rapport avec Mr Jane m'a un peu rappelé la relation qu'avait Sam Waters avec "Jack", c'est-à-dire une sorte de fascination mutuelle franchement glauque. On ne le pressent pas au début mais la vraie-fausse consultation psychologique va nous permettre de découvrir que ce symbole signifie beaucoup pour notre héros. Et l'explication faite à ce moment-là sur le symbolisme de Red John permet à la scène de flashback, ainsi qu'à la chute de l'épisode, d'être impressionnantes pour le spectateur. Mr Jane est un être torturé, mais aussi un peu tordu... Il n'est pas seulement intelligent, il a quelque chose de cassé. J'aime bien ça chez lui. Espérons que ça soit poussé plus loin par la suite.

TheMentalist_3
Je suis la seule à trouver que Simon Baker semble débarquer des 70s ? Mais si, allons : le sourire adamantin, le pantalon moule-burnes, la petite vaguelette blonde sur le côté... ceux qui ont lu mon post sur The White Shadow (il n'est d'ailleurs pas trop tard pour bien faire) comprendront ce dont je parle, la ressemblance est frappante ! Bon à part ça, cette scène sent le piège à plein nez, vu qu'on a bien compris comment Mr Jane manipulait les circonstances pour mieux manipuler les gens afin d'obtenir la vérité, donc on n'est pas tellement surpris, nous non plus, que le petit tour de passe-passe fonctionne. Mais c'est quand même bien divertissant. J'en profite pour saluer toutes les têtes qu'on voit passer dans ce pilote : Gail O'Grady, Steven Culp, Jack Plotnick, Jeffrey Nordling, Zeljko Ivanek... C'est la fête du téléphage, cet épisode !!!

Bon donc en résumé, un ptit épisode inégal mais sympa, qui augure d'une série ayant un grand besoin de perfectionnement mais avec de belles perspectives lorsque ce sera fait.
Simon Baker ne me donne plus des envies de meurtre, preuve qu'il aura réussi à se mettre dans son nouveau personnage en me faisant oublier le frigide Nick Fallin, les persos du reste du cast (et notamment le malheureusement sous-employé Owain Yeoman) ont encore besoin d'être écrits pour avoir une réelle consistance, les dialoguistes sont bons mais les scénaristes un peu moins, les enquêtes sont basiques mais bien troussées, bref il y a du bon comme du moins bon, mais au moins ce n'est pas la bouse de l'année (titre qui pour le moment revient à True Blood), mais ce n'est pas non plus une révélation. Une petite série sans conséquence mais bien divertissante nous attend donc, sur laquelle garder un œil des fois que ça s'affine...

Et pour ceux qui manquent cruellement de culture : la fiche The Mentalist de SeriesLive.
favicon

Posté par ladyteruki à 15:40 - La preuve par trois - Permalien [#]

A l'ouest

On va la faire courte : East Bound and Down est une sous-merde de 30mn, sans humour, et vulgaire, dont l'intérêt scénaristique est tout simplement négatif, et qui ne fait que confirmer la théorie de la déchéance de HBO. J'ai fait l'effort d'aller jusqu'au bout en pensant qu'il se passerait quelque chose, mais ce sont 30mn de ma vie que je ne reverrai jamais.

On part d'un concept éculé (la star déchue qui a besoin de se faire une nouvelle vie), on y ajoute un personnage ordurier et ridicule de bout en bout, on plaque quelques scènes ultra-convenues, filmées de façon scolaire, et on espère ainsi créer une sorte de divertissement populaire, où les doigts d'honneur et les grossièretés sont sensées être super osées, alors qu'elles ne sont qu'une démonstration d'impuissance.

Pas de méprise : je jure moi-même comme un charretier, et ne recule jamais devant une bonne blague de cul, même grasse. Mais je pense le faire soit avec humour, soit avec finesse, pardonnez l'immodestie. Je ne me chose pas d'une série qui serait libre dans le ton comme dans le choix de vocabulaire, mais à condition qu'elle n'ait pas qu'une liste de gros mots à débiter, et qu'elle offre, sinon une histoire, au moins de bons dialogues, ou des personnages intéressants.

Je ne connais rien de moins bandant qu'une série qui se contente de tester les limites de la censure (et sur HBO les limites sont très larges comme chacun sait, alors imaginez le festival) sans avoir de vrai propos derrière, ou, à défaut, sans avoir le talent de faire rire. A mon avis, East Bound and Down a été écrite pendant la grève des scénaristes par un livreur de pizza, et encore. Chacun des piètres acteurs commis dans cette fiente télévisuelle mérite de devenir un paria, et s'il y a un Dieu, leur carrière est finie.

Des séries comme ça me replissent d'une haine indicible envers la télévision.

Et pour ceux qui manquent cruellement de culture : la fiche-projet East Bound and Down de SeriesLive.

Posté par ladyteruki à 14:52 - Review vers le futur - Permalien [#]